Maintenu en détention, le trader d'UBS est "horrifié" de ses "calculs désastreux"

Kweku Adoboli, le trader inculpé pour avoir fait perdre 2,3 milliards de dollars à UBS, a été maintenu en détention provisoire. Son avocat a fait part de ses remords.
Kweku Adoboli, peu après son arrestation
Kweku Adoboli, peu après son arrestation (Crédits : Bloomberg)

Cravate bleue marine, costume gris impeccable, chemise blanche, Kweku Adoboli est apparu ce jeudi en fin de matinée derrière la paroi de verre réservée aux inculpés de la cour de justice de la City de Londres. La main sur le c?ur, le trader d'UBS, accusé d'avoir fait perdre 2,3 milliards de dollars à la banque suisse, s'est incliné brièvement devant la juge. D'une voix assurée, il a confirmé ses nom, adresse et date de naissance.

A part cela, il ne s'est pas exprimé lui-même. Mais son avocat, Patrick Gibbs, a fait part de ses remords. « Il n'a pas de mots pour exprimer à quel point il est désolé. Il est allé voir les gens d'UBS et leur a dit ce qu'il avait fait. Il est horrifié par l'ampleur des conséquences de ses calculs désastreux. »

La courte comparution, qui a duré une dizaine de minutes, ne portait pas sur le fonds de l'affaire, mais uniquement sur sa libération sous caution. Kweku Adoboli ne l'ayant pas demandé, la juge a décidé de le garder en détention provisoire. Le procureur a cependant parlé du « bon sens et de la coopération » dont le trader a fait preuve, et a demandé à raccourcir le délai jusqu'à la prochaine audience. Celle-ci se déroulera finalement le 20 octobre, une semaine plus tôt que prévu.

Des problèmes de calendrier

Par ailleurs, la juge a accepté de retenir une quatrième inculpation contre le trader. Les trois premières concernaient de fausses écritures comptables entre octobre 2008 et décembre 2009, et entre janvier 2010 et septembre 2011, ainsi qu'une fraude entre janvier 2011 et septembre 2011. A cela s'ajoute désormais une accusation de fraude entre octobre 2008 et décembre 2010. Cela pose la question : pourquoi les charges pesant sur le trader remontent-elles à 2008, alors qu'UBS affirme que la perte a été réalisée pendant les trois derniers mois seulement ? Autre point à préciser : chacune des quatre accusations comportent la possibilité d'un enrichissement personnel de Kweku Adoboli, sans pour autant établir qu'il s'est nécessairement agi de cela.

Dans la toute petite salle d'audience, qui contenait une quarantaine de personnes, un petit groupe d'amis de Kweku Adoboli était présent. Une jeune femme, au bord des larmes, peinait à contenir son émotion. En croisant son regard, le trader a esquissé un bref sourire avant de reprendre son air concentré et sérieux, puis de repartir sans un mot par la porte derrière son box de verre.
 

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.