Deux semaines capitales pour les candidats républicains

 |   |  664  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
A deux semaines du "Super Tuesday", les candidats à la primaire républicaine se sont affrontés une dernière fois au cours d'un débat qui a tourné à l'affrontement entre Mitt Romney et Rick Santorum.

Le vingtième débat entre les candidats républicains, mercredi soir sur CNN, était peut-être le dernier. C'était en tout cas la dernière confrontation avant les prochaines échéances électorales. Mardi prochain, les militants se prononceront dans le Michigan et dans l'Arizona. Puis dans l'Etat de Washington samedi. Avant le "Super Tuesday", le mardi suivant, au cours duquel 10 Etats organiseront leur primaire. Une échéance importante pour les quatre rescapés dans la course à l'investiture républicaine. Importante mais certainement pas décisive: il semble bien qu'il faudra attendre le début de l'été pour connaître le futur adversaire de Barack Obama.

Ce vingtième débat a rapidement tourné à l'affrontement entre Mitt Romney et Rick Santorum. Le premier, qui ne parvient toujours pas à confirmer son statut de favori et à convaincre les militants les plus conservateurs, est sorti vainqueur de ce duel. Assis, les deux prétendants se sont plusieurs fois attaqués, notamment sur leur bilan respectif en tant que gouverneur du Massachusetts et sénateur de Pennsylvanie. Souvent sur des petits détails sans intérêt, qui ont certainement échappé à la majorité des téléspectateurs. Reste que Mitt Romney est apparu plus à l'aise quand Rick Santorum a, à plusieurs reprises, concédé avoir commis des erreurs de jugement lors de son passage au Congrès.

Cette performance pourrait aider Mitt Romney à s'imposer dans le Michigan et dans l'Arizona, deux Etats considérés il y a encore quelques semaines comme gagnés d'avance. Mais l'ancien homme d'affaires y est aujourd'hui en difficulté, surtout dans le Michigan, son Etat natal qui a été gouverné pendant six ans par son père. Fidèle à sa stratégie, Rick Santorum y effectue une campagne de terrain, base son discours sur les valeurs chrétiennes et affiche un volontarisme affirmé pour soutenir l'activité industrielle américaine. De son côté, Mitt Romney joue sur son attachement pour cet Etat. Et il pourra désormais mettre en avant le soutien officiel du quotidien "Detroit Free Press" - même si ces soutiens n'ont pas vraiment servi ceux qui les ont obtenus depuis le début de la campagne.

Si le résultat de ces deux primaires pourrait donner un avantage psychologique et symbolique à l'un des deux candidats, le véritable test aura lieu lors du "Super Tuesday". Pour Mitt Romney et Rick Santorum. Mais aussi pour Newt Gingrich et Ron Paul. Après avoir remporté l'Etat de Caroline du Sud, l'ancien président républicain de la Chambre des représentants a perdu pied en Floride, une nouvelle fois attaqué de toute part par ses adversaires. Il a depuis bien du mal à renverser la tendance. Il lui faudra donc absolument réaliser de belles performances ce jour-là. Notamment s'imposer dans son Etat de Géorgie. Dans le cas contraire, il pourrait décider d'abandonner la course - même si sa fierté pourrait le pousser à se maintenir jusqu'au bout -, laissant alors à Rick Santorum le rôle d'alternative conservatrice à Mitt Romney.

Toujours sans victoire, après sa courte défaite lors du caucus du Maine, Ron Paul devra quant à lui obtenir au moins un succès. Voire plus. Le candidat libertarien compte avant tout sur les caucus, ces rassemblements politiques de militants dans lesquels il estime avoir de meilleures chances. Trois se tiendront ce jour là, en Alaska, dans le Dakota du Nord et dans l'Idaho. Des Etats de taille plus modeste sur lesquels ses équipes de campagne préfèrent concentrer leurs efforts. Même en cas de contre-performances, Ron Paul devrait maintenir, comme il l'avait déjà fait en 2008, jusqu'au bout sa candidature. Avec comme objectif d'obtenir le plus de délégués pour peser lors de la convention républicaine, qui se tiendra fin août en Floride.

Actualités, petites phrases, sondages et analyses... Suivez au jour le jour les primaires républicaines et la présidentielle sur notre blog consacré aux élections américaines.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :