Rick Santorum capitalise sur les valeurs chrétiennes

 |   |  639  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
A une semaine des prochaines primaires, dans l'Arizona et le Michigan, le candidat de la droite chrétienne menace très sérieusement Mitt Romney, le favori pour décrocher l'investiture républicaine.

Tous les voyants sont au vert pour Rick Santorum. Deux semaines après sa triple victoire dans le Colorado, le Minnesota et le Missouri, l'ancien sénateur de Pennsylvanie enregistre une nouvelle percée - après celle connue début janvier suite à sa performance surprise lors du caucus de l'Iowa - dans les sondages au profit de Mitt Romney, favori sur le papier des primaires républicaines mais qui ne parvient toujours pas à convaincre la majorité des militants conservateurs. 

Au niveau national, la dernière enquête réalisée par l'institut Gallup donne ainsi une avance de 8 points à Rick Santorum sur son principal rival, avec 36% des intentions de vote. Un renversement de tendance qui illustre à nouveau l'extrême volatilité de l'électorat républicain: il y a deux semaines, Mitt Romney devançait le candidat social-conservateur de 19 points (35% contre 16%). Ce dernier était même devancé par Newt Gingrich, désormais en perte de vitesse et nettement distancé.

Plus important encore: cette dynamique positive porte également Rick Santorum dans le Michigan et dans l'Arizona, les deux prochains Etats à voter - mardi prochain - dans le cadre des primaires. Deux Etats qui ne semblaient pas pouvoir échapper à Mitt Romney. Le Michigan est son Etat de naissance. Et son père y a été gouverneur pendant six ans. Quant à l'Arizona, l'importante communauté mormone devait lui assurer un avantage sérieux sur ses rivaux. Les premiers sondages prédisaient ainsi des succès faciles. 

Ce scénario apparait aujourd'hui comme de plus en plus improbable. Surtout dans le Michigan où Rick Santorum fait désormais la course en tête, même si Mitt Romney a obtenu le soutien officiel du gouverneur Rick Snyder. L'ancien sénateur - avec ses désormais célèbres pulls sans manche - y  séduit notamment la classe ouvrière, lui qui a placé l'industrie au c?ur de son programme économique. Alors même que son adversaire ne parvient toujours à créer un véritable lien avec les Américains et qu'il semble éloigné de leurs difficultés quotidiennes.

Les valeurs chrétiennes constituent le deuxième axe principal de la campagne de Rick Santorum. La récente polémique autour de la contraception a remis cette problématique sur le devant de la scène. Et relancé l'un des thèmes préférés des ultraconservateurs américains: la guerre contre la religion. "Barack Obama ne s'intéresse pas à vous. Il ne s'intéresse pas à votre qualité de vie, à vos emplois. Il se base sur un idéal fumeux, une théologie fumeuse. Oh, certainement pas sur une théologie basée sur la Bible", a-t-il encore lancé ce week-end.

Battre Mitt Romney sur ses terres constituerait une victoire aussi symbolique que psychologique sur Mitt Romney. Et cela placerait certainement Rick Santorum en position idéale avant d'aborder, début mars, le "Super Tuesday", au cours duquel dix Etats se prononceront. Il pourrait ensuite espérer un retrait rapide de Newt Gingrich (s'il accepte toutefois de concéder sa défaite après avoir promis de se maintenir jusqu'au bout) pour rallier sur son nom tous les conservateurs, dans un duel arbitré par Ron Paul.

Mais si le discours de Rick Santorum séduit les militants les plus conservateurs, il inquiète également les cadres du parti républicain, qui commencent sérieusement à redouter sa victoire lors des primaires. Trop à droite, trop religieux, trop conservateur, trop extrême (ses positions sur l'homosexualité suscitent toujours autant la polémique), il n'aurait que très peu de chance de battre Barack Obama en novembre prochain. Surtout si l'économie et l'emploi continuent de s'améliorer.

Actualités, petites phrases, sondages et analyses... Suivez au jour le jour les primaires républicaines et la présidentielle sur notre blog consacré aux élections américaines.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 20/02/2012 à 19:03 :
Ses valeurs chretiennes qui honteusement mettent en cause celles d'Obama. Les dernieres declarations de Rick Santorum sur la foi d'Obama et sur les examens de prenatalite qui selon lui sont deliberement instaures pour favoriser les avortements, ont jete un froid terrible dans la population surtout chez les electeurs independants. Il n'est pas presidentiable car ne peut rassembler au-dela de sa base. Les conservateurs n'aiment pas Romney pour ses positions moderees et surtout parce qu'il est MORMON!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :