Pas de panne boursière pour EDF

La vague de froid qui s'est abattue sur l'Hexagone fait peser la menace d'une coupure d'électricité. Le surcoût d'une importation supplémentaire de courant serait relatif pour EDF.

1 mn

(Crédits : Gael Vautrin)

Il n'aura échappé à personne que depuis quelques jours, l'Hexagone vit aux latitudes sibériennes. Au point que s'il n'est pas encore d'usage de prendre un traîneau pour se déplacer, de blanc les chaussées sont désormais parées. Toute féerie mise à part, cette brusque chute des températures à une semaine des fêtes fait peser la menace d'un Noël à la bougie.

Car, en France, c'est bien connu, on n'a pas de pétrole mais on se targue depuis des années d'avoir eu LA bonne idée du nucléaire même si l'on "se trouva fort dépourvu quand la bise fit venue". Ainsi, l'augmentation subite de la consommation d'électricité - attendue notamment ce soir - menace de faire disjoncter les compteurs d'EDF.

La cause ? Les grèves de l'été dernier qui ont eu pour conséquence de reporter des opérations de maintenance de plusieurs centrales. Désormais en rade de réacteurs opérationnels, EDF risque fort de devoir importer de l'électricité pour subvenir au pic de consommation et de payer son électricité au prix d'un marché spot relativement volatil.

Du coup, les calculatrices des experts se sont immédiatement mises en surchauffe pour estimer quel serait le surcoût pour l'opérateur. En retenant le pire des scénarios, les spécialistes du CM-CIC sont parvenus au calcul suivant : « si l'on considère que la période de grand froid dure 20 jours, un rapide calcul mène à 7000 MW X 16 heures par jour X 20 jours X 70?/MWh, cette situation critique aurait donc un impact direct négatif d'environ 150 millions d'euros sur l'EBITDA». Ramené à un titre, l'effet est de 0.8 euro par action. Bref, si les Français devaient subir certains désagréments, ils seront financièrement indolore pour EDF. D'où la faible baisse de1,09 % du titre aujourd'hui.

1 mn

Women for Future

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.