Total carbure aux sommets

 |   |  272  mots
(Crédits : Tribune)
Tant que son principal poids lourd surfera sur un courant acheteur, la Bourse de Paris pourrait bien conquérir de nouveaux sommets d'ici à la fin de l'année.

Les doutes sur la reprise de l'activité économique en 2010 font les bonnes affaires des profils défensifs, mis au banc durant la phase de rebond des marchés amorcé le 9 mars. Parmi eux, Total est porté, depuis le début du mois, par des vents favorables. En deux jours, l'action a grimpé de près de 5%, pour battre de nouveaux records annuels à plus de 44,7 euros et s'offrir un plus haut depuis le 19 septembre 2008.


La volonté affichée de son président Christophe de Margerie de vouloir développer son alliance avec China National Petroleum Group a certes largement contribué à la progression de près de 2% du titre sur la journée. Mais ce n'est pas tout. A mesure que les stratégistes livrent leur vision d'avenir, la perspective d'une inflation des prix des matières premières, notamment des cours de l'or noir, fait globalement l'unanimité. Et cela dans un contexte où le billet vert, principale devise de facturation de Total, regagne du terrain sur l'euro depuis le début du mois de décembre.


A cela s'ajoute un phénomène davantage d'ordre technique traditionnellement observé sur la valeur, qui, au-delà de 43 euros, devance souvent le CAC40. Dans le même temps, le groupe pétrolier constitue un solide facteur de soutien de l'indice parisien dont il représente, à lui seul, 13,3% de la pondération totale. D'ailleurs, la Bourse de Paris n'a pas franchi un pic annuel de 3.900 points en cours de séance par hasard. Et tant que son principal poids lourd surfera sur un courant acheteur, de nouveaux sommets pourraient bien être conquis d'ici à la fin de l'année.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :