Edenred met en appétit

L'ancienne branche de services d'Accor signe sa première acquisition depuis l'opération de scission menée par le groupe hôtelier en juillet dernier. Mais au-delà de son caractère symbolique, ce rachat ravive une dimension spéculative sur le dossier.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Tribune)

En décidant de scinder, en juillet dernier, ses activités hôtelières et ses métiers de services, Accor souhaitait avant tout que chacune de ses branches vole de ses propres ailes. Le double objectif était alors de faire du groupe un "pure player" de l'hôtellerie tout en permettant à ce qui est, entre-temps, devenu Edenred d'allouer ses abondantes ressources à son propre développement. Sur ce dernier point, le cahier des charges est pour le moment respecté.

Le prestataire de services généraux vient de boucler le rachat d'Euroticket, le quatrième émetteur roumain de tickets restaurants et de chèques cadeaux, pour un montant de 5,5 millions d'euros. Cette somme peut paraître dérisoire au vu des 4,2 milliards d'euros de capitalisation boursière d'Edenred. Mais cette acquisition constitue tout de même un indicateur de tendance positif sur la politique de croissance externe et sur les opportunités d'acquisitions rentables à saisir dans le secteur.

Il était temps qu'Edenred montre au marché sa capacité à investir dans de nouveaux projets de développement alors que ses importants "cash flow" servaient essentiellement les intérêts du pôle hôtelier d'Accor avant la scission. Mais au-delà de son caractère symbolique, ce rachat ravive une certaine dimension spéculative sur le dossier. La nouvelle du jour constitue un bon prétexte pour attirer de nouveau les projecteurs sur la valeur dans un contexte relativement pauvre en actualités. Force est d'admettre qu'avec une marge opérationnelle supérieure à 30% sur la base des prévisions du consensus pour 2010, Edenred représente elle-même une cible de premier choix. Notamment pour un opérateur comme Compass qui voudrait élargir sa palette de services et ainsi rivaliser avec son concurrent Sodexo sur ce segment d'activité.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.