Saint-Gobain et le juste prix

 |   |  316  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Tribune)
La perspective d'un possible retour des fonds d'investissements sur le dossier Verallia constitue une bonne nouvelle pour le prix de cession de la filiale d'emballage en verre du groupe.

10ème plus forte hausse depuis le début de l?année, Saint-Gobain montre un nouveau visage. Celui d?un groupe sur le point d?accélérer son recentrage sur les métiers de l?habitat grâce à des perspectives de rentrées d?argent frais nécessaires à son développement. Après avoir renoué avec la croissance et multiplié ses bénéfices par quatre au premier semestre, le groupe doit maintenant honorer une échéance pour confirmer le tir : vendre à bon prix sa filiale d?emballage de verre Verallia. Selon nos informations plusieurs grands fonds d?investissements seraient revenus à la charge sur le dossier alors que le 13 octobre, Saint-Gobain, leur avait préféré, faute d?un bon compromis sur le prix, un projet d?introduction en Bourse. La direction confirme toujours travailler dans ce sens sans pour autant nier le regain d?intérêt affiché par les fonds d?investissements. Dans tous les cas, le but recherché, notamment par Wendel, principal actionnaire avec 17,5% du capital, est de préserver la valeur de cette participation.

Du prix de sortie de Saint-Gobain dans Verallia dépendra le bon déroulement de son recadrage financier. Le titre ne demeure pas à 45% au-dessous de ses plus hauts de mi-juillet 2007 par hasard. Entre-temps, le retournement du marché immobilier a tendu la situation financière du groupe qui affiche encore un dette de 9 milliards d?euros. Dès lors, l?optimisation de la revente de Verallia permettrait à Saint -Gobain d?encaisser, d?après les analystes d?UBS, 4,5 milliards d'euros. Ce qui induirait une division par près de deux de son taux d'endettement net sur fonds propres qui avoisinerait désormais 20%. Une aubaine si l'on considère que les fonds récoltés serviraient à saisir des opportunités de croissance externe dans le segment de la distribution aux Etats-Unis où Saint -Gobain est pour le moment absent.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :