La France compte près de 45 millions d'électeurs

 |   |  710  mots
près de 45 millions de Français sont inscrits sur les listes électorales
près de 45 millions de Français sont inscrits sur les listes électorales (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2010. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Selon les dernières données de l'Insee, 44,6 millions d'électeurs Français sont inscrits sur les listes électorales au 1er mars. Soit 400.000 de plus en un an. La volonté de s'exprimer lors du scrutin municipal pourrait expliquer cet engouement.

44,6 millions de Français sont inscrits sur les listes électorales en France au 1er mars, selon une note de l'Insee. Pour être tout à fait précis, il convient aussi d'ajouter Les électeurs européens pouvant participer aux élections municipales et européennes, au nombre de 281.000 au 1er mars 2014. Le nombre réel d'électeurs frise donc les 45 millions.

400.000 électeurs de plus

Au cours de l'année 2013, le nombre d'électeurs inscrits sur les listes électorales françaises a ainsi augmenté d'environ 400.000 personnes, soit une progression de 0,9 %. Cette augmentation succède au recul enregistré lors de la révision électorale annuelle précédente : au 1er mars 2013, le nombre d'électeurs avait diminué de 0,8 % en un an (- 356 000 électeurs). Ce recul faisait lui-même suite à la très forte progression enregistrée au 1er mars 2012 (+ 2,4 % sur un an, soit + 1.031 000 électeurs).... Année d'élection présidentielle, il est vrai.

De fait, l'Insee confirme que la tenue, ou non, d'élections explique ces retournements. En l'absence de scrutin au cours de l'année 2013, les électeurs avaient été moins nombreux à s'inscrire en 2012. En revanche, la tenue de deux élections en 2014, municipales et européennes, a eu un effet mobilisateur important sur l'électorat au cours de l'année 2013, "même si l'impact de ces deux élections est d'une moindre ampleur que celui suscité par les scrutins présidentiel et législatif de 2012" explique l'Insee.

Certes, mais l'élection municipale qui arrive les 23 et 30 mars constitue, justement, le premier rendez-vous électoral depuis le changement de majorité en 2012. Les Français ont peut-être ainsi l'intention d'envoyer un message... qui pourrait ne pas être bon pour la majorité socialiste.

La variation du nombre d'électeurs est très dépendante de la présence de scrutins et de leur nature. En 2011, hors jeunes atteignant l'âge de voter et inscrits sur les listes, 1 million de personnes s'étaient inscrites pour la première fois ou s'étaient réinscrites après une période de non-inscription. En 2013, c'est 2,3 fois moins, même si cela reste bien plus élevé qu'en 2012. De même, en 2011, 2.762.000 électeurs s'étaient inscrits dans une nouvelle commune, à la suite d'un déménagement, alors qu'ils n'étaient que 1.585 000 en 2013 et seulement 515.000 en 2012. De fait, nombre de personnes ayant emménagé dans une nouvelle commune en 2012 ont probablement différé leur inscription sur une nouvelle liste électorale en 2013, faute de scrutin

Les jeunes en forte progression sur les listes

Le nombre de jeunes électeurs atteignant l'âge de voter et inscrits sur les listes électorales est en forte progression, passant de 496.000 en 2013 à 675.000 en 2014. Selon l'Insee, cette évolution est due à la procédure d'inscription d'office sur les listes électorales et aux calendriers électoraux. Le scrutin des élections au Parlement européen ayant lieu le dimanche 25 mai 2014, tous les jeunes atteignant l'âge de 18 ans entre le 1er mars 2013 et le 24 mai 2014 ont pu être inscrits sur les listes électorales de l'année.

De même, les élections législatives de 2012 ont eu lieu en juin, et précédaient une année 2013 sans élection. Aussi, lors de la révision 2012-2013, seuls les jeunes ayant eu 18 ans entre le 10 juin 2012 et le dernier jour de février 2013 ont pu être inscrits d'office. La période de référence pour ces nouveaux électeurs était donc de 9 mois en 2012-2013, contre 15 mois pour la révision 2013-2014, soit 6 mois de moins.

Au niveau régional: l'évolution du nombre des électeurs suit l'évolution de la démographie

Toujours selon l'Insee, au niveau régional, en règle générale, les régions dont le nombre d'électeurs progresse le plus sont parmi celles qui connaissent les plus fortes croissances démographiques (Aquitaine, Languedoc-Roussillon, Midi-Pyrénées, Rhônes-Alpes). Cependant, les départements des Antilles et la Corse, dont la population progresse moins, voient aussi leur nombre d'électeurs augmenter sensiblement. "Il est possible que ceci reflète un intérêt renforcé pour les élections municipales dans un contexte insulaire", avance l'Insee comme explication.

À l'inverse, des régions dont le dynamisme démographique est en retrait, comme le Nord-Pas-de-Calais, la Lorraine, le Limousin et la Bourgogne, enregistrent de faibles progressions du nombre de leurs électeurs, voire un léger recul en Bourgogne.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 08/03/2014 à 23:54 :
Quelques dames ont pu penser au sujet quand on les a sollicité pour la candidature pour avoir le ratio requis.
a écrit le 08/03/2014 à 0:48 :
Si on est en élections faut savoir pour quoi on vote, on nous dit qu'il y aurait un doublement de la taxe d'habitation!
a écrit le 08/03/2014 à 0:20 :
Concernant les élections, on a aussi des régionales en 2015, on entend dire que des administrations vont fusionner... on peut savoir lesquelles. On entend aussi que les fonctionnaires seront rémunérés au mérite... n'est-ce pas une évolution? Moins on met de coups de pelles et plus c'est méritoire?
a écrit le 07/03/2014 à 13:54 :
Dont 10Mio dans les hauts de seine ;)
a écrit le 07/03/2014 à 12:50 :
45 millions d'électeurs pour 28 millions de travailleurs théoriques mais 20 millions seulement à la production de biens et services réels soit seulement 44% des electeurs participent à l'économie de la société , cherchez l'erreur.
a écrit le 07/03/2014 à 11:56 :
Nous avons deux élections cette année? Et des régionales en 2015? On voit qu'on aime bien payer des impôts pour point de résultat: Etat le plus cher et inefficace au monde, selon l'OCDE... ça c'est une performance! Résultat il faut payer le déficit, rembourser un tiers de la dette pour retrouver de la croissance? Quand au patrimoine européen il ne progresse pas, comme la population active, alors qu'aux USA il est plus élevé... l'actionnariat salarié devrait être promu.
a écrit le 07/03/2014 à 10:56 :
Ma Mère , depuis Shangai , m'a dit que je dois suivre de près les élections françaises , afin d'édifier ma culture politique. Elle m'a dit que tout cela est très sérieux et que je ne dois pas compter que sur les Mathématiques et le Hard Rock pour devenir un citoyen correct .
Elle m'a dit que la Gauche , par exemple , en France , c'est des irresponsables.
Ils vous donnent des beaux sentiments pour mieux piquer votre poignon.
Elle m'a dit que la Droite , c'est plus pire , ils n'ont pas de cerveau et en plus ils n'ont même pas de sentiments...juste des envies de gouverner le pays comme des Seigneurs d'avant la Révolution Française que c'est comme ça qu'ils choisissent des mots comme Barons de la politique , Duc des magouilles , Vicomte des caisses noires , Comptes des comptes secrets...Ma Mère , qui lit beaucoup de livres sur la Politique , elle me dit que ces politiques français , ils se lancent dans la politique parce qu'ils sont même pas capables d'attaquer une action américaine en short sur le Nasdaq pour se faire un max de blé. Elle me dit que en définitive , les hommes politiques français sont des pauvres dans la vie publique , où ils cherchent à gagner sur le dos de tous les français , le poignon qu'ils sont même pas capables de gagner en s'amusant à emmerder les amerloques sur le Nasdaq.
Et sur le Nyse aussi.
Moi , je dis juste ce qu'elle dit.
..Moi , en dehors de Daft Punk , je sais pas grand-chose.
a écrit le 07/03/2014 à 9:41 :
Un changement de donnée implique une étude prochaine du découpage électoral pour permettre a ceux qui tiennent les manettes de ce maintenir au pouvoir.
Réponse de le 07/03/2014 à 10:25 :
et sondages truqués com d'hab
Réponse de le 07/03/2014 à 10:50 :
Exactement Comme d'hab...
a écrit le 07/03/2014 à 9:41 :
Etes-vous écoeuré par la classe politique? 90,8% ont répondu OUI à ce sondage du Point de ce matin auquel 6081 personnes ont voté jusqu'à maintenant.

Je crois que tout est dit!
Réponse de le 07/03/2014 à 15:32 :
s'ils pouvaient deviner à quel point on les méprise.....politique=vomi infect !
a écrit le 07/03/2014 à 9:31 :
...sans compter les sujets de mécontentement.
a écrit le 07/03/2014 à 8:33 :
En fait, cet "engouement" s'explique facilement : beaucoup de personnes pensent que l'inscription sur les listes électorales est obligatoire. Le slogan publicitaire "S'inscrire pour voter est obligatoire" a été un succès. Pour autant, je ne suis pas persuadé qu'ils aillent voter, c'est le cas pour beaucoup de mon entourage.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :