LeWeb'12 : Parrot en mode "Flower Power"

 |   |  252  mots
Henri Deydoux, le PDG de Parrot. Copyright LeWeb
Henri Deydoux, le PDG de Parrot. Copyright LeWeb
Pour Henri Seydoux, le PDG de l'entreprise française Parrot, cela ne suffit pas de créer des "objets connectés". Il faut apporter une dimension esthétique à ces objets.

Un casque intelligent. Telle est la nouveauté de Parrot que son PDG, Henri Seydoux est venu présenter mercredi, troisième et dernier jour de LeWeb'12, un cycle de conférences consacrées à "l'Internet des objets". Sans fil et muni de capteurs, le casque permet d'écouter la musique de votre mobile. Et lorsque vous ôtez le casque de votre tête, la musique s'arrête automatiquement, pour reprendre lorsque vous le chaussez de nouveau. Il est également possible de changer de musique en effleurant le casque avec son doigt.

"De belles choses"


L'entreprise française spécialisée dans la high tech, - et particulièrement les objets connectés -, est aussi reconnue pour sa technologie de pointe que pour son sens aigu de l'esthétique. Et pour cause, son fondateur, Henri Seydoux pense qu'il ne suffit pas de créer des objets connectés, "encore faut-il qu'ils soient beaux". Selon lui, le terme de "chose", dans l'expression "l'Internet des choses" (traduction littérale de "Internet Of things") est d'ailleurs péjoratif en soi. D'où la nécessité de le valoriser.

"Flower Power"

 Et Henri Seydoux va plus loin. Selon lui, en plus d'être esthétiques, les objets connectés doivent procurer un sentiment de "liberté, la sensation de nouvelles expériences". Le PDG de Parrot a ainsi évoqué à demi-mot un projet Bluetooth basse énergie, mais n'a pas voulu en dire plus. "Cela s'appellera Flower Power", a-t-il soufflé avec un brin de malice, en promettant une certaine "révolution".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :