Annonce de la Fed, mauvais résultats : le CAC 40 stoppe son rebond

 |   |  591  mots
A mi-séance, les prises de bénéfices dominent à la Bourse de Paris après la hausse du taux d'escompte de la Réserve fédérale américaine. Le CAC 40 recule de 0,3% à 3.735 points. Lafarge et Carrefour sont en baisse après l'annonce de leurs résultats. Thales chute également de 12%.

La décision de relever son taux d'escompte par la Réserve fédérale américaine (Fed) a surpris les marchés. Si cette mesure est avant tout technique (elle concerne le crédit interbancaire), elle est néanmoins symbolique de l'entame des mesures de sortie de crise de la banque centrale. Le repli du marché est aussi favorisé par une propension aux prises de bénéfices alors que le CAC 40 a bondi de 3,8% depuis le début de la semaine.

Côté valeurs, Lafarge signe la plus forte baisse de l'indice (-2,9% à 49,33 euros) après l'annonce de ses résultats annuels. Le groupe de matériaux de construction a fait état d'une chute de moitié de ses profits en 2009, avec une perte sur le quatrième trimestre. Les perspectives d'une hausse de la demande mondiale ne suffisent pas à rassurer. Dans le sillage de Lafarge, Ciments Français recule de 2,8% à 66,61 euros et Saint-Gobain de 1,2% à 33,63 euros.

La publication des performances de Carrefour est aussi mal accueillie (-1,7% à 35 euros). Le distributeur a annoncé un bénéfice net part du groupe de 385 millions d'euros, en baisse de 69,8% en raison d'importantes charges exceptionnelles. Il ne donne pas de prévisions pour 2010, la visibilité restant très "incertaine".

Sur le SBF 120, Thales plonge de 12,4% à 29,54 euros et signe de loin la plus mauvaise performance des valeurs du SRD. Le groupe d'électronique de défense a enregistré une perte sévère sur l'exercice 2009, à 202 millions d'euros, contre un bénéfice de plus de 500 millions un an plus tôt.

Total, la première capitalisation du CAC 40, pèse sur la tendance avec un net repli de 1,3% à 42,46 euros alors que les cours du pétrole sont en repli. Cela affecte également ArcelorMittal (-1% à 28,36 euros).

Egalement dans le rouge, Alcatel-Lucent cède 1,5% à 2,04 euros. L'équipementier télécoms a accepté de verser 134,7 millions de dollars pour éteindre une enquête américaine sur une affaire de corruption au Costa Rica, à Taiwan et au Kenya.

Suez Environnement est pour sa part victime d'une dégradation de recommandation de Morgan Stanley. L'action cède 1,6% à 16,06 euros.

A l'inverse, Danone tient la tête du CAC 40, dans le sillage des bons résultats annoncés par son concurrent suisse Nestlé. L'action gagne 1,3% à 43,55 euros.

PagesJaunes s'envole

Au chapitre des recommandations, Schneider Electric progresse de 1,2% à 80,60 euros alors que Credit Suisse a relevé son objectif de cours sur la valeur, en maintenant son conseil à "neutre".

Technip avance de 0,6% à 52,85 euros, porté par plusieurs avis positifs de broker après la publication de résultats pourtant mal accueillis la veille. Société Générale (+0,7% à 39,25 euros) et GDF Suez (+0,6% à 27,36 euros) profitent pour leur part d'un relèvement du conseil de respectivement RBS et JP Morgan.

De son côté, Pages Jaunes prend la tête des valeurs du SRD, avec une envolée de 6,8% à 8,23 euros. Le groupe a indiqué que sa marge opérationnelle serait au mieux stable en 2010 en raison de la poursuite des investissements dans l'Internet qui devrait limiter l'érosion du chiffre d'affaires.

Aéroports de Paris avance de 1% à 55,70 euros. Le gestionnaire des aéroports parisiens a publié des résultats 2009 supérieurs aux attentes et dit prévoir cette année une nouvelle progression de son chiffre d'affaires en 2010.

Côté devises, l'annonce du relèvement du taux d'escompte de la Fed a dopé le billet vert. L'euro est tombé à moins de 1,35 dollar (1,3490 dollar). Sur les marchés pétroliers, le baril de WTI s'échange contre 78 dollars et le baril de Brent de la Mer du nord contre 76,66 dollars.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :