Consommation décevante, Espagne dégradée : Wall Street rechute

 |   |  496  mots
Après son envolée de la veille, Wall Street évolue en baisse à mi-séance. Les marchés réagissent mal à de mauvaises statistiques et à la dégradation de la note de l'Espagne par l'agence Fitch.

Wall Street stoppée sur sa lancée. Après s'être envolées jeudi, les places américaines ouvrent en baisse ce vendredi. Le Dow Jones perd 1,03% à 10.153 points, le Nasdaq recule de 1,06% à 2.253 points et le S&P 500 cède 1% à 1.092 points.

Les marchés sont inquièts de la nouvelle dégradation de l'Espagne. L'agence de notation Fitch vient d'annoncer avoir abaissé la note souveraine de la dette hispanique à AA+, contre AAA auparavant. Elle explique que la reprise de l'économie espagnole devrait être "plus timide" que prévu par le gouvernement en raison des mesures d'austérité adoptées récemment.  "L'abaissement reflète l'opinion de Fitch selon laquelle le processus d'ajustement à un niveau plus bas d'endettement (...) va nettement réduire le taux de croissance de l'économie espagnole à moyen terme", déclare dans un communiqué Brian Coulton, analyste de Fitch.

Les marchés sont également pénalisés par des statistiques décevantes. La consommation des ménages américains est restée, contre toute attente, inchangée en avril par rapport à mars, signant ainsi sa plus mauvaise performance depuis septembre 2009. Le revenu des ménages a progressé moins que prévu. Il a progressé de 0,4%, comme en mars, contre une estimation à 0,5%. Les statistiques montrent aussi une hausse de 1,2% sur un an de l'indice des prix à la consommation PCE, la plus faible depuis septembre.

Du coté des valeurs, Apple prend 0,79% à 255,36 dollars grâce au début de la commercialisation de l'iPad en Asie et en Europe (notamment en France).

AIG perd 3,18% à 35,30 dollars. Prudential a confirmé qu'il était en train de négocier une baisse du prix de 35,5 milliards de dollars (28,8 milliards d'euros) qu'il doit payer pour AIA, filiale asiatique d'AIG.

Goldman Sachs abandonne 0,71% à 143,88 dollars. La banque d'investissement espère échapper à l'accusation de fraude qui pèse sur elle en cas d'accord à l'amiable avec la Securities and Exchange Commission (SEC), qui a engagé une action contre elle en avril, rapporte le Wall Street Journal.

Texas Instruments recule de 1,85% à 24,39 dollars. Le fabricant de semi-conducteurs a entamé des discussions en vue de l'achat d'une usine en Chine et un accord en la matière pourrait être signé dans les deux prochains mois.

Time Warner prend 0,81% à 31,19 dollars. Lors de leur première journée investisseurs depuis la scission de Time Warner et d'AOL, les dirigeants du groupe ont insisté sur la possibilité de réaliser des acquisitions "ciblées" afin de soutenir leurs activités actuelles.

Boeing baisse de 1,84% à 63,93 dollars. La Chambre américaine des représentants a voté jeudi un projet de loi défendu par le constructeur aéronautique qui imposerait de tenir compte des subventions illicites dans le contrat sur la fourniture d'avions-ravitailleurs à l'armée de l'air américaine.

Guess perd 0,92% à 37,82 dollars. Le distributeur de vêtements a fait état jeudi de prévisions pour le deuxième trimestre inférieures aux attentes, ce qui a déçu nombre d'investisseurs, qui s'inquiètent également de la dépendance du groupe vis-à-vis de l'Europe.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :