Les résultats de Dexia sanctionnés par le marché

La banque franco-belge a publié un bénéfice net semestriel supérieur aux attentes mais dopé par des éléments exceptionnels. Un élément qui n'a pas échappé aux investisseurs.
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)

Dexia a annoncé ce vendredi avoir enregistré un bénéfice net en repli de 12,4% au deuxième trimestre 2010, à 248 millions d'euros, un chiffre nettement au-dessus des attentes. Mais ce bénéfice est en grande partie lié à des plus-values de cessions (98 millions d'euros) et à un crédit d'impôts (30 millions d'euros).

Du coup, la réaction du marché, positive dans les tout premiers échanges, s'est vite retournée. A la clôture, le titre de la banque décrochait de 4,67% à 3,78 euros pour signer la plus forte baisse du CAC 40.

"Le manque de visibilité sur l'impact du programme de cession des actifs gérés en run-off, dans les conditions de marché actuelles, et les pauvres perspectives dans la division Public Finance, constituent toujours des facteurs d'inquiétudes", relèvent les analystes de Natixis.

Si la banque franco-belge profite comme ses consoeurs d'une chute du coût du risque (-61,6%) à 126 millions d'euros, son produit net bancaire (PNB, équivalent pour les banques du chiffre d'affaires) recule sur la période de 16,5% à 1,371 milliard d'euros.

Par ailleurs, Dexia annonce avoir cédé 20,3 milliards d'euros d'actifs obligataires entre fin décembre 2009 et le 2 août 2010 et signale que son plan de restructuration suit son chemin en ligne avec les engagements pris envers la Commission européenne.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.