Veolia en chute libre

 |   |  274  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Veolia Environnement a publié jeudi des résultats semestriels fortement pénalisés par des dépréciations d'un total de 800 millions d'euros et annoncé qu'il quitterait près de la moitié des pays où il est aujourd'hui présent. Des annonces qui n'ont vraiment pas été du goût du marché : le titre a dévissé de 19% !

Rien ne va plus chez Veolia. A l'occasion de ses résultats trimestriels, le groupe a fait état d'une perte trimestrielle et annoncé un vaste plan de restructuration qui n'a guère convaincu les investisseurs.

En Bourse, dans un contexte de marché certes compliqué, le titre Veolia a été très lourdement sanctionné. Lanterne rouge du CAC 40, Veolia a clôturé sur un repli de 18,8 % à 11,60 euros !

Le groupe a accusé au deuxième triemestre une perte nette de 67,2 millions d'euros, plombée par 800 millions d'euros de dépréciations d'actifs. Sur l'ensemble du premier semestre, le groupe affiche un bénéfice net de 108 millions d'euros, du reste, en recul de 28 %. Pourtant, le groupe a fait état d'une amélioration de 15,5 % à 16,3 milliards.

Ces mauvais résultats étaient plus ou moins attendus après l'annonce vendredi dernier d'un "profit warning" (avertissement sur résultats). Veolia avait en effet indiqué en fin de semaine dernière qu'il ne serait pas en mesure d'atteindre ses objectif financiers sur 2011.

Dans ces conditions, le groupe a annoncé qu'il allait réduire la voilure. Il entend ainsi concentrer ses activités "sur moins de quarante pays contre 77 aujourd'hui dès 2013". Entre autre, le numéro un mondial des services à l'environnement prévoit de sortir du transport au Maroc, de la propreté en Egypte et de l'activité Marine Services aux Etats-Unis et en Europe du Sud.

Veolia prévoit en outre d'accélérer ses réductions de coûts, le groupe attendant désormais au moins 150 millions d'effet positif sur son résultat opérationnel 2013 et 250 millions à 300 millions en 2015, en complément de son plan d'efficacité annuel d'au moins 250 millions.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/08/2011 à 9:19 :
Pauvre Antoine Frérot qui doit réparer les conneries de Proglio au quotidien...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :