Veolia décroche en Bourse après la révision de ses objectifs 2011

 |   |  386  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le numéro un mondial des services à l'environnement est sévèrement pénalisé par les investisseurs après avoir renoncé à son objectif de croissance de résultat net en 2011.

L?action de Veolia Environnement dégringolait à la Bourse de Paris vendredi après avoir annoncé que le groupe ne pourrait pas atteindre ses objectifs 2011 de croissance de son résultat net. La mise en ?uvre de nouvelles mesures de restructurations, le redéploiement de ses activités et la cession d'actifs l'amènent à renoncer à ses objectifs.

Le numéro un mondial des services à l'environnement a précisé dans un communiqué que ces mesures l'amèneraient à reconnaître dans ses comptes au 30 juin des dépréciations d'actifs et des provisions pour un montant total qui devrait être d'environ 800 millions d'euros.

La sanction à la Bourse de Paris ne s?est pas fait attendre. Dès l?ouverture, le titre a décroché de près de 6%, et à 11h la chute était déjà de 7,82%. Veolia accusant ainsi la plus forte baisse du CAC 40, en repli au même moment de 0,65%.

Les nouvelles mesures annoncées vendredi sont dictées par les "dernières évolutions des opérations en Europe du Sud, en particulier en Italie, et en Afrique du Nord ainsi qu'aux Etats-Unis, notamment dans une activité spécifique de Propreté", a indiqué Veolia , sans vouloir donner davantage de précisions.

Le groupe ajoute que, pour 2011, il ne pourra pas atteindre son objectif de croissance de résultat net et qu'il attend un résultat opérationnel récurrent hors Veolia Transdev en léger retrait à change constant par rapport au résultat opérationnel récurrent publié en 2010. Auparavant, Veolia visait une croissance de son résultat opérationnel récurrent de 4% à 8%, hors rapprochement avec Transdev dans les transports.

Les objectifs de croissance organique de l'activité, de réduction des coûts de 250 millions d'euros, de cessions de 1,3 milliard et de cash-flows libres positifs après paiement des dividendes sont en revanche confirmés.

Veolia , qui a particulièrement souffert de la baisse des volumes de déchets traités pendant la crise, annonce qu'il "détaillera les mesures de recentrage et d'amélioration de la rentabilité" lors de la publication des comptes semestriels, le 4 août.

Il indique également que le montant des cessions et partenariats réalisés au cours du premier semestre dépasse un milliard d'euros et dégage des plus-values supérieures à 400 millions au titre des activités non poursuivies.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :