Le yen, devise très volatile !

 |   |  254  mots
(Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le yen s'envole face à l'ensemble des devises suites aux déclarations du Premier ministre, Shinzō Abe. Ce dernier met en garde contre une dépréciation trop forte et trop rapide de la devise japonaise qui surenchérirait le prix des importations dont le pays ne peut pas se passer, notamment l'énergie fossile.

La hausse du coût des importations pourrait en effet avoir un impact négatif sur la croissance si celle-ci pénalise la consommation. Des propos tenus par le ministre de l'économie qui ont surpris le marché et ont servis de prétexte aux opérateurs pour dénouer leurs positions et prendre leurs profits.

D'où l 'interruption brutale de la dépréciation du yen qui a chuté de 13% en l'espace de deux mois face au dollar, dans l'anticipation de voir la banque centrale du Japon augmenter son programme de rachats d'actifs pour soutenir l'économie.

L'euro et le dollar plient face au yen

La veille, justement, le yen dégringolait violemment alors que le gouvernement japonais validait en conseil des ministres extraordinaire une demande de rallonge budgétaire de 13 100 milliards de yens (environ 110 milliards d'euros), pour couvrir les nouvelles dépenses étatiques décidées dans le cadre d'un plan de relance. Ce plan de relance qui est le deuxième plus importante de l'histoire, après celui de 14 700 milliards de yens lors de la crise financière de 2008-2009, a pour objectif de sortir l'économie japonaise de l'ornière.

La monnaie unique dégringole de 0,8% face au yen, à 117,03 yens alors qu'il tutoyait le seuil des 120 yens la veille. Même constat face aux autres devises. Alors qu'il flirtait en début de semaine avec les 90 yens, le billet vert poursuit son plongeon face à la devise japonaise et cède 0,56% pour se négocier à 88,12 yens.

 Plus d'actualité Bourse sur MonFinancier

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 18/02/2013 à 11:48 :
C'est un juste mouvement de balancier redescendre pour être trop monté rien que de plus normal ok la descente est toujours plus rapide - 25% sur un an contre + 28% 7ans! avec le déficit qu'ils détiennent?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :