Rentrée : notre liste de fournitures... boursières

 |   |  534  mots
C'est la rentrée des classes ! Et comme chaque année, le coût des fournitures scolaires est en hausse. Heureusement pour les parents, l'allocation de rentrée scolaire (ARS), qui bénéficie à près de 5 millions d'enfants, a été revalorisée de 25%. Des nouvelles hausses dont pourraient profiter les sociétés du secteur de la papeterie, dont certaines sont cotées en Bourse.

 En prenant en compte les dépenses pour la rentrée mais aussi celles engagées toute l'année, le coût de l'année scolaire 2012/2013 est en progression de 6,88%, selon l'étude annuelle de la Confédération Syndicale des Familles, publiée ce mardi 28 août. Cette hausse se fait en plus dans une période de crise, qui profite plutôt aux grandes marques nationales. Dans presque toutes les types de fournitures scolaires, elles voient leur part de marché progresser par rapport aux marques des distributeurs et aux premiers prix. Pour ce faire, les marques nationales ont activé plusieurs leviers: promotions associées à des mises en avant et à de la communication, attention portée aux « bons basiques » et aux prix, ainsi qu'une dose d'innovation. Leur image de qualité et de confiance semble fonctionner à plein.

Clairefontaine fait grise mine

Difficile de dissocier de la rentrée le célèbre stylo bille de Bic. La société ne vend pas uniquement des stylos, mais crayons, porte-mines, feutres, stylos correcteurs, gommes, marqueurs permanents, colles, blocs-notes adhésifs, etc. L'activité papeterie représente 32% de l'activité de Bic qui vend également des rasoirs et des briquets. L'entreprise cotée en Bourse se porte très bien avec un résultat qui grimpe chaque année depuis 2007. L'action du groupe grimpe d'ailleurs 55% sur 5 ans.

Inventeur du scotch et du post it, la société américaine 3M se porte également très bien avec des résultats 2011 records et des résultats 2012 qui devraient être encore meilleurs alors que la société a relevé ses objectifs en avril dernier.

Inversement, la société Exacompta Clairefontaine fait grise mine. Ses résultats baissent chaque année depuis 2007 en raison de la baisse des ventes mondiales la hausse du cout du papier qui a augmenté de près de 100% entre 2009 et 2011. Et si la société avait réussi jusque là à maintenir son chiffre d'affaires, les ventes se sont détériorées au premier semestre 2012.

Carrefour choisit la publicité comparative

Enfin, les enseignes de la grande distribution ont également un rôle à jouer pendant cette rentrée scolaire. Auchan et Carrefour semblent tirer le mieux leur épingle du jeu. Alors qu'Auchan a réussi à baisser ses prix « de 3 à 4% », Carrefour assure lui être « 5% moins cher que l'année dernière » sur les 300 fournitures scolaires. Sur ces fournitures, il s'engage à être le moins cher et à rembourser deux fois la différence au client s'il trouve meilleur marché ailleurs. Carrefour a également lancé une campagne de publicité comparative mi-août sur deux articles phares, le stylo Bic 4 couleurs et les feutres Stabilo, comparant leurs prix à ceux pratiqués chez les concurrents Leclerc et Intermarché.

Pour Carrefour, cette stratégie de baisse des prix risque d'être pénalisante à court terme mais positive sur le long terme. Il parait également tard pour investir sur les sociétés de papeterie, le mois d'août étant généralement le meilleur mois pour l'action. Ainsi, si vous voulez acheter des valeurs comme Bic ou 3M, il faut être prêt à les garder longtemps, sans doute plus longtemps que vos enfants garderont leur stylo bille, crayons et scotch.

Plus d'actualité Bourse sur MonFinancier

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :