Malgré les nuages qui s'amoncellent, les marchés obligataires gardent leur sang froid

Fitch a privé la France de son dernier triple A, mais les marchés obligataires semblent s'en moquer. Les taux d'emprunts continuent de chuter et l'OAT française à 10 ans perd 2 points de base pour s'adjuger à 2.19%...

2 mn

Les taux obligataires continuent de chuter, alors que Fitch a privé la France de son dernier triple AAA (c) Bloomberg
Les taux obligataires continuent de chuter, alors que Fitch a privé la France de son dernier triple AAA (c) Bloomberg (Crédits : BLOOMBERG NEWS)

La France vient de se faire retirer le dernier triple A qu'il lui restait par l'agence Fitch, et pourtant, c'est le calme plat sur les marchés obligataires. Mieux encore, la détente se poursuit sur les couts d'emprunts des pays périphériques.
Pourtant la veille, l'agence Fitch dégradait la note souveraine du FESF, le pare-feu financier de la zone euro à AA+ censé recapitaliser les établissements bancaires en difficultés, afin de prendre acte de la dégradation de la qualité de la signature française, deuxième contributeur du fonds en Europe.

Mais en dépit des coups de semonce de l'agence Fitch qui ôte à la deuxième puissance européenne son précieux sésame, les couts d'emprunts poursuivent leur baisse sur le marché secondaire. Le taux de l'OAT française à 10 ans perd 2 pdb à 2,19%, le rendement sur le bund cède 3 pdb à 1,55% tandis que les taux à 10 ans des obligations espagnoles et Italiennes refluaient de 4 et 1 pdb pour se négocier à 4,67% et 4,46% respectivement.

Les taux espagnols en hausse

Mais si la détente est de mise sur le marché secondaire, en réalité, les coûts d'emprunt du Trésor espagnol se sont orientés à la hausse lors de l'adjudication d'emprunts d'Etat à six et douze mois réalisée ce mardi.

Preuve en est, l'Espagne a placé pour 4,05 milliards d'euros de dette arrivant à échéance le 24 janvier 2014 et le 18 juillet 2014. Pour la ligne à 6 mois, les couts d'emprunts sont montés à 0,958% contre 0,821% apuravant. Pour la ligne arrivant à maturité dans 12 mois, le taux d'intérêt consenti par le trésor s'est inscrit à 1,503% contre 1,395% précédemment.
 

Plus d'actualités Bourse sur MonFinancier.com

Pour aller plus loin, suivez le cours des devises en direct

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 17/07/2013 à 14:55
Signaler
Mais voyons un peu : les nuages précèdent la pluie et les marchés gardent d'autant leur sang froid, que les pluies de liquidité raffraichissent leur atmosphère. C'est même réglé comme une montre, à ce que tout le monde voit depuis le krach de 2008, e...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.