Notre épargne est en danger

 |   |  340  mots
Marc Fiorentino | DR
Marc Fiorentino | DR
Chaque matin, l'actualité commentée par Marc Fiorentino...

MonFinancier

Je disais ici même il y a quelques semaines, que notre épargne était en danger. Le gouvernement veut ponctionner chaque année, de quelques pour cent, l'épargne financière des ménages pour financer la hausse des dépenses publiques. Il vise ce magot de 6,000 milliards d'euros, plus de trois fois la dette de la France. Et le FMI vient de justifier ce hold-up.

LE DÉLIRE DU FMI
Le FMI propose de taxer l'épargne privée pour réduire l'endettement. Le FMI a exprimé tout haut ce à quoi beaucoup réfléchissent depuis des mois. Surtout en France. Certaines voix proches du gouvernement avaient calculé qu'en taxant l'épargne financière supérieure à 100,000 de 17%% on rembourserait en quasi-totalité la dette française. Le FMI propose 10% mais on sent que cette idée est dans l'air.

PRIVILÉGIER
ceux qui ne travaillent pas par rapport à ceux qui travaillent, ceux qui n'entreprennent pas rapport à ceux qui prennent des risques et maintenant ceux qui ont dépensé sans compter par rapport à ceux qui ont mis de côté le fruit de leur labeur; quand tout cela va-t-il s'arrêter ? Un système qui incite à la paresse, à l'assistanat, au refus du risque et maintenant à la dépense est-il viable ?

LA FED A HÉSITE
à ne pas fermer le robinet lors de sa dernière réunion. C'est ce que révèle le compte rendu publié hier soir de cette réunion. Mais pas d'indication sur l'avenir. On ne sait toujours pas quand la FED va arrêter de maintenir l'économie sous perfusion.

JANET YELLEN
Fait la une de tous les journaux. Une femme présidente des États-Unis... Avec un look aussi glamour qu'Angela Merkel.

ON EST SAUVÉS
L'iPad 5 sort le 22 Octobre.

GASTON LA GAFFE
Ayrault a balancé hier par erreur le nom de deux journalistes enlevés en Syrie et dont les familles ne souhaitaient pas que l'information soit...


Lire la suite sur MonFinancier.com

Pour aller plus loin, suivez le cours des marchés en direct

MonFinancier

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/10/2013 à 15:56 :
l'avenir, c'est du passé!
a écrit le 23/10/2013 à 18:03 :
Si j'ai bien compris lorsque l'on a passé sa vie (pour moi 13ans actuellement) à épargner dans le but un jour d'acheter son bien immobilier pour avoir un toit sure au détriment de profiter de la vie (pas de sortie, pas de voyages, pas de petit plaisir personnel comme des bijoux, des vêtements qui nous font envie.. etc) et bien l'état nous vole une partie par cette nouvelle taxe ??? Est ce que tout les comptes épargne sont touchés (PEL et CEL, assurance vie, livret A, CODEVI.... etc) ?
C'est une honte !!! Si j'avais su j'aurais profiter de ma vie alors que j'avais la santé !
Dans le cadre des succession, l'assurance vie c'est tout ce qu'il restait aux familles qui voulaient transmettre réellement ce qu'elles avaient durement gagner toutes leur vie pour leur enfants et petit enfants à leur décès ? Cela signifie t-il donc que une fois de plus l'Etat va encore se servir ? Cela me donne envie de ne plus rien faire, plus bosser, plus de bien à transmettre ni d'assurance vie pour sa famille et gagner juste ce qu'il faut pour se faire des petits plaisirs et éviter toutes ses taxations abusives. C'est dépitant et éc?urant dans venir à ça !! Cela me fait regretter mon épargne qui m'a empêcher de vivre et de faire ce que les jeunes faisaient au même âge... Bosser dure pour épargner devient ridicule ! Merci le gouvernement !!!
a écrit le 23/10/2013 à 2:30 :
On épargne sur des bases contractuelles avec l'Etat, le contrat est dénoncé, la confiance est perdue. Dehors Hollande !
a écrit le 22/10/2013 à 14:29 :
Un système qui incite à la paresse, à l'assistanat, au refus du risque, à la dépense, à la spoliation du bien d'autrui est la définition parfaite du Socialisme et de la gauche en générale.
Réponse de le 24/10/2013 à 15:59 :
...et je veux rajouter que les gens qui disent qu'il y a trop d'etat sont les premiers a faire appel a lui , (les banques et certaines entreprises) pour couvrir les pertes dues a leurs incompétences...
a écrit le 18/10/2013 à 17:09 :
Un ISF sur l'épargne à partir de 100.000?....?? Pourquoi ne pas supprimer les intérêts pendant qu'ils y sont....!! La Fontaine avait raison... tout pour les cigales.... taxes pour les
fourmis.....!!
PS: si cette mesure est appliquée : vive la Suisse...!!!
a écrit le 16/10/2013 à 19:56 :
Si c'est une évidence, il faut faire quoi alors ? Une réponse? Bizarre, j imagine déjà que non.
Un piste ? Un début de piste? Toujours rien ? Alors, il faut faire quoi?
Réponse de le 24/10/2013 à 15:44 :
il est ou votre jardin?
a écrit le 16/10/2013 à 14:23 :
A en vouloir trop pour rembourser les riches qui prêtent aux états qui eux ne peuvent plus rembourser sans augmenter les impôts à des niveaux qui tue la consommation c'est la fin du système. Mal payé vous empruntez pour consommer ok mais si vous empruntez et qu'un dimanche c'est la razzia officielle sur vos comptes mieux vaut ne plus emprunter le système est mort clairement. Bizarre que ces crânes d'oeuf n'imaginent pas une réduction globale obligée des dettes mondiale!
a écrit le 16/10/2013 à 11:54 :
Le fruit de son labeur le triplement du prix de l'immobilier? Interessant. Plutot le financement de la hausse par les impots depuis des annees. Bien sur que l'immobilier s'apparente plus a un placement financier non-impossable de nos jours. Ou est le probleme de l'imposer pour payer la dette?
Réponse de le 24/10/2013 à 16:15 :
Fallait pas acheter, personne n'oblige personne a acheter surtout quans c'est 3 fois plus cher qu'il y a 13 ans, ça fait partie du "risque", quand on signe un compromis par ex en 2008, moi pour ma part j'ai choisi d'attendre, je loue a perte certes, mais je prefere d'etre au creux de la vague pour acheter...que de me faire assassiner par une inflation immobilere non justifiee.
a écrit le 15/10/2013 à 14:20 :
"en taxant l'épargne financière supérieure à 100,000"

Rassuré moi, on parle bien de Cent milles euros ? et pas de cent euros ? Qui peut se permettre d'avoir plus de 100 000 ? d'épargne ? Les ouvriers ? Les employés ? Ceux qui travaillent ? Mettre 100 000 ? de coté en travaillant ? C'est quoi votre job ? Dealer ? Traders ?

Ceux qui ont plus de 100 000 ? sont soient des héritiers, soient des rentiers, soient des hauts cadres ou dirigeants qui touchent des salaires complètement déconnectés des réalités économiques ! En gros, des gens qui profitent du labeur et de la condition miséreuse du plus grand nombre !

Mais, au fond, vous avez raisons, vivement que la Fed coupe le robinet, vivement que le dollar et l'euro ne valent plus rien. Déjà qu'il ne valent plus grand chose... Vivement que les pays du Brics et de l'opep refusent ces monnaies de singe et là vos 100 000 ? d'épargne il vaudront 0 ? et vous l'aurez bien dans le cul.

Les assistés se ne sont pas les miséreux qui n'ont connu que ça dans toutes leurs vies mais tous qui vivent d'un système qui vous rémunère proportionnellement à la quantité d'argent que vous investissez. Rémunération justifié au titre du risque parait-il. Mais au fond que risquez vous ? De l'argent ? C'est tout ! Allez donc risquez votre vie et votre santé dans un travail, un vrai et on en reparlera ! Ok ?
Réponse de le 15/10/2013 à 16:40 :
Il n'est pas nécessaire d'être dealer ou trader, ni rentier ni héritier pour avoir plus de 100.000 euros à la fin de sa vie. Il suffit d'être économe et de ne pas investir dans toutes les nouveautés qui nous envahissent. Peut-être avez-vous dépense mal à propos???
Réponse de le 15/10/2013 à 22:07 :
100 000 euros ça représente un effort d'épargne de 300 euros par mois sur 25 ans, à la portée de n'importe quel larron de bonne volonté et pas trop ingrat à la tâche
Réponse de le 17/10/2013 à 13:24 :
"Peut-être avez-vous dépense mal à propos??? "

Qu'est qui vous donne le droit d?émettre un jugement sur mes dépenses ? Vous ne savez absolument rien de moi. De plus, mal à propos est complètement subjectif. Dépenser des centaines ou des milliers d'euros pour égailler la vie d'un enfant est ce mal à propos ? Pour certain oui, pour d'autre non.

"à la portée de n'importe quel larron de bonne volonté et pas trop ingrat à la tâche"

Et bien sur n'importe qu'elle laron de bonne volonté à un salaire suffisant pour mettre 300 ? de coté chaque mois...
a écrit le 13/10/2013 à 19:32 :
taxer l?épargne, c?est à dire le capital et non plus les seuls intérêts, c?est une mesure de confiscation aboutissant à punir les épargnants : reste à définir leur crime? Et que dire des banques qui tombent alors dans le défaut de conseil, car mieux vaudrait investir dans l?or, l?argent, l?immobilier qui restent à l?écart d?une telle taxation, plutôt que de souscrire le moindre contrat d?épargne ou d?assurance-vie. Le FMI est tombé sur la tête ??
Réponse de le 16/10/2013 à 9:43 :
L'argent des épargnants est utile et contribue à l'économie et pour le plus grand nombre.
Revenir à l'idéologie de prendre aux riches pour donner aux pauvres c'est tirer tout le pays vers le bas. L'épargne qui serait touché par ce type de taxation est celle qui est visible, les grandes fortunes ne sont plus sur le territoire, un acharnement sur les épargnants honnêtes va provoquer une terrible crise de confiance aux conséquences catastrophiques.
L'épargne "visible" est déjà imposée à sa source (le revenu d'origine) ou au cours deson existence.
La sortie de la crise ne passe pas par des impôts supplémentaires, demandez vous plus tôt quel est le but du chaos de la mondialisation et recherchez les responsables. Si aucun courant d'opinion courageux et démocrate ne se met en marche pour inverser cette politique.
Réponse de le 19/10/2013 à 9:49 :
Vous avez tout à fait raison!
a écrit le 13/10/2013 à 19:24 :
taxer l?épargne, c?est à dire le capital et non plus les seuls revenus, c?est une mesure de confiscation aboutissant à punir les épargnants : reste à définir leur crime? Et que dire des banques qui tombent alors dans le défaut de conseil, car mieux vaudrait investir dans l?or, l?argent, l?immobilier qui restent à l?écart d?une telle taxation, plutôt que de souscrire le moindre contrat d?épargne et d?assurance-vie.
a écrit le 12/10/2013 à 5:32 :
Wall Street est calme, trop calme. Les politicocrates se font rassurant. C'est clair, les indiens vont attaquer...sans doute un Dimanche..., à l'aube, bientôt...Et couic -15%
a écrit le 11/10/2013 à 10:45 :
tout ceci n'est pas surprenant non plus , plusieurs prix nobel d'économie l'avaient dit que le 1% des plus riche captaient plus de 70% des richesses produites , que le FMI demande aux plus aisés de payer .. quoi que .. sur les assistés j'en ai assez de ce discours là , cessons l'assistanat des entreprises via l'état , 40 ans que cela dure , 120 milliards par an d'aides diverses a toutes les administrations , cela n'a crée aucun emploi , pire encore depuis deux mois j'ai constaté le niveau affligeant d'entreprises françaises au niveau commercial , ils sont plus occupés a réclamer des aides que de vendre a des clients , ouvrez les yeux , c'est vrai , ils forcent les clients a aller chez les concurrents , il faut qu'on coupe cet assistanat là et d'urgence a présent , ce n'est plus une affaire d'aubaine aux chaises musicale a chômeurs , c'est maintenant un moyen de se payer sans efforts , de chercher , fidéliser le client c'est fini , on fait que le standard on ne se pré-occupe plus du client surtout s'il est nouveau , j'ai eu bien des surprises depuis le début de l'année a ce sujet , alors de grâce arrêtez cette démagogie avec l'assistanat , en plus du CICE qui va couter 30 milliards pour encore faire pression sur des PME sous traitantes a reverser la dime de l'état aux donneurs d'ordres .. Assez , retroussons nous les manches , cherchons les clients et non pas le trésor public en pleurant et en geignant ..et on retrouvera notre niveau d'exportation mondial .
a écrit le 10/10/2013 à 22:06 :
Ils sont fous,.... Quitter ce beau pays France,..... A faire des choses ainsi,...
On sera bientôt les nouveaux Grecques,.....
Fuyonsen Belgique !!!! ??
a écrit le 10/10/2013 à 20:11 :
La taxation rétroactive des PEA et PEL à 15,5 %, quelle que soit la date d'ouverture, est déjà un premier pas dans la direction indiquée par le FMI... Et parions que le tx des prélèvements sociaux va encore grimper à l'avenir (20 ; 25 % ?) et que là aussi on appliquera rétroactivement le nouveau taux (pour "simplifier" diront-ils)...
Réponse de le 13/10/2013 à 19:22 :
pas faux, mais vous parlez d'une taxe sur les revenus du capital, la proposition du FMI est de taxer directement l'épargne, en plus des intérêts. Remarquez, en piquant l'épargne, il y aura moins d'intérêts et moins de prélèvements...
a écrit le 10/10/2013 à 13:29 :
Pour rembourser une "dette" hypothétique, uniquement composée d'intérêts financier versés à des banques privées oisives, on va donc ponctionner les épargnants qui ont du travailler dur pour se la constituer... Bravo ! "Ils" ne se cachent même plus maintenant...
Réponse de le 13/10/2013 à 12:55 :
Je dirai même plus: pour simplifier dans la justice sociale!
a écrit le 10/10/2013 à 13:23 :
Privation des bénéfices pour les actionnaires et nationalisation de la dette pour les contribuables. C'est le plus grand hold-up de l'histoire pour financer des nouveaux milliardaires en Asie-Pacifique. On a financé avec nos impôts des subventions aux multinationales qui en ont profité pour délocaliser. Cela a entrainé une augmentation massive de la pollution, de la déforestation, du saccage de la planète, et cela au nom du développement. Alors que ces peuples vivent très bien depuis des millénaires sans les "lumières" de l'occident. L'occident a épuisé ses ressources et impose ses valeurs au reste du monde pour le piller...
Réponse de le 13/10/2013 à 12:57 :
C'est vraiment du grand n'importe quoi! Une cellule melenchon-EELV peut être?
Réponse de le 24/10/2013 à 15:42 :
et voila, le resultat du fameux "croissez et multipliez" , exaxtement comme si on se comportait comme une espece en voie de disparition...ce qui aboutiera a terme au syndrome de l'ile de paques, mais a l'echelle mondiale! ! !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :