La BCE pèse sur la monnaie unique qui tente de préserver les 1,36 $

Le discours accommodant de Mario Draghi n'a pas rassuré les marchés. L'euro atteint son plus bas mensuel et s'échange légèrement en dessous des 1,36 dollars...
La monnaie unique reprend un peu de hauteur après le discours accommodant de Mario Draghi
La monnaie unique reprend un peu de hauteur après le discours accommodant de Mario Draghi (Crédits : reuters.com)

 

MonFinancier

La devise européenne vient de tomber au plus bas de la séance, réagissant au discours du patron de la BCE, Mario Draghi, qui a laissé, comme prévu, le taux directeur inchangé, à 0,25%.
Tombé jusqu'à 1,3548 dollar, l'euro ne s'était pas négocié à un niveau aussi bas depuis le 5 décembre dernier.

 

 

La "colombe" Mario Draghi

Ce mouvement s'explique en parti par le ton plus accommodant que prévu adopté par Mario Draghi et par le fait que le président de la BCE soit un peu plus préoccupé par la faiblesse de l'inflation, même si personne n'ose évoquer le spectre d'une déflation. Et ce alors que justement l'inflation est tombée à un niveau historiquement bas, à seulement 0,8% en décembre. Une hausse des prix tellement basse et éloignée de l'objectif des 2%, que la BCE avait réduit son taux de refinancement de 25 points de base le 7 novembre dernier, à un nouveau point bas historique. 


Car si Draghi se dit attentif aux risques à la baisse pour les perspectives d'inflation le président a tenté de rassurer les investisseurs en indiquant que la banque centrale ne discernait "pas de déflation comme au Japon dans les années 1990", ajoutant que la BCE n'agira que lorsque son "évaluation de l'inflation sur le moyen terme se détériorera".


L'activité économique se redresse en 2014

Ainsi, en cas de détérioration des perspectives d'inflation et de tensions "injustifiées" sur le marché monétaire, la BCE se dite prête à agir. "Nous avons discuté de tous les instruments disponibles pour faire face aux différentes éventualités", a-t-il affirmé, ajoutant que "le choix des instruments dépendra du type d'événement qui surviendra".

Concernant l'activité économique, elle devrait se redresser lentement en 2014 et 2015 dans la zone euro. La réaction de la monnaie unique ne s'est pas fait attendre. Après être tombé sous la barre des 1,3550$, l'euro remontait la pente, renouant avec son niveau d'équilibre face au dollar pour s'échanger autour des 1,3585$. Il grappillait par ailleurs 0,2% face au yen, à 142,55 yens.

Plus d'actualités Bourse sur MonFinancier.com

Pour aller plus loin, suivez le cours des marchés en direct

MonFinancier

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.