La peur a changé de camp sur les marchés

Chaque matin, l'actualité commentée par Marc Fiorentino...

2 mn

MonFinancier

 

Après des années de bull market, les investisseurs s'étaient persuadés que les bourses ne pouvaient que monter. Surtout la Bourse Américaine, et encore plus le Nasdaq. Ils viennent de découvrir en 2014 que ces indices ne sont pas invincibles. Qu'ils peuvent baisser. Pour l'instant, ce n'est qu'une correction normale suite à des années de hausse mais les investisseurs redécouvrent la peur.

LES MARCHÉS ONT PEUR
pour paraphraser Roger Gicquel en 1976... Les investisseurs et les traders ont découvert en 2014 que la Bourse peut baisser. Pour les indices US, c'est le plus mauvais début d'année depuis 2009. Ce matin Tokyo continue sa descente violente et tous les indices boursiers ont violemment décroché hier.

POURQUOI LE JAPON NOUS INTÉRESSE
Je suis de très près le Japon. Pas seulement parce que c'est une grande puissance économique. Non. Parce que l'Europe ressemble de plus en plus au Japon des années 90 et que le Japon est aujourd'hui le laboratoire d'une expérience de sortie de déflation. Dont il faudra s'inspirer si elle fonctionne et si elle est réplicable. Or, en ce début d'année, le doute sur le succès s'installe. Le Nikkei chute. Pour l'instant j'aurais tendance à dire qu'une baisse de près de 15% après avoir affiché 57% de hausse l'année dernière, cela n'a rien d'inquiétant et c'est plutôt normal. Ce qui est plus inquiétant c'est le fait qu'on commence à se poser des questions sur l'efficacité et même la réalité de l'Abenomics. Lire l'édito.

LES RAISONS DE LA BAISSE
A posteriori, tous les spécialistes qui avaient annoncé une année 2013 sans nuage se précipitent pour nous expliquer pourquoi ça baisse. En vrac, le changement de politique de la FED, la chute des émergents, la crainte de déflation en Europe, le ralentissement brutal de la Chine et hier un chiffre décevant sur l'indice d'activité aux États Unis. Rien de bien nouveau à part le chiffre d'hier.

TOUCHE PAS A MA FAMILLE ?
La manif pour tous peut se réjouir. Dimanche elle est dans la rue. Lundi le gouvernement annonce qu'il ne présentera pas de projet de loi sur la famille. Il a bien raison. Il y a vraiment d'autres priorités. Une autre priorité: l'emploi. On...


Lire la suite sur MonFinancier.com

Pour aller plus loin, suivez le cours des marchés en direct

 

MonFinancier

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 04/02/2014 à 11:21
Signaler
tant que la création monétaire ne sert finalement qu'a alimenter les comptes d'un minorité de tres riches, et que ceux-ci ne démontrent pas suffisamment de capacité intellectuelles pour utiliser cet argent de manière profitable, l'économie, posée sur...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.