Une addiction dangereuse

 |   |  271  mots
Chaque matin, l'actualité commentée par Marc Fiorentino...

MonFinancier

 

Tous les yeux sont rivés en permanence sur le Japon. Pour une raison très simple. L'Europe se nipponise et la crainte d'une plongée dans une déflation longue est permanente. Dès lors, observer comment le Japon parvient à se sortir de ce piège de 20 ans est une nécessité. Après l'euphorie de 2013, le doute s'installe sur la reprise de la croissance Japonaise.


Envolée du Nikkei ce matin
la Bourse Japonaise a été la star de l'année 2013 avec sa progression de 57%. Mais depuis le début de l'année, on sentait un petit coup de mou. Après l'enthousiasme sur l'Abenomics, le doute s'est installé sur la reprise économique Japonaise. Et hier le taux de croissance du dernier trimestre a été très décevant.

Et c'est la banque centrale qui est venue à la rescousse
Comme dans tous les pays industrialisés. La Banque du Japon a du encore relancer la planche à billets. A fond. Et son patron a déclaré qu'il ferait tout ce qui est nécessaire pour empêcher le pays de replonger dans la déflation

C'est plutôt une bonne nouvelle?
Oui et non. Certes le yen a baissé et le Nikkei a rebondi. Mais on s'aperçoit qu'au Japon comme ailleurs, les économies sont sous respiration artificielle. Dès que les doses d'injection monétaire se stabilisent, la croissance retombe. Il va falloir qu'un jour la croissance se passe de cette drogue monétaire et pour l'instant ce n'est pas le cas.



Lire la suite sur MonFinancier.com

Pour aller plus loin, suivez le cours des marchés en direct

MonFinancier

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 19/02/2014 à 18:17 :
Bonjour Monsieur FIORANTINO,

Je pense que pour une fois vous faites une bonne analyse du problème. Par contre, il serait peut-être temps de se demander pourquoi l'économie mondiale en est arrivé là. Sur 30 ans, le taux de croissance mondiale des pays industrialisés n'a jamais été aussi faible. Et pourtant l'endettement public + privé atteint des sommets. On a l'impression que la croissance ne peut provenir que de la spéculation (Voir l'Angleterre en ce moment). Pourtant, il y a eu des progrès technologiques importants depuis 30 ans.

La question est : pourquoi tout déconne ? Et il faudrait essayer de sortir des réponses idéologiques toutes prêtes.Et faire des bilans et diagnostics impartiaux
a écrit le 18/02/2014 à 11:16 :
Monsieur Fiorentino.

Cela ne vous gène pas d'annoncer en permanence que des catas futures.
Je vous écoute et vous regarde, je ne compte pas le nombre de fois ou vous vous êtes trompé sur vos prévisions, systématiquement pessimistes concernant la France, la dernière etant le taux de croissance finalement presque identique à celui de l 'allemagne alors que vous annonciez un zero voire un négatif pour la france et un très bon résultat pour l 'allemagne
Merci pour votre contribution positive !!!!
Cela doit être terrible pour vous d'avoir à annoncer une bonne nouvelle pour la France.
Réponse de le 18/02/2014 à 12:00 :
Fiorentino se trompe tout le temps et dénigre la France en permanence
Réponse de le 18/02/2014 à 23:40 :
Visiblement il existe encore des personnes pour croire naïvement à la réalité des chiffres officiels...
a écrit le 18/02/2014 à 10:14 :
qu'est ce que vous proposez ? l'austérité et les coupes budgétaires comme en Grèce? en Grèce il y a un petit coup de mou comme vous dites

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :