Carl Icahn et eBay enterrent la hache de guerre

 |   |  352  mots
Carl Icahn détient un peu moins de 2% du capital d'eBay.
Carl Icahn détient un peu moins de 2% du capital d'eBay. (Crédits : Reuters/Henny Ray Abrams)
L'investisseur activiste souhaitait la vente de PayPal. La maison-mère, eBay, s'y refusait. Les deux parties ont trouvé un accord, annoncé via twitter.

Carl Icahn a fait la paix avec eBay. Il s'en réjouit dans un tweet publié ce jeudi :

 "Extrêmement satisfait par l'accord avec eBay. Je crois que c'est gagnant-gagnant pour TOUS les actionnaires. "

D'après l'accord signé sous la houlette du gendarme boursier américain, le sulfureux investisseur américain a accepté de retirer sa proposition qui visait à mettre en vente la filiale de paiement en ligne PayPal. Il accepte en outre de préserver la confidentialité de ses échanges avec la direction de l'entreprise dont il détient un peu moins de 2% du capital. 

eBay recrute l'ancien patron d'AT&T

En échange, eBay recrute David Dorman, l'ancien PDG de la compagnie de télécoms AT&T et ex-président de Motorola au sein de son conseil d'administration. 

"Gagnant-Gagnant", ce compromis le serait également aux yeux de John Donahoe, le directeur général du site d'enchères en ligne, comme il l'a déclaré sur la chaîne CNBC. 

Icahn et la gouvernance d'eBay

Cet armistice est signé après plusieurs mois de tension entre l'homme d'affaires et le site de ventes aux enchères et d'achats en ligne. Le premier pressait eBay de vendre sa filiale de paiement en ligne, estimant que sa croissance était entravée par sa maison-mère. Il mettait en outre en cause la gouvernance de l'entreprise et souhaitait la nomination de deux personnes au conseil d'administration, qui n'ont finalement pas été retenues.

Il critiquait surtout l'objectivité de certains membres du conseil d'administration, notamment Marc Andreessen, le fondateur de Netscape, pour un conflit d'intérêt supposé lors de la vente de Skype en 2009. Ce que ce dernier a fermement rejeté.  

Le très influent Carl Icahn a eu également maille à partir avec un autre géant américain des nouvelles technologie: Apple. Il l'appelait notamment à lancer un vaste programme de rachat d'actions. 

>> Quand l'investisseur Carl Icahn tweet, l'action d'Apple monte

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :