Quand l'investisseur Carl Icahn tweete, l'action d'Apple monte

 |   |  381  mots
L'américain Carl Icahn est en train  de faire pression sur Apple pour que le groupe porte à 150 milliards de dollars son programme de rachat d'actions.
L'américain Carl Icahn est en train de faire pression sur Apple pour que le groupe porte à 150 milliards de dollars son programme de rachat d'actions. (Crédits : <small>Reuters</small>)
Les déclarations de l'investisseur américain qui exige qu'Apple consacre 150 milliards de dollars au rachat d'actions ont fait bondir le cours d'Apple de plus de 2%. Pour le moment, la direction du groupe n'a fait aucun commentaire.

C'est décidément un investisseur qui fait parler de lui. L'américain Carl Icahn est en train  de faire pression sur Apple pour que le groupe porte à 150 milliards de dollars son programme de rachat d'actions, selon le Financial Times

Dans un message publié mardi sur son compte Twitter (voir ci-dessous), le milliardaire a dit "avoir eu un dîner cordial avec Tim (Cook, directeur général d'Apple NDLR) hier soir (...) (lundi). "Nous avons fait fortement pression pour un programme de rachat de 150 milliards (...) Nous avons décidé de poursuivre le dialogue dans environ trois semaines", a t-il ajouté.

Un tweet qui fait grimper l'action d'Apple de 5%

Au mois d'août dernier, alors qu'il venait d'annoncer avoir pris une participation dans Apple, un tweet de l'investisseur, où il jugeait le titre d'Apple "extrêmement sous-évalué", avait fait bondir le titre de la firme à la pomme de 5%. Carl Icahn est connu pour avoir construit sa fortune avec des raids boursiers hostiles, et pour être un actionnaire très "actif", comme c'est le cas avec Apple ou encore avec Dell.

"Je ne peux pas vous promettre que l'action montera, mais je peux vous promettre que (le groupe) fera un rachat d'actions", a assuré l'investisseur. Cette perspective a profité au titre Apple à la Bourse de New York: il a gagné 2,35% sur la séance pour clôturer à 487,96 dollars.

Le précédent Greenlight Capital

En avril dernier, le groupe avait déjà cédé à la pression du fonds d'investissement Greenlight Capital qui avait critiqué Apple, reprochant au groupe de ne pas assez faire profiter ses actionnaires de ses liquidités.

Finalement, le groupe avait accepté de distribuer 100 milliards de dollars à ses actionnaires en deux ans, notamment via un programme de rachat d'actions de 60 milliards de dollars. Initialement, en mars 2012, lorsque qu'Apple avait parlé de ce programme, celui ne devait se monter qu'à 10 milliards de dollars sur trois ans.

Pour aller plus loin :

>>Apple voit son action s'envoler grâce à un tweet de l'investisseur Carl Icahn

>> Apple pourrait doubler son dividende et distribuer... 20 milliards de dollars à ses actionnaires

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 02/10/2013 à 20:00 :
ha bon ? quend on twhitthe , sa fai montait l'axcion en hau ?
a écrit le 02/10/2013 à 9:33 :
le but étant que cette boite qui n' avait aucune dette en soit perclue et que le monceau de trésorerie évadé en territoire occulte disparaisse en toute discrétion.. aapl c' est mort.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :