Dette publique : pour la France, c'est le moment d'emprunter

 |   |  309  mots
La baisse des taux de la BCE a eu des conséquences positives sur les taux d'emprunt français mais aussi allemands, italiens et espagnols. (Photo : Reuters)
La baisse des taux de la BCE a eu des conséquences positives sur les taux d'emprunt français mais aussi allemands, italiens et espagnols. (Photo : Reuters) (Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Le taux d'emprunt est descendu à 1,656% en séance, battant de peu son dernier record de 1,659% qui datait de 2 mai 2013.

Le taux d'emprunt de la France à 10 ans est tombé à son plus bas niveau historique vendredi, la dette française bénéficiant largement des décisions annoncées la veille par la Banque centrale européenne pour soutenir l'économie.

"Nous sommes de retour sur les plus bas historiques de la dette française" dans un mouvement général sur le marché obligataire de "baisse des rendements assez massives" en zone euro, a souligné Patrick Jacq, un stratégiste obligataire de BNP Paribas.

Le taux est descendu à 1,656% en séance, battant de peu son dernier record de 1,659% qui datait de 2 mai 2013. La veille il avait clôturé à 1,793% sur le marché secondaire où s'échange la dette déjà émise.

La politique de la BCE bénéfique

Les mesures annoncées par Mario Draghi hier ont eu un effet positif sur tous les fronts.

"La Banque centrale européenne a fait en sorte que les banques se reprêtent un peu plus entre elles, avec des conditions de financement très accommodantes, ce qui a renforcé l'appétit pour le risque et resserré" l'écart entre les dettes des pays les plus fragiles et celles des pays les plus solides, détaille Patrick Jack. Et de poursuivre :

Mais parallèlement, comme l'institution européenne "n'a pas non plus injecté massivement de liquidités, cela a aussi joué en faveur des pays" les plus solides comme l'Allemagne et la France.

Allemagne, Italie et Espagne profitent aussi

Au passage l'Italie et l'Espagne ont également amélioré leurs performances. Le taux d'emprunt de l'Italie a touché un point bas à 2,748% contre 2,933 hier à la clôture et celui de l'Espagne à 2,639% contre 2,824.

La dette allemande à dix ans, le fameux Bund de référence, se portait également bien. Peu avant 15H00, elle évoluait à 1,365% contre 1,405%, sans atteindre toutefois son record historique de 1,127% touché en juin 2012.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 30/06/2014 à 14:06 :
C'est surtout le moment de rnégocier la dette et de regouper les crédits
a écrit le 10/06/2014 à 10:25 :
Empruntez, empruntez, c'est les fonds qui manquent le moins! Au diable l'austérité et les réformes! Vive la BCE et l'Euro fort! On travaille et on paie des impôts pour la finance internationale, c'est super!
a écrit le 10/06/2014 à 7:49 :
En même temps, ça fait quarante ans que c'est toujours le moment d'emprunter pour la France...
a écrit le 09/06/2014 à 18:51 :
Si au lieu d'emprunter, la France refinançait sa dette ?!
a écrit le 09/06/2014 à 16:19 :
ben, voyons ! empruntez, et "vous serez considérés "....
a écrit le 07/06/2014 à 13:12 :
C'est le moment d'emprunter pour rembourser des emprunts plus coûteux, non ?
a écrit le 07/06/2014 à 13:02 :
Jusqu'ici tout va bien, comme disait celui qui s'est jeté du 20ème étage en passant à la hauteur du 10ème. Mario nous entraîne dans le sillage des USA : tripatouillages des taux, planche à billets, course en avant.... Les socialistes ne vont pas laisser passer l'aubaine de nous endetter un peu plus, ils adorent ça....
a écrit le 07/06/2014 à 7:45 :
Bien sur quand vous etes hyper endetté...profitez des taux....et qui rembourse...????
a écrit le 06/06/2014 à 23:46 :
c est un poison pour notre pays,qui n est ainsi pas incité a réformer ses structures en déficit depuis 40 ans .
a la prochaine crise ca risque de faire tres tres mal
Réponse de le 07/06/2014 à 20:59 :
Très bien dit. Il y a de l'espoir pour la France. La France doit profiter des taux très bas pour enfin faire des réformes profondes pour être à l'abri de grands problème quand les taux remonteront. La dette est une drogue bien douce.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :