La BCE baisse son taux directeur et instaure un taux de dépôt négatif

 |   |  311  mots
La BCE a décidé de baisser à nouveau ses taux.
La BCE a décidé de baisser à nouveau ses taux. (Crédits : reuters.com)
La Banque centrale européenne a baissé son taux directeur à 0,15% et porté en territoire négatif son taux de dépôt, à -0,10%, une mesure inédite.

La BCE a donc décidé, comme attendu, de baisser son taux principal de refinancement de 0,10 point de pourcentage à 0,15 % contre 0,25 % jusqu'à présent. Le Conseil des gouverneurs a également pris une décision très attendue et très controversée : faire passer en territoire négatif le taux de la facilité de dépôt de la BCE. Désormais, l'usage de cette facilité sera facturé 0,10 % par an aux banques.

Taux de dépôt négatif

L'objectif de cette dernière mesure est d'inciter les banques à faire circuler les liquidités plutôt qu'à les faire dormir auprès de la BCE. Au 30 mai dernier, 39,9 milliards d'euros étaient déposés sur cette facilité de dépôt. A noter que la BCE devra sans doute prendre d'autres décisions concernant les comptes courants des banques auprès d'elle afin d'éviter un simple effet de transfert de la facilité de dépôt vers ces comptes courants.

Nouvelles mesures

Du reste, la conférence de presse qui débute à 14 heures 30 devra permettre de dévoiler d'autres mesures de soutien à la liquidité. On évoque notamment la mise en place d'un nouveau prêt à long terme, la fin de la stérilisation du programme de rachats de titres engagé en 2010-2011 et le rachat de prêts aux PME titrisés. Mario Draghi en dira plus lors de la conférence de presse.

Quelle efficacité ?

La question demeurera cependant celle de l'efficacité de ces mesures qui continuent évidemment de s'appuyer sur l'intermédiation des banques. Or, la faiblesse de la reprise et les conditions de la régulation bancaire n'incitent guère les établissements à prêter à l'économie. Les moyens mis sur la table par la BCE seront-ils suffisants ? Rien n'est moins sûr. En tout cas, ces deux décisions sur les taux pourraient n'être que surtout symboliques.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/06/2014 à 0:12 :
Euh..... entre un taux de dépôt négatif et une monnaie de singe comme le dollar, mieux vaut choisir le taux négatif . Au moins, on ne perd que 0,10% .
a écrit le 05/06/2014 à 20:32 :
Sa ne changeras rien pas de motivation dans ce pays, que des problémes
N’oublions pas que pour le PS un patron c’est un voyou et bercy est la pour ce qui travaille c sa la France
a écrit le 05/06/2014 à 18:12 :
Effet immédiat: la bourse décolle.
Les spéculateurs peuvent remercier la BCE.
L'impact sur le financement de l'économie réelle reste à démontrer.
a écrit le 05/06/2014 à 17:03 :
L'UMP et ses ramifications vont pouvoir se refinancer moins chère auprès de la BCE.
Allez champagne dans des coupes en or et distribution de lingots aux nouveaux adhérents.
a écrit le 05/06/2014 à 15:27 :
Bonne mesure conjoncturelle, fallait la faire il y a longtemps.
a écrit le 05/06/2014 à 15:01 :
C'est la bonne direction prise pour la BCE , il était urgent car l'UE partait droit dans le mur jusqu'à son éclatement. On a besoin de déflation pour équilibrer le marché du travail c'est chose faite malgré la pression Allemande.
Réponse de le 05/06/2014 à 23:15 :
vous rêvez ou quoi ? les mesures de la BCE ne changeront rien aux fondamentaux, on va droit dans le mur
a écrit le 05/06/2014 à 14:47 :
Quelqu'un peut-il expliquer pourquoi les banques ne gardent-elles pas leur argent excédentaire plutôt que de le placer à taux négatif ? Merci...
Réponse de le 06/06/2014 à 12:32 :
@yves..enfin un internote rationnel et intelligent. mine de rien ils n'y en a pas beaucoup..
malheureusement nos expert en economies sont comme le docteur tel pis et le docteur tant mieux..
il n'y comprenne rien de rien..et cela se dit economiste.!!
a écrit le 05/06/2014 à 14:45 :
Je ne suis pas persuadé que les décisions prises soient les bonnes. Elles vont permettre essentiellement de favoriser la spéculation et donc la création d'une nouvelle bulle financière avec les dangers que cela implique. J'espère me tromper !!!
a écrit le 05/06/2014 à 14:27 :
Aucune surprise sauf pour la Tribune !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :