Le grand débat sur les marchés financiers

 |   |  287  mots
L'éditorial de Marc Fiorentino sur les marchés financiers. Aujourd'hui, les impacts des tensions en Irak.

MonFinancier

Une question mobilise tous les stratèges et tous les grands esprits de l'investissement depuis quelques semaine face à l'étonnante anesthésie des marchés: est on entrés dans une nouvelle ère de volatilité basse sur les marchés ou est-ce encore la n-ième phase d'insousciance irresponsable?

Les tensions en Irak perturbent les marchés
Ce qu'il se passe en Irak est particulièrement grave. Et c'est un début de partition du Moyen Orient entre sunnites et chiites auquel on assiste. Alors c'est vrai que les marchés ont réagi. Les marchés du Golfe ouverts le dimanche ont chuté de 5%. Le pétrole continue son rebond. Mais pour l'instant pas de réactions très violentes

Je trouve que les marchés réagissent peu aux évènements.
Cela fait plusieurs semaines que les marchés sont totalement anesthésiés. On a vu la volatilité chuter à son plus bas niveau depuis 7 ans, les investisseurs ignorer la crise en Ukraine ou ne pas réagir aux indicateurs économiques. Les banques centrales ont créé cette ambiance un peu surréaliste où toutes les nouvelles, surtout les mauvaises, sont ignorées.

L'Irak peut elle être l'étincelle ?
Peut être. Mais ce n'est pas évident. Il y a encore un an, des évènements comme ceux que nous vivons auraient provoqué une panique ou un mini krach. La question que se posent tous les stratéges est simple : est-on entrés dans une nouvelle ère de basse volatilité ou n'est-ce qu'une énième période d'insousciance irresponsable des investisseurs. Réponse dans les jours qui viennent avec l'Irak.

Lire la suite sur Monfinancier.com

Pour aller plus loin, suivez le cours des marchés en direct

MonFinancier

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 16/06/2014 à 13:49 :
Il prône des bas salaires pour les autres mais s'oublie ce bon à rien.
Réponse de le 16/06/2014 à 17:13 :
mais là ! quel rapport avec l'incontinence ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :