Est-ce le moment de laisser tomber le dollar australien ?

 |   |  542  mots

Les derniers jours ont été plutôt fastidieux pour le dollar australien et tout porte à croire que la pente descendante n'est pas encore finie pour la devise. Voici trois bonnes raisons de shorter l'Aussie en ce début de printemps.

L'accumulation de statistiques décevantes

Dans le forex, l'essentiel n'est peut être pas tant l'analyse technique que l'évolution des données macroéconomiques car ces dernières influent directement sur la politique monétaire. Depuis quelques semaines, les indicateurs australiens déçoivent. En témoignent les chiffres du marché du travail avec 36 100 emplois en moins contre une estimation baissière de 6 700. Pire, le taux de chômage a grimpé de 5.4% à 5.6% ce qui constitue un niveau faible pour des critères européens, mais pour l'Australie signifie un plus haut depuis 2009. Avec la dégradation manifeste de l'emploi, et une inflation dans les bornes, de plus en plus de rumeurs ont fait leur apparition sur le marché des devises concernant la possibilité que la banque centrale australienne baisse dans un futur proche son taux directeur. L'espoir d'un tel mouvement de la part des autorités monétaires australiennes a contribué depuis quelques jours à la pression baissière sur le dollar australien, ce mouvement devrait normalement se poursuivre en l'absence de démenti de la banque centrale.

L'or est également sur une mauvaise pente

On le sait tous, l'once d'or est plutôt sur une mauvaise pente puisque la baisse continue sur ce marché autrefois beaucoup plus lucratif pour les haussiers. L'absence de pressions inflationnistes malgré les politiques non conventionnelles a eu pour conséquence un débouclage des positions sur le marché par les gestionnaires de fonds spéculatifs, entrainant le cours à la baisse. La question est maintenant de savoir si cette baisse va durer. Les bullish restent optimistes et comptent sur un rebond mais plusieurs experts, la majorité, invitent à vendre tant qu'il est encore temps. Du fait de l'étroite corrélation entre l'évolution du prix de l'or et l'évolution du prix du dollar australien, il n'est pas surprenant que cette baisse accentue le repli de l'Aussie sur le forex.

Les données chinoises inquiètent concernant l'économie mondiale

Enfin, en tant que principal partenaire commercial de l'Australie, la Chine occupe une place cruciale dans l'évolution du dollar australien. La situation en Chine n'est pas dramatique mais des signes de ralentissement de la croissance apparaissent depuis le début de l'année. Ainsi, le PIB au T1 fut seulement de 7.7% contre 7.9% un trimestre plus tôt. Par ailleurs, l'indice manufacturier HSBC, qui est certainement le plus important indicateur chinois pour l'Aussie, est ressorti en repli à 50.5 en avril contre 51.6 en mars, et un consensus qui était à 51.4. Clairement, cela ne fait de doute pour personne, le secteur manufacturier chinois est en phase de ralentissement.

L'AUDUSD a donc de grandes chances sur le court terme de poursuivre sa trajectoire baissière sur le marché des changes. Il faudra, en tant que trader, surveiller de près le support à 1.0160, qui devrait déterminer, en fonction de sa capacité de résistance, si le dollar australien va aller plus bas ou va rebondir.
 

Retrouvez toute l'actualité du Forex sur Forex.fr

Pour aller plus loin, retrouvez toutes les données sur les devises

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 25/04/2013 à 11:12 :
Mais quel surprise maintenant on attaque l'Australie qui vient de signé un accord avec la Chine pour faire les échanges directement avec le yuan et le dollar australien sans passer par le roi dollar qui vacille toujours plus avec tous les accords passé avec la Chine et les autres pays asiatiques.
Non.... c'est surement un hasard ce article sur LaTribune...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :