Coronavirus : l'OMS alerte sur un risque de pandémie, les Bourses mondiales rechutent

 |   |  569  mots
(Crédits : GUGLIELMO MANGIAPANE)
Le CAC 40 est retombé sous la barre de 5.800 points pour la première fois depuis le début de l'année. L'or a, lui, touché son plus haut niveau en sept ans.

[Article publié le 24/02 à 10h30, mis à jour le 24/02 à 18h06]

Paris, New York, Milan, Séoul... Après trois semaines de répit, les Bourses mondiales ont de nouveau été rattrapées, ce lundi 24 février, par le coronavirus. La propagation de l'épidémie, notamment en Italie et en Corée du sud, a ravivé les inquiétudes des investisseurs, qui ne peuvent désormais plus ignorer l'impact probable de cette crise sanitaire sur l'activité économique mondiale.

À la clôture, le CAC 40 a chuté de 3,95%, retombant sous la barre de 5.800 points pour la première fois depuis le début de l'année. Le SBF 120 a connu un repli similaire, de 3,74%. À Francfort, le Dax a reculé de 4,01%, alors que le Footsie londonien a abandonné 3,34%. La Bourse de Milan a connu une journée encore plus difficile, terminée sur un plongeon de 5,43%.

À Wall Street, la baisse était un peu moins marquée à la mi-séance: -3,3% pour le Dow Jones et -3,7% pour le Nasdaq. En Asie, la Bourse de Séoul a été la plus affectée, avec une chute de 3,9% de l'indice Kospi. Le HSI de Hong Kong a, lui, reculé de 1,7%.

"Très préoccupant"

Le monde doit se préparer à une "éventuelle pandémie", a prévenu l'Organisation mondiale de la santé (OMS), jugeant "très préoccupante" la hausse des cas hors de Chine. En Italie, plus de 220 personnes ont été contaminées, provoquant le décès de sept malades et la mise en quarantaine de onze villes dans le Nord du pays. En Corée du Sud, le nombre de cas recensés a bondi ces derniers jours, pour dépasser la barre des 800 - pour sept morts.

Autre foyer de contamination: l'Iran, dont le bilan officiel se chiffre à 64 cas et 12 décès. Des chiffres qui, selon des élus locaux, seraient largement sous-estimés, comme en témoigne un taux de mortalité bien supérieur à la moyenne mondiale. Au total, plus d'une trentaine de pays sont désormais touchés, avec un bilan qui dépasse largement les 30 morts hors de Chine.

Le pétrole plonge, le secteur aérien aussi

Dans un contexte d'incertitudes sur la croissance mondiale, les investisseurs se sont retournés vers des valeurs refuges, en particulier l'or, qui a touché en séance son plus haut niveau depuis janvier 2013. Ou encore les emprunts d'État, dont les taux ont reculé. Le taux à 30 ans des bons du Trésor américain a même touché son plus bas historique. À l'opposé, les cours du pétrole ont rechuté: le baril de WTI plongeait en fin d'après-midi de 4,6%, juste au-dessus de la barre symbolique de 50 dollars.

Du côté des valeurs, les compagnies aériennes ont fortement chuté: -8,7% pour Air France-KLM, -8,6% pour Lufthansa, -9,2% pour IAG, la maison-mère de British Airways. Et même -16,4% pour Easyjet. Ailleurs dans le monde, Korean Air Lines avait plongé de 6,2%, Asiana de 6,1% et Quantas de 7,5%. À la mi-séance à New York, Delta abandonnait 7,2% et American plongeait de 9,7%.

Les secteurs de l'automobile, des matières premières, du tourisme et du luxe, les plus sensibles au ralentissement économique, ont aussi dégringolé. Sur le CAC, Peugeot et Renault ont chuté respectivement de 7% et de 6,6%. ArcelorMittal a perdu 6,7% et Accor a reculé de 5,6%. Le secteur du luxe a aussi été touché : -4,7% pour Kering, -4,7% pour LVMH et -3,5% pour Hermès.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 25/02/2020 à 20:40 :
Ce qui est dingue, c'est que régulièrement on nous fait le coup du virus qui va décimer l'humanité (SRAS, H5N1, H1N1, coronavirus etc...) alors qu' on a tout les éléments statistiques pour se rendre compte qu'il y aura un nombre de victime statistiquement très faible et bien inférieur à la grippe saisonnière. Et bien les gens ne retiennent jamais la leçon, ils paniquent encore une fois et proposent des solutions totalement disproportionnées. Et une fois la crise passée ils diront qu'il ne fallait pas sous-estimer la menace ou agiteront le sacro-saint principe de précaution qui sert bien plus souvent de caution morale qu'autre-chose.
Sauf que le jour où un vrai virus bien méchant arrivera, à force de crier au loup , l'humanité sera incapable de faire face.
a écrit le 25/02/2020 à 9:01 :
De tous temps les dirigeants n'ont pas ete a la hauteur des enjeux.
Le pouvoir et l'argent, seuls comptent.
Les habitants de Pompei, d'Herculanum ont ete aneantis avec leurs tribuns.
Demain une super cata et tout le monde sera a la meme enseigne, riches et pauvres.
Nous mourrons tous. Be happy.....
a écrit le 25/02/2020 à 8:55 :
Et en Afrique, toujours pas de cas de coronavirus ?
Avec le nombre de chinois présents dans les différents pays de ce continent ?
a écrit le 25/02/2020 à 7:33 :
Si ça pouvait au moins nous débarrasser des manifestations de gilets jaunes et de ces représentants de secteurs protégés "qui-font-grève-pour-nous"...
a écrit le 25/02/2020 à 4:38 :
Tout était trop prévisible pour avoir été prévu.
Devant cet Himalaya d'incertitudes représenté par la pandémie du coronavirus, aucun, absolument aucun homme politique français n'a fait preuve de clairvoyance, d'envergure et de responsabilité. Tous nos meneurs, qu'ils appartiennent à la majorité au pouvoir ou aux autres partis d'opposition sacrifient les intérêts supérieurs du pays et de la nation à des indicateurs économiques et boursiers.
Ils restent collés aux intérêts directs de la finance internationale et au « qu'en dira t'on » diplomatique des grandes et moyennes puissances au détriment de la santé du peuple.
En sus, il nous noient de communiqués lénifiants destinés à nous rassurer sur leurs compétences et l'innocuité de la propagation du mal.

C'est bien connu, le nuage radioactif de Tchernobyl s'est arrêté à la frontière franco-allemande. Nous ne risquons rien car nos gouvernants viellent. Ils sont plus forts que toutes le menaces réunies.

Je connais un homme du passé qui aurait fermé l'espace aérien à tout vol en provenance de pays à risque dès le début de toute cette histoire... quelqu'un qui aurait verrouillé les frontières en interdisant toute pénétration de voyageurs en provenance de pays atteint avant même le premier cas mortel... un homme du passé qui aurait fait passer la sécurité sanitaire avant toute considération économique, commerciale ou touristique.
Autrefois, tout navire porteur d'un soupçon de peste ou autre maladie infectieuse devait rester au large durant une période incompressible de quarante jours sous peine de mort. La quarantaine a souvent prouvé son efficacité même si des pandémies nous ont parfois atteint.

Avec nos actuels représentants politiques.... tout nous atteint.
Il sont désespérants d'amateurisme et d'inconséquence.
Quelque soit le domaine où il agissent, je n'ai jamais vu une équipe aussi incertaine, versatile et incompétente.
Ce que nous vivons est le résultat de la course à l'ultra-libéralisme et à la mondialisation chers à notre premier magistrat comme à tous ces prédicateurs du bien être économique qui se sont succédés depuis des décennies non seulement à la tête du pays mais aussi et surtout à la tête de l'UE
Ne désespérons pas, ils vont nous inventer des start-up de l'immortalité. Celui qui croit sera sauvé.
a écrit le 24/02/2020 à 19:23 :
ok ok
sinon ebola c'est une grippe fievreuse et hemorragique non? et toujours en cours
oui y a pas de cas en europe
d'un autre cote les victimes europeennes, c'est des gens de toute facon a l'article de la mort, cardiaques, cancereux, et autres
alors ok faut faire gaffe, mais faut rester raisonnable
et en plus ca permettrait de resoudre le pb du financement des retraites, donc a la gauche de dire qu'il n'y a pas de pbs de financement; un bon cynisme a te faite palir lenine, tellement c'est cruel
Réponse de le 25/02/2020 à 3:51 :
@ Churchill. Helas non.
Vous etes trop sur de vous. Le corona tue aussi les personnes jeunes en bonne sante. Les medecins chinois, coreens et japonais ont ete decimes aux tous debuts faute de s'etre proteges et du maqnque d'infos.
Ca n'arrive pas qu'aux autres.
a écrit le 24/02/2020 à 18:59 :
Un risque de pandémie...

partout les autorités abrège sinédié ou interdisent les salons, les manifestations publiques

et en France le salon de l'agriculture devrait être bouclé sans délai immédiatement

pour le reste
Le gouvernement est incapable d'avoir des stocks de masques !!!

c'est ubuesque lorsqu'on se rappelle que la milice politique de Castaner considéraient que le masque en papier pouvait être considérer comme une "arme par destination" !!!
a écrit le 24/02/2020 à 18:23 :
Et si en parallèle on mettait chaque jour le nombre de décès pour cause de grippe..de cancer.. d'arrêt cardiaque.. d'accident...de suicide..
Il y a tellement de possibilité de mourir que le Covid 19 n'en n'est qu'une de plus et dont la probabilité de mourir avec est somme toute assez faible. "On," joue quand même à se faire peur, ce n'est pas la grippe espagnole, le typhus, le choléra, la peste ou encore Ebola. Merci la surmédiatisation...faut bien vendre!
Réponse de le 24/02/2020 à 18:46 :
Oui la grippe tue bien plus que le coronavirus mais la finance n'a pas peur pour sa vie mais pour son argent.
Réponse de le 24/02/2020 à 19:26 :
hey valbel!
j'ai envie de vous dire que vous etes ultraneocomplotiste ( bref, d'ultraneodroiteultracapitaliste)
que vous pensez que ce virus, c'est pour detourner l'attention du peuple populaire.........
ca vous rappelle un de vos post, le complotisme alors que tout va bien?
allez salut, et sans rancune
(et merci de me poster sur mon post que je suis un ultraneocomplotiste a la solde de trump et du grand capital laborieux, ca me fera plaisir)
a écrit le 24/02/2020 à 17:18 :
c 'est bon pour la planète...... moins de touriste, moins d usines qui fonctionnent, moins de déplacement.....
au fait, quelqu'un a t il des nouvelles de la baisse de pollution en chine?
a écrit le 24/02/2020 à 16:27 :
A lire les articles, à écouter les médias et les points presse du ministère de la santé, : "on a tous peur'" "il faut éviter la panique" etc etc (sur le même mode) mais c'est totalement faux les gens n'ont pas peur, ce qu'ils veulent c'est des mesures fortes, ils veulent contrôler la situation (avoir des masques qui ne sont pas des passoires) n'être pas des spectateurs à attendre que la maladie frappe à leur porte. Ci c'est cela la communication actuelle on peut s'en passer !
a écrit le 24/02/2020 à 15:49 :
En effet ça dévisse même en UE je suppose que ce sont les décès liés à l'Italie et comme "Tout est bruit pour celui qui a peur" Sophocle ben patatras... en générale ça remonte puisque quand on se fait peur rapidement on sait se rassurer rapidement même si l'ensemble du phénomène ne se reposant que sur des ressentiments.

Alors que nos banquiers n'arrêtent pas de chercher à nous inquiéter avec les virus informatiques c'est un virus humain qui leur fait bien plus mal, cocasse.
a écrit le 24/02/2020 à 15:27 :
C'est le moment d'investir massivement dans les actions des entreprises pharmaceutiques...
a écrit le 24/02/2020 à 15:04 :
On revient à des niveaux d'il y a 1 mois. Parler de "plongeon" est un peu excessif. A voir si la baisse se prolonge mais pour l'instant c'est une simple baisse.
a écrit le 24/02/2020 à 14:19 :
Plus que le Covid-19 qui touche une infime minorité de la population mondiale, c'est la croissance zéro des principales économies mondiales qui pose problème : les US, la Chine, le Japon, l'Allemagne, l'Inde,... La France n'est pas trop concernée parce que son principal client est l'Etat français.
a écrit le 24/02/2020 à 13:20 :
Je suis au Japon et je rentre mercredi.
Ici, 4/5 des tokyoites sont masqués et ce que je remarque, c'est l'absence des Chinois. Tout est calme, aucune bousculade, bref, moins de touristes de Chine garantit des vacances agréables.
Il serait temps de poser la vraie question qui fâche et elle concerne les 7s et coutumes d'un autre âge en vigueur en Chine où tout ce qui marche, rampe , saute est associé à de la bouffe. Ces pauvres animaux se vengent et c'est un juste retour de manivelle.
Réponse de le 25/02/2020 à 8:51 :
Ce n'est pas à vous, l'union-européiste, de décréter ce que doivent être les Us & Coutumes de tel ou tel pays !
Non mais !
a écrit le 24/02/2020 à 12:55 :
Des valeurs de belles et saines entreprises vont etre massacrées : c'est le bon timing pour en acheter et améliorer sa retraite .
Réponse de le 24/02/2020 à 14:11 :
Il y en a beaucoup qui attendent que vous amélioriez votre retraite sinon comment voulez vous que les parasites puissent ponctionner!
Réponse de le 24/02/2020 à 15:26 :
privilégiez les pharmaceutiques et tout ce qui touche a l'hopital comme Air Liquide.Vendez a terme les entreprises liées au tourisme et a l'aéronautique.Il y a des fortunes a faire pour quelqu'un d'avisé!
a écrit le 24/02/2020 à 12:27 :
Qu'il est bon de jouer à se faire peur
Le tourisme : je veux bien, pas de vacances en Chine ou en Italie quoique ma fille part en Thaïlande en fin de semaine !
Mais qu'est ce que je risque à acheter une bagnole, du plomb ou du DIOR ?
Faut bien boire et manger que diable
Gouverner c'est prévoir, cette épidémie aura une fin, et ceux qui auront prévu se feront des c.....s en or.
Réponse de le 24/02/2020 à 13:10 :
Je vous invite à vous renseigner sur le secteur automobile et Wuhan
a écrit le 24/02/2020 à 12:24 :
Ce qui devait arriver.... arrive.
a écrit le 24/02/2020 à 12:20 :
J'espère de tout coeur que cette descente va s'amplifier dans les semaines à venir, plus que raz-le-bol de voir les financiers s'en mettre plein les poches. Cette gabegie a assez durée.
a écrit le 24/02/2020 à 12:05 :
Ce qui devait arrivé.... arrive.
a écrit le 24/02/2020 à 11:51 :
3 semaines d'épidémie plus efficace pour la planète que 30 ans de bullshit Onusien et que 2 milliards d'escrolos comme Jadot ou Greta
a écrit le 24/02/2020 à 11:50 :
Au vue du fait que le versement des dividendes est extraordinaire, record d'europe et du monde en France, disons que je ne vais pas me mettre a pleurer.

Ils n'ont cas (les actionnaires assumer un peu, ce sera nouveau pour eux). Mais j'imagine qu'avec macron, il trouvera le moyen de financer les pertes de ces entreprises.....

La socialisation des dettes, c'est sa marotte!

Et comme sa ministre qui était censé s'en occuper a quitter le terrain pour la mairie de Paris, cela montre bien aussi leurs connaissances et capacité de gestion..

Une cellule psychologique pour les actionnaires?

Je pense juste qu'il ajusterons sur les licenciements comme d'hab !

Mais cela met en perspective aussi la politique économique de macron autour de la financiarisation.... Cela montre a quel point une valeur hors bourse devient relatif en bourse....
a écrit le 24/02/2020 à 11:07 :
Sachant que ce n'est pas la santé des gens qui les inquiètent mais le ralentissement imposé des flux commerciaux mondiaux et nationaux.
a écrit le 24/02/2020 à 10:53 :
Ce qui compte apparemment c'est la bourse , des tunes , du fric , du pognon et on oublie le reste .
Réponse de le 24/02/2020 à 12:57 :
Et c'est ça qui crée des emplois et paye les retraites . Alors on dit merci la bourse et le fric . Quant au reste , effectivement c'est mieux de l'oublier .
Réponse de le 24/02/2020 à 13:01 :
Tant mieux,le pognon c'est important!
Réponse de le 24/02/2020 à 13:08 :
La Tribune est un journal économique. Vous vous attendiez à quoi ? C'est quand même normal qu'ils parlent de la bourse qui plonge !
Réponse de le 24/02/2020 à 15:36 :
réponse a léon

Ah bon la bourse crée des emplois, et payes les retraites?

Non , la il s'agit de l''économie du dimanche, car la bourse n'a jamais rien fait d'autre que de gérer la spéculation.

Et pour ce qui est de payer les retraites, la réforme actuelle c'est 30% en moins a l'horizon 2040, et comme blackrock et bien d'autres semble avoir intérêts, je ne vois pas le lien.......

La bourse apporte aux actionnaires qui peuvent avoir un multiple de X de leurs entreprises, pour amener le petit porteur a investir, mais sinon je ne vois pas...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :