Coronavirus : mises en quarantaine et fermetures de frontières se multiplient

 |   |  487  mots
(Crédits : THOMAS PETER)
Alors que l'Italie a mis plus de 50.000 personnes en quarantaine, l'Iran compte déjà huit morts après contamination du Coronavirus. De nombreux pays du Moyen-Orient ont annoncé la fermeture de leurs frontières.

Pour le guide suprême iranien, le Coronavirus est une diversion créée par la presse étrangère pour détourner la population des élections législatives qui avaient lieu ce dimanche. En réalité, la participation promettait d'être faible avant l'irruption de l'épidémie du Covid-19, ce virus venu de Chine et qui a déjà tué 2.400 morts et contaminé 77.000 personnes.

Des hôpitaux réservés

En Iran, les autorités ont annoncé 43 cas identifiés dont déjà huit morts. La Jordanie, la Turquie, l'Afghanistan et le Pakistan ont annoncé la fermeture de leur frontière avec la République islamique. Le gouvernement a décidé de mesures préventives comme la fermeture des écoles, universités, cinémas et théâtres dans 14 des 31 provinces du pays. Il a également annoncé de réserver plusieurs hôpitaux au traitement exclusif de la maladie, notamment à Téhéran où ont été recensés 4 des 15 dernières contaminations identifiées.

L'Italie, elle, n'a pas été frappé par un mouvement de panique de la part de ses voisins. Néanmoins, le pays a mis 11 villes du Nord du pays en quarantaine. Les 52.000 habitants de ces villes notamment Lombardes (une ville en Vénétie) ont interdiction de sortir de leur zone.

"Ni l'entrée ni la sortie ne sera autorisée sauf dérogation particulière", a annoncé samedi le Premier ministre, Giuseppe Conte.

La fashion week sous haute surveillance

Ces mesures sont consécutives à une épidémie survenue autour de Codogno (Vénétie). En tout, l'Italie déplore 132 contaminations dans le pays, dont deux morts, ce qui en fait la première épidémie de Coronavirus de cette échelle en Europe. De nombreux événements culturels et sportifs ont été perturbés par l'épidémie. A Milan, la fashion week va être marquée par la crainte. Ainsi, au défilé Giorgio Armani prévu dimanche, les mannequins défileront bien, mais sans public... Tandis que celui de Laura Biagiotti a d'ores et déjà été annulé.

En Corée du Sud, le gouvernement a déclaré l'état d'alerte maximum alors que le pays fait face à une progression très rapide des cas de contamination. Sur la seule journée de dimanche, les autorités ont compté 169 cas portant à 602 le nombre de personnes touchées par la maladie.

La Chine reconnait des lacunes

De son côté, la Chine reconnaît que les autorités ont fait preuve de lacunes dans le traitement de l'épidémie de Coronavirus. C'est Xi Xinping, le président chinois, qui l'a admis dimanche dans des propos rapportés par la télévision.

"Il faut tirer les leçons des lacunes manifestes qui sont apparues en réponse à l'épidémie", a déclaré le président chinois évoquant "la plus grave urgence sanitaire" chinoise depuis la fondation du régime chinois communiste en 1949.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 25/03/2020 à 21:03 :
le 7 mars, je demandais comment allait baisser le nombre de morts déclarés en France par rapport à la réalité.
Les médias nous ont aujourd'hui donné 2 réponses:
- ne pas comptabiliser les morts à domicile qui n'ont pas été testés
- ne pas comptabiliser les morts en EHPAD
J'ai entendu aussi que le nombre de tests quotidiens serait porté (pas de date précise) de 5000 à 28000
Il y avait 800000 résidents en EHPAD, avant le Covid-19. Si on affectait la moitié des tests aux résidents, il faudrait donc au moins 800000/14000= 57 jours pour faire les tests, à partir de la date de disponibilité des tests. Qui va-ton tester en premier? Qui en dernier, au mois de juin? Combien restera-t-il de résidents d'ici-là?
a écrit le 24/03/2020 à 12:19 :
Et notre ministre nous dit que nous ne connaissons pas les effets d'un médicament utilisé depuis des dizaines d'années.
Les laboratoires lui soufflent-ils ce qu'il nous dit?
Dans quelques mois, il aura des comptes à rendre, pour mise en danger d'autrui(s), entre autre.
a écrit le 20/03/2020 à 16:28 :
Je fais suite à mon commentaire du 18 mars 2020.
Je viens de voir que le Maroc vient d'acheter le stock de nivaquine de l'usine SANOFI de Casablanca.
Pour la France, j'espère que la gestion des traitements sera plus efficace que celle des masques de protection.
Une première plainte vient d'être posée pour réaction tardive du gouvernement pour éviter que le virus ne se répande en France.
Bientôt probablement une autre pour avoir tardé à agréer provisoirement des traitements. Les morts ne seront pas là pour le faire, mais une partie de leurs proches devraient l'être.
Sinon, nous risquons d'avoir en France 30000 morts à mi mai.
a écrit le 18/03/2020 à 23:33 :
suite à mon commentaire du 07/03/2020, je regrette de constater que nous avons bien passé le cap des 200 morts que j'annonçais sur la période du 17 au 20 mars, puisque nous en sommes ce soir à 244 décès.
Nous sommes en confinement depuis hier.
Si je fais une comparaison avec l'évolution des chiffres en Chine à partir de l'extension du confinement au delà de Wuhan (25 janvier), je crains que nous ne soyons à 2000 morts fin mars, et, en restant confinés, bien sûr, à plus de 8000 à mi avril. Espérons que d'ici là des traitements auront été utilisés, même si leur efficacité n'est pas à 100% certaine.
Les effets secondaires des médicaments déjà connus pour d'autres soins devraient permettre de prendre la responsabilité de les utiliser sans attendre. Sinon, il faudra probablement subir les chiffres que je viens d'évoquer.
Et ne parlons pas de ce que seraient les chiffres début mai, malgré le confinement.
a écrit le 07/03/2020 à 8:55 :
Comment faire baisser le nombre de cas de coronavirus en France, vis à vis des statistiques mondiales, et pour rassurer la population?
Réponse:
Olivier Véran, ministre de la santé, BFMTV:
"seuls les patients présentant un état clinique sévère resteront soumis à un test dans les territoires contaminés".
Et pour faire baisser le nombre de morts, attendons et nous verrons.
L'Italie a dépassé hier la Chine pour le nombre de cas par habitant.
Comme on ne va plus pouvoir considérer comme honnête le nombre de cas, il faut de limiter au nombre de morts.En comparant les chiffres de la France et de l'Italie, la France devrait atteindre les 200 morts entre le 17 et le 20 mars 2020. Mais peut-être y aura-t-il d'ici là une façon de minimiser le nombre de morts en France?
a écrit le 01/03/2020 à 6:55 :
une aparté par rapport à mon commentaire du 23 février:
au 01/03/2020, en France: 100 cas, 2 morts
au 24/02/2020, en Italie: 132 cas, 2 morts
au 01/03/2020, en Italie: 1128 cas, 29 morts, 6 jours plus tard

si on extrapole pour la France, nous aurons dans une semaine dimanche 08/03/2020 dépassé les 1000 cas et les 30 morts. Mais peut-on extrapoler?

qui se lave les mains?
a écrit le 24/02/2020 à 13:04 :
On joue a se faire peur!Le continent qui aurait été inquiétant:l'Afrique.Or il y a zéro cas,donc je ne suis pas trop inquiète.
Réponse de le 24/02/2020 à 14:20 :
Parlez pas trop fort ce n'est que le début pour l'Europe et les contacts avec l'Afrique sont étroits et non maitrisés depuis des décennies . On a décidé de ne pas lutter contre un tueur à 2 % on préfère lui ouvrir les bras . Les Chinois luttent depuis presque 2 ans et ne connaissent toujours pas la durée de vie du virus . Mais nous on sait tout .!
a écrit le 24/02/2020 à 10:53 :
les revers de la mondialisation pour le fric .. aux déclarations des scientifiques la durée de la quarantaine serait trop courte .. on ne nous dit pas tout
a écrit le 24/02/2020 à 7:58 :
Tout un chacun comme à l'ordinaire se proclame expert en la matière, et à lire les commentaires il ne fait pas de doute que c'est Macron le propagateur planétaire du virus.
a écrit le 23/02/2020 à 22:31 :
Avec le coronavirus, il convient d'URGENCE de fermer le salon de l'agriculture

le magma d'animaux, de visiteurs, de chaleur, d'humidité, d'insalubrité est un NID DE VIRUS ... terrain propice au coronavirus ... avec des répercussions dans plusieurs semaines !!!
Réponse de le 24/02/2020 à 4:50 :
Pour micron, c'est trop tard. il a tripote le cul des vaches, le voila porteur a son insu. L'Elysee est confinee avec tout son personnel. Les francais sont satisfaits.
a écrit le 23/02/2020 à 20:20 :
Vu la délaration du Ministre de la santé sur france 2 à l'instant , on peut s'attendre à tout , il reconnait qu'il n'ont pris aucune précaution car pour lui le virus ne s'arrête pas aux frontières . Donc il atttend la pandémie sans essayer de nous l'éviter . Voilà un gouvernement de ce qui l'appel responsable ........
Réponse de le 24/02/2020 à 1:39 :
Il serait raisonnable de cesser de politiser ce problème. Le Ministre ne fait que dire la vérité. Je suppose, peut-être à tort, que vous préconisez un "contrôle aux frontières" . Impossible à mettre en place. Les gens se déplacent (avion - pas forcément en droite ligne- , train, voiture, bateau, voire à pied). Le contrôle par la prise de température est du "bidon". Le risque sanitaire est l'engorgement des hôpitaux et autres lieux d'isolement. Par ailleurs en Chine il y a, à ce jour, fort peu de décès: 2444 pour 76492 cas sur 1 600 000 000 d'habitants. C'est peut-être cruel à évoquer mais le plus grand danger est la paralysie économique (usines, magasins fermés ou non approvisionnés etc...). Si vous voulez à tout prix politiser le débat comparez avec le Japon ou Singapour. Pas ou peu de frontières terrestres. Singapour (6 millions d'habitants), paradis fiscal très riche au top pour la santé : 89 cas. Que l'on apprécie ou pas la mondialisation, le virus se moque des frontières ! Les politiques ont des responsabilités en effet. Les citoyens en ont aussi et peuvent utiliser leur intelligence.
Réponse de le 24/02/2020 à 1:40 :
Il serait raisonnable de cesser de politiser ce problème. Le Ministre ne fait que dire la vérité. Je suppose, peut-être à tort, que vous préconisez un "contrôle aux frontières" . Impossible à mettre en place. Les gens se déplacent (avion - pas forcément en droite ligne- , train, voiture, bateau, voire à pied). Le contrôle par la prise de température est du "bidon". Le risque sanitaire est l'engorgement des hôpitaux et autres lieux d'isolement. Par ailleurs en Chine il y a, à ce jour, fort peu de décès: 2444 pour 76492 cas sur 1 600 000 000 d'habitants. C'est peut-être cruel à évoquer mais le plus grand danger est la paralysie économique (usines, magasins fermés ou non approvisionnés etc...). Si vous voulez à tout prix politiser le débat comparez avec le Japon ou Singapour. Pas ou peu de frontières terrestres. Singapour (6 millions d'habitants), paradis fiscal très riche au top pour la santé : 89 cas. Que l'on apprécie ou pas la mondialisation, le virus se moque des frontières ! Les politiques ont des responsabilités en effet. Les citoyens en ont aussi et peuvent utiliser leur intelligence.
a écrit le 23/02/2020 à 18:12 :
j'avais déjà fait un commentaire sur ce site le 11/02-14h34, proposant à chacun devait appliquer un principe de protection à son échelle, sans attendre.
À cette date, il n'y avait pas de cas en Afrique, Amérique du sud, et 3 en Inde . Depuis simplement un cas en Afrique. Plus fort que le nuage radioactif de Tchernobyl, rien ne se passe! Miracle!
Mais, il y a un mais, le chiffre de contaminations ce jour hors Chine a atteint le chiffre connu de la Chine il y a 4 semaines, date à laquelle la Chine avait déjà étendu le confinement au delà de Wuhan. Le reste du monde, aucune restriction, les avions, métros, transports en commun, etc.. vont à tout va. Donc, dans 4 semaines, je crains que hors Chine ce ne soit exponentiel, quelles que soient les mesures qui seront prises dans les prochains jours, les dirigeants de tous les pays ont laissé le virus se propager. Le Président de la République Française a même passé toute la journée d'hier au salon de l'agriculture. Les opposants d'Emmanuel Macron sont contents et pleins d'espoir (statistiquement sur les chiffres de Chine, un mort pour 10 cas, selon les chiffres des contaminés d'il y a 18 jours).
Une "pustule" vient d'apparaître en Italie.
Cette semaine la planète terre risque de voir plein de ces "pustules" sur tous les continents.
Rendez-vous dans 4 semaines pour voir si la planète hors Chine a 77.000 contaminés (chiffre connu pour la Chine à ce jour), ou 2, 5, 10 fois plus. La faute à qui?
Appliquez des mesures de protection.
a écrit le 23/02/2020 à 18:07 :
"la plus grave urgence sanitaire" j'en déduis que c'est bien plus dangereux, qu'on veut bien le dire !?
a écrit le 23/02/2020 à 17:48 :
La Dictature Iranienne qui assassine par milliers ses sujets et n'aime pas l'etre humain, s'en fout un peu.

Ce qui l'inquiète uniquement : contamination de ses militaires, milices, police politique
Ce qui va la conduire à prendre de rudes mesures.
Et peut-etre " exécuter " ses malades civils.

Bizarre que l'Afrique ne soit officiellement pas touchée : à partir de là la propagation échappe à tout controle

Très inquiétant, s'agissant de l'Italie 3ème puissance éco de la zone euro,
et 2ème puissance industr après l'Allemagne

Chine, Corée partenaires majeurs,

Une pandémie mondiale sans précédent commence,
et va provoquer une récession mondiale sans précédent
a écrit le 23/02/2020 à 17:43 :
pour lutter contre le virus, je suggere une commemoration, avec un hommage, et un panneau ' je ne suis pas coronavirus'
ca a l'air efficace, vu le nombre de fois ou c'est utilise en france!
si ca suffit pas, une manifestation d'indignation devrait faire le travail
a écrit le 23/02/2020 à 17:33 :
La vérité éclate, personne ne contrôle plus rien. La mondialisation est un tourniquet d'aspersion des pandémies et toutes les clowneries progressistes ne pourront cacher le désastre. Bien des carrières politiques bien veules et mensongères vont s'en trouver contrariées ,et cela constituera le seul réconfort.
a écrit le 23/02/2020 à 16:31 :
#c'est pas bien le coronavirus

vite une marche blanche entre République et Bastille ! Le cheptel dit non à coronavirus !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :