Vivendi : Bolloré détient près de 15% du capital

 |  | 325 mots
Lecture 2 min.
(Crédits : © Christian Hartmann / Reuters)
Vincent Bolloré poursuit son ascension au capital de Vivendi. L'homme d'affaires vient de faire l'acquisition de 2,51% supplémentaires du groupe de médias, pour un investissement de plus de 800 millions d'euros portant sa participation à 14,52% du capital. Cette opération n'est pas la première...C'est sa troisième montée au capital en deux semaines et la quatrième depuis le 2 mars.

Vincent Bolloré poursuit son ascension au capital de Vivendi. L'homme d'affaires vient de faire l'acquisition de 2,51% supplémentaires du groupe de médias, pour un investissement de plus de 800 millions d'euros portant sa participation à 14,52% du capital. Cette opération n'est pas la première...C'est sa troisième montée au capital en deux semaines et la quatrième depuis le 2 mars.

Ce nouvel investissement dans Vivendi s'accompagne de la mise en place d'une opération de couverture et de financement adossée à 34 millions d'actions Vivendi et remboursable le 30 mai 2017, au choix du groupe Bolloré, soit en espèces pour un montant correspondant au cours de Vivendi à l'échéance, soit par la livraison des dites actions. Ainsi, Vincent Bolloré détient désormais 196 millions d'actions Vivendi, représentant une valeur boursière de 4,7 milliards d'euros.

Cette rapide montée au capital n'est pas fortuite. Elle va permettre au premier actionnaire de Vivendi de s'imposer dans la bataille des droits de vote double. Et ainsi couper l'herbe sous le pied d'actionnaires frondeurs tels que la société d'investissement PhiTrust. Cette dernière a déposé une résolution s'opposant à l'application de la loi Florange qui prévoit d'accorder un vote double aux actionnaires de long terme.

Mais Vincent Bolloré devrait aisément remporter le bras de fer comptant sur des appuis de poids à l'image de la Caisse des Dépôts et Consignations et la BPI qui détiennent 3,45% mais aussi des salariés de Vivendi qui totalisent plus de 3% du capital. Mais pas que...

Le fonds américain PSAM autrefois frondeur,

s'est également rallié à la cause Bolloré. L'actionnaire détenant 0,8% des parts, se joindra à la minorité de blocage. L'assemblée générale du 17 avril prochain sera logiquement à l'avantage de Vincent Bolloré puisqu'il sera à la tête d'un cortège possédant 21,88% du capital de Vivendi.

Plus d'actualités Bourse sur MonFinancier.com

Pour aller plus loin, suivez le cours des marchés en direct

MonFinancier

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :