Wall Street porté par de bonnes statistiques et le regain d'optimisme en Europe

 |   |  338  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : <small>Reuters</small>)
Après le fort décrochage de mercredi, les indices américains sont repartis en nette hausse à l'ouverture jeudi. L'espoir de voir le calendrier politique italien s'éclaircir plus vite que prévu et les bons chiffres hebdomadaires du chômage soutiennent les marchés.

A contre courant de la veille, Wall Street a ouvert en nette hausse jeudi, à la faveur d'un tassement des taux de rendement italiens. La Bourse de New York s'appuie également sur deux bonnes statistiques parues dans la journée.

Dans les premiers échanges, le Dow Jones gagne 1,18% à 11.919,90, le S&P 500 prend 1,28% à 1.244,83, tandis que le Nasdaq Composite progresse de 1,06% à 2.649,50.

Les inscriptions hebdomadaires au chômage aux Etats-Unis ont diminué contre toute attente lors de la semaine au 5 novembre, à 390.000 contre 400.000 (révisé) la semaine précédente, a annoncé jeudi le département du Travail.

Le déficit commercial des Etats-Unis a été moins élevé que prévu en septembre, diminuant par rapport au mois précédent alors qu'il était prévu en hausse, grâce à des exportations sans précédent et à un ralentissement des importations en provenance de Chine.

Sur le front des valeurs, Cisco Systems (+ 6,98 %) a annoncé des résultats et des prévisions supérieurs aux attentes des analystes financiers, la demande de la part des entreprises et des Etats pour ses équipements de réseaux restant soutenue malgré le ralentissement de l'économie mondiale. Le groupe a puplié un bénéfice par action ajusté de 0,43 dollar au premier trimestre 2011-2012 et un chiffre d'affaires de 11,3 milliards, contre des prévisions des analystes de respectivement 0,39 dollar et 11,03 milliards.

Viacom (+1,14 %) a, pour sa part, fait état d'un chiffre d'affaires en forte hausse et d'un bénéfice meilleur que prévu au quatrième trimestre, grâce notamment à son réseau cablé MTV. Son bénéfice hors exceptionnels a atteint 1,06 dollar par action (consensus Thomson Reuters I/B/E/S à 1,02 dollar) et son chiffre d'affaires 4,05 milliards (+22 %) contre un consensus à 3,75 milliards. Le groupe de médias a par ailleurs annoncé une montée en puissance de son plan de rachat d'actions de quatre à 10 milliards de dollars.

De son côté, Walt Disney progressait dans le même temps de 1,01 % alors que le groupe de divertissement doit publier ses résultats trimestriels après Bourse.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :