L'alliance Enel-Sharp-STMicroelectronics inaugure une des plus grandes usines photovoltaïques d'Europe

 |   |  394  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Enel Green Power, Sharp et Microelectronics ont inauguré vendredi à Catane, en Sicile, une des plus grandes usines de cellules et panneaux photovoltaïques d'Europe.

Après trois ans d?attente, et à contre-courant de la chute du secteur solaire en Italie, Enel Green Power (filial d?Enel) et ses alliés Sharp et STMicroelectronics ont enfin inauguré vendredi à Catane, en Sicile, une des plus grandes usines de cellules et panneaux photovoltaïques d?Europe à ce jour, des panneaux en couches minces de technologie Sharp. Cette usine est de loin la plus grande usine de panneaux en couches minces d'Europe.

Sa capacité de production sera au départ de 160 Mégawatts par an, puis devrait être portée à 480 Mégawatts dans quelques années. Ses effectifs initiaux sont de 280 personnes. C'est Air Liquide qui fournira les gaz spéciaux.

Réunis à parts égales dans la"joint venture" 3Sun, les trois partenaires ont chacun mis 70 millions d?euros sur la table pour financer l?opération, avec aussi un petit coup de pouce de Bruxelles et du gouvernement italien. Mais la période est moins favorable que lors de la décision initiale: ils avaient prévu d?ouvrir ce site - une ex-usine de semi-conducteurs de ST- alors que le marché solaire italien était encore en plein boom, avant la quasi-disparition des subventions italiennes aux grandes centrales au sol.

Car les panneaux en couches minces, moins chers mais bien moins efficace au cm2, sont plutôt destinés à de grandes surfaces au sol plutôt qu'aux toitures résidentielles ou commerciales, dont les subventions ont-elles été en partie préservées. Entre-temps, le projet d'usine de panneaux en couches minces que comptait ouvrir EDF et First Solar en France, à Blanquefort, a été gelé.

Objectif : les centrales solaires du bassin méditerranéen

La production du nouveau site est destinée aux marchés d?Europe, du Moyen-Orient et d?Afrique, notamment sur les grandes centrales que comptent développer dans ces trois régions EGP et Sharp. Les deux groupes ont d?ailleurs formé pour la commercialiser une seconde joint-venture, baptisée ESSE (Enel Green Power & Sharp Solar Energy) et espère développer des installations atteignant 500 Mégawatts en 2016.

Ce projet, évoqué depuis fin 2008, permettra au passage de sauver le site sicilien de STMicro, qui aurait été condamné par le déclin du marché des semi-conducteurs, en de préserver plusieurs centaines d?emplois. Sharp produit déjà ces mêmes cellules dans son usine japonaise de Sakai.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :