Elisabeth Borne à Matignon, les raisons d'une nomination

Elisabeth Borne sera donc la Première ministre du second quinquennat d'Emmanuel Macron. Plusieurs défis devront être surmontés. Les deux principaux seront le passage de l'âge de la retraite à 64 ans et le soutien aux Français en matière de pouvoir d'achat pour les aider à faire face à l'inflation. Décryptage.

5 mn

Elisabeth Borne est la seconde femme à entrer à Matignon
Elisabeth Borne est la seconde femme à entrer à Matignon (Crédits : SARAH MEYSSONNIER)

Ceux qui la connaissent avaient perçu chez cette femme discrète un sourire inhabituel lors de l'investiture d'Emmanuel Macron. Radieuse, Elisabeth Borne avait salué de façon appuyée le chef de l'Etat. Certes, elle avait fait campagne pour Emmanuel Macron pendant cette campagne, mais cette personnalité sobre semblait particulièrement émue et heureuse. Et on avait pu lire sur ses lèvres à plusieurs reprises "un merci" adressé à celui qui rempilait pour un second mandat.... Lui avait-il déjà dit qu'il l'avait choisie ? Probablement... Et cette marque de confiance la portait. Elle, l'ambitieuse, est à 61 ans, la seconde femme à accéder à Matignon, après Edith Cresson, en 1991. Outre sa personnalité loyale, choisir celle qui occupait jusqu'alors le poste rue de Grenelle est un symbole fort : Emmanuel Macron, l'a souvent répété, il souhaite placer son second quinquennat sous le signe "du Travail".

Lire aussi 4 mnElisabeth Borne à Matignon, la nouvelle « Dame du faire » de Macron

Soutenir les Français face à l'inflation

La priorité de sa feuille de route sera de maintenir, tant que possible, le pouvoir d'achat des Français, dans un contexte d'inflation galopante, et de remontée des taux d'intérêt. Un casse-tête alors que l'épidémie de Covid n'a pas totalement disparu, et que la guerre en Ukraine sévit.

A charge pour elle de mettre en œuvre le chèque alimentation promis par Emmanuel Macron, mais aussi d'inciter les patrons à verser des primes Macron défiscalisées à leurs équipes ... Avec le risque que cette panoplie ne soit pas suffisante, face à des Français inquiets de ne pas boucler leurs fins de mois, et que la colère s'exprime sur les ronds points, comme lors de la crise des Gilets jaunes.

"Reste qu'Elisabeth Borne a pour elle de ne pas être bling bling, de ne pas être trop précieuse, elle passe partout ", assure un grand patron. "Il lui faudra toutefois être un peu plus à l'écoute des plus modestes. Lors de la crise du Covid, elle avait mis en musique le chômage partiel. Mais, elle manque parfois d'empathie... elle a beau avoir fait longtemps sa carrière à gauche, elle n'est pas forcément une personnalité très sociale ", confie un ancien membre de cabinet.

Il faut dire que cette bosseuse n'est pas toujours d'humeur à s'apitoyer. Orpheline de père, alors qu'elle n'a que 11 ans, élevée par une mère pharmacienne, elle symbolise la méritocratie française, et ne compte pas ses heures pour accéder à la haute fonction publique. Passage en classe préparatoire, Polytechnique, Ponts et Chaussée. Elle n'a pas fait l'ENA, ce qui aujourd'hui représente un atout en macronie.

Ingénieur de formation, Elisabeth Borne a pour elle de ne pas hésiter à se plonger dans des dossiers arides. Ce qui lui vaut d'être souvent taxée de "techno". Au ministère des Transports ou de la transition écologique, elle a souvent été confrontée à des dossiers épineux. Idem lors de ses fonctions en entreprises que ce soit en tant que PDG de la RATP, ou directrice des concessions chez Eiffage...

Et justement, certains lui reprochent de ne pas être suffisamment politique. Le politologue Pascal par exemple, juge qu'elle risque d'être vite dépassée à un moment où les batailles à l'Assemblée nationale promettent d'être âpres notamment avec la Nupes de Jean-Luc Mélenchon : "Elle n'a jamais été élue, ce peut être un handicap"

D'autres regrettent ce profil un peu trop "exécutant". "C'est triste Elisabeth Borne comme choix, c'est la fin du Macron courageux et audacieux. Il choisit une exécutante souple avec ses supérieurs, qui ne dira jamais non et n'a aucune vision", écrit à la Tribune un ancien ministre...

Peu importe, Elisabeth Borne se moque d'être taxée de " bonne élève " et d'être impopulaire. Lors de la réforme de l'assurance chômage - que tous les syndicats combattaient - elle n'a pas cillé et l'a mise en œuvre l'an dernier. Certains se souviennent aussi au ministère du Travail de ses colères alors que les employeurs des Transports ou de la Coiffure rechignaient à relever les salaires...

Autre dossier chaud, éviter de mettre la France dans la rue avec la réforme des retraites

Les syndicats décrivent une personnalité respectueuse du dialogue social. Son avantage après un passage rue de Grenelle : connaître bien les partenaires sociaux.  "Elle est à l'écoute et ne mène pas en bateau ses interlocuteurs", assure le chef de file d'un grand syndicat. Tous reconnaissent son professionnalisme, sa compétence, sa rigueur.

En 2018, alors qu'elle était Madame Transports, elle avait négocié âprement le statut de la SNCF, capable de tenir tête à l'opposition, et remportant ainsi l'une des grandes batailles d'Emmanuel Macron.

Elisabeth Borne a aussi pour elle de bien connaître le sujet des retraites. Dès le lendemain de l'élection d'Emmanuel Macron, le 25 avril, elle montait au créneau pour défendre cette réforme "nécessaire", assurant qu'"Emmanuel Macron ne s'enferme pas dans ses 100 premiers jours, mais cette réforme est nécessaire pour assurer la pérennité d'un système de retraites ».

Pour tenter d'apaiser le débat, elle plaidait déjà « Il y a, Emmanuel Macron l'a dit, une place importante pour de la concertation". Elle évoquait "ceux qui ont commencé à travailler plus tôt, qui évidemment, continueront à partir plus tôt.... ceux qui sont dans des métiers où il y a de l'usure professionnelle, de la pénibilité, pourront aussi partir plus tôt » etc...

Cette concertation promise par le Président, elle sera donc en première ligne pour la mener. La voilà plongée dans l'enfer de Matignon, cette maison difficile qu'elle a pu expérimenter, alors qu'elle était conseillère de Lionel Jospin. C'était en 1997...

5 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 19
à écrit le 17/05/2022 à 16:04
Signaler
Les médias! Le service aprés vente des nominations pour vous éviter tout questionnement!

à écrit le 17/05/2022 à 16:04
Signaler
Ouvrez ouvrez la cage au jeannot Regardez le s'envoler c'est beau

à écrit le 17/05/2022 à 15:10
Signaler
@Janvier: Peu rassurant que la Haute Autorité de... ait du tirer les oreilles de la coupable; souhaitons qu'elle agisse pour notre plus grand bien à tous... sans mettre les mains dans la caisse, comme l'un (au moins) de ses prédécesseurs. Pour la deu...

le 17/05/2022 à 22:15
Signaler
Et les lgbt+qi on en parle ? Lamentale qu'en 2022 un lgbt+qi ne soit pas à la tête de l'état français.... j'ose croire que parité faisant un minimum de 6,5 postes ministèriel leurs soit réservés et 26,4 postes de sous secrétaires...

à écrit le 17/05/2022 à 13:05
Signaler
De toute façon ,elle va continuer comme Castex d'appliquer à la lettre les directives de la commission européenne ,aucune surprise.

à écrit le 17/05/2022 à 12:31
Signaler
Avec Macron, on voit que la haute administration a mis la main sur l’Etat. Il ne faudra pas en attendre une réforme de l’Etat et du nombre de fonctionnaires qui est pourtant la mère de toutes les réformes lorsqu’on constate que la France détient les ...

à écrit le 17/05/2022 à 1:42
Signaler
Le courage du marionnettiste qui recrute dans les EHPAD...

le 17/05/2022 à 10:54
Signaler
En parlant d' Ehpad : Un traitement inégal des personnes âgées dépendantes. Celles qui recherchent un Établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) se heurtent à d'énormes disparités territoriales, aussi bien en termes de ch...

à écrit le 16/05/2022 à 22:50
Signaler
Espérons qu'elle réussira à redresser ce que notre inspecteur des finances de président a largement fait des finances de la France; à 17 milliards d'euros le macron, nous en sommes à combien? Normalement, un X-Ponts devrait pouvoir corriger les bêtis...

le 16/05/2022 à 23:28
Signaler
Il faut de l' intégrité doublée d' une volonté pour corriger, or en l' espèce et pour cette dernière, c' est juste impossible sans sortir de l' UE de Davos qui pilote Macron ; sur la première partie le handicap semble par a...

à écrit le 16/05/2022 à 21:37
Signaler
Ca tombe bien, en parlant d' équations et comme c' est une amtheuse, on a un petit boulot pour elle. « Les entrepôts qui livrent Leclerc, Auchan, etc … sont plein de moutardes, d’huiles de Tournesol, de pâtes…mais ils ralentissen...

à écrit le 16/05/2022 à 21:06
Signaler
Une redoutable enfermiste qui n'hésitera pas à ouvrir en grand le parapluie aux premiers éternuements ou frimas. Pas bon...

le 17/05/2022 à 16:42
Signaler
Elisabeth Borne ,c'est celle qui a suspendu les soignants sans autre forme de procès.

à écrit le 16/05/2022 à 20:46
Signaler
Au moins elle doit savoir compter pour redresser la France et lui administrer les bons médicaments .( X et mines + père pharmacien )

le 16/05/2022 à 21:13
Signaler
Je ne sais tops si elle sait compter mais le Point se régalait il y a quelque temps de son innocence dans son article "Élisabeth Borne visée par des accusations de conflit d'intérêts"

à écrit le 16/05/2022 à 20:00
Signaler
F Asselineau, "HORIZON BORNÉ Alors que son nom était déjà évoqué au Grand Jury RTL du 27 mars, Macron a mis 1mois 3semaines à nommer Borne à Matignon. Tant de tergiversations, et la huitaine de noms qui ont circulé, prouvent que ce choix est un pi...

le 16/05/2022 à 20:55
Signaler
Vous aviez l'espoir qu'il nomme votre protégé Asselineau ?

le 16/05/2022 à 21:09
Signaler
Heu non, en fait il avait commandé Lagarde et il a eu son ..ersatz. "En même temps" selon la macronienne formule, on a là le même moulin à prière mondialiste, à la mode woke lgbétiste et, toujours "en même temps"...

à écrit le 16/05/2022 à 19:31
Signaler
Une polytechnicienne pour réduire les déficits publiques abyssaux de la France, elle devra résoudre une équation à plusieurs inconnus, il ne suffira pas de miser sur une croissance illusoire

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.