Macron fustige les revendications portant sur l'APL

 |   |  474  mots
(Crédits : Charles Platiau)
Le secrétaire d'Etat à la cohésion des territoires, Julien Denormandie, a promis dimanche qu'il n'y "aurait plus aucun perdant" en matière d'APL, et estimé que la baisse l'automne dernier de cette aide sociale avait été une "mauvaise décision".

>> Article en ligne le 7 mai 2018 à 7h02 | Mise à jour 10h03

La baisse à l'automne dernier des APL, de 5 euros mensuels pour leurs 6,5 millions de ménages bénéficiaires, sans distinction, avait été vivement critiquée par les ONG de défense des mal-logés, les bailleurs sociaux et certains syndicats.

 Un coup de rabot "pas intelligent"

Le Premier ministre Edouard Philippe avait qualifié de "pas intelligent" ce coup de rabot qui représente une économie mensuelle de 32,5 millions d'euros pour l'Etat.

"On a pris des décisions l'été dernier qui étaient de mauvaises décisions, de réduire comme cela par un coup de rabot, 5 euros (par mois) sur ce montant des APL" (Aides personnalisées au logement), a reconnu Julien Denormandie sur France 3.

"Nous avons corrigé la chose, nous avons lancé une réforme de fond sur le logement social qui fait que demain, il n'y aura plus aucun perdant aux APL, a-t-il ajouté. "Désormais, toutes les personnes qui sont aux APL ne seront en rien impactées par toute la réforme du logement social."

Mais il l'avait justifié par la nécessité de réaliser les économies prévues dans le budget 2017 par la majorité précédente.

Les aides personnelles au logement se montent à 18 milliards d'euros par an.

Elles se décomposent en trois catégories : aide personnalisée au logement (APL) dont bénéficient notamment 800.000 étudiants, allocation de logement familial (ALF) et allocation de logement social (ALS).

Un président très critique

Emmanuel Macron critique "ceux qui pensent que le summum de la lutte c'est les 50 euros d'APL", et les met en regard des "valeurs" pour lesquelles le colonel Beltrame est mort lors des attentats de Trèbes, dans un documentaire qui doit être diffusé ce lundi soir sur France 3.

"Le colonel Beltrame est mort parce que la France, ce sont des idées, des valeurs, quelque chose d'une guerre qui le dépasse. Les gens qui pensent que la France, c'est une espèce de syndic de copropriété où il faudrait défendre un modèle social qui ne sale plus (...)" et où l'"on invoque la tragédie dès qu'il faut réformer ceci ou cela, et qui pensent que le summum de la lutte c'est les 50 euros d'APL, ces gens-là ne savent pas ce que c'est que l'histoire de notre pays", déclare-t-il dans un extrait du documentaire diffusé sur France Inter.

"L'histoire de notre pays, c'est une histoire d'absolu, c'est un amour de la liberté au-delà de tout, c'est une volonté de l'égalité réelle", ajoute le président de la République.

----

"Emmanuel Macron, la fin de l'innocence", réalisé par Bertrand Delais, doit être diffusé lundi soir sur France 3, alors que M. Macron achève sa première année à l'Elysée.

(avec agences)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 08/05/2018 à 18:16 :
les résident des maisons de retraite ont bien des APLS ou alors baisse des loyers
a écrit le 08/05/2018 à 18:15 :
les résident des maisons de retraite ont bien des APLS ou alors baisse des loyers
a écrit le 08/05/2018 à 11:22 :
/// MACRON ///puisqu il aime les comparaisons faisons comme lui ?sa femme lui a appris le theatre donc c est un petit theatreu en comparent 50 euros avec l acte d un soldat courageux il cherche a cacher sa preferance pour les riches en prenent aux pauvres non seulement il leurs prend dans les poches mais en plus il les insultes,? C EST LA L AROGANCE D UN ENFANTS DE BOURGOIES NEE AVEC LA CUILLIERE D ARGENT DANS LA BOUCHE??? ///il y a deux sortes de valeurs la valeur argent le materialisme et la valeur morale le partage :; pour l instant macron a choisie de tous donne aux materialistes sa MORALE n est pas partageuse elle de DROITE /// VERITE ///
a écrit le 08/05/2018 à 9:39 :
"et les met en regard des "valeurs" pour lesquelles le colonel Beltrame est mort lors des attentats de Trèbes"

Si cela se trouve Beltrame était contre la baisse des APL , qui sait ?

"et qui pensent que le summum de la lutte c'est les 50 euros d'APL"
60€ : 5X12
a écrit le 07/05/2018 à 21:02 :
Pour le président Macron 50 euros d APL c'est rien je le crois pour les personnes au seuil de pauvreté c'est une semaine de courses dans le discount
a écrit le 07/05/2018 à 15:36 :
Est-il légitime, en plus des subventions à la construction des HLM, de servir EN PLUS des APL ?
Réponse de le 07/05/2018 à 16:12 :
est il légitime aussi « de déduire » les intérêts de prêt immobilier sur l’habitation principale sur la feuille de déclaration d’impôt ?
alors que certains sont sans domicile ?
Réponse de le 07/05/2018 à 20:48 :
A ceci près que cette déductibilité a été supprimée en 2011...
https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F17625
Donc pourquoi ne pas faire subir le même sort à l'APL ?
Réponse de le 08/05/2018 à 22:52 :
@Bruno
Apres vérification , il est toujours possible de déduire sur le formulaire simplifié en ligne si le prêt contracté .... antérieur à et jusqu’à 2011.
les prêts après cette date : le dispositif est supprimé.

le social et la précarité ce n’est pas «  un jeu »
le social c’est «  du cas par cas » avec les preuves à l’appui ( pour éviter les abus) et vraiment aider «  les gens » dans le besoin.
a écrit le 07/05/2018 à 14:32 :
Pourquoi ne dit-on pas clairement qu'il instrumentalise la mort du gendarme à des fins politiques ?

C'est d'autant plus indécent que l'indignation sur les APL a débuté avant le drame. De l'art de mélanger les choses, sciemment.

C'est du même tonneau que tout remettre en perspective avec "la faim dans le monde". C'est dire l'indignité et le niveau de réflexion de notre "brillant" président.
a écrit le 07/05/2018 à 14:29 :
Effectivement pas grand chose a voir entre l'acte de don de soi pour l'autre (qui fait malheureusement parti de l'engagement des militaires), et de l'autre une lutte contre les inegalites, qui est aussi au coeur des luttes de ce pays. Dire ce qui a fait la France c'est l'un et pas l'autre, c'est comme dire que Zola, Jaures, Blum, le front populaire, La Commune ce n'est pas l'histoire du pays. On a d'un cote un president dont les premieres actions sont pour des economies de quelques millions d'euros, une reduction du montant des allocation logement qui touche ceux pour qui 50 euros font une difference a la fin du mois et de l'autre la suppression de l'ISF pour un montant de 3,2 milliards d'euros, soit 114 fois plus et pour des retombees plus qu'hypothetiques. On voit clairement qu'on est dans le et de droite et de droite. Meme la disparition de la taxe d'habitation qui se dit de gauche aura des consequences sur les les finances locales: les mairie sans aucune marge de manoeuvre seront contraintes de reduire les services et leur qualite.
a écrit le 07/05/2018 à 13:30 :
La comparaison est hasardeuse pour ne pas dire stupide.
a écrit le 07/05/2018 à 12:32 :
ahahah, il a bien raison, sont ridicules les archéo conservateurs de gauche, me souviens encore des lois El Khomri qui devait nous ramener au temps de Germinal et les lois Pénicaud au Moyen Age. Révolutionnaires en papier mâché et remâché!
Alors vont pouvoir se lâcher et s'enfoncer dans la caricature en repartant sur les APL. Ils sont plus faciles à manipuler que n'importe qu'elle taureau de feria! Je me marre, olé.
Réponse de le 07/05/2018 à 13:20 :
Oui, vous avez raison. Félicitons le pour avoir baissé l'impôt sur les revenus des actions à 30% pendant que ceux qui travaillent pour rémunérer les actionnaires voient leur salaire stagner, leur temps de travail s'allonger et leur conditions de travail se dégrader.
Dans cette perspective, je suis fier d'être archéo conservateur de gauche!
Réponse de le 07/05/2018 à 18:37 :
"me souviens encore des lois El Khomri qui devait nous ramener au temps de Germinal et les lois Pénicaud au Moyen Age".

T'as pas du bien regardé les RCC qui pullulent en ce moment dans les entreprises.
Réponse de le 07/05/2018 à 20:51 :
@objection : aucun revenu, que ce soit du capital ou du travail, ne devrait être taxé au delà de 30%.
a écrit le 07/05/2018 à 12:19 :
mais Beltrame n'est en aucun cas une idée de la France : lâcher ses hommes en pleine action et se rendre à l'ennemie sans aucune raison c'eût été le conseil de guerre en d'autres temps c'est à dire en temps de guerre !!
Réponse de le 07/05/2018 à 12:46 :
Sa conduite, toute héroïque qu'elle fut, est contre productive si on se place au niveau de la nation toute entière : la perte d'un colonel de gendarmerie, formé à très grands frais par l'état, est finalement beaucoup plus dure que la perte de n'importe quel civil lambda. Comme vous le dîtes si bien, en temps de guerre, on ne lâche pas ses hommes. Un pur héro oui, mais un mauvais calcul pour la France aussi.
a écrit le 07/05/2018 à 11:44 :
LA CSG RESTERA LE BOULET DU QUINQUENNAT ENTIER.
a écrit le 07/05/2018 à 10:59 :
"Le colonel Beltrame est mort parce que la France, ce sont des idées, des valeurs, quelque chose d'une guerre qui le dépasse"

JE suis désolé, instrumentaliser la mort d'un héros français pour imposer sa baisse des apl est abjecte.

Il pète les plombs le mac là, ses patrons le pressent de casser plus vite l'état français voyant bien que leur poulain pourrait ne pas être réélu, du coup au lieu de s'occuper de nous il instrumentalise et manipule encore plus pour insister à nous mentir encore plus alors que nous voyons tout !

Ça ne va pas du tout. C'est bon vous pouvez diffuser celui-là je me suis calmé, mais avouez que ya des claques qui se perdent là hein... -_-

Au secours.
Réponse de le 07/05/2018 à 13:25 :
Et est-ce que j'ai parlé de définition au sens militaire du terme ?

Pourquoi intervenez vous là inutilement svp ?

Trollage signalé.
a écrit le 07/05/2018 à 10:27 :
"Emmanuel Macron, la fin de l'innocence", réalisé par Bertrand Delais, doit être diffusé lundi soir sur France 3"

Bertrand Delais a également écrit plusieurs billets de blog sur le HuffPost, entre juin 2017 et janvier 2018. Ces éditos, exhumés par les contempteurs de cette nomination, témoignent du penchant pro-Macron du nouveau patron de LCP. La réforme du Code du Travail? La fin d'une "exception française", prophétise-t-il, avant de s'interroger: "Et si Emmanuel Macron était déjà celui qui allait redonner à notre pays un peu de la fierté d'être ce que nous sommes?
Les deux hommes se connaissent depuis leur rencontre au comité de rédaction de la revue Esprit, en 2011. Comme l'a révélé Marianne, le journaliste a été sollicité par l'équipe d'Emmanuel Macron pour relire ses discours lors de la dernière campagne présidentielle.
a écrit le 07/05/2018 à 10:04 :
"Un coup de rabot "pas intelligent" ?"

Elle va pas être contente la députée LREM Claire O'Petit :
"Ça va messieurs dames, si à 18, 19 ans, 20 ans, 24 ans, vous commencez à pleurer pour 5 euros, qu'est-ce que vous allez faire de votre vie ?", a répondu celle qui officiait auparavant aux Grandes Gueules de RMC.
a écrit le 07/05/2018 à 10:03 :
Il n'y a pas que sur les APL que le gouvernement s'est trompé. Il a augmenté la fiscalité comme Hollande auparavant , la CSG a frappé les français avec parait-il en compensation une baisse de la TH d'ici 3 ans. Dans la réalité, comme la nature a horreur du vide, les communes ont augmenté d'autres taxes. Hausse aussi des taxes écolos avec l'énergie, du pétrole , des assurances etc... Pourtant , inflexible, Macron a choisi de faire un cadeau fiscal de 5 milliards d'euros aux actionnaires. Bizarre résultat, on vient d'apprendre que les français aisés , continuent à partir vers des contrées plus accueillantes encore fiscalement.
a écrit le 07/05/2018 à 8:46 :
Le mécontentement général contre les serviteurs de l'oligarchie grandi du coup il y a besoin d'allumer des contre feux forcément, l'oligarchie aimerait bien que son poulain fasse deux mandats histoire de bien tout casser pour le racheter une bouchée de pain.

Maintenant ça fait plus d'un an qu'ils nous disent que les riches sont plus important que tout, bien plus important que nous donc, qu'il faut tout faire pour eux pour qu'ils soient de plus en plus riches de plus en plus vite, qu'il n'y a pas d'alternative, du coup difficile de croire en ces soit disant "regrets" un peu trop calculés.

Surtout que rien n'est chiffré ce ne sont que de vulgaires paroles et promesses de plus. Les médias nous ont vendu macron comme l'homme politique neuf alors qu'il n'a que des vieilles magouilles à nous imposer. Mais nous on s'en doutait.
a écrit le 07/05/2018 à 8:39 :
Bonjour,

les associations avaient averties le gouvernements . ces associations n’ont pas été écoutées.
venir aujourd’hui pour dire que c’était une mauvaise décision : c’est «  gonflé » et de la «  mauvaise foi »

être a un niveau aussi «  haut » dans le gouvernement impose un «  sans faute » sinon n’importe qui peut être au gouvernement .

il serait «  temps » en France que le tribunal fasse son rôle et poursuit les politiciens qui travaillent pour des groupes d’influences ou leur propre portefeuille pour arranger leur petite affaire.
a écrit le 07/05/2018 à 8:32 :
aujourd'hui on rase gratuit!!! dans tout changement y a des gagants et des perdants...... ah oui, c'est vrai la france a invente le concept de ' c'est paye par personne'....... 'la dette payee par personne', les impots payes par personne, etc etc etc

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :