Assistants parlementaires du FN : le préjudice est évalué à 5 millions d'euros

 |   |  577  mots
La candidate du FN à l'élection présidentielle a refusé de se rendre à la convocation du juge d'instruction le temps de la campagne électorale en arguant de son immunité parlementaire.
La candidate du FN à l'élection présidentielle a refusé de se rendre à la convocation du juge d'instruction le temps de la campagne électorale en arguant de son immunité parlementaire. (Crédits : VINCENT KESSLER)
Le Parlement européen estime désormais à près cinq millions d'euros le préjudice potentiel qu'il a a subi dans l'affaire des assistants parlementaires des députés européens. Marine Le Pen, Louis Alliot et Florian Philippot entre autres sont visés par cette enquête.

L'addition risque d'être salée pour le Front national. Le Parlement européen a évalué le préjudice subi à près de 5 millions d'euros dans l'affaire des assistants parlementaires du Front national pour la période allant du premier avril 2012 au premier avril 2017. Interrogé par Reuters ce vendredi 28 avril, le service de presse de l'institution européenne a indiqué que :

"Nous avons fait une mise à jour du préjudice potentiel subi en fonction de l'évolution de l'enquête et des éléments mis au jour et l'avons transmise aux autorités judiciaires françaises".

>> Lire aussi : Marine Le Pen pourrait (encore) perdre son immunité parlementaire

Une estimation plusieurs fois réévaluée

La dernière estimation du Parlement qui datait de septembre 2015, évaluait ce préjudice potentiel à 1,9 million d'euros. Avant cela, l'ancien président de l'assemblée Martin Schulz faisait état d'un potentiel de 7,5 millions d'euros dans un courrier adressé à l'ancienne ministre de la Justice Christiane Taubira que Marianne a révélé.

La nouvelle estimation qui s'élève exactement à 4,978 millions d'euros fait suite à la découverte d'éléments nouveaux dans le dossier ces derniers mois et elle peut encore changer a déclaré à l'AFP l'avocat du Parlement européen Patrick Maisonneuve.

17 députés FN dans le viseur

Dans la note transmise à la justice française cette semaine, 17 élus européens du Front national sont visés parfois pour plusieurs assistants - dont la candidate du parti d'extrême droite qualifiée pour le second tour de la présidentielle en France, Marine Le Pen, a expliqué l'une des sources à l'AFP. Autant de cas que l'enquête judiciaire en France, dans laquelle le Parlement européen est partie civile, devra confirmer.

Un système de financement du parti au détriment du Parlement

Dans une lettre longuement citée vendredi par Le Monde, les juges Claire Thépaut et Renaud Van Ruymbeke, chargés de l'affaire des assistants parlementaires du Front national au Parlement européen, décrivent un système de financement du parti de Marine Le Pen au détriment de cette institution.

Selon ce courrier, cité par Le Monde, les investigations menées à ce stade sur une partie des collaborateurs des 24 députés européens du FN "permettent de constater l'absence totale de tout travail d'assistant parlementaire et au contraire un travail effectif au profit du Front national en France".

Les deux juges évoquent également dans leur lettre des documents découverts dans le bureau du trésorier du FN, Wallerand de Saint Just. Ces documents révèlent "la volonté du FN de réaliser de substantielles économies au détriment du Parlement européen par la prise en charge par celui-ci de salariés du parti au titre d'assistants parlementaires", écrivent-ils. Selon Claire Thépaut et Renaud Van Ruymbeke, "des notes manuscrites saisies, attribuées à Wallerand de Saint Just (font) le lien entre le nombre de députés européens FN et un certain nombre de recettes pour le parti".

Marine Le Pen est arrivée deuxième, dimanche, au premier tour de l'élection présidentielle française et affrontera Emmanuel Macron au second tour organisé le 7 mai. Si la procédure va à son terme, la seule chance pour la candidate d'extrême droite d'échapper à la justice serait d'acquérir une autre immunité, présidentielle cette-fois ci.

>> Lire aussi : Présidentielle 2017 : cinq choses à savoir sur les affaires Le Pen

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 30/04/2017 à 7:21 :
Pourquoi le Président de l'assemblée nationale française n'a t il pas porté plainte contre Fillon pour détournement de fonds ?? son silence est assourdissant. Il faut croire que cette pratique d'emploi de proches comme assistant est très répandue. C'est la preuve de l'instrumentalisation de la justice à des fins politiciennes. CQFD.
a écrit le 29/04/2017 à 15:29 :
Personne de sérieux ne peut imaginer que le FN ou Marine Le Pen soit plus honnête ni plus réglo que les autres. Le problème est que son électorat n'est pas équipé intellectuellement pour s'en rendre compte.
a écrit le 29/04/2017 à 13:01 :
combien de parlementaire du lr ou ps
ont fraude sans etre inquieté
voyer l'ancien ministre des finances a t'il rendu ces costumes
a 't'il donne sa demission
est il inquiete non
on vas nous sortir c'etais avant la loi
mais un tricheur voir du racket un jour c'est pour toujours
a écrit le 29/04/2017 à 12:09 :
Vingt-cinq lauréats du prix Nobel d'économie, parmi lesquels le Français Jean Tirole et l'Américain Joseph Stiglitz, fustigent le programme anti-européen, anti-immigration et protectionniste de Marine Le Pen.

"Les problèmes sont trop sérieux pour être confiés à des politiciens clivants", dénoncent-il. Les signataires, dont l'Indien Amartya Sen et l'Américain Robert Solow, citent la liste des risques.

Ils jugent notamment que "la construction européenne est capitale, non seulement pour maintenir la paix sur le continent mais également pour le progrès économique des Etats membres"

Ils estiment que "les politiques isolationnistes et protectionnistes et les dévaluations compétitives (...) sont de dangereux moyens d’essayer de générer de la croissance".

"Quand ils sont bien intégrés au marché du travail, les migrants peuvent être une opportunité économique pour le pays d’accueil", déclarent-ils encore.

"Il y a une grande différence entre choisir de ne pas rejoindre l'euro en premier lieu et en sortir après l’avoir adopté", font-ils enfin valoir dans cette tribune.
Réponse de le 29/04/2017 à 15:35 :
Même remarque qu'au dessus : l'électorat de Marine Le Pen n'est pas intellectuellement équipé pour comprendre un argumentaire économique, fût-il parfaitement étayé, développé par des Nobel d'économie. C'est peine perdue que d'essayer de le convaincre par des arguments rationnels.
Réponse de le 29/04/2017 à 15:51 :
Ne vous fatiguez pas, il y en a autant qui disent le contraire....! La France est en ruines et nous connaissons tous les responsables de ce désastre qui ont gouverné depuis 40 ans. MLP ne peut en aucun cas être accusée de quoi que se soit puisqu'elle n'a jamais gouverné, tout le reste c'est du bla bla bla, de la pure science fiction pour faire peur au peuple....! Macron est l'exemple type de la dernière lessiveuse à la mode fabriquée par les médias dont l'inculture dépasse tout ce que l'on peut imaginer. Il sert de recyclage pour tous les losers de la politique, du communiste Robert Hue à l'ultra libéral Madelin en passant par le louvoyeur Bayrou et le godillot Estrosi, quel sinistre tableau......!!!!!!!
Réponse de le 30/04/2017 à 8:59 :
@25 prix nobel et bruno-bd: parce que les conseillers de Le Pen, qui ont fait les mêmes écoles que les autres, ont des compétences inférieures ? Si tel est le cas, l'éducation nationale et les gouvernements passés sont coupables d'avoir distribué des diplômes à qui mieux mieux. Quant au prix nobel, après l'avoir décerné à un peu n'importe qui, on peut en effet se demander ce qu'il récompense à notre époque :-)
Réponse de le 01/05/2017 à 17:12 :
@Patrickb : " Si tel est le cas, l'éducation nationale et les gouvernements passés sont coupables d'avoir distribué des diplômes à qui mieux mieux. "
Il n'y a pas énormément de personnes hautement diplômées dans l'électorat de la Marine, largement composé de personnes peu qualifiées qui sont directement concurrencées par l'immigration et les délocalisations. Et oui, ainsi que le reconnaît un supporter de Marine Le Pen, Jean Paul Brighelli, les diplômes ont été largement galvaudés afin de satisfaire le mot d'ordre de 80% d'une classe d'âge au bac ou entretenir la fiction selon laquelle le niveau monterait. En particulier la méconnaissance des mécanismes économiques par les français est alarmante ainsi que l'ont démontré de nombreuses études.
a écrit le 29/04/2017 à 10:09 :
Voici une vérité décrite par un américain mais pas n'importe qui ....
Paul Craig Roberts

Que Marine Le Pen a obtenu un soutien électoral suffisant pour avoir écarté les deux partis politiques français traditionnels et est l'un des deux candidats au président de la France le 7 mai, Washington, l'UE et l'élite française ont déterminé qu'elle serait vaincue à tout prix .

Washington a appelé dans les rues de Paris dans les manifestations les ONG américaines soutenues. L'UE et les élites français allèguent une mauvaise utilisation des fonds de l'UE par Le Pen et tentent de trouver une échappatoire à travers laquelle ils peuvent retirer Le Pen de son immunité et l'enfermer.

Le président français sortant, Hollande, une marionnette de Washington, essaie de peindre Le Pen comme fasciste parce qu'elle s'oppose à la domination de la France par Washington, qui comprend l'acceptation de l'imposition de millions de réfugiés des guerres de Washington au peuple français. L'opposition de Le Pen aux réfugiés musulmans est présentée comme un vice moral, mais le soutien de Hollande et Sarkozy aux guerres illégales de Washington qui ont assassiné des millions de musulmans et produit le flux de réfugiés est dépeint comme «debout avec Washington contre les terroristes».

Je pense que Washington et les élites de l'UE sont dans un snit sans aucune raison. Les Français sont aussi insouciants que les Américains et ont peu conscience de ce qui sert leurs intérêts par opposition aux intérêts des élites françaises et européennes.

Le Pen montre qu'un grand segment de la population française est mécontent des politiques du gouvernement français. Les élites essaient de discréditer cette expression d'insatisfaction comme illégitime. En d'autres termes, c'est un défaut moral pour un politicien français de défendre la France. C'est le «nationalisme fasciste». Pour l'Europe et la diversité et la domination américaine, c'est le seul poste accepté.
a écrit le 29/04/2017 à 9:40 :
imagine ceux que feras ce partie coronpue s il vient au pouvoir, il a deja fait pire que fillon ? NE LAISSONS PAS DES MENTEURS DES VOLEURS DES NATIONAL SOCIALITES VENIR AUX POUVOIR . ;; CAR IL N Y AURAS PAS DE MARCHE ARRIERE POSSIBLE???/// NOUS AURONS LE DESTIN QUE NOUS AURON MERITE///ALBERT EINSTEIN///
Réponse de le 29/04/2017 à 12:15 :
Face à le Pen et Dupont Aignan qui a balladé ses électeurs avec un retournement de veste à 180° il n'y a que le vote Macron le plus crédible.
a écrit le 29/04/2017 à 1:54 :
Tout de même : ça fait 3 fillon, ça... Puissants, les gars.
a écrit le 28/04/2017 à 22:27 :
17 députés compromis sur 24. 40 "collaborateurs" mis en cause. Ce n'est plus un dérapage isolé mais une escroquerie de grande envergure. Fillon à coté c'est de l'amateurisme.

Quasiment tout l'état major du parti est mis en cause dont son concubin et son gourou politique, sans compter les problèmes de négationnisme du (très bref) président par interim. S'y rajoutent les fantaisies budgétaires liées aux élections précédentes et les ennuis fiscaux du père et de la fille.

Elle va mettre qui au gouvernement ? On saluera le flair du Dupont gnangan qui vient à l'instant de signer un accord électoral avec le FN... encore un "incorruptible" autoproclamé qui se dégonfle comme une baudruche à la première sollicitation.

Philippe Séguin, dont Dupont gnangnan se réclame sans cesse, vient de faire un tour complet dans son cercueil !
a écrit le 28/04/2017 à 20:41 :
Ou est le problème, un collaborateur parlementaire doit être disponible et compétent.
pourquoi créer un collaborateur pour le parlement européen et un autre pour le parlement français. Marine emploi des personnes qui sont capables de traiter tous les sujets et polyvalents . Au contraire, un collaborateur hors sol, confiné à Bruxelles , comment pourrait-il défendre nos intérêts nationaux. Un responsable politique dispose d'une équipe
qui doit la payer ? C'est une autre histoire , mais il n'y a pas de quoi fouetter un chat.
l'UE par ailleurs est bien mal placée pour donner des leçons, cette structure administrative ou pullulent des politiciens bénéficiant d'exonérations fiscales pourrait se faire plus discrète.
Réponse de le 29/04/2017 à 9:30 :
Vous persistez a penser que cette facon d'agir est dans la norme ? Comme pour les costumes de fillon sans doute ?
La moralite est devenu un terme desuet.
Les juges ont de serieuses preuves & arguments pour epingler cette bande de malfrats.
Led duralex, sed lex, meme pour les voleurs en cols blancs. Dont prochainement acte.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :