COVID-19 en 24h : PGE non-remboursés, certificat de vaccination, retards de livraisons…

 |  | 1823 mots
Lecture 11 min.
(Crédits : POOL)
L'idée d'un certificat de vaccination au niveau européen proposée par le président grec cette semaine a trouvé un écho positif auprès d'Ursula von der Leyen, la présidente de la Commission européenne. Un sujet éminemment politique qui sera peut-être discuté lors du sommet entre les Vingt-Sept prévu la semaine prochaine. Voici les neuf informations éclairantes de ces dernières 24 heures à suivre sur l'actualité Covid, en France et dans le monde.
  • L'INFO À SUIVRE - Sanofi fabricant des vaccins de ses concurrents ?

Sanofi, qui travaille au développement de deux vaccins mais ne sera pas en mesure d'en proposer un avant la fin 2021, pourrait-il mettre d'ici-là à disposition ses chaînes de production pour fabriquer des vaccins d'autres groupes pharmaceutiques ? La ministre déléguée à l'Industrie Agnès Pannier-Runacher a en tout cas indiqué le lui avoir demandé.

« On est en train de regarder avec eux, et eux regardent avec d'un côté BioNTech et de l'autre côté Janssen si c'est possible », des laboratoires « avec lesquels il y a le plus de chance d'y arriver », a-t-elle déclaré.

Sans citer aucun nom de laboratoire, Sanofi, interrogé par l'AFP, a indiqué qu'il « évalue en particulier la faisabilité technique d'effectuer temporairement certaines étapes de fabrication pour soutenir d'autres fabricants de vaccins Covid-19 », en soulignant qu'il s'agissait « à ce stade » d'« une réflexion encore très préliminaire ».

Lire aussi : « Sanofi est résolu à développer un vaccin sûr et efficace contre la Covid-19 », Olivier Bogillot (Président France)

  • LE CHIFFRE - Entre 5% et 10% de PGE non remboursés

C'est la crainte de Philippe Brassac, président de la Fédération bancaire française. « On estime entre 5 et 10% les entreprises qui aujourd'hui pensent que ce sera difficile pour elles in fine de rembourser les PGE », a-t-il déclaré sur Radio Classique. Soit un montant d'environ six milliards d'euros, a-t-il indiqué, tout en précisant que ces chiffres sont à prendre avec prudence étant donné qu'« il y a beaucoup d'aléas ».

« Nous allons rentrer dans cette phase où les PGE sont remboursables, à partir d'avril, mai ou juin (...) nous allons voir dans quelques mois la réelle situation des entreprises », a ajouté celui qui est par ailleurs directeur général du groupe Crédit Agricole SA.

Il pense néanmoins que « compte tenu qu'une majorité des entreprises considèrent que leur situation financière est saine aujourd'hui, nous pourrions avoir probablement la moitié des PGE qui pourrait être remboursée la première année, au total les trois quarts en deux ans ».

Concernant le remboursement des PGE, le...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 18/01/2021 à 10:53 :
Je trouve hallucinant qu'on commence a mettre la faute du retard de vaccination sur Sanofi alors qu'on a toujours pas fini d'utilisé la première série de 500 000 doses reçues fin octobre...
a écrit le 16/01/2021 à 9:54 :
"L'idée d'un certificat de vaccination au niveau européen proposée par le président grec cette semaine a trouvé un écho positif auprès d'Ursula von der Leyen"

Bah le temps qu'ils auront pris une décision on sera tous morts de vieillesse.

Pitoyables hypocrites, bavards impénitents.

Vite un frexit.
Réponse de le 17/01/2021 à 22:00 :
Les gens d'ehpad auront leur "passeport" rapidement, et pourront prendre l'avion.
Les touristes étrangers à l'UE venant visiter la France voire l'UE, ils auront leur passeport vaccin ? Ou seront refoulés ? Ça me surprend de penser "Europe" et pas "Monde".
J'espère qu'en voiture je vais pouvoir remonter à Malmö en 2022 (2021 c'est cuit, je reste confiné toute l'année, y a du danger dehors), en ne prenant pas le bateau ça rallonge pas mal (350km par le DK) mais évite de fournir des papiers pour naviguer.
Réponse de le 23/01/2021 à 8:52 :
Si bien dit !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :