COVID-19 en 24h : vaccin Johnson & Johnson, chômage partiel, couvre-feu illégal...

 |  | 1047 mots
Lecture 7 min.
Le géant pharmaceutique américain Johnson & Johnson a déposé mardi une demande d'autorisation de son vaccin contre le Covid-19 dans l'Union européenne.
Le géant pharmaceutique américain Johnson & Johnson a déposé mardi une demande d'autorisation de son vaccin contre le Covid-19 dans l'Union européenne. (Crédits : MIKE BLAKE)
La campagne de vaccination accélère en France où les prises de rendez-vous pour l'injection d'un des trois vaccins en vigueur explosent. Dans ce contexte, le laboratoire Johnson & Johnson vient de déposer une demande auprès de l'Union européenne pour être le quatrième autorisé en Europe. La hausse de la vaccination permettra-t-elle d'endiguer la pandémie ? Voici le graphique et les informations éclairantes de ces dernières 24 heures à suivre sur l'actualité Covid, en France et dans le monde.

L'INFO À SUIVRE - Le vaccin de Johnson & Johnson étudié par l'UE

Le géant pharmaceutique américain Johnson & Johnson a déposé une demande d'autorisation de son vaccin dans l'Union européenne, a mardi annoncé l'Agence européenne des médicaments (EMA).

Ce vaccin à injection unique et ne requérant pas de très basses températures pour sa conservation serait le quatrième à être approuvé dans l'UE s'il recevait le feu vert de l'EMA, dont le siège est à Amsterdam.

Les experts européens « pourraient émettre une opinion à la mi-mars 2021, à condition que les données de la compagnie sur l'efficacité, la sûreté et la qualité du vaccin soient suffisamment complètes et convaincantes », a ajouté l'Agence.

Lire aussi : Le vaccin AstraZeneca pas recommandé aux plus de 65 ans, selon la HAS

LE CHIFFRE - 3,3 millions de rendez-vous

Un mois après l'ouverture des premiers créneaux, Doctolib totalise déjà 3,3 millions de rendez-vous pour des injections de vaccins Pfizer, Moderna et AstraZeneca, a déclaré le président de la plateforme, Stanislas Niox-Chateau, lors d'une conférence de presse. La prise de rendez-vous connait ainsi « une accélération ces derniers jours », a-t-il affirmé.

Les chiffres parlent d'eux-mêmes : 249.000 rendez-vous la première semaine de février, 472.000 la deuxième, puis 154.000 pour la seule journée de lundi, a-t-il précisé. La plateforme s'apprête à ouvrir les réservations chez les médecins libéraux à partir de la semaine prochaine.

Lire aussi : Vaccination: Castex annonce 1,7 million de rendez-vous supplémentaires "dans les prochains jours"

LA PHRASE - « Le chômage partiel a protégé neuf millions de salariés au printemps et trois millions au mois de novembre »

Élisabeth Borne a annoncé le maintien au mois de mars des conditions actuelles d'indemnisation du chômage partiel. Actuellement, la règle générale est que le salarié est indemnisé à hauteur de 70% de son salaire brut avec un reste en charge de 15% pour les entreprises. Celui-ci devait passer à 40% en mars.

Sncf: elisabeth borne denonce la greve politique de la cgt

La ministre du Travail a annoncé la poursuite au mois prochain des indemnisation du chômage partiel inchangées.

Les secteurs les plus touchés par la crise (tourisme, culture, sport et loisirs, hôtellerie-restauration, transport... et les activités en dépendant) continueront, eux, à bénéficier d'une prise en charge à 100%.

Lire aussi : Borne assure que le chômage partiel sera pris en charge à 100% "tant que la crise durera"

LE GRAPHIQUE - Le PIB de la zone euro en baisse de 0,6% au quatrième trimestre 2020

La contraction de l'économie de la zone euro a été légèrement plus faible qu'estimée initialement au quatrième trimestre, selon les données publiées par Eurostat ce mardi.

Le PIB des 19 pays ayant adopté la monnaie unique a en effet baissé de 0,6% sur la période octobre-décembre par rapport au trimestre précédent, contre 0,7% estimé initialement. Le PIB affiche ainsi une baisse de 5% par rapport à la même période en 2019.

Alors que le troisième trimestre 2020 s'était soldé par un rebond de 12,4% du PIB de la zone euro, les espoirs d'une reprise ont été freinés à la sortie de l'été, avec la recrudescence du nombre de personnes contaminées et les nouvelles mesures restrictives mises en place. Sur l'ensemble de l'année, la chute de l'activité économique dans la zone euro atteint 6,8%.

Eurostat fait également état d'une hausse de l'emploi dans la zone euro de 0,3% d'un trimestre sur l'autre et d'une baisse de 2% par rapport au quatrième trimestre de 2019.

Made with Flourish

Lire aussi : La BCE va continuer à arroser les banques de prêts géants et bon marché pour sauver la zone euro

EN RÉGIONS - Le port de La Rochelle a résisté au confinement en 2020

Le Grand port maritime de La Rochelle a traversé une très étonnante année 2020 qui ne l'a pas fait décrocher de sa courbe d'activité ascendante sur le long terme. La place portuaire rochelaise a décidé, avec l'agglomération de La Rochelle, de mettre le cap sur le territoire zéro carbone. En attendant, elle est engagée dans la construction d'un énorme parc éolien au large de la Vendée.

Lire l'article

À L'ÉTRANGER - Pyongyang a tenté de pirater des données de Pfizer

Des hackers nord-coréens ont cherché à pénétrer sur les systèmes informatiques du géant pharmaceutique Pfizer, rapportent des médias citant les services de renseignement sud-coréens. Ils cherchaient visiblement à trouver des informations sur le vaccin et les traitements contre le coronavirus.

Cette cyberattaque intervient alors quel le leader nord-coréen Kim Jong Un affirme que le pays n'a connu aucun cas de contamination. Mais des experts estiment que l'affirmation est peu vraisemblable étant donné que la Chine limitrophe est le principal partenaire commercial et soutien de Pyongyang.

Lire aussi : Corée du Nord : Kim Jong Un reconnaît une situation économique "grave"

A Singapour, des milliards pour les entreprises et la vaccination

Le ministre des Finances de Singapour, Heng Swee Keat, a annoncé le déblocage de 11 milliards de dollars de Singapour (6,83 milliards d'euros), lors de la présentation du budget au Parlement.

Ces fonds viendront en soutien des secteurs les plus touchés par la pandémie, notamment l'aviation et le tourisme. Ils seront aussi affectés au financement de la campagne de vaccination.

Lire aussi : Covid-19 : Singapour suspend l'arrivée des voyageurs venant de France, d'Allemagne, d'Italie et d'Espagne

Aux Pays-Bas, le couvre-feu levé par la justice

La justice néerlandaise, saisie par les opposants aux restrictions sanitaires, a ordonné de lever le couvre-feu aux Pays-Bas. Cette décision intervient après les pires émeutes connues qu'a connu le pays depuis des décennies. Elle tourne ainsi tourne le dos aux stratégies adoptées dans le reste de l'Europe.

« Le couvre-feu est une violation profonde du droit à la liberté de mouvement et à la vie privée », a admis le tribunal de La Haye estimant que le gouvernement néerlandais avait abusé des pouvoirs d'urgence.

Lire aussi : Aux Pays-Bas, les données de personnes testées au Covid-19 revendues sur Internet

Sejours airbnb accrus de 25% a amsterdam malgre les restrictions

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 17/02/2021 à 8:59 :
La justice se réveille enfin, c'est nouveau, avant c'était le peuple qui massacrait la classe dirigeante incompétente mais lobotomisé par les médias de masse celui-ci est complètement endormi, heureusement que la nature n'aime pas le vide !
a écrit le 17/02/2021 à 7:42 :
La vaccination en Israel vient montrer ses limites.
Un individu vaccine peut dans certains cas etre contaminant.
Réponse de le 17/02/2021 à 18:05 :
Ce qui explique le retard de Pfizer en Europe ?
priorité à Israël d’abord ?

Il existe un paradoxe de vision de ce monde évident :
Ce schéma actuel que prend «  ce monde humain actuel » semble appartenir à une vision qui émane , d’un peuple sans patrie , qui reprend sa revanche sur le monde humain actuel.
a écrit le 16/02/2021 à 21:22 :
Entrée des vaccins bloquée à Gaza : le Hamas fustige Israël
Le mouvement palestinien Hamas, au pouvoir dans la bande de Gaza, a fustigé ce mardi Israël qui bloque l'entrée des vaccins contre le coronavirus dans l'enclave, dénonçant un « crime » en « violation » du droit international. L'Autorité palestinienne, basée en Cisjordanie occupée, avait accusé lundi l'Etat hébreu d'avoir refusé l'entrée de milliers de vaccins contre le Covid-19 à Gaza, enclave de deux millions d'habitants sous blocus israélien.
Le Cogat, l'organe israélien chargé des opérations civiles dans les Territoires palestiniens, a affirmé de son côté que la demande palestinienne d'entrée de vaccins est « en cours d'examen et attend une décision politique ».


« Une pandémie ne change rien aux conflits ! »

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :