Covid-19 : la troisième vague monte, Emmanuel Macron temporise

La semaine s'annonce décisive. L'épidémie progresse quasiment partout en France, poussée par le variant anglais, plus contagieux et plus virulent, comme l'avait anticipé le scénario des épidémiologistes. Le nombre de patients en réanimation atteignait samedi soir 4.791, proche du pic d'automne (4.903). Emmanuel Macron, qui a choisi depuis le 29 janvier d'éviter un reconfinement total, compte sur les mesures déjà mises en place et l'accélération de la campagne de vaccination pour freiner l'épidémie. A ce jour, 94.492 personnes mortes depuis le début de l'épidémie.
Le président français, en visioconférence lors du sommet européen du 25 mars. Contrairement à nombre de ses voisins européens, la France refuse de fermer ses écoles même si désormais l'apparition d'un malade dans une classe entraîne sa fermeture dans les départements reconfinés. Pour le chef de l'Etat, la fermeture complète des écoles ne saurait être un tabou, mais elle doit demeurer un dernier recours et une mesure limitée au maximum dans le temps.
Le président français, en visioconférence lors du sommet européen du 25 mars. Contrairement à nombre de ses voisins européens, la France refuse de fermer ses écoles même si désormais l'apparition d'un malade dans une classe entraîne sa fermeture dans les départements reconfinés. Pour le chef de l'Etat, "la fermeture complète des écoles ne saurait être un tabou, mais elle doit demeurer un dernier recours et une mesure limitée au maximum dans le temps". (Crédits : Reuters)

La France aborde une semaine décisive sous la pression de la troisième vague de l'épidémie de Covid-19 dont la flambée provoque la multiplication des signaux d'alarme à l'hôpital et des appels à des mesures plus strictes. Saturation des hôpitaux, établissements scolaires dépassés: y-aura-t-il un tour de vis supplémentaire cette semaine ? "Rien n'est décidé", répond Emmanuel Macron dans le Journal du dimanche.

"Pour les jours qui viennent, nous allons regarder l'efficacité des mesures de freinage et nous prendrons si nécessaire celles qui s'imposent", souligne le chef de l'Etat dans cet entretien réalisé vendredi soir, alors que la situation sanitaire est de nouveau qualifiée de "critique" par l'exécutif. Un conseil de défense doit se tenir mercredi pour décider d'un éventuel durcissement des mesures.

Car le scénario anticipé dès janvier par les épidémiologistes s'est révélé exact: l'épidémie a progressé quasiment partout en France en mars, poussée par le variant anglais, jugé plus contagieux et plus virulent.

Le nombre de malades en réanimation s'élevait samedi soir à 4.791, frisant le pic de la deuxième vague à l'automne (4.903). Au total, 94.492 personnes sont mortes depuis le début de l'épidémie.

24 autres départements sous vigilance renforcée

Depuis vendredi minuit, trois départements - le Rhône, l'Aube et la Nièvre - se sont ajoutés aux 16 autres, dont Paris et sa région, soumis à des mesures de restrictions plus sévères: pas de déplacements à plus de 10 km sans dérogation, pas de sortie du territoire sans motif impérieux, commerces fermés et demi-classes en lycée.

Parallèlement, 24 autres départements sont sous vigilance renforcée. Dans le reste du pays, un couvre-feu est en vigueur de 19H00 à 06H00. Partout, bars, restaurants, lieux culturels restent fermés.

"La bataille des prochains jours est simple. Du pragmatisme et une réponse adaptée face au virus, des mesures de freinage  en particulier destinées à préserver les soignants et les personnes vulnérables et une mobilisation générale pour dérouler notre plan d'attaque sur le vaccin", anticipe Emmanuel Macron. Mais sur le terrain les signaux d'alarmes se multiplient.

En Ile-de-France, 41 directeurs médicaux de crise de l'AP-HP (Assistance publique - Hôpitaux de Paris) évoquent une "situation de médecine de catastrophe", disant se préparer à devoir "faire un tri des patients afin de sauver le plus de vies possibles", dans une tribune publiée par le JDD. "Dans les quinze prochains jours", estiment les signataires, "nous savons d'ores et déjà que nos capacités de prise en charge seront dépassées".

La situation sanitaire se dégrade dans les écoles

Dans l'Education nationale, les témoignages s'enchaînent pour relater les difficultés grandissantes à faire fonctionner les établissements, les personnels enseignants et administratifs étant eux-mêmes touchés par l'épidémie. En Seine-Saint-Denis, département francilien particulièrement touché, des élus ont de nouveau tiré la sonnette d'alarme. "Depuis plusieurs semaines et chaque jour davantage, la situation sanitaire dans les écoles (du département) se dégrade. Élèves, enseignants, personnels communaux (...) sont de plus en plus nombreux contaminés par le virus. Ils ne peuvent plus assurer leurs missions", avertissaient samedi cinq maires du département dans Le Parisien. Chez les 0-14 ans le taux d'incidence a augmenté de 31% du 15 au 21 mars par rapport à la semaine précédente, selon le point épidémiologique publié vendredi par l'agence sanitaire.

Contrairement à nombre de ses voisins européens, la France refuse de fermer ses écoles même si désormais l'apparition d'un malade dans une classe entraîne sa fermeture dans les départements reconfinés. Pour le chef de l'Etat, "la fermeture complète des écoles ne saurait être un tabou, mais elle doit demeurer un dernier recours et une mesure limitée au maximum dans le temps".

Nombre d'épidémiologistes recommandent un durcissement des restrictions. Et des élus demandent l'extension de la vaccination, ouverte samedi aux plus de 70 ans sans comorbidités. "Ce serait un mauvais choix politique et sanitaire", pour Emmanuel Macron. "Si j'ouvrais à toutes les tranches d'âge d'un coup, il y aurait des inégalités sociales et territoriales dans l'accès au vaccin", assure-t-il. Alors que près de 3 millions de doses supplémentaires sont attendues cette semaine, le président parie sur le déploiement de "mégacentres" de vaccination pour tenir son engagement de "proposer un vaccin à tous les adultes qui le souhaitent avant la fin de l'été".

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 62
à écrit le 29/03/2021 à 14:09
Signaler
Le plus important : Il faudrait une certification scientifique si «  la vaccination «  augmente la pandémie ou pas ? Dans ce cas là , ne faut il pas «  isoler 10 jours «  après vaccination ? Pour justement arrêter net la contagion ?

le 30/03/2021 à 0:57
Signaler
Comment voulez-vous que la vaccination augmente la pandémie ? Par quel mécanisme ? On attend vos 'explications' éclairées.

le 30/03/2021 à 8:05
Signaler
La personne qui se fait vacciné par les vaccins ogm et Pfizer ou moderna ( car le virus est atténué et non tué ) la personne est protégée d’une forme grave mais elle reste contagieuse, par contre le vaccin classique ( vaccin Chinois ) le virus est tu...

à écrit le 29/03/2021 à 10:46
Signaler
" Élèves, enseignants, personnels communaux (...) sont de plus en plus nombreux contaminés par le virus. Ils ne peuvent plus assurer leurs missions" 7 à 10 jours donc.il va falloir d'ailleurs demander à nos dirigeants avec quoi, ils se soignent et...

à écrit le 29/03/2021 à 10:15
Signaler
L'histoire des pandémies nous montre combien un confinement mou est illusoire lorsque la pandémie se développe, ces confinements ne marcheront pas mêmes soutenus par des attestations ou des LBD.. Il me semble urgent de regarder avec intérêt ce que l'...

à écrit le 29/03/2021 à 10:00
Signaler
"Je retweete à mon tour cette demande qui doit devenir planétaire / forcer l'OMS (WHO en anglais) à autoriser l'ivermectine contre la COVID19 sur grande échelle faire plier BigPharma imposer au trio Macron/Castex/Véran de l'autoriser en France" ....

à écrit le 29/03/2021 à 9:36
Signaler
Les actifs sont à bout et les jeunes déprimés, tout ceci n'est que du grand n'importe quoi, espérons qu'un jour nous saurons pourquoi et espérons que la cause soit bénéfique à l'ensemble de l'humanité.

à écrit le 29/03/2021 à 8:28
Signaler
Pourquoi Macron et Darmanin ont-t-ils lancé un appel d'offre pour la fourniture de 170 000 munitions de LBD ? Il anticipe une fin de mandat agitée avec la fin des aides financières aux entreprises (chômage partiel, etc.) ? Ou pour satisfaire l...

le 29/03/2021 à 8:45
Signaler
" Fiction épidémique ".. c' est à partir de cet instant que j' ai stoppé toute lecture..

le 30/03/2021 à 1:01
Signaler
Un chef-d'oeuvre: gilet-jaune (les LBD), complotiste ('Pourquoi...', 'fiction épidémique')... tout y est, ou presque: ne manque plus que la petite touche antivax (une allusion aux 'vaccins qui tuent en masse en Israël en en GB', par exemple, aurait é...

le 30/03/2021 à 22:48
Signaler
Ils ont du trouver un vaccin qui fonctionne donc bientôt le retour de gilets jaunes dans les rues et les ronds points

à écrit le 29/03/2021 à 3:07
Signaler
L'incapacite du micron est incroyable. Peuple de ruminants.

le 29/03/2021 à 7:42
Signaler
Le soleil se lève à l’Est... les adeptes de la contestation simpliste qui excellent dans mn l’art de ne rien faire mais de brasser de l’air devraient aller vivre chez leurs mentors... à l’Est : la démocratie semble désormais un concept pour la « gau...

à écrit le 28/03/2021 à 22:42
Signaler
Pour réduire le nombre de malades graves ayant besoin d'une hospitalisation ou d'une réanimation : il faut que le Président MACRON ordonne aux 101.355 médecins généralistes de ville de SOIGNER TOUS les malades en début de COVID (surtout les plus de 4...

à écrit le 28/03/2021 à 22:11
Signaler
Je suis content que ces braves gaulois défient les mondialistes ! La victoire viendra d'un immense fou rire planétaire à la face de tous les "importants" qui se la pètent depuis des siècles et qui écrivent la narrativre Covid, à Liège aujourd' ...

à écrit le 28/03/2021 à 22:02
Signaler
"Le prestigieux "Japanese Journal of antibiotics" publie un dossier qui réduit à néant les arguments hostiles à l'utilisation de l' ivermectine contre COVID. Étude de 4 sommités médicales dont le prix Nobel médecine Satoshi Ōmura découvreur de l' ive...

le 28/03/2021 à 22:18
Signaler
Merci. Le 10 avril est la première marche organisée par la police néerlandaise pour la liberté. La police, les soldats, la police militaire, les pompiers et d'autres personnes qui veulent se joindre (comme les vétérans) se lèvent contre les violatio...

à écrit le 28/03/2021 à 21:14
Signaler
Face à l'augmentation des malades, certains médecins invoque le serment d'Hippocrate qui les oblige à soigner tout le monde. Sous entendu, s'il y a trop de malades, on ne pourra pas soigner tout les malades, ce qui est contraire à notre serment... Re...

le 28/03/2021 à 23:37
Signaler
En effet ! De plus Hippocrate , ça date un peu maintenant. En plus trop facile pas d'obligation de résultat, juste de moyen. Surtout quand les moyens sont payés par les autres. Mais chut, ça fait presque complotiste.

à écrit le 28/03/2021 à 20:54
Signaler
Vous dîetes dans l'article: "le scénario anticipé dès janvier par les épidémiologistes s'est révélé exact: l'épidémie a progressé quasiment partout en France en mars, poussée par le variant anglais, jugé plus contagieux et plus virulent." Certes l...

à écrit le 28/03/2021 à 20:48
Signaler
Le 35 a viré du rouge au noir : DPT à fermer de suite, il va contaminer le 44 56 29 22 en orange. Et toujours pas les tests salivaires en école : because bureaucratie FR paralysante.

à écrit le 28/03/2021 à 20:45
Signaler
Le 35 a viré du rouge au noir : DPT à fermer de suite, il va contaminer le 44 56 29 22 en orange.

à écrit le 28/03/2021 à 20:17
Signaler
On continue d'opprimer 70 millions de citoyens parce qu'on préfère dépenser des dizaines de milliards d'euros en cassant l'économie, la culture et la société dans son ensemble au lieu de faire l'effort d'augmenter le nombre de lits en réanimation don...

le 30/03/2021 à 22:53
Signaler
Il détruit les emplois des commerces qui le financeront pas en sauvant les grands groupes mondiaux qui eux financeront ça campagne 2022...

à écrit le 28/03/2021 à 20:06
Signaler
Schumi a écrit le 28/03/2021 à 11:10 : Vacciner en période virale c' est mettre de l' engrais sur une bestiole jusqu' alors inoffensive, lui donner un grand coup d' accélérateur et multiplier au centuple les résultats catastrophiques de l'Angleterre...

le 28/03/2021 à 21:01
Signaler
Eh bien, c'est l'apocalypse que vous nous prédisez! Faut-il alors baisser les bras et laisser le virus faire son oeuvre? 1) Sans restrictions pour que cela ne dure pas des années et accepter de laisser mourir les gens, les réanimations étant, dans ...

le 28/03/2021 à 21:55
Signaler
@GG Ca n' est pas moi qui prédit mais des sommités comme Bossche ou Dolorès Cahill. La réponse est contenue dans la question, recevoir les TRAITEMENTS et pour cela refuser les vaccins ARN va contenir cette petite grippe quan...

le 28/03/2021 à 21:56
Signaler
@GG Ca n' est pas moi qui prédit mais des sommités comme Bossche ou Dolorès Cahill. La réponse est contenue dans la question, recevoir les TRAITEMENTS et pour cela refuser les vaccins ARN va contenir cette petite grippe quan...

le 28/03/2021 à 22:36
Signaler
@schumi Je lis deux articles différents et je vois que vous refaites les mêmes copier-coller. "Ca n' est pas moi qui prédit mais des sommités comme Bossche ou Dolorès Cahill. " Mais un peu de recherche sur internet et j'apprends que Dolores Cahil...

le 28/03/2021 à 23:23
Signaler
@johnmck Oui car la réponse est invariablement la même, et il s' agit de s' économiser. Dolores Cahill dérange elle monte un projet de résistance mondial et il faut pour les mondialistes la discréditer. Vous aurez sûrement côtoyé d...

le 29/03/2021 à 6:28
Signaler
Les scientifiques alertant dans le poste de Schumi n'ont pas tort. Avec ou sans vaccin l'on assiste à l'apparition des recombinants et ceux ci seront boostés par les vaccins arn ou ogm. Seuls les vaccins à virus atténués ( les vaccins à "l'ancienn...

à écrit le 28/03/2021 à 20:04
Signaler
La sainte trilogie Macron, Véran, Casse tête laisse rêveur et le français de base de se demander tous les jours ce qu' il a bien pu faire pour mériter ..ça.. Il n' en demeure pas moins que les chiffres PCR trafiqués, les chiffres réas trafiqués perme...

à écrit le 28/03/2021 à 18:44
Signaler
Quand on n'a pas d'argent pour doter tous les hôpitaux de France et de Navarre de lit de réanimation, on ne jette pas l'argent par les fenêtres (en l'occurence 2 millions d'euros pour une mosquée????) La priorité doit être réservée à l'humain. Le pou...

à écrit le 28/03/2021 à 18:36
Signaler
De toute façon il n'est pas bon depuis le départ de la pandémie et je crois certainement qu'il le sera jusqu'à la fin . Pas traitement de soins adaptés pour éviter l'hospitalisation, pas de vaccin madin France, une gestion de la pandémie où il mèle l...

à écrit le 28/03/2021 à 18:31
Signaler
"Emmanuel Macron temporise" Notre geôlier veut se faire passer pour le gentil de service .

à écrit le 28/03/2021 à 18:29
Signaler
Comment peut-on faire pour obliger les gens qui ne veulent pas à ce faire vacciner ? Sa création fait débat en France depuis des semaines. Pourtant il va bien voir le jour. Le commissaire européen en charge des vaccins, Thierry Breton ( le nouve...

le 28/03/2021 à 19:19
Signaler
terriblement drôle : une voisine s'est faite vaccinée et elle a attrapé le coronavirus et elle est entre la vie et la mort !!!

à écrit le 28/03/2021 à 18:25
Signaler
PLUS ON VACCINE ET PLUS ÇA VA MAL ? Heureusement que les "variants" sont là pour permettre à BigPharma d'expliquer ce mystère : si le vaccin de marche pas, ce n'est bien sûr pas parce qu'il est inefficace mais parce que le virus change tout le temps...

le 28/03/2021 à 19:28
Signaler
On savait Asselineau et ses séides de l'UPR pas très futés, mais là... verser dans le conspirationisme antovax le plus crasse pour de basse raisons politiques... pour votre info: la chute du nombre de personnes de plus de 70 ans admises aux urgences ...

le 28/03/2021 à 20:01
Signaler
@Polaris Arrêtez les fake news sur commande .. Voulez-vous les chiffres du premier de la classe vaccinale, l' Angleterre..?

le 30/03/2021 à 23:01
Signaler
C'est pas en 2 semaines qu'on peu savoir si un vaccin fonctionne ou non. En revanche vacciner une classe d'age et plus les voir aux urgences... Maintenant la vraie question est pour qu'elle raison a ton vaccine cette classe d'age en priorité, pourquo...

à écrit le 28/03/2021 à 18:22
Signaler
Augmentation de la contamination, des formes graves et des décès en Israël et au Chili,premier de la classe à avoir vacciné et suite à l'injection massive de la population, nouveau confinement en vue...Comme dans d’autres pays, les médecins réan...

le 28/03/2021 à 19:33
Signaler
Faux et archi faux: en Israël le nombre de décès dûs au Covid est en chute libre... divisé par 10 depuis le pic de la mi-janvier ! Quant à la baisse de l'âge moyen d’entrée aux urgence, c'est une preuve supplémentaire que la vaccination chez les pers...

à écrit le 28/03/2021 à 18:21
Signaler
Bon on fait on confine très bien mais on ne pourra confiner indéfiniment économiquement on ne pourra pas, car des vagues il va y en avoir d'autres même après la vaccination. Je pense que nos politiques bien aimés devraient trouver autre chose que le...

le 28/03/2021 à 19:46
Signaler
Au moins Fillipot,

à écrit le 28/03/2021 à 18:17
Signaler
Il s’agit de comprendre qu’il y a un jeu de chiffres (basées sur des estimations qui au point de départ sont trompeuses). Ces chiffres sont cités sans relâche 24 heures sur 24, 7 jours sur 7 par les médias et les gouvernements. Il s’agit d’une vér...

le 28/03/2021 à 19:22
Signaler
il n'y a aucun besoin de données sur la 3e vague : les médecins ont tellement peur qu'ils l'inventent et surtout ne font RIEN pour la bloquer !!!

à écrit le 28/03/2021 à 17:57
Signaler
Si la vague monte il faut traiter comme le font les autres hors de la plaque occidentale vérolée par l' état profond et ça marche plutôt que vouloir nous fourguer votre vaccin dangereux à arn. « La saturation des soins intensif"...

à écrit le 28/03/2021 à 17:20
Signaler
Une honte!! 596 décès dans les Ephad la semaine passée!! Pas un journaliste pour dénoncer cette mort lente....

le 28/03/2021 à 18:11
Signaler
Oui, un véritable, carnage sans parler de la suite ,le corps dans une housse sans possibilité pour la famille de revoir son proche.D'ailleurs impossible réellement de savoir de quoi est morte la personne puisque l'OMS a fortement déconseillé dès mars...

à écrit le 28/03/2021 à 16:24
Signaler
In finé, Macron gouverne de plus en plus comme Bolsonaro et Erdogan rassemblés, le vie humaine des Soignants et Français lui sont indifférent

le 28/03/2021 à 19:35
Signaler
la vie des soignants n'a d'ailleurs aucune importance puisqu'ils ne soignent rien ni personne !!!!!

à écrit le 28/03/2021 à 15:34
Signaler
Je me demandais pourquoi le confinement n'a pas été décidé...je comprends mieux en lisant la dette et le déficit colossal. Le risque est l incapacité à faire face à une explosion sociale en France avec l écroulement du système social car notre dette ...

le 28/03/2021 à 18:00
Signaler
Faut espérer que cette thérapie à ARN va capoter carv elle créé des cas et des variants et amplifie ce qui était une gripette. La refuser est en devoir pour protéger et ses enfants et son conjoint et soi voisin et sa ...voisine....

à écrit le 28/03/2021 à 15:25
Signaler
Comme les précédentes, "la prochaine semaine s'annonce décisive"! Toute la politique Macron, comme celle de l'UE, c'est de diviser et diviser encore pour mieux régner!

le 30/03/2021 à 23:07
Signaler
Et ce jusqu'en mai 2022, vaut mieux mal lutter contre un virus en disant qu'on peut pas faire m eux que de lutter contre des gilets jaunes avant la campagne 2022...

à écrit le 28/03/2021 à 14:08
Signaler
Les médecins avertissent le gouvernement du fait qu'ils vont êtres obligés de trier les patients ayant encore de beaux jours de vie devant eux, en réanimation. Là Monsieur le Président, je pense que nous avons des Juges qui commencent à être intéres...

le 30/03/2021 à 23:10
Signaler
Oui mais faudra attendre mai 2022 après sa déculottée, mais comme sarkozy il fera appel et sera jamais vraiment condamne, il y a deux justice dans notre pays... president vous tue et détruisez la vie de millions de personne et jamais de condamnation,...

à écrit le 28/03/2021 à 13:55
Signaler
Malgré une vaccination massive, la GB enregistre plus de 6000 cas par jour. Ce qui a changé, ce sont les hospitalisations et les morts. Donc même si la France vaccine 20, voire 30 millions de résidents jusqu'à mi mai ou juin, les admissions ne commen...

le 28/03/2021 à 18:03
Signaler
La thérapie génétique à ARn est à éviter d' urgence évidemment, c' est la même qui sévit en Angleterre, Israël et Chili qui viennent, pour le premier de fermer le pays à toute sortie, amende de 6000 livres à la clé, pour l' autre, de flirter avec l...

à écrit le 28/03/2021 à 13:54
Signaler
Je ne pense pas qu'on puisse appeler ça une "vague", une vague, c'est quelque chose de temporaire, et d'élevé. Là, on est plutôt dans une stabilisation de l'épidémie, face à un déficit structurel de moyens hopitaliers. Pourquoi n'a-t-on jamais employ...

le 28/03/2021 à 19:37
Signaler
ça c'est les bandits de l'hopital !!!

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.