Covid : nouvelle vague de restrictions pour affronter la troisième vague

 |  | 723 mots
Lecture 4 min.
(Crédits : Reuters)
Plus que trois jours pour se déplacer sur le territoire avant une interdiction d'un mois: le week-end pascal marque le retour de restrictions généralisées pour freiner la flambée de Covid-19.

A compter de 19H00, les règles déjà imposées à 19 départements en vigilance renforcée vont s'étendre à toute la métropole pour quatre semaines: les commerces jugés non-essentiels vont devoir baisser le rideau, les déplacements seront limités à 10 km, et, pour la première fois depuis le confinement du printemps 2020, les crèches et établissements scolaires vont fermer pendant trois à quatre semaines.

Mais pour laisser une bouffée d'oxygène avant ce nouvel "effort" demandé aux Français, les autorités tolèrent jusqu'à lundi soir les déplacements interrégionaux, pour permettre à ceux qui le peuvent de se mettre au vert et d'emmener les enfants chez leurs grand-parents. Les lieux de culte étant fermés à partir de 19H00, les veillées pascales ont été pour la plupart repoussées à dimanche matin tôt.

 Pas de cohue

Passé mardi, les déplacements de plus de 10 km ne seront plus autorisés, sauf pour déposer un enfant chez un proche.

De nombreux départs étaient prévus pour ce week-end prolongé, mais samedi matin, le site d'information routière Sytadin ne signalait aucun bouchon en Ile-de-France, où des citadins avaient déjà choisi de partir à la mi-mars.

Pas de cohue non plus gare Montparnasse à Paris, mais plutôt une affluence habituelle pour un week-end: beaucoup voyageaient "léger", avec un petit sac, quelques familles partaient avec leurs enfants, cartable sur le dos.

"L'an dernier on n'avait pas été très réactifs, on était restés à Paris. Là on a pris les billets mercredi à 20H00 juste après l'intervention de Macron !", raconte Maryline Morel, qui file pour Hendaye avec mari et enfants. Munis de deux grosses valises, ils vont profiter d'une maison avec jardin sur la côte atlantique.

A partir de mardi, des millions de parents comme Maryline vont devoir concilier télétravail et école à la maison, avant des vacances scolaires chamboulées, du 12 au 25 avril pour tout le monde.

Le gouvernement a par ailleurs autorisé, après un cafouillage, les assistantes maternelles qui gardent les enfants à domicile à poursuivre leur activité pendant les trois prochaines semaines.

Annoncée mercredi par Emmanuel Macron, la fermeture des crèches, écoles, collèges et lycées pour trois à quatre semaines vise à faire reculer l'épidémie de Covid-19, qui en est à sa troisième vague.

Les indicateurs continuent de se dégrader. Santé publique France a relevé une "forte augmentation du nombre de nouveaux cas depuis trois semaines", tandis que la pression sur le système hospitalier ne cesse de s'accentuer, avec 5.254 malades en réanimation vendredi soir, dont 505 admis dans les dernières 24 heures.

"Le bon bout"

Engagé dans une course contre la montre, l'exécutif mise sur une nouvelle accélération de la campagne vaccinale (9 millions de premières doses, 3 millions de secondes doses), avec une cadence promise de 400.000 injections quotidiennes.

"On tient le bon bout, on n'a jamais été aussi prêts de la sortie de crise, parce que nous avons ces vaccins d'une efficacité extraordinaire", a estimé Anne-Claude Crémieux, spécialiste des maladies infectieuses à l'Hôpital Saint-Louis à Paris, sur Europe 1.

Les vaccins à ARN messager, comme celui de Pfizer, "non seulement protègent des formes sévères hospitalisées", mais aussi "protègent contre la transmission", a fait valoir cette membre de l'Académie de médecine.

En visite samedi matin au centre hospitalier de Périgueux (Dordogne), le Premier ministre a salué un médecin à la retraite ayant repris du service pour vacciner: "C'est ça la France. Il y a des gens qui rouspètent et il y a des gens qui agissent", a commenté Jean Castex.

"Le problème, c'est le nombre de doses" de vaccins qui arrivent, a souligné le directeur général de Doctolib, Stanislas Niox-Château, sur France Inter. Depuis le début de la campagne de vaccination, 11 millions de rendez-vous ont été pris sur la plateforme en ligne.

La vaccination devrait franchir une nouvelle étape mi-avril avec l'arrivée du vaccin de Johnson & Johnson, qui nécessite une seule injection. 600.000 premières doses sont ainsi attendues avant mai. Le décret permettant son administration a été publié samedi au Journal officiel. Et pour mieux tracer l'évolution de l'épidémie, des autotests de dépistage du Covid-19 seront disponibles en pharmacie à partir du 12 avril.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/04/2021 à 14:28 :
Par exemple, si quelqu’un souhaite abîmer ou tuer une proportion importante de la population mondiale au cours des prochaines années, les systèmes mis en place actuellement le permettront. Mon opinion mûrement réfléchie est qu’il est tout à fait possible que ces systèmes soient utilisés pour une dépopulation à grande échelle. » — Dr Michael Yeadon
Réponse de le 05/04/2021 à 16:08 :
Effectivement :

Deux médecins de premier plan, le Britannique Mike Yeadon et l'Allemand Wolfgang Wodarg, ont lancé un appel à la suspension des études sur les vaccins SARS-CoV2. Ils l'ont adressé à l'Agence européenne du médicament et joignent à leur demande une pétition qu'ils appellent les Européens à signer. Ancien vice-président et directeur scientifique de Pfizer, le docteur Michael Yeadon s'était distingué par des propos très critiques à l'égard des tests PCR.
Réponse de le 06/04/2021 à 12:00 :
Si le but était de tuer les gens qui était en train de mourir c'est plutôt une bonne idée même si eux le feraient, attention quand même parce que ce n'est qu'une hypothèse parmi tant d'autres, seulement pour des exercices comptables car incapables de nous gérer correctement. Les oligarchies étant totalement incompétentes du fait de leur pathologique cupidité on peut tout imaginer notamment le fait qu'après nous faire vivre le plus longtemps possible dans les pires conditions humaines qu'il soit ils se rendent compte que c'était n'importe quoi et pour ne pas faire perdre de sous au business des labos ben ils imposent ces vaccins en masse.

Une hypothèse plausible mais parmi d'autres.
a écrit le 04/04/2021 à 17:52 :
A Biscarrosse dans les Landes, depuis le 23 mars. Quinze résidents ont été testés positifs, ainsi que huit membres du personnel, alors que la plupart avaient déjà reçu les deux doses du vaccin Pfizer, rapporte France 3 Nouvelle-Aquitaine.
Réponse de le 04/04/2021 à 18:16 :
Avec le vaccin arn la France s' encovide de cas graves et de décès, et de variants. Les vrais chercheurs le disent depuis le début mais les mainstream se chargent de les faire taire et de les discréditer.
Réponse de le 06/04/2021 à 1:52 :
Bien sur. Soit le test PCR detecte l'ADN du virus (et le vaccin cree le spike proteine du virus dans votre corps) soit le test detecte anti-corps et votre corps produit les anti-corps suite a vaccination! (Selon le test, si je ne me trompe pas).
a écrit le 04/04/2021 à 17:51 :
Comme le relate France Bleu Alsace, onze résidents de l'Ehpad "Résidence Le Ried" de Marckolsheim ont été testés positifs au Covid-19, dont la plupart avaient déjà été vaccinés. L'Agence régionale de santé (ARS) a précisé que trois d'entre eux avaient dû être hospitalisés, "par prudence, car ayant de fortes pathologies, et non parce qu’ils ont une forme sévère de la Covid". Sur ces trois pensionnaires, deux n'avaient pas été vaccinés et le troisième n'avait reçu qu'une dose.
a écrit le 04/04/2021 à 17:50 :
A vie :

Les ARS tiennent à rappeler que si la vaccination protège des formes sévères et graves de la maladie, elle n'empêche pas de développer la maladie sous une forme asymptomatique ou de transmettre le virus. Les dernières études semblent (c'est pas sur ,donc) néanmoins indiquer que la charge virale et donc la contamination diminue avec la vaccination. Mais pas suffisamment pour laisser tomber les gestes barrières et le masque.
a écrit le 04/04/2021 à 17:45 :
Pendant ce temps :

C'est un reportage diffusé dans le 19h45 de M6, vendredi 2 avril, qui a mis le feu aux poudres. Alors que nos confrères interrogeaient, en caméra cachée, l'organisateur d'une fête clandestine haut de gamme, ce dernier a indiqué avoir, à plusieurs reprises, croisé des ministres dans des restaurants clandestins. Interrogé sur l'illégalité de ces soirées, ce "collectionneur renommé" a déclaré "avoir dîné cette semaine dans deux ou trois restaurants, qui sont justement des établissements soi-disant clandestins avec un certain nombre de ministres".Invité ce dimanche dans le "Grand Jury" LCI-RTL-Le Figaro, Bruno Le Maire a également été questionné à ce sujet. Le ministre de l'Économie, "convaincu" qu'aucun membre du gouvernement ne s'est rendu dans ces restaurants clandestins, s'est néanmoins dit "curieux que ce restaurateur donne le nom des ministres" en question.
a écrit le 04/04/2021 à 11:24 :
Affronter la troisième quoi ? En vaccinant ? Gag. Tous les pays qui ont vacciné en premier et maousse costaud voient arriver les nouveaux cas et les nx variants ! Et vous savez ce qu' ils mettent en place ? Une deuxième piqure de ...rappel parce que vous n' avez pas encore compris la subtilité de leur petite affaire, an réalité le gag dure parce que vous les croyez.
Réponse de le 05/04/2021 à 5:45 :
@ Bertholin.
Il resterait donc des francais qui reflechissent encore ?
La reponse est oui, mais ils sont tres minoritaire, le reste est a l'etable a manger du foin.
Réponse de le 05/04/2021 à 22:44 :
Ça c'est clair avoir élu le ministre Macron en 2017 après à peine deux ans après avoir été viré pour avoir mit le pays dans la rue avec sa loi travail montre que les français sont nombreux dans l'étable...
a écrit le 04/04/2021 à 9:18 :
"Le bon bout"

Ah ben si ils le disent alors... ^^
a écrit le 04/04/2021 à 8:48 :
Retour a la case départ :

Le Chili a décidé de confiner la population d’une large majorité de ses communes, une mesure qui entre en vigueur jeudi 25 mars. Quatorze millions de Chiliens, soit les trois quarts de la population nationale, ne pourront plus sortir de leur domicile, sauf dans des cas d’exception.Pourtant, il est dans le groupe de tête mondial en matière de vaccination.
Réponse de le 04/04/2021 à 10:21 :
Avec la thérapie génique les mondialistes ont inventé le jour sans fin . il est dans le groupe de tête qui a vacciné (comme l' Angleterre, comme Israël) et qui reconfine car la vaccination créé l' épidémie de cas et les variants, lire l' hypothèse du virologue Van den Boosche (et son alerte d' il y a 72 H à l' OMS) et celles bien antérieures de la généticienne Alexandra Caude Henrion. Stopper toute vaccination et traiter devient un préalable pour éviter l' emballement que nous lisons. Les anglais annoncent ainsi hier se mettre à traiter.
a écrit le 03/04/2021 à 23:24 :
Les articles de tous les médias FR et internationaux sont très incomplets :
Le nombre de personnes admis en réanimation ou hospitalisées ou décédés , les articles ne précisent pas si ces personnes ont été vaccinées ou pas , la première dose ou la deuxième ?
Les informations communiquées aux populations sont très incomplètes.
a écrit le 03/04/2021 à 20:11 :
100 millions de vaccinations aux USA : grâce à un Président qui a financé les industries pharmaceutiques au lieu de les mépriser comme ailleurs. Et c'est aussi grâce à lui que le monde entier bénéficie de ce vaccin, y compris le pays de Pasteur qui a été incapable de mettre au point un vaccin et même d'y croire. Ce Président s'appelle Donald TRUMP et tout le monde l'a vilipendé...
Réponse de le 04/04/2021 à 0:47 :
Et combien de morts et d" effets secondaires paroxystiques ? Allez chercher l' info au lieu de croire la propagande officielle ; le Texas, la Floride ont tout rouvert et Covid fantôme s' enfuit à toutes jambes. L' adjointe du CDC pétouille car les gens ne voudront plus se faire vacciner avec ces thérapies géniques non validées et ne croiront plus au besoin du vaccin en regardant ces états. L' Angleterre annonce elle hier qu' elle va traiter. Rengainez !
Réponse de le 04/04/2021 à 16:49 :
Le vaccin de Pfizer a été créé en Allemagne. Trump n'en a pas financé le moindre sou.
Réponse de le 05/04/2021 à 5:52 :
@ Britannicus.
Derniere estimation des morts du au covid aux Etats Unis d'Amerique : 550,000 personnes, pas de quoi pavoiser, merci trump.
Réponse de le 05/04/2021 à 16:22 :
@matin calme

"550,000 personnes, pas de quoi pavoiser, merci trump. "

Je dirais plutôt la malbouffe et la sédentarité qui a accentué le processus .Il meurt chaque année hors covid entre 100.000 et 400.000 américains d’obésités avec comorbidité sur les 93 millions d"obèses au US.Sans oublié le vieillissement de la population comme chez nous ou les baby-boomers arrivent en fin de cycle progressivement et qui choppent plus facilement ce virus comme celui de la grippe saisonnière. Sans parler du service de soin déplorable au US ce qui accentue la mortalité en particulier dans la population d'origine immigré.
a écrit le 03/04/2021 à 19:30 :
Bon, c'est parti pour un mois, alors si on pouvait avoir un peu de silence sur le sujet, pas de polémique ! Qu'on nous "foute tranquille"...1 mois sans commentaire. Stop !
les soignants, les épidémiologistes, les experts, les savants, les gémisseurs, les enfermeurs, les vierges effarouchées, la clique et le cirque
médiatique. Stop! On n'en peut plus
Réponse de le 04/04/2021 à 16:53 :
Bon courage pour faire taire les 65 millions d'experts en toute matière emblématique de la grande réussite du système éducatif Français.
Réponse de le 05/04/2021 à 10:08 :
,@reponse de Tototiti
Je ne demande qu'une petit répit, une sorte de"Trêve des Confineurs"😂
Réponse de le 05/04/2021 à 22:48 :
Éteignez la tv et internet autrement c'est mort...
a écrit le 03/04/2021 à 17:55 :
"Passé mardi, les déplacements de plus de 10 km ne seront plus autorisés, sauf pour déposer un enfant chez un proche."

Faux

Nouvelle attestation :

Déplacement sans limitation de distance :
Activité professionnelle ,enseignement, formation etc ,santé ,motif familiale impérieux ,situation de handicap, convocation judiciaire ou administrative ,déménagement et déplacement de transit vers les gares et les aéroports

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :