Edouard Philippe grand favori pour le poste de Premier ministre

 |   |  387  mots
Le député maire Les Républicains du Havre , Edouard Philippe, serait, d'après des informations de 'La Tribune', le mieux placé pour devenir le Premier ministre d'Emmanuel Macron. Et ce, avec la bénédiction d'Alain Juppé dont il est l'un des proches. Une nomination qui affaiblirait le parti Les Républicains à quatre semaines des législatives.
Le député maire "Les Républicains" du Havre , Edouard Philippe, serait, d'après des informations de 'La Tribune', le mieux placé pour devenir le Premier ministre d'Emmanuel Macron. Et ce, avec la bénédiction d'Alain Juppé dont il est l'un des proches. Une nomination qui affaiblirait le parti "Les Républicains" à quatre semaines des législatives. (Crédits : Reuters)
Selon nos informations, Edouard Philippe, député maire (LR) du Havre tiendrait la corde pour devenir le Premier ministre d'Emmanuel Macron.

Selon nos informations, Edouard Philippe, maire "Les Républicains" (LR) du Havre et député de Seine-Maritime, tiendrait la corde pour devenir le Premier ministre d'Emmanuel Macron une fois la passation des pouvoirs finalisée avec François Hollande le 14 mai. Selon des sources diverses, parmi la liste des "éligibles",  ce très proche d'Alain Juppé serait celui qui détiendrait le plus d'atouts aux yeux du nouveau président pour occuper le poste : il est "jeune", relativement "nouveau" en politique, tout en ayant déjà une expérience de parlementaire et d'élu local, plutôt classé centriste, et... ancien du PS.

Déstabiliser "Les Républicains"

Son arrivée aurait aussi le mérite aux yeux du nouveau chef de l'État d'un peu plus encore déstabiliser le parti "LR" qui tente de se mettre en ordre de bataille pour les législatives et qui espère imposer une cohabitation à Emmanuel Macron dès le début de son quinquennat.

Certes, Édouard Philippe, ancien de l'ENA, n'est pas très connu du grand public - mais qui connaissait Raymond Barre, pourtant déjà ministre, avant de devenir Premier ministre en 1976? -, il est pourtant déjà assez proche d'Emmanuel Macron depuis que son "patron", Alain Juppé, dont il était l'un des porte-paroles durant la primaire de la droite, a été défait par François Fillon.

Édouard Philippe a même la "qualité" d'avoir donc été membre dans sa jeunesse du Parti socialiste et d'avoir soutenu Michel Rocard avant de rendre sa carte et de migrer vers la droite, notamment Alain Juppé, dont il rejoint le cabinet. Il a d'ailleurs gardé beaucoup d'amis à gauche, il est aussi proche de Jacques Attali... comme Emmanuel Macron.

Autre petit signe qui montre que les grandes opérations sont en marche, selon Le Canard enchaîné, Édouard Philippe s'apprête de façon imminente à annoncer la création d'un nouveau parti avec le maire de Valenciennes, Laurent Degallaix, car ils ne se retrouveraient plus dans l'orientation de "LR "jugée trop droitière. Une démarche qui aurait été discrètement validée par le maire de Bordeaux, Alain Juppé. Si ce fait se confirme, la dynamique "LR" serait alors entravée au plus grand profit d'Emmanuel Macron... ce qui mériterait bien un poste de Premier ministre.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/05/2017 à 14:35 :
Macron est une broyeuse de politicards qui le fréquentent ;

A force de broyer les politicards, la broyeuse Macron va s'enrayer, et s'autobroyer elle même ...

Pour l'essentiel, Macron inexpérimenté et orgueilleux choisira un 1er ministre inexpérimenté pour ne pas être dépassé par son collaborateur de Matignon.

Macron avait réuni ses futurs candidats députés au musée du quai Branly,

manifestement, ca brande déjà au manche !!!
a écrit le 15/05/2017 à 13:05 :
Macron aurait dû reconduire Cazeneuve, personne ne s'est en effet rendu compte qu'il a été le dernier premier ministre de Hollande, et ça éviterait de payer une future indemnité de chômage de plus.
a écrit le 15/05/2017 à 11:27 :
Cette manie de laisser pousser une barbe de quelques jours a moitié mitée donne un aspect crade, on peut espérer qu'il va se raser.
Ou alors, une vraie barbe à la Hemingway qui a de la gueule pas trois poils de rat.
a écrit le 15/05/2017 à 10:17 :
J'ai appris que ce monsieur avait été "présélectionner" par l'OTAN, est ce vrai?
a écrit le 15/05/2017 à 9:51 :
Edouard Philipe n’a pas le profil requis pour être premier ministre. Quelle est sa compétence dans le milieu politique ? Le nouveau sera certainement un homme de la droite dite « juppéiste », à moins que cela soit une femme mais de quelle obédience ;A ce jour 15 mai 8.45 personne ne sait ; attendons.
a écrit le 12/05/2017 à 10:22 :
Un parti LR qui s'enferre dans l'incohérence de sa pensée politicienne. Car l'on ne peut qu'observer journellement des contradictions, dans la marche à suivre qu'ils proposent. Et je parle pas là de ceux qui ont compris que l'on pouvait servir une coalition sans pour autant renoncer à certaines de ses idées. je parle de ceux qui affirment vouloir mener une cohabitation " dite constructive". Vous remarquerez au passage qu'à vouloir une cohabitation, autant franchir le Rubicon et passer à la coalition. Cette ligne "chattemite" se dit oeuvrer pour un certain équilibre ; soulevant au passage des points précis d'une autre gouvernance. Mais il suffit de peu pour remarquer qu'il ne s'agit en faite que de l'exercice pur et dur d'une opposition. Sinon comment justifier par exemple que le leader LR s'occupe des vicissitudes de l'ancien premier ministre. On entre là dans le vif du sujet puisqu'il s'agit de mettre en exergue à priori, des intentions sous-jacentes. Tout cela est de bonne guerre, mais dénote à même temps la poursuite d'un combat de l'élection présidentielle. Il est temps d'être réellement constructif et de ne plus immobiliser la France. Car ce que propose les LR équivaut ni plus ni moins à ce qui a été pratiqué par des "Frondeurs", en sens inverse bien entendu. Pourtant il devra y avoir une opposition qui devra se battre. Mais pourquoi ne pas faire confiance en la capacité de députés non soumis à un mot d'ordre. Des hommes et des femmes de terrain à la recherche d'une coalition pragmatique.
Réponse de le 13/05/2017 à 9:03 :
@philanthrope: je crois que c'est toi qui est dans l'incohérence, car si on est d'accord avec Macron, on le rejoint et si on a une philosophie différente, on ne le rejoint pas. Les uns et les autres se rejoignent sur certains sujets ou pour des alliances, souvent sans lendemain. Je pense en effet que Bayrou sera la cancer du macronisme, mais bon, c'est à suivre :-)
a écrit le 12/05/2017 à 8:50 :
Pour un homme qui veut renouveler la politique Monsieur Macron apprend vite! Il va nommer un premier ministre issu de l'aile Juppé de LR pour casser le parti à gauche pas besoin entre un PS à l'agonie et un Mélenchon qui ne sait pas où il va, sauf pour lui, rien à craindre!
a écrit le 11/05/2017 à 22:45 :
Un historique qui n'a vraiment pas de quoi inquiéter Les Républicains.
Réponse de le 12/05/2017 à 1:16 :
Les Républicains auront quelques uns à dégager : Juppé, Philippe, Le Maire, Estrosi, Le Maire..... : le Mouvement à tout à y gagner en clarté, loyauté, et salubrité, et rien à y perdre.
Réponse de le 12/05/2017 à 14:29 :
Nombreux sont les personnes de droite modérée, qui se reconnaissent moyennement dans les expressions les plus réactionnaires de LR.
Si LR commence à expulser tout les modérés et qu'il n'y reste que les Wauquiez/Morano and co, aucun espoir de reprendre le pouvoir.

C'est le même problème pour le PS si il n'est plus représenté que par les frondeurs.
Réponse de le 13/05/2017 à 16:24 :
@danusse: et si les girouettes n'arrêtent pas de tourner, on ne va plus connaître la direction du vent :-)
a écrit le 11/05/2017 à 17:14 :
"Edouard Philippe a même la "qualité" d'avoir donc été membre dans sa jeunesse du Parti socialiste et d'avoir soutenu Michel Rocard avant de rendre sa carte et de migrer vers la droite"

Tiens, Il n'avait pas trouvé l'aile droite du PS à l’époque ?
a écrit le 11/05/2017 à 17:08 :
12,6% de chômage au Havre ! Il faudra qu'il trouve des solutions pour faire baisser le taux de chômage d'au moins 3 points !
a écrit le 11/05/2017 à 16:54 :
Les partis traditionnels ont été tellement occupé à éviter la concurrence du FN en le diabolisant, avec des discours à la limite de la diffamation sans se soucier de rejeter un tiers des français avec les risques que cela comporte qu'ils n'ont pas vu arriver le jeunot. Une primaire ouverte à tous , un looser à gauche et à droite le seul qui présentait un véritable programme mais empêtré dans des affaires comme si l'on attendait en embuscade. Cette élection est digne d'un roman de politique fiction.
a écrit le 11/05/2017 à 14:57 :
Espérons que c'est une mauvaise info .
a écrit le 11/05/2017 à 14:31 :
Je lis théories complotistes, de rejet, de jugement à l'emporte pièce dans une grande partie des posts ci dessous.
ON juge sur un parcours, sur un profil, sans n'apporter aucun argument de fond.
C'est du niveau des faschistes de base, qui collent une étiquette sur un front, qui jugent sans savoir.
"C'est un immigré donc un voleur". "C'est un Enarque donc un incapable".
MLP a fait 33% mais dans les commentaires à cet article, elle fait 80%. Affligeant, heureusement que al présence facho n'est pas aussi forte dans les urnes.
Réponse de le 12/05/2017 à 13:33 :
Vous êtes un antiFâââââchïïïïïiste à ce que je vois ! J'âurais bien voulu vous voir le 23 mars 1944, quand j'ai été arrêté par la GestaPo et les SS avec ma famille. J'avais 5 ans et demi.
Réponse de le 12/05/2017 à 13:36 :
Vous êtes un antiFâââââchïïïïïiste à ce que je vois ! J'âurais bien voulu vous voir le 23 mars 1944, quand j'ai été arrêté par la GestaPo et les SS avec ma famille. J'avais 5 ans et demi.
a écrit le 11/05/2017 à 13:54 :
Il est très bien cet homme : je l'avais déjà vu dans une émission. Il est très posé, calme et très intelligent. Très bon choix.
a écrit le 11/05/2017 à 13:48 :
En plus de "En marche!", il faut "En avant!" et "En ordre non dispersé" ...
Pour pouvoir rassembler, il est bon d'avoir visité toutes les cases, extêmités non comprises...
Des amis presque partout, c'est la promesse de la réussite!
a écrit le 11/05/2017 à 12:48 :
Encore un énarque ? C'est ça le changement ? L'ENA ?
Réponse de le 11/05/2017 à 15:07 :
Ben oui, ni Cazeneuve, ni Valls ni Ayrault ne l'étaient
a écrit le 11/05/2017 à 11:48 :
Tout cela n'est que jeux d'appareil, qui ne trompent plus les électeurs. Nous avons besoin de gens avec des convictions claires, qui ne cherchent pas seulement de pseudo-rassemblements aléatoires de gens incompatibles, ni de "bonne place" pour continuer à vivre grassement sur notre dos.
a écrit le 11/05/2017 à 11:31 :
on peut avoir plusieurs lectures à cette éventuelle nomination. Celle qui vient à l'esprit c'est l'envie de renouveler la classe politique, mais aussi de montrer l'envie d'ouverture, pour sortir enfin de cet esprit de chapelle qui a existé trop longtemps, et qui se traduisait par des oppositions systématiques et des débats stériles. C'est aussi sans doute pour affaiblir le "LR" qui essaye de conserver ses troupes en vue des législatives. C'est enfin un appel du pied aux "juppéistes" qui ont un positionnement assez proche de "la république en marche".
a écrit le 11/05/2017 à 11:27 :
Il a participé à la conference annuelle du Bilderberg, ce qui est certainement un plus. Sylvie Goulard également. Valls y était passé en 2012 et Macron en 2014...
Je pense que tout ceci finira mal...
a écrit le 11/05/2017 à 10:53 :
Oui serait-ce lui le futur premier ministre du président Emmanuel Macron : peut-être ou peut-être pas ? Un autre , Une centriste comme Mme Sylvie Goulard ? Un vieux politique qui a de la bouteille ? Oui le président Macron est très attendu pour son gouvernement et pour la suite de la présidence de la France : que faire et que dire ?
Une nouvelle fois il faut que la France aille de l'avant, qu'elle pense le futur et le retour à l'emploi de millions de personnes, oui la France doit se projeter dans l'avenir proche (comme 2020 ou 2030) pour plus de dynamisme, plus de numerique ou plus de réseaux informatiques performants et non une France qui sortirait de l'euro et qui se replierait sur elle-même sans aucunes solutions de sortie et d 'envie vers le futur. Oui la France doit participer pleinement à une nouvelle ère de la mondialisation et un monde encore plus connecté, un monde qui aime la planète et l'environnement, qui sait quels sont ses ressources énergétiques et ou elle doit puisser dans ses ressources, lutter contre les déficits publics, equilibrer les budgets publics, maintenir le critère des 3% européen, sécuriser l'euro encore et encore (monnaie forte pour la France) ,simplifier les démarches auprès des français,
developper le numérique et travailler de concert avec les autres pays européens. Oui la France a encore cette chance là , d'être plus participatives et plus dynamique pour son marché de l'emploi , d'être libre et de reussir à gagner des marchés !
Réponse de le 11/05/2017 à 11:13 :
Prêchi_prêcha......
a écrit le 11/05/2017 à 10:51 :
Oui serait-ce lui le futur premier ministre du président Emmanuel Macron : peut-être ou peut-être pas ? Un autre , Une centriste comme Mme Sylvie Goulard ? Un vieux politique qui a de la bouteille ? Oui le président Macron est très attendu pour son gouvernement et pour la suite de la présidence de la France : que faire et que dire ?
Une nouvelle fois il faut que la France aille de l'avant, qu'elle pense le futur et le retour à l'emploi de millions de personnes, oui la France doit se projeter dans l'avenir proche (comme 2020 ou 2030) pour plus de dynamisme, plus de numerique ou plus de réseaux informatiques performants et non une France qui sortirait de l'euro et qui se replierait sur elle-même sans aucunes solutions de sortie et d 'envie vers le futur. Oui la France doit participer pleinement à une nouvelle ère de la mondialisation et un monde encore plus connecté, un monde qui aime la planète et l'environnement, qui sait quels sont ses ressources énergétiques et ou elle doit puisser dans ses ressources, lutter contre les déficits publics, equilibrer les budgets publics, maintenir le critère des 3% européen, sécuriser l'euro encore et encore (monnaie forte pour la France) ,simplifier les démarches auprès des français,
developper le numérique et travailler de concert avec les autres pays européens. Oui la France a encore cette chance là , d'être plus participatives et plus dynamique pour son marché de l'emploi , d'être libre et de reussir à gagner des marchés !
a écrit le 11/05/2017 à 10:42 :
Quand les français votent à "droite" ils sont systématiquement déçu, quand ils votent à "gauche" ils sont systématiquement déçus, quand ils votent par défaut ils sont encore plus déçus, maintenant qu'ils ont voté par défaut dans un parti qui se dit ni de droite ni de gauche ce dernier n'a pas intérêt à se planter étant donné que c'est le FN par derrière, grâce à la publicité de masse faite par les médias, qui finira de tout emporter, c'est d'une logique mathématique implacable.

ET comme macron fera comme sarkozy et hollade à savoir gouverner pour les 2000 français les plus riches on est tranquille en 2022 on aura les fachos et c'est sur notre dos que les principaux fautifs de ce massacre politique permanent feront retomber l'entière faute.

C'est bien fait la WC mais ça va mal se terminer, enfin pour nous hein, parce que les possédants comme d'habitude n'auront absolument rien à craindre du fascisme, la seconde guerre mondiale nous l'ayant largement démontré.

Au secours.
a écrit le 11/05/2017 à 10:13 :
C'est un joli coup de Macron car ce PM ne sera en place que quelques semaines le temps de procéder aux élections législatives, et de définir, ensuite, le véritable gouvernement. Donc peu d'impact pour Macron et beaucoup pour les LR qui se verraient encore un peu plus désintégrés. Fillon out, les LR au tapis, le FN en peine suite aux résultats moins bon qu'attendus, Macron va pouvoir gouverner avec ses amis socialistes dans la plus grande quiétude. Seule point d'attention pour lui, Mélenchon.
a écrit le 11/05/2017 à 10:10 :
Pour faire moderne et amerloc, il est envisagé de créer un poste de Vice Président,

Sarkozy a déjà posé sa candidature.
a écrit le 11/05/2017 à 10:09 :
On peut espérer qu'il va se raser.
Réponse de le 11/05/2017 à 15:37 :
On peut deviner qu'il va nous raser
a écrit le 11/05/2017 à 9:40 :
Macron, sous prétexte de casser les codes et de faire du neuf...va accélérer la "normalisation du système français" aux normes de la mondialisation ou globalisation financiere....
Deregulation et priorité a l argent, pour l argent....
Esprit start up.....je cree avec l argent des autres, je fais des promesses d avenir qui ne seront jamais tenues.....et je prends le benef a la première occasion
On risque fort d aller droit dans le mur
Aucun réel projet visible....juste de la technique de tecnocrate.....sans vision
En fait de renouvellement, tous les décideurs qui lui sont proche sont des vieux routiers dy système qu il denonce
Le pire est que j ai voté pour lui aux deux tours.....pour éliminer lepen et Fillon...
A suivre......
Mais plus on avance, plus on revient....vers le systeme
a écrit le 11/05/2017 à 9:35 :
Nous ne le connaissons pas, mais jeune, puncheur, et on jugera à l'efficacité (si c'est lui); laissons-lui le bénéfice du doute..
a écrit le 11/05/2017 à 8:31 :
Pour moi rien d changer, encore un énarque sans grande conviction avec un passage à gauche puis à droite, la politique autrement est renvoyé aux calanques grecques, on veut simplement un gouvernement qui dégraisse l'état qui baisse la pression fiscale et qui réduise les déficits pour laisser aux entreprises la création des emplois
Réponse de le 11/05/2017 à 8:53 :
Merci de ne parler que pour vous.
Perso, je trouve que le dégraissage de l'État est un peu trop souvent synonyme de dégradation des services.
Réponse de le 11/05/2017 à 9:37 :
@ Jua; juste pour ma gouverne, quels sont les services qui vous manquent ou que vous trouvez dégradés? Merci.. (c'est pas la Poste tout de même...).
a écrit le 11/05/2017 à 8:30 :
raz le bol de cette politique politicienne deja avec porcinet les elections tout juste passées on parlait deja des suivantes alors de grace arreter de nous bassiner avec toutes ces magouilles et des gens qui ne pensent qu a eux et pas au citoyen
a écrit le 11/05/2017 à 8:20 :
Maire LR du Havre, plutôt classé centriste, et... ancien du PS ! A votre bon cœur pour les convictions profondes du candidat. Va savoir si demain, il ne va pas tout simplement se soumettre aux conditions de Montoire am Main ! Cela dit, je me pose des questions sur le "choix" des candidats aux législatives de Macron. Je regardais France 24 et le type expliquait qu'il fallait qu'il avance l'argent de sa campagne (20K euros), qu'il ait un réseau et qu'il mène bien entendu le débat dans son éventuelle circonscription. Cela me rappelle un peu la méthode pyramidale d'Avon et Tupperware. Supposons que le type ne soit pas élu, va-t-il s'asseoir sur ses 20K? Si c'est le cas, cela voudrait dire que Macron fait financer sa campagne aux frais des gogos et ubérise les campagnes politiques. Intéressant, non ? A suivre donc :-)
Réponse de le 11/05/2017 à 9:38 :
Je trouve bonne l'idée de faire pré-financer la campagne par les candidats eux-mêmes. 20k€ à ce niveau là , c'est encore raisonnable et permet d'identifier les plus motivés. Pour autant que le candidat n'emprunte pas à une banque russe ou à un caïd du coin....
Réponse de le 11/05/2017 à 11:46 :
@Mougeon: 1) une excellente idée pour celui qui fait payer l'autre. 2) 20k, ce n'est pas à la porté de tout le monde. 3) identifier les plus motivés ou les plus fayots ? on ne devient pas courtisan parce qu'on est motivé pour le monarque, mais parce qu'on espère en tirer un profit. 4) je ne vois pas la différence entre emprunter dans une banque ou dans une autre, parce que les Russes, contrairement à ce qu'on t'as dit dans les bulletins de propagande, sont aussi des crocodiles financiers :-)
Réponse de le 11/05/2017 à 14:19 :
@Patrickb
20k€ de prise de risque, c'est quand même pas la mer à boire pour qui prétend vouloir gérer les affaires publiques, surtout si c'est remboursé en cas de succès ( la dette s'éteignant, l'obligation vis à vis du prêteur est fortement réduite. On a besoin de politiques qui osent (mais pas qu'avec l'argent public) et pas de pantouflards qui risquent l'argent qui ne leur appartient pas. On peut encore (j'espère sincèrement!) vouloir faire de la politique de manière correcte sans avoir pour but premier (au moins au début...) de piller le bien public (tout le monde n'est pas JV Placé) . Après évidemment, c'est aussi une tactique intelligente pour qui part de 0, avec 0, tel Macron.

Le problème avec les russes n'est pas l'aspect crocodile du financier (bien d'accord: une banque est une banque), mais bien le risque de pression qui va avec (qui peut croire à l'indépendance des banques russes du pouvoir politique? OK pour 20k€ c'est négligeable mais quand on parle en M€ sur plusieurs années c'est plus pareil.
Réponse de le 11/05/2017 à 17:13 :
@Mougeon: 1) les pressions existent aussi en France puisque Le Pen ne peut pas obtenir de prêts auprès des banques françaises. J'ai personnellement eu plusieurs comptes dans des banques russes quand j'y résidais et je n'ai jamais vu la différence (sauf qu'en Russie, on peut avoir des comptes dans toutes les devises sans problème) 2) 20K, c'est pas la mer à boire pour les riches, alors que pour d'autres c'est 2 ans de salaire. 3) si seuls les riches ont le droit de se présenter (puisqu'il faut avoir 20K), les socialos qui ont voté Macron vont s'en mordre les doigts. 4) quant à être remboursé, il faut d'abord être élu et si la personne n'est pas élue, elle perd ses 20k; les Macronistes n'ont rien déboursé et sont donc gagnants sur toute la ligne. Comme je l'ai dit, cela me rappelle Avon et Tupperware, voire Uber aujourd'hui, qui opèrent de la même façon, à savoir tout à la charge de l'opérateur de terrain, moi j'encaisse les commissions uniquement sans prendre aucun risque. A suivre en tout cas :-)
a écrit le 11/05/2017 à 7:55 :
Avant de faire des spéculations sur l'identité du futur premier ministre (pas celui de transition du 14 mai au 18 juin), il faudrait connaitre le résultat des élections législatives.
Cordialement
a écrit le 11/05/2017 à 7:30 :
Faut-il dire que qu'il cultive l'image d'un bourge libertaire néomondain ? Qu'en pense Christina CORDULA ? Courage Alain...
a écrit le 11/05/2017 à 7:24 :
Le monde politique c'est vraiment un panier de crabes !
a écrit le 11/05/2017 à 7:20 :
Je suis attentif à ce que les ministres et les plus proches ne sont pas encore une nouvelle fois sortie de ces castes politiques l'ENA ET IEP (S.Po) Nous avons un Président énarque le vase ne doit pas ni déborder ni se remplir trop. Mon bulletin sera aussi attentif à cela, car le changement passe aussi par là.
a écrit le 11/05/2017 à 6:52 :
La population francaise est prise en otage par ses politiciens.
Rien ne changera dans ce pays, les francais meritent leurs choix.
Vive l'enarchie.
Réponse de le 11/05/2017 à 11:54 :
vous employez des mots sans grande maturité de petit bonhomme bien au chaud. S'il vous arrive un jour d'avoir un PM avec un monsieur!!! au bonnet rouge vif de la garde très rapproché d'un dictateur sur le ventre pas pour une prise d'otage mais simplement pour vous montrer une détermination vous aurez le droit de commenter avec des mots forts. Mettre ce mot à toutes les sauces est une insulte à ceux qui ont vécu des moments terribles.
a écrit le 11/05/2017 à 4:57 :
Le lien commun.... tous des francs-maçons....quel hasard.
a écrit le 10/05/2017 à 23:47 :
C EST UN JEU DE PISTE? LES HOMMES POLITIQUES SONT DES GIROUET TES? ET TOURNENT FACILEMENT AVEC LE VENT C EST LE CANDIDAT IDEAL POUR UN PROGRAME QUI N EST NI DEDROITE NI DE GAUCHE???
a écrit le 10/05/2017 à 23:28 :
s'il est nommé PM, il ne sera plus LR. Mais ça peut faire illusion quelques semaines... Ca serait quand même le retour en force de l'Enarchie à la fois à l'Elysée et à Matignon, ce à quoi les quinquennats de Sarkozy et de Hollande avaient mis un terme.
a écrit le 10/05/2017 à 21:59 :
Super, il va pouvoir s'acheter un rasoir...
a écrit le 10/05/2017 à 21:51 :
Résumons. Un ancien du PS, converti chez LR, en marche vers EM...
a écrit le 10/05/2017 à 20:36 :
On peut espérer qu'il va se raser .
Réponse de le 10/05/2017 à 21:31 :
Non, c'est lui qui va vite nous raser -:)
Réponse de le 11/05/2017 à 7:33 :
Macron par Macron.
Petit opuscule redige par sus dit. Il propose dans un de ces debats interne au bouquin, le retablissement d'une forme de royaute, chere aux francais, qui dixit himself, ces derniers ne souhaitaient pas en 1789 la mort du roi. Il a ose le dire et autorise qu'on l'ecrive.
Ne pas s'etonner de la suite.
Vous allez etre rases ET tondus.
Neanmoins bon courage a vous.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :