Emploi : c'est officiel, le Contrat d'engagement jeunes (CEJ) démarrera le 1er mars

Ce dispositif s'adresse aux 19-25 ans "ni en emploi, ni en études, ni en formation" qui acceptent une formation et donnant droit au versement mensuel de 500 euros.

2 mn

Le Premier ministre Jean Castex et la ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion Elisabeth Borne discutent avec des jeunes sur la façon de les aider à trouver du travail dans un mission locale à Vitry-sur-Seine en novembre 2021 .
Le Premier ministre Jean Castex et la ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion Elisabeth Borne discutent avec des jeunes sur la façon de les aider à trouver du travail dans un mission locale à Vitry-sur-Seine en novembre 2021 . (Crédits : Reuters)

Le décret sur le Contrat d'engagement jeunes (CEJ) est paru ce samedi au Journal officiel, avant l'entrée en vigueur le 1er mars de cette dernière réforme sociale du quinquennat visant à ramener vers la formation et l'emploi 400.000 jeunes par an.

Le CEJ s'adresse aux 16-25 ans (29 ans en cas de handicap) "ni en emploi, ni en études, ni en formation" et souvent hors des radars des institutions, auxquels il ouvre droit à une allocation mensuelle maximale de 500 euros s'ils respectent leurs obligations, en s'engageant dans un parcours de formation et d'insertion intensif.

Il remplace la Garantie jeunes

Il prend le relais de la Garantie jeunes qui concernait quelque 200.000 personnes. Lancée en 2014, gérée par les missions locales, la garantie jeunes avait fait ses preuves. Mais l'exécutif a voulu la supprimer, pour éviter l'empilement de mesures et mutualiser les crédits.

"Le texte entre en vigueur le 1er mars 2022, à l'exception des dispositions relatives à la revalorisation de l'allocation versée au titre du contrat d'engagement jeune qui entrent en vigueur le 1er janvier 2023", précise le décret du 18 février.

Le versement de l'allocation "peut être supprimé, tout ou partie, lorsque le jeune, sans motif légitime, est absent à une action prévue dans le cadre de son contrat d'engagement jeune ou ne peut justifier l'accomplissement d'actes positifs définis dans ce même cadre", souligne encore le texte.

Ce dispositif voulu par le président de la République s'avère finalement éloigné d'un revenu d'engagement, au sens de revenu universel, ou RSA jeunes, comme on pouvait l'avoir compris le 12 juillet dernier, lors de l'allocution d'Emmanuel Macron.

Un taux de jeunes de 12,2%

Selon l'Insee, le taux des 15-29 ans "ni en emploi, ni en études, ni en formation" était de 12,2% au quatrième trimestre 2021, soit près d'1,5 million de personnes.

Une étude de l'institut de la statistique publiée le mois dernier montrait par ailleurs que les plus diplômés restent ceux qui accèdent le plus à l'emploi. Ainsi, en 2020, en sortie d'études, 81,9% des diplômés du supérieur long étaient en emploi, contre 60,8% des titulaires d'un niveau bac et 27,6% des jeunes peu ou pas diplômés.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 5
à écrit le 20/02/2022 à 12:02
Signaler
En France il y a plus d'offre de formations que d'emplois et ce chèque sans provision de 500 euros ne sert qu'à entretenir la rente de centres de formation dont l'AFPA...

à écrit le 20/02/2022 à 6:27
Signaler
Bonjour étant un jeune de 25 ans déscolarisé après une première de Master en Nouvelle-Calédonie "échoué" à cause de difficultés à l'oral notamment, je me retrouve sans formation et pénalisé ici à cause de l'emploi local, je n'arrive pas à trouver du ...

à écrit le 19/02/2022 à 16:52
Signaler
Encore une mesure pré électorale. Comment faire croire que l'on va prendre des mesures pour l'emploi sans créer d'emploi à la base. D'ailleurs l'administration ne crée rien elle ne fait que bruler l'argent de ceux qui travaillent. C'est un fléau imm...

à écrit le 19/02/2022 à 10:37
Signaler
Une formation proposée par les réseaux qui se goinfrent de pognon public dessus autant dire une valeur peu sûre. Avant d'utiliser un outil il convient de le nettoyer sinon vous en foutez partout et ça fini par devenir dégueulasse comme actuellement.

le 19/02/2022 à 15:44
Signaler
entièrement d'accord avec vous mais à quelques semaines des élections, il faut bien réussir à grappiller quelques votes auprès de ces gens.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.