Fillon commence sa campagne avec les millions de la primaire

A deux euros le bulletin, Les Républicains ont récolté un magot avec l'organisation de la primaire. L'excédent, estimé a plus de 9 millions d'euros, servira à financer la campagne de François Fillon pour l'Elysée.
Jean-Christophe Catalon

2 mn

Arrivé largement en tête avec plus de 67% des suffrages, François Fillon va pouvoir commencer sa course à l'Elysée avec un chèque de 8 à 12 millions d'euros.
Arrivé largement en tête avec plus de 67% des suffrages, François Fillon va pouvoir commencer sa course à l'Elysée avec un chèque de 8 à 12 millions d'euros. (Crédits : PHILIPPE WOJAZER)

Article publié le 28 novembre à 10h30, mis à jour à 19h37

Dimanche, la primaire de la droite et du centre a confirmé son succès populaire. Quelque 4,3 millions de participants se sont mobilisés à chacun des tours de ce scrutin. À 2 euros le bulletin de vote, l'opération est aussi un succès financier pour les Républicains, qui repartent avec plus de 17 millions d'euros.

La somme va d'abord servir à rembourser les frais d'organisation de la primaire. La facture devrait s'élever à environ 8 millions d'euros, selon Thierry Solère, le président de la commission d'organisation de la primaire. L'excédent est affecté aux comptes de campagne du vainqueur de dimanche pour la présidentielle de mai 2017. Arrivé largement en tête avec plus de 66,5% des suffrages, François Fillon va pouvoir commencer sa course à l'Elysée avec un chèque de plus de 9 millions d'euros, et peut aussi remercier les électeurs de gauche qui ont participé à la cagnotte...

Un chèque bien plus faible pour François Hollande en 2011

En 2011, la participation avait aussi augmenté entre les deux tours pour la gauche. Les "primaire citoyennes" avaient rassemblé 2,6 millions de votants au premier round, puis 2,9 millions pour départager François Hollande et Martine Aubry.

A l'époque, le Parti socialiste avait amassé en moyenne 1,50 euro par bulletin au premier tour et n'obligeait pas les participants à payer une deuxième fois au second tour. Résultat, le parti avait récolté respectivement 4 millions d'euros, puis entre 1,1 et 1,4 million d'euros. Avec un coût estimé entre 3,5 et 4 millions d'euros pour l'organisation du scrutin, François Hollande était reparti avec un chèque bien plus faible que François Fillon dimanche.

> Lire aussi : Fillon vainqueur de la primaire de la droite se pose en rassembleur

Jean-Christophe Catalon

2 mn