France : après un léger regain, l'inflation reste finalement nulle en novembre

 |  | 677 mots
Lecture 3 min.
Les prix de l'alimentation ont également baissé au mois de novembre (-0,2% après +0,5% en octobre).
Les prix de l'alimentation ont également baissé au mois de novembre (-0,2% après +0,5% en octobre). (Crédits : reuters.com)
L'inflation, c'est-à-dire la progression des prix à la consommation sur une période de douze mois, est restée nulle en France au mois de novembre, après avoir enregistré au cours du mois une baisse de 0,2%,

Après une hausse timide en octobre (+0,1%), les prix à la consommation ont enregistré au cours du mois de novembre une baisse de 0,2%, annonce l'Insee ce jeudi 10 décembre. Cette baisse ramène ainsi l'inflation en territoire ...nul.

L'Institut national de la statistique et des études économiques note que ce repli "en partie saisonnier", s'explique par un recul "des prix des services de transport et des produits alimentaires frais", et par une nouvelle baisse "des prix de l'énergie". Revue de détail :

- Repli saisonnier pour les prix des services

En novembre, les prix des services ont diminué de 0,2%. Une situation qui s'explique par une baisse de 8,4% (-3,5% sur un an) des tarifs du transport aérien. La gratuité des transports en Ile-de-France pendant deux jours, à l'occasion de l'ouverture de la COP21, a eu un impact mais "dans une moindre mesure", note l'Insee.

Les services liés au tourisme ont également baissé de façon saisonnière. A l'instar des hébergements (-1,8 % ; +0,9 % sur un an), et des loyers des résidences de vacances (-1,6 % ; -0,3 % sur un an).

- Les prix de l'alimentation accusent un repli

Après une hausse de 0,5% en octobre, les prix de l'alimentation ont baissé en novembre (-0,2%) "en raison du repli, assez général, des prix des produits frais" (-2%), souligne l'Insee. Sur un an, ils restent néanmoins en territoire positif (+0,8%).

Dans le détail, les fruits enregistrent une baisse de -2,8% en novembre (mais +6,4% sur un an), les légumes -1,8% le mois dernier contre +6,9% sur un an.

Hors produits frais, l'Insee note toutefois que la hausse des prix des produits alimentaires est "très modérée", comme en octobre (+0,1% sur un mois comme sur un an).

- Les prix de l'énergie, toujours en recul

Pour le sixième mois consécutif, les prix de l'énergie ont reculé en novembre (-0,5%, -6,0% sur un an), essentiellement du fait d'une nouvelle baisse des prix des produits pétroliers (-0,9%, -11,9% sur un an). Les prix des carburants continuent de se replier (-0,7% en septembre, -10,9% sur un an) comme ceux des combustibles liquides (-2,3%, -19,2% sur un an).

Les prix du gaz de ville poursuivent également leur recul : (-0,2%, -1,4% en octobre). Sur un an, ils accusent une baisse de -7,2%. Ceux de l'électricité sont en revanche stables : +4,2% sur un an.

 - Hausse saisonnière pour les fleurs et les plantes

Enfin, les prix des produits manufacturés ont légèrement diminué (-0,1%, -0,6% sur un an). Les prix des jeux et jouets baissent de manière saisonnière (2,5%, -0,2% sur un an).

D'autres produits font l'objet de promotions, notamment sur les automobiles neuves (-0,8%, +3,1% sur un an) et les articles pour literie (-0,3%, -0,4% sur un an). Les prix des produits de santé, eux, continuent de baisser "à un rythme soutenu", indique l'Insee (-0,4%, -4,1% sur un an).

Si les articles de l'habillement-chaussures se redressent légèrement en novembre (+0,2%), ils restent en repli sur un an (-0,5%).

A l'inverse - comme traditionnellement en novembre - les prix des fleurs et des plantes sont en forte hausse (+9,7%, +1,3% sur un an).

- Inflation sous-jacente stable

L'inflation dite "sous-jacente", reste positive, à +0,7% en glissement annuel, soit un rythme équivalent à celui d'octobre (+0,6%).

Pour rappel, l'inflation sous-jacente permet de dégager une tendance de fond de l'évolution des prix car elle exclut les produits à prix volatils (produits pétroliers, produits frais, produits laitiers, viandes, fleurs et plantes,... ) et ceux soumis à l'intervention de l'Etat (gaz, électricité, tabac...).

- Inflation molle dans la zone euro

L'indice des prix à la consommation harmonisé (IPCH), qui permet des comparaisons avec les autres pays de la zone euro, se replie en novembre (-0,2%), après avoir enregistré une très légère hausse en octobre (+0,1%).Sur un an, il augmente de 0,1% (après une une hausse de 0,2% en octobre).

Cette situation illustre que les ambitions de la BCE (qui se fixe comme objectif un retour de l'inflation à son niveau "cible", c'est à dire proche des 2% par an) sont encore loin de se concrétiser.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/12/2015 à 22:03 :
La liberté de nous raconter à peu près tous la mm chose à peu prés au mm moment...? Vous êtes sûr qu'on a besoin d'autant de presses écrites, de sites, de chaînes d'infos où en zappant on voit les journalistes ou "grds reporters" ( j'adore la formule!) venir nous faire les mm commentaires..moyennant prestations sonnantes ..d'une chaîne à une autre? Il y en avait 100 fois moins il y a 30 ans et on était informés ...tout aussi bien ...ou tout aussi mal..! Par contre cela nous coûtait moins cher...Cessons de penser que la presse est investie d'une mission divine et qu'il faut lui faire charité... Les milliers d'entreprises qui crèvent chaque année aimeraient bien qq subventions au lieu d'être pressées comme des citrons..."réformer dans la justice" qu'ils disaient..!!!!!
a écrit le 10/12/2015 à 15:05 :
3 ans sans revaloriser les retraites , vive le socialisme.
Réponse de le 10/12/2015 à 17:02 :
Pas d'inflation...sauf impôt, taxes locales, EDF, assurances..etc,.on nous prend pour des imbéciles.. ! Quant à l'augmentation des retraites . Y A pas de sous sauf pour les politiques et les médias... Viens d'apprendre que la presse ne paie que 2,1% de TVA....et que Médiapart doit 4 millions de TVA....pas de pb,..les députés ont voté l'amnistie..Mr Pleynel votera bien ...et nous fera des leçons de morale.....! Payez bonnes gens !!! Et pour finir la presse touche des subventions...avec nos impôts !!!
Réponse de le 10/12/2015 à 18:31 :
Heureusement que la presse touche des subventions ...
Votre message est diffusé sur un site de presse il me semble .
La liberté a un prix , en doutez vous?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :