France : le déficit commercial se creuse légèrement au premier semestre

 |   |  406  mots
(Crédits : Reuters)
Le déficit commercial français s'est creusé légèrement en juin de 200 millions d'euros malgré une bonne performance des exportations industrielles, qui a toutefois été effacée par les importations de pétrole, ont indiqué mardi les Douanes.

Par rapport au mois de mai, le déficit commercial est passé de 6 milliards à 6,2 milliards d'euros, ont précisé les Douanes dans un communiqué. Sur les douze derniers mois, le déficit cumulé atteint 62,9 milliards d'euros, tandis qu'il s'était élevé à 63,4 milliards pour l'année calendaire 2017.

En juin, les exportations françaises ont réalisé une "bonne performance", grâce à la relance des livraisons aéronautiques et spatiales et "un raffermissement des ventes de produits de l'industrie automobile".

En revanche, les importations de produits énergétiques se sont "amplifiées", les achats d'hydrocarbures naturels enregistrant "une poussée très prononcée, sous l'effet combiné d'une hausse du volume des approvisionnements et d'une hausse des prix", selon le communiqué.

Alourdissement de la facture énergétique

Par région, le solde commercial s'est surtout détérioré en juin avec l'Afrique, en raison de "plus importants achats énergétiques et de moindres ventes aéronautiques", ont précisé les Douanes.

L'évolution de la balance est également "défavorable" avec l'Union européenne et le Proche et Moyen-Orient, tandis que le déficit se creuse aussi avec les pays de l'Europe hors UE "dans un contexte de repli simultané des échanges, plus prononcé à l'exportation".

En revanche, le solde s'est amélioré avec l'Asie "sous l'effet conjoint d'une diminution des achats et d'une hausse des ventes". Avec les Amériques, le solde est resté pratiquement inchangé "à un niveau faiblement excédentaire".

De son côté, le solde des transactions courantes a réduit son déficit en juin à 2,3 milliards d'euros, contre 2,9 milliards en mai, a indiqué la Banque de France.

Sur l'ensemble du deuxième trimestre, le solde s'est toutefois dégradé de 1 milliard d'euros par rapport aux trois premiers mois de l'année à -13,7 milliards, en raison de "l'alourdissement de la facture énergétique".

L'excédent des services enregistre une performance plus faible qu'au premier trimestre, en reculant de 8,7 à 4,1 milliards d'euros.

La balance des transactions courantes va au-delà des seuls échanges de biens, déficitaires depuis de longues années en France, en prenant en compte ceux des services ainsi que les revenus des investissements et ceux du travail versés entre agents économiques en France et à l'étranger.

C'est le solde des transactions courantes qui, in fine, détermine si un pays a acquis, sur une période, la capacité de prêter des capitaux au reste du monde, ou a besoin d'en emprunter.

(avec l'AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/09/2018 à 7:46 :
bonjours quelles sont les conséquences du déficit commercial en France?
a écrit le 09/08/2018 à 8:04 :
Alors M le Président, vous avez sous-estimé les retraités après leurs avoir pris 1,7% de CSG en plus, sans aucune compensation et sans revalorisation des pensions de retraite alors que l'inflation revient!. Et bien ces retraités ont réduit leurs dépenses tout simplement, et cela même aux détriments de leurs petits-enfants à qui on explique que vous êtes le premier Président à avoir opposer les jeunes contres leurs aînés '
a écrit le 08/08/2018 à 23:52 :
France : le déficit commercial se creuse légèrement au premier semestre

La France est plongée au rang de pays en déclin,

La croissance de la France se mesure dans la pauvreté qui se répand, la misère qui s'étale massivement,

c'est ca l'effet Macron / Philippe / Lemaire ; une équipe de manchots et de bras cassés qui excellent dans les bonimensonges au quotidien ;

Nous aurions honte d'être de leurs familles !
Réponse de le 09/08/2018 à 11:26 :
Le déficit commercial existait déjà dans les années 80, et c'est globalement creusé depuis 2000, malgré un léger rebond en 2003/2004.
Macron, Philippe, Lemaire n'avait aucune responsabilité à l'époque, c'est plutôt l'effet Jospin/CHirac/Raffarin dont il faut parler.
Réponse de le 09/08/2018 à 15:21 :
"Nous aurions honte d'être de leurs familles ! "

Oui peut-être bien mais bon nous aurions des super boulots à rien foutre et super bien payés aussi !
Réponse de le 10/08/2018 à 11:26 :
Sous Chirac-Balladur et Chirac-Jospin, (1991-2003) la balance des paiement était excédentaire avec une année record en 1997 (+23 Md€)
.
Le déficit commercial est passé de 5 Md€ en 2004 à 74.5 Md€ en 2011.
L''effet Chirac-Raffarin-De Villepin et Sarkozy-Fillon a été foudroyant.

Hollande n'a pas fait beaucoup mieux mais pas pire (en moyenne 60 Md€, un minimum à 48 Md€ en 2015).

Macron n'a pas changé la donne, et il est trop tôt pour en tirer des conclusions.
Sauf qu'il est très proche de Fillon et de de Raffarin dans son idéologie économique, que Lemaire et Darmanin sont des ex-sarkozystes.
Ce qui laisse augurer de la reprise de la même politique qui a conduit à l'appauvrissement massif du pays depuis 14 années.
a écrit le 08/08/2018 à 20:52 :
Comment peut on encore parler, en France, de déficit alors que nous n'avons pas de frontière dans cette zone euro? Parlions nous de déficit entre les départements ou régions française entre elles?
a écrit le 08/08/2018 à 18:52 :
La désindustrialisation massive de notre pays est impossible à rattraper. Nous avons favoriser le secteur des services au détriment du reste. Dire qu'on est derrière les Italiens en terme d'industrie, c'est honteux lorsque l'on voit ce qu'était la France a une certaine époque ... Dommage. Il est trop tard pour remonter la pente.
a écrit le 08/08/2018 à 15:46 :
Ceci est très inquiétant pour nos libertés futures, bon lorsque j'observe la qualité de nos élus plus rien ne m'étonne. Nous allons devant de sérieux problèmes chers Elus...
a écrit le 08/08/2018 à 14:10 :
Il est exact de dire que la France se désindustrialise:et c'est une chance!La croissance se niche aujourd'hui dans les services,secteur dans lequel la France défend des positions fortes.Il est plus important aujourd'hui de créer des flux de richesse a travers les services qu'a travers une industrie,secteur polluant et souvent peu profitable.La balance commercialle a peu de sens,c'est la balance des paiements qui importe.C'est pour cela que la France a une monnaie forte.Elle s'enrichit chaque jour!
Réponse de le 08/08/2018 à 19:58 :
trop fort....
a écrit le 08/08/2018 à 9:23 :
Depuis très longtemps la qualité du commerce extérieur variait en fonction du nombre de livraisons d'avions Airbus et de rames de T.G.V.
Aujourd'hui devant la concurrence asiatique les ventes de TGV se concentre sur la SNCF et le secteur automobile compense...
Le secteur du luxe doit certainement améliorer ces chiffres...mais ou sont les PME/PMI exportatrices ?
a écrit le 07/08/2018 à 21:40 :
la france n'a pas de petrole, mais elle a des impots ecolos punitifs ( pour eviter de trop allourdir la facture a court terme, et eviter de regarder ce qui ne va pas!)
a écrit le 07/08/2018 à 19:32 :
La France s'est désindustrialisée depuis 37 ans. C'est irréversible. Cà ne se refonde jamais.
Réponse de le 08/08/2018 à 12:32 :
La France s'est désindustrialisée, car beaucoup sociétés dites Françaises appartiennent aux étrangers. Les Français eux préfèrent mettre leurs économies à la caisse d'épargne et dans l'immobilier. Quand tout va bien les bénéfices ( le fameux gros mot : dividende) vont dans les poches des propriétaires étrangers et quand ça va mal, l'arbitrage est fait au détriment des intérêts Français.Pour changer les choses, il faudrait que les Français se réapproprient leurs industries. Sinon rien n'est possible.
Réponse de le 08/08/2018 à 15:41 :
N’importe quoi ! La France s’est désindustrialisée comme tous les pays occidentaux (Sauf particularité allemande) car les entreprises sont partie produire dans les zones où la main d’œuvre ne coûte rien.
Rien à voir avec cette pseudo idée d’extrême droite de propriétaires étrangers.
Réponse de le 08/08/2018 à 19:51 :
Diaboliser les actionnaires et les dividendes, alors que 60% du CAC 40 est détenu par l'étranger, c'est la mode éternelle en FR. Lafarge n°1 mondial est hors capitaux français, Accor n°1 Mondial, très bientot étranger….Cà plait aux français qui détestent les " capitalistes " CHEZ EUX. Allemagne 115 Milliards d'eur d'Excédents ! commerciaux au 1er semestre. France 72 Milliards d'eur de Déficit ! La Fr est de plus en plus un nain derrière l'Allemagne. PIB TOTAL le double de la Fr. 1980 identiques. 37 ans passés de DECLIN, et déficits et dettes records et insurmontables EN TOUT.
Réponse de le 08/08/2018 à 20:58 :
Merci de préciser que c'est "grâce" au dogme européiste que nous sommes dans cette situation!
Réponse de le 08/08/2018 à 21:00 :
Merci de préciser que c'est "grâce" au dogme européiste que nous sommes dans cette situation!
Réponse de le 09/08/2018 à 9:28 :
@Anne Sophie. Sur la comparaison entre l'Allemagne et la France vous racontez n'importe quoi. En 1980 l'Allemagne actuelle (donc RFA et RDA) avait un PIB supérieur de 34% à celui de la France. En 2017 ce PIB est supérieur de 40% (3 465 Milliards de dollars vs 2 467 milliards de dollars). La source que vous pouvez aller vérifier est Eurostat. Donc je veux bien que,l'économie allemande se porte mieux mais avec de vraies données c'est mieux. Inutile d'inventer des PIB farfelues pour etayer vos arguments
a écrit le 07/08/2018 à 17:48 :
Quand va-t-on reconnaître que l’écart de charges sociales des entreprises françaises par rapport à nos principaux compétiteurs est de l’ordre de 10 points ce qui est énorme, sans compter toutes les taxes diverses.
Cela dit la TVA sociale est le meilleur moyen d’inverser les choses :
Réponse de le 07/08/2018 à 19:46 :
L'Allemagne a mis en place la TVA Sociale +3points. Plutot que de pousser encore la CSG-CRDS, il fallait la baisser, ce qui augmente salaire et retraite, et augmenter la TVA de 20% à 27%.

donc hors TVA Alim-Serv à la Pers-Batim. Impact marginal Jean's de 10eur = 10.18eur, Jean's à 60eur=63.50 avec TVA à 27% : chacun est taxé selon son pouvoir d'achat.
ET LES IMPORTS PAIENT DE LA PROTECT SOCIALE, PAS LES EXPORTS.
Réponse de le 08/08/2018 à 17:26 :
On vous a offert déja le CICE:résultat ,le chomage continue a augmenter.Donc,non ,ce n'est pas une question de baisse des charges,au contraire.
a écrit le 07/08/2018 à 17:14 :
Ne pas occulter comme l'écrit @bernard_jomard que l'Italie c'est le 2e pays manufacturier Europe que les Exportations ont augmentées 7% en 2017 et atteignent près 450 milliards € et un Excedent positif de 45Mds€.La France elle, ne s'est toujours pas réveillée, lire la suite :https://bernard-jomard.com/2016/10/08/entreprise-reussir-regles-d-or-verite-en-face/
a écrit le 07/08/2018 à 16:10 :
Ben voyons..! et se rétablira durablement au 2ème semestre ..!
a écrit le 07/08/2018 à 15:50 :
Et pendant ce temps en Allemagne c'est l'excédent commercial record...
a écrit le 07/08/2018 à 12:09 :
La finance néolibérale ayant mit tout son argent dans les paradis fiscaux ne veut plus prendre de risque même en ce qui concerne ses investissements du coup cela ne peut que générer spéculations et bulles financières totalement improductives pour l'économie réelle.

Investisseurs, remettez vous à investir bon sang !

Quand est-ce qu'on interdit les paradis fiscaux pour les riches svp ? Non parce que pour les autres c'est déjà fait...
Réponse de le 07/08/2018 à 14:18 :
100% d'accord.
Le bilan de nos gouvernants successifs est à évaluer principalement sur cet indicateur. Le PIB lié à la revente d'articles importés ne fait pas vivre grand monde, la chaine de la valeur étant principalement logistique (le dernier maillon "industriel" avec ses travailleurs pauvres vu la faible valeur ajoutée).
Réponse de le 07/08/2018 à 16:15 :
Investir…? dans une enfer fiscal ,avec la dernière démo de la puissance anti-économique de syndicats… ca laisse beaucoup d'investisseurs septiques….! et nous les comprenons..
Réponse de le 07/08/2018 à 16:40 :
"Le PIB lié à la revente d'articles importés ne fait pas vivre grand monde"

En effet étant donné que cela gonfle surtout les chiffres d'affaires et incite aux emprunts donc encore une fois ce sont les établissements financiers de gagnant sans parler du secteur pétrolier via les bateaux cargos.

"Investir…? dans une enfer fiscal ,avec la dernière démo de la puissance anti-économique de syndicats…"

Un enfer fiscal ? Pour vous payer des impôts même rien c'est l'enfer, autant dire que votre approche du langage est totalement déformée. Donc oui si on veut un état il faut payer des impôts or les néolibéraux ont besoin des états afin de pouvoir diriger les pays qu'ils parasitent.

Vous ne voulez plus payer d'impôts ? Ok ben on supprime définitivement les états ! Le véritable libéralisme donc. Mais ça va vous couter cher en armées privées les gars hein !? :D Puis tout ces ouvriers que vous serez obligés de soigner ! Bon vous pourrez les changer mais ceux en bonne santé seront de plus en plus demandés et donc de plus en plus cher.

"et nous les comprenons.. "

Nous vous avez les mêmes intérêts qu'eux, parce que sinon, stratégiquement, votre approche n'a aucune sens même avec votre propre dogme.
Réponse de le 07/08/2018 à 16:43 :
P.S: "Bon vous pourrez les changer mais ceux en bonne santé seront de plus en plus demandés et donc de plus en plus cher."

Et faudra aussi que vous les éduquiez, que vous éteigniez leurs maisons en feu et-c...

CQFD votre dogme est déprimant de bêtise, de la pure et profonde bêtise, maintenant je suis content je me demandais ce que pouvait être le néant...
Réponse de le 08/08/2018 à 17:28 :
Investir?Mais vous vendrez a qui???Le pouvoir d'achat diminue,la demande aussi
Réponse de le 09/08/2018 à 9:22 :
@ roger

"Investir?Mais vous vendrez a qui???Le pouvoir d'achat diminue,la demande aussi "

BEn oui et s'ils diminuent c'est justement parce que les riches n'investissent plus.

Vous êtes franchement désespérant hein... -_-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :