Le chômage retrouve son niveau d'avant l'élection de Hollande

 |  | 447 mots
Lecture 2 min.
(Crédits : Statista*)
C'est mieux qu'attendu par l'Insee qui prévoyait seulement une stabilisation. A 9,2%, le taux de chômage au 2e trimestre a continué à baisser rejoignant son niveau de début 2012, selon les chiffres provisoires de l'institut national de la statistique.

La baisse du chômage n'était pas prévue par l'Insee, qui tablait, dans sa note de conjoncture publiée en juin, sur une stabilisation. L'institut anticipait une baisse plus tardive, avec un taux qui devait redescendre à 9,4% en fin d'année en France entière.

Au deuxième trimestre, le taux de chômage en France a poursuivi sa décrue, reculant de 0,1 point entre avril et juin pour s'établir à 9,2% de la population active en métropole et à 9,5% avec Outre-mer, selon des chiffres provisoires de l'Insee publiés jeudi. L'indicateur retrouve en France entière son niveau de début 2012, avant l'élection de François Hollande.

140.000 chômeurs de moins sur un an

L'évolution trimestrielle est toutefois à analyser avec prudence, car elle se situe dans la marge d'erreur de l'indicateur (+/-0,3 pt). Sur un an, le taux, mesuré par l'Institut national de la statistique selon les normes du Bureau international du travail (BIT), est en baisse de 0,5 point.

Au total, l'Insee a comptabilisé, en moyenne sur le 2e trimestre, 2,65 millions de chômeurs en métropole et 2,81 millions en France entière, soit une baisse trimestrielle de 20.000 (-0,7%) dans les deux cas. Sur un an, leur nombre baisse de près de 140.000 (-5%).

Parmi ces chômeurs, 1,17 million recherchaient du travail depuis au moins un an. Le taux de chômage de longue durée baisse de 0,1 point sur trois mois, à 4,0% de la population active.

Par classe d'âge, la baisse du chômage a essentiellement profité aux seniors (50 ans et plus) et aux générations intermédiaires (25-49 ans). Leurs taux de chômage ont baissé de 0,3 point sur le trimestre, pour s'établir respectivement à 6,3% et à 8,4% en métropole. Pour les seniors, la baisse est également de 0,3 point sur un an.

En revanche, les jeunes (15-24 ans) n'ont pas bénéficié de la baisse. Leur taux de chômage a augmenté de 0,9 point sur le trimestre, à 22,7%. Il reste toutefois en nette baisse (-1,1 point) sur un an.

Le "halo" (les chômeurs non comptabilisés) a aussi baissé

Tout comme le taux de chômage, le "halo autour du chômage" a aussi baissé. Ces personnes souhaitant travailler, mais pas comptabilisées parce qu'elles ne cherchent pas activement ou ne sont pas disponibles immédiatement, étaient 1,5 million au 2e trimestre, un nombre en baisse de 22.000 sur le trimestre, mais quasi stable (+2.000) sur un an.

Par ailleurs, le taux de personnes en sous-emploi, c'est-à-dire qui souhaiteraient travailler davantage, s'est stabilisé à 6,1% au 2e trimestre, tout en restant en baisse de 0,6 point sur un an Il s'agit, pour l'essentiel, de travailleurs à temps partiel subi.

*Un graphique de notre partenaire Statista

(avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 19/08/2017 à 19:08 :
Il ya 700 000 chomeurs de plus qu'en 2012 !
La population active a augmenté en 5 ans donc le taux de chomage est peut etre revenu au niveau d'il y a 5 ans mais il y a plus de chomeurs aujourd'hui qu'hier !
C'est faux de prétendre que le chomage est revenu au niveau de 2012
a écrit le 19/08/2017 à 15:27 :
Effectivement, le chomage a augmenté de 1% entre le début et la fin de la présidence Hollande.
Que dire donc des 3% d'augmentation entre le début et la fin de la présidence Sarkozy?
C'est bien plus de 5 ans que nous avons perdu... et ce n'est pas finit!
a écrit le 19/08/2017 à 10:12 :
Difficile d'attribuer cela à la politique de Jupiter. Trop tôt.
a écrit le 18/08/2017 à 19:06 :
Ainsi, on retrouve en 2017 les chiffres de 2012.
Hollande aura réellement accompli une révolution au vrai sens du terme. On part d'un point et on y revient ! Cinq ans de perdu, quoi !
Réponse de le 19/08/2017 à 15:04 :
@TourneBoule: et quand les faux emplois de Hollande vont disparaître (contrats aidés, etc.), le chômage va repartir de plus belle. Ce n'est donc pas 5 ans de perdus, mais 5 ans de catastrophe nationale, mais Hollande s'en tape parce qu'il touche une retraite confortable :-)
a écrit le 18/08/2017 à 18:49 :
L'Allemagne est votre modèle ? Bravo ! Regardez les chiffres de plus près : 6,6 millions d'Allemands travaillent pour 1 euro de l'heure (vérifiez!) (mini jobs avec le chantage de la perte de leurs droits sociaux s'ils refusent) plus 4,4 millions de chômeurs, ça fait 11 millions de chômeurs véritables …. La question est : voulez -vous travailler pour 1 euro de l'heure ? Sûr de vous ?
A côté vous avez 100 milliards d'optimisation fiscale par ..an en France et ….1000 milliards pour l'UE excusez du peu et ça commence à se savoir ! Plus des TPE et PME taxées 3 fois plus que les grands groupes qui ont un impôt final de moins de 9 % … Un délire qui ne figure dans aucune théorie économique mais qui relève plutôt du pillage organisé vous ne trouvez pas . Qui sera notre Roosevelt ?
Réponse de le 18/08/2017 à 21:50 :
Bien dit , les allemands sont des tricheurs de grand chemin , tout le monde le sait mais c'est un tabou , chut !
a écrit le 18/08/2017 à 18:40 :
L'espoir de voir Hollande ne pas se représenter a libérer l'esprit d'entreprendre et l'embauche avec pour faire simple.
a écrit le 18/08/2017 à 15:41 :
je ne peux dire que ce que je sais, dans l'oise le mois dernier 23 chomeurs dont un cousin se sont vu radier des demandeur d'emploi sans justificatifs... ils paraient qu'ils n'avaient pas répondu a un questionnaire...??? qui dans le cas du cousin avant été bien renseigé; ???? on les a réinscrit avec effet un ou deux mois après, sans parler de la perte de leur indemnisation pendant un pou deux mois...
Réponse de le 19/08/2017 à 13:30 :
.. aaaaahhhhh ! la fin devient dure pour les chômeurs professionnels, qu'attend on pour augmenter les impôts de ceux qui bossent !
a écrit le 18/08/2017 à 9:57 :
C'est des statistique et c'est la même méthode utilisé à chaque , donc ça ne peut pas être faut. C'est des faits. On peut juste discuter les raisons.
Hollande pas si nul qu'on pensait ou conjoncture international.

Après les chiffres de L'ANPE , c'est encore autre chose mais la tendance est équivalente si on mais courbe l'une à coté de l'autre.
a écrit le 17/08/2017 à 22:42 :
Une seule constatation : pendant 5 ans et la crise passée Hollande et sa politique économique n'ont fait que de fabriquer des chômeurs et encore si l'on soustrait les emplois aidés surtout en 2016 (500.000) l'addition est carrément catastrophique
a écrit le 17/08/2017 à 15:36 :
Bravo Hollande, bravo Macron, il faut continuer a réformer le pays !
Réponse de le 18/08/2017 à 11:12 :
Oui, encore 15 à 20 ans et le taux de chômage Français aura rejoint celui de l'Allemagne !! Bravo aux politiques soi-disant "réformateurs" !!!
a écrit le 17/08/2017 à 14:08 :
L'INSEE fait très bien son travail de statisticien, mais les évolutions sur un trimestre ou sur un an, même à CVS (en prenant en comptes les variations saisonnières), sont-elles suffisamment représentatives de la tendance économique globale ?
Comme le souligne l’article, il y a un « halo » autour du chômage officiel, à 1.5 Millions de personnes, si l’on y rajoute les emplois saisonniers (700000), les intermittents ou ceux qui travaillent à temps partiel (20 % des emplois), cela représente un nombre important de travailleurs précaires. Plutôt que de halos ("Non mais allô, quoi"), on pourrait aussi reparler de classes sociales, étant donné les disparités entre : diplômés, classes d’âges, fonctionnaires, ouvriers, intérimaires, etc…
D’après Eurostat on compterait environ 80 % d’emplois salariés dans l’UE et d’après les dossiers intéressants de l’Observatoire des Inégalités, il y aurait 3,4 Millions de salariés précaires en France et 3 Millions d’indépendants, qui pour partie subissent aussi des formes de précarité. (http://inegalites.fr/spip.php?page=article&id_article=957&id_groupe=11&id_mot=89&id_rubrique=3), représentant un noyau stable.

En plus des statistiques, l’important pour une majorité de la population est le ressenti. Après des décennies de déni de la réalité et de promesses politiques non tenues, il sera difficile de faire croire aux Français que la situation n’a rien d’exceptionnel. Surtout qu’avec la robotisation l’emploi va continuer à disparaitre, ce qui devrait marginaliser encore plus de travailleurs et rendre encore plus fort le sentiment d’injustice.
Cela voudrait donc dire que la solution sera dans un meilleur partage de la richesse, donc du travail ?

A propos de statistiques, 8 personnes détiennent autant de richesse que la moitié de la population mondiale. Dans quelle catégorie rentrent-ils ?
a écrit le 17/08/2017 à 13:35 :
Juste avant l'abolition des contrats aidés ...la com. de l'Insee est bien synchronisée ...!
Réponse de le 17/08/2017 à 16:33 :
Juste que L'INSEE dépend directement des gouvernements il n'y a qu'a voir ou nous en sommes????
a écrit le 17/08/2017 à 12:55 :
La précarisation de l'emploi n'est qu'un partage de travail sans inconvénient pour le "donneur d'ordre" mais qui diminuera le nombre de consommateurs et donc de la demande! Cercle vicieux!
a écrit le 17/08/2017 à 12:39 :
La BCE va abandonner sa politique accommodante en 2018 , CQFD , les taux vont remonter. Comme l'euro reprend des couleurs, on ne saurait trop recommander à Macron de ne pas augmenter les impôts (CSG) par exemple, car la croissance pourrait ralentir.
a écrit le 17/08/2017 à 12:23 :
les promesses du gouvernement vont dans le bon sens pour le redemarage de l economie , il ne faut oublier que beaucoup sont actuellement des emploies saisonnier, la supression des emploies aidees pour les collectivites sont un tres grand probleme, je crois qu il faudrais pour eux les maintenir???
Réponse de le 19/08/2017 à 13:37 :
emplois aidés dans les collectivités ? l'officialisation du copinage, voilà ce que c'est, les emplois aidés dans les collectivités !
a écrit le 17/08/2017 à 12:04 :
Victoire il faudra 40 années à cette allure pour ramener le chômage à zéro en France...
a écrit le 17/08/2017 à 12:03 :
Victoire il faudra 40 années à cette allure pour ramener le chômage à zéro en France...
Réponse de le 17/08/2017 à 21:04 :
Il a bien fallut 40 années pour en arriver là...
a écrit le 17/08/2017 à 12:03 :
L'INSEE l'institut qui ne se trompe jamais ? ni sur l'inflation, ni sur la hausse des prix !!!!
Attendons les réajustements, je me comprends.
a écrit le 17/08/2017 à 11:15 :
Maigre consolation ...
a écrit le 17/08/2017 à 10:20 :
Encore une non information comme il y avait des non anniversaires. La baisse est inférieure à la marge d'erreur. Attendons d'en savoir plus...
a écrit le 17/08/2017 à 9:52 :
Si vous choisissez de ne plus vous actualiser, nous ne pouvons pas nous y opposer. C'est un droit pour vous. C'est vraiment vous qui décidez.
Continuez à perdre votre temps à chercher un emploi.
Pour les formations, voyez en priorité: l'AFPA, le GRETA, le service "formation continue" des Universités, le CNED. Nous n'avons aucun organisme à vous conseiller mais votre choix de l'organisme fait dépendre l'attribution d'une aide financière
C'est pas comme ça KIFO s'y prendre
Nous n'avons pas pour mission de répondre à votre demande d'information sur l'indemnisation des chômeurs, la recherche d'emploi, l'accompagnement à la recherche d'emploi, le financement d'une formation, l'orientation professionnelle. Nous vous prions de bien vouloir nous en excuser. Veuillez contacter l'administration chargée de répondre aux demandes des usagers. La volonté de vous aider.
Je me pose la question de savoir si vous êtes capable de travailler ou de suivre une formation ? ( faire la moue)
Vous n'auriez pas du postuler à cette offre.
Mais pourquoi cherchez-vous encore un travail ? Vous avez le droit de vous désinscrire. C'est vous qui voyez.
IFO reconnaitre que vous n'y mettez pas du votre, hein ?
Soyez honnête, reconnaissez que vous n'y connaissez pas grand-chose en ><. Je le retire donc de votre profil. La volonté de vous aider.
Vous n'arriverez pas à nous faire croire que vous cherchez vraiment du travail. Il va falloir fournir des preuves.
Je ne connais pas la loi, je ne suis pas payé pour la connaitre, au revoir Monsieur (sourire)
Zavez pas le profil, c'est tout. Faudrait le savoir à force (sourire)
Vous ne pouvez pas rester sur un échec. Vous en ferez en autre.
{Agressez, soyez désagréable, dévalorisez: forcez-les à ce qu'ils ne reviennent plus vers nous}
Comme organisme public, nous pouvons seulement vous orienter vers des organismes publics de formation. Pour les autres on n'a pas le droit.
Afin de réussir votre transition professionnelle, votre VAE nous vous conseillons de vous rapprocher de l'AFPA, de l'association >< avec qui nous avons conclu un accord. La volonté de vous aider
(Dévaloriser) Vos recherches ne mènent à rien. Vos diplômes n'ont plus aucune valeur. Vous trouverez peut-être un jour…Vous en prenez pas le chemin ! ( Culpabiliser) Vous savez ce que ça coute à l'Etat des gens comme vous ? (infantiliser) Vous savez-vous servir d'un téléphone, d'un vélo ? (faire la moue) Je me le demande… Y valoir trouver une solution car ça va pas le faire.
Je vous demande pardon mais vous comptez vous y mettre quand ? Parce qu'on peut vous mettre sur un stage ( bidon) de "savoir être", "lâcher prise" "Programmation Neuro-Linguistique"," la communication bienveillante", "une POE"? Ca peut pas vous faire de mal. On fait comme ça ?
{Ne répondez JAMAIS par courrier ou par email: téléphonez /pas de trace}
Si vous ne trouvez pas par vous-même, ne comptez pas sur nous.
Nous ne sommes pas là pour vous renseigner sur les différents dispositifs qu'on a. Nous vous invitons à consulter notre site et les rubriques appropriées. Nous vous expliquerons après comment vous en passer. Toujours à vos côtés pour vous aider.
Vous êtes certaine de vouloir travailler ? Quand on voit votre profil ( grimacer). Vous avez pensé à faire une reconnaissance de qualité de travailleur handicapé, non-moteur ? Vous pourrez bénéficier de l'Allocation Adulte Handicapé. C'est le mieux pour vous. Normalement vous y avez droit: vous n'avez plus besoin de voir votre médecin traitant [Valoriser les Centres Médio Psychologique: ils feront le nécessaire. Ils ne verront plus les praticiens privés]. Vous croyez que tout va bien pour vous alors que vous avez des handicaps.
Suite à votre demande, vu que nul n'est censé ignoré la loi, nous vous conseillons d'aller sur le site de Legifrance où il y a toute la législation sur les aides à la formation, les contrats aidés. Notre rôle est dans l'accompagnement des chômeurs pas dans l'information sur la législation. C'est pas dans nos attributions.
Aide-ménagère, agent de tri textile : c'est bien pour vous. Il n'y a pas de sot métier surtout pour des gens comme vous.
Faites un stage de Programmation Neuro Linguistique: ça marche très bien ! ( voir le site de la MIVILUDES)
Toutes demandes de votre part vous exposera désormais à une radiation de 15 jours, et de 2 mois en cas de nouvelle démarche.
{Après un entretien suite à une convocation, ne proposez rien sauf les formations ou bilans AFPA. Ne laissez aucune trace écrite ou informatique.}
{Ne dites rien en entretien, laissez parler. Servez-vous de ce que vous entendez et reformulez le après}
{A chaque fois que vos réponses sont erronées / fausses ne vous excusez pas, ne corrigez pas. Mentez} "vous n'avez pas compris" / " j'ai pas dit ça". | Contre-attaquez: radiation, contrôle renforcé, enquête de la CAF pour non recherche d'emploi ou suspicion de travail non déclaré, enquête des impôts sur le fonctionnement du compte en banque ( droit d'accès au compte bancaire)}
Ca va pas être possible on est désolé. {ne vous justifiez pas}
{En présence de la pièce, du document prouvant le caractère mensonger de vos réponses; mentez, soyez de mauvaise foi } C'est bien ce je vous dis. C'est ce que je vous dis depuis e début. ( fixer dans les yeux). C'est vous qui m'avez dit le contraire. Maintenant, si vous ne voulez pas faire comme ça…
J'vois pas cqu'on peut faire de vous…ni pour vous. Je le regrette sincèrement.
Nous ne sommes pas autorisés à vous apporter des informations sur l'emploi, la formation, l'orientation, la mobilité professionnelle. Je n'ai pas été recrutée pour ça.
{bourrez les "offres" d'emploi pourries dans les centres d'appels avec des Préparations Opérationnelles à l'Emploi }
Par souci d'éthique et de transparence, on fait pas avec les organismes de formation privés parce qu'on est un organisme public. {dévalorisez les organismes privés}. Votre demande sera examinée quand même en commission et vous pourrez demander une aide à vos parents, vos frères et sœurs, vos neveux et nièces, complétée par un prêt bancaire. La volonté de toujours vous aider.
On n'a plus de budget en ce moment. Revenez en 2018
Si vous croyez que j'ai que ça à faire ! J'ai plus de 900 personnes à m'occuper. J'peux pas. J'frai rien pour vous.
Aujourd'hui c'est un jour pair/impair alors je ne peux rien rentrer dans votre dossier avec l'ordinateur. Ca va pas être possible. IFODRA revenir un autre jour. C'est pas ma faute.
Je vois que ça vous dérange de parler pour savoir comment on fait un lacet… C'est révélateur de votre état…Vous avez déjà pensé à rencontrer un thérapeute ? ( Orientez vers les Centres Médico-Psychologiques. Ils les feront passer en Allocation Adultes Handicapé, dispensés de rechercher un emploi | pas comptabilisés dans les chiffres officiels )
Ne le prenez pas mal mais vous pensez pouvoir travailler à nouveau ?
(même en présence sous vos yeux d'une note téléchargée depuis le site) J'suis pas payé pour répondre à vos questions sur les allocations chômages. Ce n'est pas mon travail: hors attribution. Vous pouvez saisir ma direction (on ne répondra pas).
Mais comment se fait-il que vous n'ayez pas accepté ce poste de femme de ménage, assistante mortuaire, conseiller en centre (Auschwitz) d'appels ?
Vous attendez quoi pour suivre une formation à l'AFPA, au GRETA, à la Région, une POE ?
{si vous êtes obligé d'écrire quelque chose faite le à la main sur un morceau de papier neutre (style Post'it): pas de tampon humide de l'agence, pas de papier à en-tête, pas de trace}
Vous voulez suivre une formation en >< ? vous pensez y arriver ?
Non… moi je crois que c'est une bonne formation à l'AFPA qui vous faut / passer un BON concours administratif
Si les employeurs veulent pas de gens comme vous, ça sert à rien qu'on présente votre candidature, qu'on vous aide. Qu'est-ce que vous feriez à ma place ?
Sans indiscrétion, vous compter rester longtemps à rien faire ? Nous on peut rien pour vous. Reconnaissez que vous n'y mettez pas du votre de vot'e côté (faire silence et casser tout ce qui va être dit)
Un certain nombre de prérequis sont nécessaires pour suivre cette formation [inventez: âge, expérience, physique, diplômes…). Vous ne pouvez y prétendre. Nous regrettons de ne pouvoir satisfaire à votre demande mais vous conseillons de suivre un bilan de compétence à l'AFPA.
[Après le passage d'un chômeur en entretien, dès lors que vous n'avez rien proposé de sérieux ( formation AFPA, GRETA, PRF, POE), notez en son absence dans son dossier informatique d'autres propositions ( ex: emploi) qu'il aurait refusé. Ceci permet de faciliter les radiations au moindre incident pour défaut de recherche ou refus d'emploi. Refusez tout accès visuel au dossier informatique en sa présence]
Vous arrivez à vous en sortir ? Alors allez voir auprès de l'association >< qui va vous aider à vous en sortir par une orientation sur les métiers en demande: assistant familial ( à chaque fois martelez: "les gens s'éclatent dans ce nouveau métier""c'est un métier très épanouissant"), téléconseiller, trieur de déchets, femme / valet de chambre, plongeur de restauration.
Vous croyez pas que vous abusez un peu non ?
Réponse de le 19/08/2017 à 9:53 :
C'est à peu près ça en règle générale.

" Dites-nous ce dont vous avez besoin, on vous dira comment vous en passer"
Réponse de le 19/08/2017 à 10:21 :
Bravo !! Il ne manque plus que des images de grimaces...J'ai ri jaune, mais j'ai bien ri : Merci !
Réponse de le 19/08/2017 à 18:36 :
C'est rigolo, mais c'est quoi "Guignol Emploi" ? Si non, ils font quoi exactement ?
a écrit le 17/08/2017 à 9:39 :
Ce qui s'accompagnera inévitablement d'un accroissement du nombre des "pauvres", mais un "pauvre" dans un pays qui s'enrichit est-il plus à plaindre qu'un pauvre dans un pays qui s'appauvrit?
Réponse de le 18/08/2017 à 9:24 :
Vous evoquez sans doute de l'oeuf ou de la poule ?Le verre a moitie vide ou a moitie plein ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :