François Hollande : "Le choix des Français dans cinq mois sera décisif"

 |   |  385  mots
Préservation du modèle social, des services publics, de l'éducation... Dans ses derniers voeux aux Français, François Hollande a tenu à rappeler les enjeux de la prochaine élection présidentielle.
Préservation du modèle social, des services publics, de l'éducation... Dans ses derniers voeux aux Français, François Hollande a tenu à rappeler les enjeux de la prochaine élection présidentielle. (Crédits : © Philippe Wojazer / Reuters)
Pour la dernière fois de son quinquennat, François Hollande a adressé ses voeux aux Français. Pour lui, le choix fait lors de la prochaine élection présidentielle sera décisif pour la conservation du modèle social français, des services publics et de l'éducation...

Depuis l'Elysée, François Hollande a adressé pour la dernière fois ses voeux de président de la République au Français... teintés d'un message politique.

Déplacement en Irak

Il a immédiatement tenu à évoquer les terribles attentats qu'a encore connus la France en 2016 (Nice, Saint-Etienne du Rouvray, etc). Il a dit connaître "l'inquiétude" des Français et a assuré que lui et le gouvernement faisaient tout "pour assurer la protection, à l'intérieur comme à l'extérieur" des frontières. Il se rendra d'ailleurs en Irak dès le 2 janvier. Il a cet égard rappelé la place particulière qu'occupait la France dans le monde. Il n'a pas non plus hésité à qualifier de "guerre froide", le climat qui règne actuellement sur la planète et il a émis le voeux que tout soit fait à l'avenir pour que la France garde son indépendance.

"Les résultats arrivent"

Sur le plan de la politique intérieur, il dit  encore une fois assumer tous les choix économiques de son quinquennat. Pour lui, bien que tardifs, "les résultats arrivent". Et de souligner le reflux du chômage, le redressement des compte publics, le nombre de logements en construction, etc.

Mais il a aussi voulu avertir les Français sur le fait que "rien n'est acquis", notamment en matière de droits sociaux. Il constate aussi que l'"Europe devient vulnérable", notamment depuis la victoire du Brexit. Il s'est également inquiété du résultat des élections américaines de novembre dernier.

Avertissement contre le programme du Front National

Aussi, il a tenu à dire aux Français que "le choix fait dans cinq mois sera décisif pour la France" s'agissant de la défense de son modèle social, de ses services publics, de l'éducation.

Mais pour François Hollande, ce choix décisif concernera aussi la "défenses de nos valeurs". Il souhaite que la France reste ouverte au monde, et ne veut pas imaginer une France "replier sur ses frontières", qui abandonnerait l'euro pour revenir au franc ou qui opérerait des discriminations entre Français... Le Front National était bien sûr clairement visé.

Pour autant, François Hollande s'est bien gardé d'apporter son soutien à tel ou tel candidat potentiel à la présidence...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 02/01/2017 à 21:58 :
faut toujours qu'il la ramène mêm pour sortir ce genre de platitude ...
a écrit le 02/01/2017 à 19:07 :
Un homme honnête... laissez-moi rire. Il a roulé dans la farine des millions de Français avec un respect scrupuleux des directives economiques de l'UE; dans la droite ligne de son prédécesseur, et en contradiction totale avec son programme de campagne... Et au niveau de la politique extérieure si son obstination a destituer Assad à permis de vendre quelques rafales aux monarchies du golfe, elle a coûté la vie à des milliers de syriens et elle a aussi contribué à dégrader la sécurité des français... Un homme a oublié au plus vite et qui nous rappelle les plus mauvaises heures de la république...
a écrit le 02/01/2017 à 13:19 :
Il faut être totalement stupide et nul en économie pour croire qu'un président quel qu'il soit pouvait en seulement 5 ans redresser en très peu d'années la situation laissée par les très mauvaises équipes précédentes dont les 5 ans de gouvernance Fillon. Le Japon qui a sa propre monnaie est l'un des pays les plus endettés du monde depuis les début des années 80 pour donner une idée du problème et malgré maints gouvernements et politiques rudes avec la plus grande discipline des japonais ! On peut dire que le bilan de Hollande a permis un net changement de cap en douceur et qu'il faut poursuivre dans ce sens en abaissant les impôts à présent comme engagé. Tous les économistes s'accordent pour dire que le bilan est plutôt bon. La croissance de la dette a été de moins de 3% par an soit bien moins que beaucoup de pays et le chômage n'a pas explosé comme en Espagne, Italie, Portugal, Grèce etc. mais qu'au contraire il se retourne à la baisse net de tous emplois de stages etc. Dans le même temps il fallait faire face aux surcoûts laissés par l'équipe Fillon qui était un désastre et à ceux liées aux guerres (Mali, Centrafrique etc) et terrorisme. Donc Hollande est un président qui a eu pour la première fois la classe de ne pas se représenter pour laisser leur chance à d'autres et les français le regretteront certainement quand ils comprendront que ce n'était pas si simple et qu'ils connaîtront peut-être pire. Donc bravo à Hollande, n'en déplaise aux cerveaux étriqués à la vision et réflexion très courtes.
a écrit le 02/01/2017 à 1:03 :
"le choix fait dans cinq mois sera décisif pour la France" : il y a t-il une phrase plus creuse que celle-ci? Tout à son image... Si ce " Président " qui n'en a jamais eu la stature et a montré aux yeux du monde qu' il s'est pratiquement toujours trompé, s'il prétend lui que Marine Le Pen n'est pas le bon choix alors c'est certainement la bonne candidate.
Réponse de le 02/01/2017 à 13:38 :
Quel manque d'objectivité et d'argumentations dans vos jugements. Marine le Pen propose des choses qui ne marchent pas comme sortir de l'euro, changer de monnaie n'a jamais résolu des problèmes structurels mais a un coût très élevé et durable pour les entreprises donc les emplois. On a déjà connu, c'était pire.
Réponse de le 02/01/2017 à 19:26 :
à @ Danton :

Comment mon cher Danton pouvez-vous être aussi naïf et verser dans la pensée unique telle qu'elle nous l'est servie chaque jour. Comment pouvez-vous affirmer objectivement que MLP propose des choses qui ne marchent pas puisqu'elle n'ont pas été essayées. Par contre celles proposées par les gouvernements successif ne marchent pas car nous les avons plus largement testées. =Ce sont toujours les mêmes solutions aux mêmes problèmes et cela fait 40 ans que ça dure!
Changer de monnaie ou revenir au franc avec une parité sur l'euro n'est pas pire que de passer du franc à l'euro comme nous l'avons fait en 2000. qu'en à la dévaluation annoncer par tous les mauvais économistes rassurez-vous elle est déjà faite. L'euro à baisser depuis un peu plus d'un an de 30% sans que cela émeuve nos chers observateurs et avec la ferme volonté de la BCE qui continue le QE que bien d'autres pays pratiquent. Retrouver notre monnaie comme la plupart des pays en possède une est un avantage. L'euro est une exception mon cher Danton.
Réponse de le 03/01/2017 à 1:41 :
Appliquons le programme de Le Pen à 100 % !!....Et voyons le résultat catastrophique pour la France... ça nous servira de leçon pour le futur. Le meilleur moyen de voir que le programme du FN ne marche pas, c'est de le mettre au pouvoir. Allez chiche. Si Le Pen est au pouvoir pendant 5 ans, vous pouvez être sur et certain que le FN tombera à 0% dans le futur. Tant qu'on a pas vécu ça, on croit que c'est rien et que ça marche.
Réponse de le 03/01/2017 à 16:32 :
Vous avez raison seule l'expérience permet de vérifier. Mais le programme de Mme Le Pen n'est pas moins mauvais que ceux présenté par Mrs Sarkosy et Hollande qui ne les ont d'ailleurs présenté que pour leur élection et ne les ont appliquer que partiellement et au gré de leur bon vouloir ou circonstances. De grâce, ne tombez pas dans le chausse-trappe de la diabolisation organisé par la classe politico-médiatique qui a trop à perdre si jamais le FN parvenait au pouvoir.
Réponse de le 05/01/2017 à 8:28 :
Ça fait belle lurette que le FN n'est plus "diabolisé" ! On voit constamment Marine le Pen dans tous les médias : LCI , Europe 1 , BFMTV , Radio Classique , Paris Première , France Info , France 24 , ....
a écrit le 01/01/2017 à 20:33 :
Les résultats arrivent et lui il part... Ciao pantin
Réponse de le 02/01/2017 à 0:01 :
@Orouelle: et pour rester dans le même ton, Valls ira rendre "Hommage à la Catalogne" :-) :-)
Réponse de le 02/01/2017 à 9:39 :
quels résultats arrivent : l'effondrement du pays : non il est constant !!! le chomage ne baisse pas seuls les chiffres manipulés baissent !!!
a écrit le 01/01/2017 à 18:50 :
Un homme de record(s)
record du chômage, record des défaillances d'entreprises, 2013, 2014, 2015, record du taux de prélèvement dans l'UE, record d'impopularité, record du nombre de décorations, record du nombre de nominations de ministres, record du " recasage " des conseillers (derrière Valls) etc, etc, etc et la liste est longue ...............
Réponse de le 02/01/2017 à 13:43 :
C'était pareil entre autres pour de Gaulle très critiqué et mis à l'écart après la guerre puis en 68 et finalement admiré durablement par tous y compris par Philippot dont le parti FN était pourtant un ardent opposant à de Gaulle. Il y a toujours une part de français très stupides qui croient tout savoir, ne réfléchissent pas, jugent et coupent des têtes puis se rendent compte des années plus tard qu'ils étaient idiots. C'est çà le problème de fond à traiter.
a écrit le 01/01/2017 à 18:40 :
Un peu lâche de demander à ses compatriotes de faire des choix décisifs dans 5 mois alors qu'il n'en a fait aucun en 5 ans. Agiter les épouvantails Le Pen- Fillon n'est pas un programme. Dans le bilan calamiteux, je retiens pour ma part la soumission complète à la politique extérieure américaine qui amène le terrorisme sur notre territoire, tout en participant aux guerres qui font des milliers de victimes dans des états souverains.
a écrit le 01/01/2017 à 18:28 :
Il a raison le choix va s imposer .
Pour ma part j ai besoin de savoir si une aide d état à un secteur non exportateur de notre économie nous attirerait il les foudres de l OMC , pénalisant ainsi nos exportations .
a écrit le 01/01/2017 à 18:00 :
Pour Bruno Colmant, économiste à la banque Degroof Petercam
L’austérité a plombé l’économie
"On ne peut pas savoir ce qu’aurait été l’économie européenne sans l’euro. Mon intuition est que l’austérité et la rigueur imposée à partir de 2009 ont complètement plombé l’économie européenne. L’euro est une monnaie ‘moyenne’ qui s’impose à des pays très divergents. La monnaie est donc trop faible pour les pays du nord, et trop forte pour les pays du sud qui ont dû s’adapter. Et cette adaptation est passée par un chômage effarent. Sans l’euro, ces mêmes pays du sud auraient pu dévaluer leur monnaie locale. Ce qui n’était plus possible. A l’inverse, les pays du nord en ont tiré profit, l’Allemagne en particulier. Pour la zone euro, de manière globale, je crois que l’on a perdu un peu de croissance."
Réponse de le 02/01/2017 à 2:28 :
@ patoche : C'est une réaction d'économiste de bureau qui raisonne comme il le dit par "intuition" (pourquoi pas non plus alors citer Madame Irma ?), n'est pas dans les réalités entrepreneuriales, sociales etc car une sortie de l'euro aurait forcément été totale. Aucun économiste sérieux ne peut prétendre faire 2 euros à plusieurs vitesses sinon à titre d'hypothèse jamais réalisée. Cà ne résout rien et c'est hyper compliqué et coûteux de toutes façon à mettre en place et sans aucune garantie. Donc c'est simplement une hypothèse d'école dont on sait qu'elle n'aura jamais lieu car c'est tout ou rien. Et tout c'est le retour à 27 monnaies et des fluctuations et dévaluations importantes permanentes nuisant énormément aux entreprises et créant des tensions extrêmes voire des guerres à terme, tensions que veut Poutine pour dominer l'Europe comme il le fait militairement par l'installation d'une tenaille en Syrie au Sud et via les pays Baltes et l'Arctique au Nord, d'où la position de la Suède (neutre) de penser à intégrer l'Otan. De même la dépendance via le réseau énergétique et blocage possible des exportations d'Arabie Saoudite. La Syrie est donc stratégique pour Poutine tout comme la Crimée et les pays Baltes...
a écrit le 01/01/2017 à 17:24 :
LA CAMPAGNE VAS REPRENDRE APRES SES FETES DE LA NATIVITES ET DU RENOUVEAU QUE VAS NOUS AMENEZ 2017? BEAUCOUP DE FRANCAIS SONT DANS L ATTENTE DUN PERSONNE QUI SAURAS MORDERNISEZ LA SOCIETE SANS RENVERSER LA TABLE/ POUR MOI IL NOUS FAUDRAIS QUELQU UN QUI CONAISSE AUTANT EN DROIT SOCIAUX ET EN ECOLOGIE/CAR SAUVER L ECONOMIE S EST BIEN MAIS SAUVER LA TERRE DES CASTTROPHES QUI NOUS TONBE DESSUS ET QUI RISQUE DE S ACRAVER S EST TRES INPORTANT AUSSI/ IL EST OU LE CANDIDAT QUI NOUS FERAS REVER A NOUVEAU? AUTREMENT DIT IL EST OU LE BONHEUR???///BONNE ANNEE A TOUS VOUS COMME MOI BRASER DES IDEES AFIN QUE LA SOCIETE EVOLUE///
Réponse de le 01/01/2017 à 20:05 :
@VERITE
Il faudrait éviter si possible, d'écrire en majuscules car cela équivaut à crier.
De plus ce n'est pas parce que vous mettez partout des majuscules que votre message revêt plus d'importance ; je dirais même que c'est le contraire. Merci de votre attention et bonne année 2017.
Réponse de le 02/01/2017 à 9:21 :
Moi j'adore la créativité orthographique de VERITE. Esayez d'écrir catastrof en minuscule. VERITE n'aime pas le rouge, c'est son droit..
a écrit le 01/01/2017 à 17:19 :
Il faut être totalement stupide et nul en économie pour croire qu'un président quel qu'il soit pouvait en seulement 5 ans redresser en très peu d'années la situation laissée par les très mauvaises équipes précédentes dont les 5 ans de gouvernance Fillon. Le Japon qui a sa propre monnaie est l'un des pays les plus endettés du monde depuis les début des années 80 pour donner une idée du problème et malgré maints gouvernements et politiques rudes avec la plus grande discipline des japonais ! On peut dire que le bilan de Hollande a permis un net changement de cap en douceur et qu'il faut poursuivre dans ce sens en abaissant les impôts à présent comme engagé. Tous les économistes s'accordent pour dire que le bilan est plutôt bon. La croissance de la dette a été de moins de 3% par an soit bien moins que beaucoup de pays et le chômage n'a pas explosé comme en Espagne, Italie, Portugal, Grèce etc. mais qu'au contraire il se retourne à la baisse net de tous emplois de stages etc. Dans le même temps il fallait faire face aux surcoûts laissés par l'équipe Fillon qui était un désastre et à ceux liées aux guerres (Mali, Centrafrique etc) et terrorisme. Donc Hollande est un président qui a eu pour la première fois la classe de ne pas se représenter pour laisser leur chance à d'autres et les français le regretteront certainement quand ils comprendront que ce n'était pas si simple et qu'ils connaîtront peut-être pire. Donc bravo à Hollande, n'en déplaise aux cerveaux étriqués à la vision et réflexion très courtes.
Réponse de le 01/01/2017 à 18:39 :
On pourrait presqu'y croire tellement c'est bien dit, d'ailleurs je vous signale qu'il se représente pas si cela vous a échappé.
Réponse de le 01/01/2017 à 18:51 :
Rien à rajouter !
Parfaitement expliqué
Réponse de le 01/01/2017 à 19:16 :
Il n'y a pas de pire sourd que celui qui ne veut pas entendre. Heureusement, votre tentative d'autopersuasion vous maintient dans le déni et vous empêche de sombrer dans le désespoir. Mais votre solitude a toute ma sympathie...
Réponse de le 01/01/2017 à 19:53 :
Merci d'avoir en si peu de mots résumé une situation et l'action menée pendant ce quinquennat.
L'homme méritait mieux que les critiques à courte vue dont il a fait l'objet.
Réponse de le 01/01/2017 à 20:53 :
S'il vous plait, donnez nous les noms de ces économistes .
Pour ma part, je n'ai pas la même vision !
Nous avons été matraqués fiscalement pendant ce quinquennat et ça été un record ! Conséquence : une perte de pouvoir d'achat sans précédent pour une majorité de français. Et grâce a cela, la vie est devenue beaucoup plus difficile. Demandez donc à la ménagère qui effectue ses courses tous les jours.
Mr hollande n'a t il pas dit en début de quinquennat qu'il n'y avait pas de crise !!!!( incroyable ! )
Rien n'a été changé concernant les dépenses de l'état...il y aurait tellement de choses à dire. Tout est normal...
La France est en déclin depuis plusieurs années ( ce n'est pas moi qui le dit ) mais bien des économistes réputés : livre changer de modèle .
Je n'ai aucune prétention ou arrogance mais peut être faudrait il s'inspirer des pays nordiques ?
Réponse de le 02/01/2017 à 2:36 :
@ Quidam : vous ne lisez pas les réponses ou ne voulez pas comprendre les réalités. La dette est énorme, date de plus de 30 ans et demande plus de 20 ans pour être réglée et encore. Hollande a très peu de marge comme tout autre président aurait eu et aura encore au cours des prochains mandats. Hollande a bien géré et laisse une meilleure situations globale compte tenu de ce peu de marges et du contexte extérieur (guerres, attentats etc donc dépenses supplémentaires) et a opéré des réductions mais on ne peut pas forcer trop non plus sinon on entre en récession. L'épargne des français comme des entreprises ont augmenté. Le déclin de la France ne vient pas de Hollande mais de nombreux facteurs qui touchent d'autres pays et le déclin n'est pas général, Hollande a au contraire nettement soutenu les PME et start-up qui l'ont d'ailleurs remercié. Pour le reste voir ma réponse plus haut
Réponse de le 02/01/2017 à 9:48 :
1) un économiste est "quelqu'un " qui n'a jamais rien fait de sa vie et est très souvent de gauche
2) par ailleurs la France est dans une situation économique terrifiante , si terrifiante que ceux qui travaillent (pas les fonctionnaires) veulent arrêter de travailler car on gagne plus au chomage qu'en travaillant !!!
Hollande aura été le pire des présidents de cette republique qui détruit tout et construit une haine jamais vue dans ce pays, haine pire qu'à la liberation !!!!
le fonctionnaire est hai et nombre d'entre nous espère les voir disparaitre pour parler gentiment !!!!
les écoles sont nulles, les medecins ne soignent plus ou très mal !!! et la liste est longue , très longue
a écrit le 01/01/2017 à 16:47 :
et oui la bonne année avec la goutte au nez toute l'année .
a écrit le 01/01/2017 à 16:16 :
Ce type est curieux ! avec son soi-disant bon bilan on se demande pourquoi il ne se représente pas, au lieu de donner des leçons de morale politique aux autres : c' est un cynique socialiste qui restera comme un petit secrétaire d' un parti social-marxiste ! Bon débarras, il ira se planquer au conseil constitutionnel à 15 000€ par mois !!!!
Réponse de le 01/01/2017 à 18:56 :
Commentaire très surprenant pour un lecteur de La Tribune. On s'attendrait à plus d'argumentation et de modération
a écrit le 01/01/2017 à 15:51 :
C'est bien lui qui a bloqué l’augmentation annuelle des retraités. On pensera aux socialistes aux urnes!
a écrit le 01/01/2017 à 15:15 :
On pouvait légitimement penser qu'il était président de tous les français. Et bien non, il restera premier secrétaire du PS jusqu'à la fin de son mandat. Il considère le programme de Fillon comme dangereux , un comble. Avec son bilan , chômage + 574000 personnes en 5 ans , dette abyssale , croissance anémiée , on se demande
comment il ose encore donner des leçons aux autres candidats.
Réponse de le 01/01/2017 à 19:23 :
@BA: faux: étant donné son bilan à Tulles et son bilan en tant que chef du PS, on savait que c'était un nul. Je l'ai dit et répété bien avant son élection ! Comme d'habitude, les gens ont voté contre l'autre au 2e tour et il a été élu par défaut. Au risque de me répéter: quand on est d'accord ni avec l'un, ni avec l'autre, on vote blanc au lieu de pleurnicher une fois le mal fait ! Espérons que les gens comprendront aux prochaines élections, même si j'en doute :-)
a écrit le 01/01/2017 à 15:12 :
Hollande n'est pas crédible que parce qu'il ne l'a jamais été parmi ceux qui ne l'ont pas élu, et que les gens qui l'ont élu ne veulent pas reconnaitre que tout ce qui est arrivé était annoncé, même si ce n'était évidemment pas annoncé en détail. C'est peut être injuste que ceux qui ont cru en lui le traînent dans la boue parce qu'ils ont eux-mêmes été naïfs, mais son absence totale de crédibilité est un fait. Il n'y a donc pas de meilleur soutien pour le FN que de dire qu'il est dangereux, quand on s'appelle François Hollande en tout cas. Rien d'étonnant pour moi, les similitudes de valeurs entre le FN et la gauche (quelque soit le sous-groupe concerné) étant aussi fortes, sinon plus, que celles entre le FN est la droite non extrêmiste. Et ce même si ni le FN ni la gauche ne l'admettront probablement jamais.

Et si Hollande soutient quelqu'un, il a au moins les deux sous de bon sens qui font qu'il ne le dit pas, pour ne pas torpiller le candidat en question.
a écrit le 01/01/2017 à 13:25 :
voila un personnage qui a failli a sa tache
et il se permet de donner des lecons de moral
m hollande vous avez ete elus pour resoudre le chomage
et rien reduire les innegalites rien
alors silence non les Français ne sont pas des moutons
Réponse de le 01/01/2017 à 17:21 :
Présentez vous Ludwig puisque vous semblez un génie méconnu ?
a écrit le 01/01/2017 à 11:47 :
Un type qui a échoué et qui est désavoué par ces propres troupe peut-il donner des conseils
Je dirai non !!
profil bas et modestie devraient le guider
Réponse de le 01/01/2017 à 17:29 :
@ Polo : De Gaulle aussi était considéré comme avoir échoué dans son premier gouvernement tout comme en 68. Et pourtant il est cité comme le plus grand président que les français ont jamais eu, y compris dans le monde, et même Florian Philippot dont le parti d'extrême droite le FN était l'un des plus virulents opposant à de Gaulle et qui détourne de l'argent de l'Union européenne pour se financer, ce que De Gaulle n'aurait évidemment jamais fait, bien au contraire, va sur sa tombe à Colombey. Donc un peu de réflexion avant de juger très superficiellement les faits et les réalités.
Réponse de le 01/01/2017 à 20:23 :
@ Charles -
Faire un parallèle entre un De Gaulle et un Hollande , il fallait oser. Si la grandeur du 1er n'est plus à démontrer, celle de votre idole ne saute pas franchement aux yeux.
Réponse de le 02/01/2017 à 2:44 :
@ Sokolov : vous avez mal lu : je ne rapproche pas les personnages mais les situations. De Gaulle a vécu dans l'opinion des français ce que connaît Hollande un réel désaveu (revoyez l'histoire de De Gaulle qui a même pensé à se suicider 2 fois et voir en 68 son fort rejet d'une bonne part de la population et la violence bien plus forte que pour Hollande). Et pourtant les français ont pu comprendre ensuite que de Gaulle était un grand président et qu'ils s'étaient trompés dans leur jugement hâtif. Ce n'est pas propre seulement à de Gaulle ou Hollande, beaucoup de français ne réfléchissent pas...et comme vous lisent trop vite les réponses sans réfléchir. Vous comprendrez peut être plus tard que Hollande a plutôt bien géré une situation très critique alors qu'il ne disposait d'aucune marge et que bien d'autres auraient fait pire.
a écrit le 01/01/2017 à 11:26 :
Hollande n'aura pas été un "Grand Président"... encore faudrait-il préciser ce qu'est un "Grand Président". Il aura été un Président honnête, pas pire que le et les précédents, un Président à la Française pour une France qui est la France et pas autre chose. Il n'aura pas "cassé" la baraque et c'est déjà pas si mal. Il pourrait par contre être le dernier Président de cette lignée. Le futur risque d'être, comme il le pense, beaucoup plus tumultueux.
Réponse de le 01/01/2017 à 17:54 :
@valbel 89 : pas faux. Il n'a pas réussi à incarner la fonction présidentielle, par manque d'autorité, mais la politique économique est la bonne i.e. Restaurer les comptes publics, la compétitivité des entreprises, la RDI et l'éducation. Il faut continuer, c'est la bonne direction, et je ne suis pas PS...
a écrit le 01/01/2017 à 11:07 :
Le problème de Hollande c'est que l'on a voté pour lui afin de dégager Sarkozy, il a bien mieux gouverné que ce dernier c'est un fait et c'était pas sorcier vu d'où on repartait mais a appliqué une politique de droite tout en se disant de gauche sans la moindre hésitation comme si tout ceci était normal.

A part peut-être le NPA, rien ne nous sauvera de la "droiche".
Réponse de le 01/01/2017 à 18:02 :
" il a bien mieux gouverné que ce dernier ".
on voit que certains ont la mémoire courte et ne se souvienne pas de la crise des Subprimes. Je n'ose même pas imaginer Hollande et son équipe à la place de Sarkozy dans les années 2008-2010. Hollande est un capitaine de pédalo fade qui n'a jamais connu la vraie vie et ne la connaitra jamais.
Réponse de le 02/01/2017 à 10:46 :
"capitaine de pédalo"

Vous en êtes toujours là sans rire ? C'est déplorable, arrêtez les obsessions c'est très mauvais pour la réflexion et après on passe pour un gond.

NE pas arriver à distinguer la différence de gestion entre hollande et sarkozy marque la plus mauvaise foi qu'il soit, je n'ai même pas à argumenter, entre les affaires judiciaires et la gestion économique, sarkozy a perdu 600 milliards d'euros quand même, il a vendu le quart du stock d'or de la france alors que sa côté était au plus bas, il devrait d'ailleurs si on était en démocratie répondre de cette incompétence flagrante mais comme on le voit avec Lagarde, ils ont pu faire n'importe quoi avec n'importe qui sans que leur responsabilité ne soit engagée.

Mon pauvre ami que votre vie doit être ennuyeuse pour avoir si peu de soucis et tant de peurs infondées.

Quel niveau désastreux bon sang, oubliez moi que je gagne du temps svp, merci.
a écrit le 01/01/2017 à 10:50 :
Homme de tradition « vieille France » et respectueux des autres, je respecte autant le Président que l'homme malchanceux... et si l'on exclut tous les sujets qui fâchent, je lui reconnaîtrais volontiers une stature d'homme d'Etat assez compétent.
Il faut de plus lui reconnaître des mesures utiles et heureuses adoptées au cours de son quinquennat.

Mais voilà, non seulement il existe trop de sujets fâcheux, mais aussi un peu trop de laxisme bien caractéristique et inévitable de la gauche. Paradoxalement il a existé aussi trop d'autoritarisme (comme de vouloir sanctionner des Etats refusant un quota de migrants) de volonté discrétionnaire brutale, et surtout trop de dédain de la France d'en bas et des sans dents.

En aucune occasion le peuple qui aurait dû rester souverain au même titre que les assemblées n'a été interrogé. Tous ces potentats qui se succèdent ont confisqué la démocratie et la République et les ont pliés à leurs propres idées sans tenir compte de cette volonté populaire qui devrait s'exprimer sur tous les sujets nationaux importants.
Vague tentative, nous n'avons vu qu'un simulacre de référendum local qui n'en portait que le nom sans les effets. Des sujets extrêmement importants qui auraient dus être soumis à la souveraineté populaire ont été traités dans l'opacité et le silence de cabinets isolés.

Le mariage pour tous, l'accueil de migrants, les citoyenneté, naturalisation et déchéance de nationalité, les interventions militaires extérieures, les mondialisation et libre-échange, les accords de Schengen, le supra-nationalisme de l'UE... tout cela n'a pas été traité sinon dans le mépris le plus complet de la volonté du peuple.
C'est un déficit tellement lourd qu'il ne sert plus à rien d'agiter des épouvantails pour effrayer les électeurs. La mayonnaise ne prend plus.

Demandons nous quel est celui qui fait figure de dictateur... un parti qui veut recourir au référendum et redonner une égale souveraineté au peuple ou des apparatchiks encartés qui se fichent pas mal de ce que veulent la majorité des français et préfèrent donner la voix à l'étranger ?
Ces despérados de gauche n'aiment ni la France ni les français traditionnels et ils ont tout fait pour nous les faire exécrer...
Réponse de le 01/01/2017 à 17:32 :
On ne peut nier l'élitisme, ou même une forme d’arrogance des plus puissants, des plus riches, des plus enarchisés, des plus encartés, des plus médiatiques, des plus populaires et même des plus populistes (c'est très à la mode).
Mais il fallait et il faut toujours tenir compte du contexte et du nouvel ordre mondial, celui d'une économie débridée, d'une concurrence à une échelle et une vitesse jamais vécue jusque là. Pas facile de s'adapter à la disparition progressive et massive des emplois. Pas facile d’inventer une nouvelle organisation permettant de maintenir un équilibre économique et social.
Sans parler des conflits de tous ordres que l'on a pas su empêcher et que l'on a même parfois participé à générer, tout comme pour la dégradation de l’environnement.
Face à cela l'union européenne prend tout son sens et la maintenir à tout prix est un choix rationnel, même si temporairement anti-démocratique.
Et même sur cette base, tout reste à faire et ce sera difficile.

Personnellement je ne crois pas que les "grands yaka", les "c'était mieux avant" et les "c'est la faute des autres" ont de meilleures solutions. Ils profitent seulement des contradictions, des mécontentements et des colères (parfois justifiées) des populations.
a écrit le 01/01/2017 à 10:27 :
Un discours dans l'incantation avec beaucoup de contorsions. On pourrait penser qu'il est adepte de la danse du ventre. Il aura pris une décision intéressante dans son quinquennat, ne pas être candidat à la Présidentielle de 2017. Sinon pour le reste, il faudra que les historiens usent de stratagèmes pour étaler son peu de compétence.
a écrit le 01/01/2017 à 10:20 :
Même si c'est un président qui a manqué de « prétention », on ne peut contester son honnêteté et sa volonté de bien faire pour le pays. Par contre, ses choix parfois hésitants n’ont pas aidé à la lisibilité de sa politique et à l’adhésion. Pour preuve, son excessive et donc injuste impopularité.
Parmi les loupés :
Où était le programme économique ? tardif et incompréhensible, surtout pour la gauche
Où étaient les réformes structurelles ? seulement quelques rajouts de feuilles au millefeuilles déjà existant. La complexité ne crée pas la performance, au contraire elle rend impossible toute réforme.
Sans parler des quelques choix malheureux, à contre courant et parfois à l’opposé des promesses et même de la logique.
Le pire, c’est que tout cela aurait pu encore être « rattrapé » à mi-mandat, mais c’est comme s’il avait tourné le dos aux voix de gauche.
Son entourage n’a pas aidé d’ailleurs, l’impression que chacun était là pour défendre ses propres idées, mais encore faut il choisir les bonnes et les appliquer. Un peu comme si le PS était arrivé sans programme ni vision.
Malgré tout il faut sauver le PS, parti capable de représenter une société équilibrée, à la fois solidaire et économiquement viable.
Car les extrêmes n’auront comme conséquence que d’aggraver ou de provoquer des fractures et donc des dysfonctionnement. La fermeture des frontières n’est qu’une illusion de protection qui figerait le pays, ou pire le ramènerait dans le passé. Quel passé ? celui d’avant l’Europe, des conflits et des désordres monétaires, de l’inflation.

Dans ce contexte mondialisé et d’incertitude économique durable, les prétentions et autres sursauts d’orgueil sont illusoires. Il faut conforter et faire progresser l’Europe, mais certainement pas l'Europe des nationalistes en tous genres. Il est plus facile d’améliorer ce qui a déjà été construit collectivement depuis des décennies, en intégrant la dimension sociale et un peu plus d'harmonisation.

Bonne année aux démocrates, républicains et aux partisans du vivre ensemble.
Réponse de le 01/01/2017 à 12:27 :
Et oui pourquoi pas le front Républicain contre une majorité d'opposants cela arrange bien les affaires comme en région , on ne perd jamais et l'on reste en place à vie pas moins qu'une bonne démocratique .
Réponse de le 01/01/2017 à 16:33 :
Je pensais plus à un regroupement autour de dénominateurs communs et structurants, tels :
- la démocratie, le maintien des libertés, le lien social, l’éducation, la sécurité et la justice
- mais aussi des accords sur les sujets qui fâchent : les réformes, la réduction de la dette, le partage du travail, une vraie stratégie économique...
Un programme commun, ni de gauche ni de droite, mais au centre.

On peut s’opposer facilement et accuser l'Euro, internet, le plombier étranger, les politiques, les chômeurs, les patrons, la conjoncture, ou même les martiens, mais cela ne sert à rien.
Malgré les apparences, une fois les illusions et les colères dissipées, la société viable et vivable pour le plus grand nombre ne se bâtira pas sur des oppositions, mais sur des propositions. L’opposition, même majoritaire ne se suffit pas à elle même, car elle est transitoire.
a écrit le 01/01/2017 à 10:15 :
Visiblement il n'a pas réussit a terrasser la "Finance"..., ni le terrorisme qui lui a bien servie!
a écrit le 01/01/2017 à 10:08 :
lui et ses amis ont seme le FN, alors qu'il ne fasse pas sa mijoree a recolter les bons fruits juteux de sa politique
s'il ne veut pas du fn, il n'a qu'a creer avec son temps et son argent plein de boites pas rentables ou ils pourraient engager des gens bien payes avec plein d'acquis ' payes par personne'
c'est le but des socialistes de semer la haine et la misere, ca tient les gens sous coupe, car ils ont besoin de l'etat providence
lenine ecrivait deja ca y a un siecle, et ses dignes heritiers ( maduro, mugabe, kim jon ill) appliquent avec zele
vivement que la france ressemble au venezuela
a écrit le 01/01/2017 à 9:22 :
'' tel. l un peintre qui voit sous ses doigts naître. Les couleurs du jour .....! ''
Ou comment rhabiller un quinquennat. Consternant...... Avec des mots. (des maux serait plus. Juste. !)
a écrit le 01/01/2017 à 9:15 :
Son action n'a pas été pire que celle du précédent président et de son gouvernement
dirigé par un certain "courage fillon" qui nous a relégué en arrière plan en EUROPE
Je pense que les Français ont du souci à se faire pour les 5 prochaines années
a écrit le 01/01/2017 à 9:13 :
si les Français vote a l'extreme droite
la raison est que le travail pour le quel tu a ete elus en 2012
le job n'a pas ete realise
tu nous a menti trompe
voir meme escroque les Français sur les taxes nouvelles que tu a invente
pour faire plaisir a mme Merkel et a bruxelles
alors tes conseil tu te les gardes
et moi je te vire
a écrit le 01/01/2017 à 9:12 :
Parce qu'il est encore là ? Il n'a pas démissionné après avoir constaté le rejet profond dont il est l'objet parmi les Français ?
a écrit le 01/01/2017 à 7:08 :
C'est quand même le 1er Président français à avoir eu son élection présidentielle saluée par des drapeaux étrangers à Paris.C'est cela que représente le socialisme.
Réponse de le 01/01/2017 à 11:01 :
Et donc pour vous, il faut que la France soit ennemie avec les pays étrangers ?? C'est ça pour vous la France ? la haine des pays étrangers ?
Réponse de le 01/01/2017 à 11:30 :
@1er Président Français
Relisez ce que vous avez écrit...Relisez ce que vous avez écrit...Relisez ce que vus avez écrit...Relisez ce que vous avez écrit. Est ce que ça ne ressemble pas à une ânerie?
a écrit le 01/01/2017 à 6:59 :
Je n'ai que faire des voeux de l'élite de la médiocrité de l'extrême gauche à l'extrême droite. Pareil pour les syndicats, les associations, ils sont tous pareil. Ils confondent leur intérêt particulier à l'intérêt général. Ils veulent tous un trône, une cour, un royaume sur lequel régner, imposer leur dogme, leur idéologie, punir le peuple qui ne les écoutent pas. Il leur faut comme en 1617, carrosses, laquets et soubrettes, les troubadours aux frais du peuple. Rien ne changera demain et après demain car ils nous prive de notre droit de choisir notre destinée. N'oublions pas gouvernement du peuple, par le peuple, pour le peuple. Et non pas comme en ce moment gouvernement du peuple, par les partis politiques, les syndicats, les associations, contre le peuple. Nous voyons bien que nous subissons 40 ans de misère pour le peuple mais les soit disant représentants se portent mieux que jamais. Vous avez dit Égalité, Fraternité.
a écrit le 01/01/2017 à 6:16 :
Hollande laissera un bon bilan, stabilisation de l'endettement qui devenait explosif, énormément de fait envers les start-up, l'innovation, le financement, les énergies renouvelables, l'efficacité énergétique, super bilan pour la Cop 21 mondiale avec 193 pays signataires c'est historique, le système éducatif et policier avec plus de fonctionnaires qui était nécessaire, la gestion des crises au Mali, Centrafrique, Ukraine, Syrie, beaucoup de fait envers les PME, un peu de simplification aussi, ventes d'armement battant des records dont les premières importantes ventes de Rafales et bien d'autres contrats civils favorisés par la bonne coordination entre gouvernement et entreprises, le prélèvement à la source en matière fiscale, une loi travail contestée par certains mais en définitive préférable à l'ancien système pour la création d'emplois notamment. Bref on va sans doute regretter quand on voit Fillon qui n'a qu'amplifié la chute de la France pendant 5 ans, Le Pen qui n'a qu'un programme totalement à côté des réalités, Mélenchon ou Montebourg sans guère d'intéret; Macron qui veut faire jeune et à part certaines innovations n'apporte rien. Reste plus que Vals, De Rugy, Hamon, Jadot...?
Réponse de le 01/01/2017 à 8:22 :
Truffe!
Réponse de le 01/01/2017 à 12:12 :
j'ai arrêté de vous lire à "stabilisation de l'endettement". hollande c'est 400 milliards de dettes supplémentaires en 5 ans, sans crise et avec des dizaines de milliards d'euros d'impôts supplémentaires qui auront tué l'économie et servi à rien. une calamité.
Réponse de le 01/01/2017 à 14:05 :
@ montjoie : Il faut analyser les chiffres dans leur contexte : c'est environ 300 milliards sur plus de 1900 milliards d'euros à l'origine donc moins de 15% en 5 ans (moins de 3% par an, c'est peu comparé à bien d'autres) mais c'est logique en France avec une part importante d'administration et vue la tendance et le montant de dettes (il ne faillait pas ralentir plus encore l'économie) , de même que les frais du terrorisme (engagement de personnel etc) et les interventions nécessaires au Mali etc La trésorerie des entreprises s'est en conséquence nettement améliorée et l'épargne des français et au plus haut, supérieure à celle des allemand pourtant réputé épargnants. Donc situation stabilisée et beaucoup plus saine et politique qu'il faudrait poursuivre à savoir baisser les impôts en commençant à réduire la dette comme prévu.
a écrit le 01/01/2017 à 5:29 :
un bon président,humain ,honnete et lucide.il n'a pas dit qu'il se retirait de la vie politique.si la situation l'exige ,il pourra etre candidat dans 3 mois.la France ne pourra pas se contenter des Hamon ,montebourg,Pinel,mélanchon ou autres jean françois fillon.
Réponse de le 01/01/2017 à 12:01 :
Trouver mieux , c'est d'une facilité que vous ne pouvez pas comprendre , je suis désolé de voir qu'il existe encore des gens comme vous !!!!!
a écrit le 01/01/2017 à 4:00 :
Wao, il a trouve cette banalite stratospherique dans sa boule de cristal?
a écrit le 01/01/2017 à 2:45 :
"le choix des Français dans cinq mois sera décisif"
--> Une bonne d'humour dans cette remarque : aussi décisif sans doute que son élection, lui qui n'aura pas fait grand chose pendant son quinquennat à part de nous abreuver de ses bons mots et des ses iii...cônes de la gauche française (Taubira en tête) ...
Le problème , c'est qu'on ne gouverne pas un pays avec des clowns et les sans dents aimeraient bien aussi bénéficier de soins dentaires gratuits comme les nouveaux entrants bénéficiaires de l'AME...
Réponse de le 01/01/2017 à 8:24 :
+1
a écrit le 01/01/2017 à 1:52 :
On a compris, la France en faillite mais bras armé ultra puissant de l' Europe, a mis tout le reste de son énergie et de son argent depuis la seconde guerre mondiale dans l'effort militaire.
La France administrative et militaire en appel au secours les financiers puissants de l'Europe mais nuls en défense : Allemagne, Norvège, Suisse, Belgique, ...
A l'Europe de décider, la France est engluée dans sa spécialisation étroite et au bout du rouleau.
a écrit le 01/01/2017 à 1:15 :
M Hollande aura été un très bon président/esclave de la mondialisation. La mise en place d'un état policier indispensable pour mater les mécontents du système est en bonne voie. Il aura été bien aidé par les attentats qu'il a provoqué. Son successeur aura également fort à faire : maintien de l'état d'urgence, greffe des premières puces pour surveiller vos enfants, suppression de l'argent liquide, vote électronique, ... Il ne faudra pas oublier de marginaliser et moquer les opposants ayant soif de liberté, quitte à leur dépêcher des CRS munis de grenades, flashball et tazers (pas grave les bavures, de toute façon les veaux qui valident les candidats qu'on leur choisit n'en tiennent pas compte).
a écrit le 31/12/2016 à 23:25 :
Le bon choix est fait , il est jeté !
a écrit le 31/12/2016 à 23:19 :
Je crois qu'il n'a jamais compris, enfermé dans son idéologie de gauche ! il sera passé à côté de tout sans bien comprendre les réalités aux quelles il était confronté , bien sur certains appel cela la malchance .
a écrit le 31/12/2016 à 22:58 :
Merci pour vos derniers vœux monsieur Le Président. J'ai décroché de votre discours à partir du moment où vous avez fait état de l'économie de notre pays cependant. La situation est dramatique à tous les niveaux et la France est complètement dévastée par votre inaction durant ces 5 années (réformes de structures inexistantes). Les français pourront vous remercier d'une chose : la fin du socialisme dans notre pays en 2017 et pour les décennies à venir. Excellente retraite avec nos deniers.
a écrit le 31/12/2016 à 22:51 :
Bon bilan et bon président mais mauvais communiquant, dommage. On voit mal un candidat de 2017 faire mieux.
a écrit le 31/12/2016 à 22:20 :
J irai craché sur ta tombé Boris Vian
a écrit le 31/12/2016 à 22:08 :
çà sera sans les gauches
a écrit le 31/12/2016 à 21:39 :
Franchement, peut-on trouver pire que Hollande ? Qu'il aille donc rejoinder son pote Tsipras et qu'on en entende plus parler !!!
Réponse de le 01/01/2017 à 0:29 :
On peut trouver bien pire, Fillon, Sarko, Poutine et bien d'autres qui passent leur ego au dessus de leur pays.
Réponse de le 01/01/2017 à 2:06 :
@Patriot9: Sarko, on a vu. Fillon, c'est du recuit, mais il annonce la couleur. Poutine n'a rien à voir ici, mais dire qu'il n'est pas patriote est une belle connerie :-)
Réponse de le 01/01/2017 à 2:30 :
@Réponse de Patriot9
On se demande quel est le rapport entre Fillon, Sarko et le président Poutine. Seul Donald Trump semble avoir compris qui est le leader russe. Encore une victime collatérale de la propagande otanienne.
a écrit le 31/12/2016 à 21:21 :
"le choix des Français dans cinq mois sera décisif", une vrai tautologie, ce ne peut être plus trivial. Merci Hollande pour sa considération du peuple.
Réponse de le 01/01/2017 à 11:38 :
@Boule
Tautologie ou pas, il n'est pas inutile de rappeler que dans cinq mois il ne faudra pas se tromper.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :