Hollande appelle à la défense du "modèle social" français

 |   |  468  mots
Le 1er décembre, en annonçant qu'il ne solliciterait pas un second mandat, François Hollande avait estimé que le programme de François Fillon, vainqueur de la primaire de la droite en vue de 2017, remet[tait] en cause le modèle social français.
Le 1er décembre, en annonçant qu'il ne solliciterait pas un second mandat, François Hollande avait estimé que le programme de François Fillon, vainqueur de la primaire de la droite en vue de 2017, "remet[tait] en cause le modèle social français". (Crédits : PHILIPPE WOJAZER)
Le président de la République s'est de nouveau livré samedi à un plaidoyer en faveur du "modèle social" français, lors de la cérémonie d'hommage aux victimes civiles, handicapées ou malades de la Seconde guerre mondiale. De manière indirecte, il critique encore le programme de François Fillon, dont le programme ne protégerait pas, selon lui, suffisamment les Français.

Et pan sur le bec de François Fillon! François Hollande s'est de nouveau livré samedi à un plaidoyer en faveur du "modèle social" français, ce "pilier de la République", lors de la cérémonie d'hommage aux victimes civiles, handicapées ou malades de la Seconde guerre mondiale. "Nous sommes rassemblés pour rendre à la lumière des existences sur lesquelles la société avait préféré jeter l'éteignoir", a déclaré le chef de l'Etat en ouverture de son allocution prononcée au Palais de Chaillot, 68 ans après l'adoption en ce lieu de la Déclaration universelle des droits de l'Homme.

"L'hommage que nous rendons aujourd'hui aux personnes handicapées ou malades abandonnées sous l'Occupation nous rappelle à notre premier devoir, un devoir de vigilance, face aux souffrances qui ne se voient pas, aux victimes que l'on n'entend pas, aux douleurs auxquelles on ne pense pas". "Cette responsabilité a un nom dans la devise de la République: le nom de fraternité", a également déclaré François Hollande. Le modèle social français permet, a plaidé François Hollande, "d'unir notre société", de "faire face aux accidents de la vie qui peuvent toucher toutes les familles", qui "unit les générations, les plus jeunes avec les plus âgés" et qui "unit les individus quelles que soient leurs positions dans la société".

"Etre attentif aux autres"

"Voilà pourquoi il faut le faire évoluer sans cesse, lui permettre d'être financé dans les meilleures conditions sans altérer la nécessité de la performance économique. Mais notre modèle social repose sur des fondements solides, qui sont les piliers de la République", a-t-il poursuivi, appelant à "faire d'avantage", "être attentif aux autres, refuser de détourner les yeux, avoir la volonté d'agir concrètement à tous les niveaux pour vaincre les préjugés".

Le 1er décembre, en annonçant qu'il ne solliciterait pas un second mandat, François Hollande avait estimé que le programme de François Fillon, vainqueur de la primaire de la droite en vue de 2017, "remet[tait] en cause le modèle social français". François Hollande a rendu samedi cet hommage à l'occasion du dévoilement d'une plaque dédiée aux victimes civiles de la Seconde guerre mondiale en France, sur le Parvis des Droits de l'Homme à Paris.

"Geste mémoriel"

Parmi environ 300.000 victimes civiles, sans compter les 110.000 victimes mortes en déportation, 45.000 personnes internées dans les asiles français sont mortes de faim, de froid, d'absence de soins entre 1940 et 1945, selon le rapport commandé par François Hollande à l'historien Jean-Pierre Azéma à la suite d'une pétition en faveur d'un "geste mémoriel" en faveur des personnes handicapées mortes sous le régime de Vichy.

(avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/12/2016 à 11:38 :
Le modèle social français ? Vu le niveau de popularité des différents partis populistes, il ne doit pas fonctionner si bien que cela
a écrit le 12/12/2016 à 9:15 :
Le soit disant modèle français , un système qui conduit le pays à vivre à crédit, des dépenses publiques inconsidérées, une couverture sociale qui coûte plus qu'un système privé. La preuve il vaut mieux être avoir le système d'assurance sociale d'Alsace
a écrit le 12/12/2016 à 8:50 :
cela fait plus de 4 ans qu'il pietinne le modele social Français
pour inventer le retour au annee 1930
ou est son travail pour reduire le chomage
et aussi le remboursement des frais dentaire
et ophtamo quand on sait qu'il ordonne toute la prevention des soins.
les plus grave.
lui et ses ministre sont couverts.
les autres sont des sans dents et surtout sourd et aveugle
a son comportement
n'a t'il pas place tout ses copins en 4ans
c'est de l'abus de pouvoir
surtout pour un homme qui disais moi president
c'est le plus corompu de tous
a écrit le 12/12/2016 à 8:34 :
Le pompier, pyromane !!!!!!!!!!!!
a écrit le 12/12/2016 à 8:14 :
Dépenser mieux, en rendant les français coresponsables, voilà ce dont il est question (et non pas comme M.Hollande voudrait le faire croire, en abandonnant les plus faibles). Qui ne voit pas la mauvaise utilisation de l'argent (taxis à gogo, médecins que l'on déplace, cout de l'hôpital public plus élevé que les cliniques privées, utilisation de psy là où cela ne sert à rien, ...). Il faut accepter que d'aller chez un médecin soit aussi couteux que d'aller chez son coiffeur ou au ciné.
a écrit le 12/12/2016 à 7:43 :
Il vient d'avoir un quinquennat pour le protéger et il y est tellement mal parvenu qu'il n'est même pas en position de se représenter à l'élection présidentielle. Piteux quinquennat...
a écrit le 12/12/2016 à 7:04 :
Ne m'appelez plus jamais " Président ".
La France je l’ai laissé tomber.
Ne m'appelez plus jamais " Président ".
Puisque c’est votre volonté.

J'étais un désastre gigantesque
Capable pendant cinq- ans.
de commémorer ou presque
Je jouai aussi au combattant

Appelez moi M. Chrysanthème
Celui qui a été faire la guerre
Appelez moi , M. Chrysanthème
Pour avoir des victimes en terre
a écrit le 12/12/2016 à 4:21 :
N'en deplaise aux thureferaires du biberonnage, l'age d'or de l'assistanat est termine, deficits obligent.
Le modele social francais est en lambeaux, il faudra vous y faire. Etre dans le preventif a vos frais, comme partout dans le monde. Ainsi vous depenserez moins, puisqu'il s'agira de votre argent, et puis repasser la dette sur le dos des generations a venir, faut arreter.
a écrit le 11/12/2016 à 21:51 :
Clair que c'est une raison de plus pour pacifier les méchants aux cotés de l'otan. En pleine campagne de privatisation, notez, faut oser. Alors, certes, nous sommes moins pires qu'ailleurs ... pour l'instant.
a écrit le 11/12/2016 à 16:31 :
FH a parlé devant des handicapés. Ce gars devrait d'installer une fois dans une chaise roulante et essayer de prendre un train, un métro ou un autre transport collectif.
Ce type est lamentable.
a écrit le 11/12/2016 à 16:10 :
Le "modèle social" comme le "ras le bol", des slogans sans aucun sens, il faut qu'on essaie en France d'aller plus loin que 2 ou 3 mots, peut-être s'inspirer de quelques modèles nordiques ?
a écrit le 11/12/2016 à 15:26 :
Le modèle social français ??! Les fraudeurs à la sécurité sociale et les médécins complices, des syndicats fanatiques saboteurs, des réformes qui ne peuvent être négociés sans conflits, des délinquents criminels récidivistes impunis et laissés en liberté... Non, personne à part les parasites n'envie plus le modèle social français.
Réponse de le 12/12/2016 à 1:47 :
C'est parce que les banques privées ont endetté l'état français depuis 1973. Les dettes publiques ont détruit notre système social, alors que un état ne devrait jamais emprunter auprès des banques.
S’il n'y avait pas les dettes publiques, on aurait le meilleur système social au monde.
Tu comprends mieux ?
Réponse de le 12/12/2016 à 11:01 :
A Réponse de @artis/ votre solution , faire fonctionner la planche à billets et dévaluer la monnaie 2 fois par an :ce qui implique une sortie de l'euro! vous êtes un adepte de MADURO au Venezuela, pays où la richesse pétrolière ne suffit pas à faire manger le peuple.
Vivre au dessus de ses moyens n'a jamais été la solution!
a écrit le 11/12/2016 à 13:41 :
Le modèle social français ça se résume à ce que les fourmis travaillent pour les cigales.
Les cigales étant plus nombreuses c'est elles qui dirigent.Sauf que les fourmis ont décidé d'allez voir ailleurs ou de ne plus faire que le minimum syndical
a écrit le 11/12/2016 à 12:21 :
Quelque soit le prochain président en 2017, ses marges de manœuvres seront très faibles, sinon inexistantes socialement. Et faire croire aux Français le contraire est mensonger et surtout malhonnête ( comme savent faire la plupart de nos politiques ).
Le quinquennat Hollande, ça été de mettre en place massivement de nouveaux impôts et taxes pour financer le social. c'est un record !!!!!!!
On veut toujours plus de social, mais rien n'est gratuit, et il faut bien prendre l'argent quelque part!
Aujourd'hui, nous sommes au bord de l’asphyxie financière et nous serons bien obligés de faire des choix si nous voulons préserver notre modèle social.
Certains socialos ou pseudo intellos veulent nous faire croire que tout est possible et surtout avec l'argent que l'on a pas! On constate d'ailleurs que ce sont des gens complètement déconnectés de la réalité et qu'ils vivent dans un autre monde!
Les Français en ont raz le bol et encore un grand merci à Mr Hollande président normal.
a écrit le 11/12/2016 à 11:49 :
Pathétique
a écrit le 11/12/2016 à 10:02 :
Je rappel que ce monsieur a beaucoup attaquer le modèle social français.... Car actuellement nous payons beaucoup de social, sur les revenus, sur les retraite , sur l'impôts, sur les taxes directe et indirecte.... Mais pour quoi, vous être malade vous etre presque pas rembourser, vous être demandeurs d'emplois, l'on vous traite de fenians et vous être peux indemniser..... Voila la realitee, alors ou passe tous notre argent ?,,, honte à ses politiques trop nombreux, trop peux responsable, trop payés..... Alors la gauche, et les socialistes en particulier on été en dessous de tous....
Réponse de le 11/12/2016 à 16:55 :
Dette Publique totale 2250 milliards d'euros, 100% du P.I.B dont 220 milliards de la S.S : financés emprunt sur emprunt, lesquels Remontent : quadruplement prévu, sur deux ans, pour commencer....ce nouveau quinquennat. Grace à lui dans 4 ans, le cercle infernal déficits annuels ajoutés à la dette, et des intérets annuels sur le budget de l'état, de 70 milliards actuellement, et 140 milliards d'intérets annuels dans 3 ans, grace à lui et à son Parti Socialiste, tous les budgets de l'état seront paralysés à cause des intérets de la dette, et des 3% de déficit maximum.
LUI, N A PAS SUBI ET AFFRONTE UNE RECESSION CHAQUE ANNEE DE QUINQUENNAT : Sept 2007- Nov 2011 PRIVANT ETAT ET S.S DE RENTREES. Obsédé leurs Réélections, Lui et son Parti Socialiste, dès !!!! mai 2012, Alors ! SURTOUT AUCUNE REFORME STRUCTURELLE POUR REDUIRE STRUCTURELLEMENT, LES DEPENSES du pays le Plus Dépensier du monde. S'il veut faire campagne pour le P.S, le temps de parole du président du peuple de gauche DEVRA ETRE DECOMPTE DE CELUI DU Parti Socialiste.
a écrit le 11/12/2016 à 10:00 :
C'est vrai qu'avec ses forces et ses faiblesses et ses gaspillages, il n'a pas fait grand chose pour l'assainir définitivement et l'assurer sur les dix ans qui viennent... Alors on peut toujours dire qu'on veut le sauver !!
a écrit le 11/12/2016 à 9:56 :
quand on a fabrique 2 millions de chomeurs en 5 ans ' tout compris', on a bcp a dire sur ce que les programmes des autres apportent comme bonheur et comme protection, c'est sur
lui, il protege surtout son electorat de privilegies nantis
a écrit le 11/12/2016 à 9:55 :
Alors que les politiciens ont volontairement fait exploser notre régime social pour le privatiser, ils se déclarent "protecteurs". L'exception française est anéantie, avec des conséquences irrémédiables sur notre économie, pour faciliter notre assimilation par l'Union soviétique européenne.
a écrit le 11/12/2016 à 8:25 :
Où veut-il en venir ?
Il sait que nous savons qu'il a tout fait pour détruire le modèle social que nos glorieux anciens du CNR nous ont léguer.
Alors, veut-il aider François Fillon?
a écrit le 11/12/2016 à 7:33 :
""Le modèle sociale français", ce truc très couteux qui ne produit rien ...à part des déficits...pour un dogmatique nostalgique du 20 siècle , décliner pareille utopie couteuse au 21ème ....c'est regarder l'avenir dans un rétroviseur....
a écrit le 11/12/2016 à 5:42 :
70 condamnés au Gouvernement ou au Parti Socialiste
Jean-Noël Guérini, Conseil général PS des Bouches du Rhône a écrit:

"Je pourrais envisager de démissionner lorsque tous les élus du PS condamnés définitivement, et ils sont nombreux malheureusement, auront également démissionné de toutes leurs fonctions exécutives. Cette règle doit être également appliquée à tous les élus socialistes mis en examen."

"il y a 57 élus socialistes, maires de grandes villes, parlementaires ou présidents de conseils généraux, qui ont été mis en examen ou condamnés et qui continuent à occuper d'éminentes fonctions".



...Moi, Président de la République, je n’aurai pas autour de moi, à l’Elysée, de personnes jugées et condamnées
a écrit le 10/12/2016 à 23:33 :
Merci Hollande, mais garde tes bonnes idées pour toi. Comme je l'avais prévu avant son élection, il va laisser derrière lui le désastre. Il n'y avait pas besoin d'être devin pour prédire cela, il suffisait de voir son bilan partout où il est passé :-)
Réponse de le 11/12/2016 à 11:25 :
"Il va laisser le désastre"LOL de chez LOL!Allez vous promener dans les grandes surfaces en ce moment,et observez le désastre!jamais vu autant d'hystérie autour de la consommation.Les commerçants se frottent les mains,il va donc etre possible de leur supprimer le CICE et le CIR dont ils n'ont plus besoin!
Réponse de le 11/12/2016 à 18:42 :
@élu ps: 1) la consommation augmente en période d'incertitudes, c'est un fait statitistique. 2) quand la consommation représente les 2 tiers de l'économie, on s'appuie sur un risque de cataclysme en cas d'effondrement de la consommation. C'est la raison pour laquelle, les gouvernements occidentaux encouragent la consommation. 3) Dans notre société, consommer ne veut pas non plus dire avoir l'argent pour se le permettre et les taux d'endettement vont un jour nous rappeler à l'ordre :-)
a écrit le 10/12/2016 à 23:15 :
la défense du "modèle social" français, ah oui celui qu'il a complètement détruit avec acharnement et dont les restes ont étaient brûlés pour effacer toutes traces...
a écrit le 10/12/2016 à 21:44 :
Parlerait-il de ce modèle social dont le monde entier nous envie et qui fait tant de miracles ici bas ?
a écrit le 10/12/2016 à 21:04 :
- En 2011, la FRANCE possédait un déficit public de 5.2 % du PIB, et l'ALLEMAGNE de 1 % du PIB. Et l 'ITALIE de 3.9 % du PIB.
Si la FRANCE avait disposé d'un déficit de 1 % du PIB, HOLLANDE n'aurait jamais fait de hausses d'impôts.
C'est bien à cause de l'incompétence de SARKOZY, qui a fait un trou dans les comptes, et qui n'a pas eu le courage de prendre des mesures, qu'il y a eu ces hausses d'impôts.

D'autre part, à cause SARKOZY qui a laissé dérivé les coûts salariaux, depuis 2010, la FRANCE avait des coûts salariaux supérieurs à ceux de l'ALLEMAGNE.
Là encore, à tort ou à raison, MACRON a suivi les vœux du MEDEF et a fait de fortes baisses de charges.à tort ou à raison. Mais c'est bien ce qu'a demandé LR depuis l'élection de HOLLANDE
Mais baisses de charges qu ont été compensé par des économies, afin de ne pas faire exploser le trou public, ce qui au final, a eu un effet récessif.

Quoi qu'il en soit HOLLANDE laisse une situation beaucoup plus saine qu'il ne l'a trouvé., comme JOSPIN, Et que LR va pouvoir gaspiller, comme ils l'ont fait de 2001 à 2011.

En 2001, le déficit public de la FRANCE était de 1.6 %, et celui de l'ALLEMAGNE de
2.4 %. du PIB.

Et nous ne parlons même pas des commandes militaires qui ont explosé sous HOLLANDE, alors qu'elles ont dégringolé sous NS, qui ne se gênait pas pour annoncer régulièrement à grands coups de trompettes , avoir vendu des RAFALES. Il devait les confondre avec des MIRAGES.
Réponse de le 10/12/2016 à 22:58 :
On bassine les gens avec la dette publique alors qu'on n'a jamais demandé son avis au peuple pour l'endetter... C'est comme si on te disait : "tu dois de l'argent à quelqu'un que tu connais pas" et sans demander ton avis.
Réponse de le 11/12/2016 à 6:15 :
Même sans tout lire , on comprend de suite l'endoctrinement de l'idéologie socialo-marxiste qui ne subsiste quand Corée du Nord . On sait que quand l'EI sera anéanti sa nuisance perdurera dans le cerveau de quelques illuminés !!. Il en est de même pour la secte qui vous a phagocyté !!
Réponse de le 11/12/2016 à 9:16 :
Sarko s'est farci la plus grande crise économique depuis les années 30 et Hollande a eu le privilège de l'alignement des planètes. Avec Sarko, la France faisait mieux que ses partenaires et avec Hollande elle fait moins bien.
Réponse de le 11/12/2016 à 9:16 :
Sarko s'est farci la plus grande crise économique depuis les années 30 et Hollande a eu le privilège de l'alignement des planètes. Avec Sarko, la France faisait mieux que ses partenaires et avec Hollande elle fait moins bien.
Réponse de le 12/12/2016 à 7:02 :
Même sans tout lire , on comprend de suite l'endoctrinement de l'idéologie socialo-marxiste qui ne subsiste quand Corée du Nord . On sait que quand l'EI sera anéanti sa nuisance perdurera dans le cerveau de quelques illuminés !!. Il en est de même pour la secte qui vous a phagocyté !!
a écrit le 10/12/2016 à 21:02 :
Il a raison de rappeler l'intelligence du modèle social français que Fillon alias Trump qui a été un ministre inconséquent veut torpiller
a écrit le 10/12/2016 à 20:18 :
Le modèle social ne peut être le tout gratuit et le développement de l'irresponsabilité. et il n'y a pas lieu de polémiquer sur la nécessaire protection des plus fragiles: tout le Monde est d'accord!
a écrit le 10/12/2016 à 19:30 :
Il était temps pour lui de défendre le "modèle social" français et il peut critiquer le programme de F. Fillion. Par contre c'est assez minable de faire un parallèle même lointain entre le programme de F. Fillion et la France de Vichy. Ces allusions insultantes deviennent pénibles et contre productives.
a écrit le 10/12/2016 à 18:45 :
Toujours cette même excuse d'une "collaboration" pour sauver la France!
a écrit le 10/12/2016 à 18:44 :
Le vrai modèle social, c'est le plein emploi et avec un million de chômeurs supplémentaires toute catégorie confondue en quatre ans, ce Monsieur me paraît assez mal placé pour nous dispenser ses préceptes sur le sujet.
Réponse de le 10/12/2016 à 23:18 :
Tu as bien raison heraz. + 1000.
a écrit le 10/12/2016 à 18:13 :
On sait tous que fillon c'est la catastrophe économique et sociale assurée ce n'est pas une nouveauté, s'il avait fait une politique de gauche il aurait pu se présenter une nouvelle fois, si un incompétent prends sa place ce sera en grande partie de sa faute. On ne peut pas faire une politique de droite tout en se disant de gauche.

Les politiciens détestent assumer leurs nombreuses et multiples responsabilités qu'ils sont habitués à oublier, c'est plus pratique.

Les élections ce sont des sourds élus par des aveugles.
a écrit le 10/12/2016 à 17:57 :
Ce type a décidé d'être encore plus nuisible à l'avenir du pays en ne se représentant pas plutôt que de se soumettre au suffrage universel.
a écrit le 10/12/2016 à 17:40 :
cause toujours tu m'intéresses
a écrit le 10/12/2016 à 17:33 :
il faut décoloniser la France avant de redistribuer .
a écrit le 10/12/2016 à 17:06 :
Le modèle social c est avant de baisser le chomage et non le traitement du chomage : la france est passé de la 17 ieme place en 2012 à la 22 ieme place en europe : il est trop facile de dire que le cela va mieux ( ou c est la faute des autres) . Autre chose puiqu il parle de maintien de notre modele social en particulier pour les handicapés: l etat a "piqué" 300 millions dans la caisse handicapé ( caisse alimentee par les entreprises qui ne respectent pas lequotat du nombre handicapés) de 2013 à 2016 .
Réponse de le 12/12/2016 à 9:52 :
@handicapé, Bonjour,
Taper dans les caisses des handicapés ce n'est déjà pas très glorieux, mais c'est monnaie courante. Il en est de même avec l'argent des "radars" où le majeure partie part en dépenses fumeuses mais pas en investissement pour la sécurité des automobilistes. Ces deux exemples différents sont loin d'être des spécificités.
a écrit le 10/12/2016 à 16:00 :
De quel modèle sociale parle le petit homme à la couleur de cheveux hors de Prix? Celui de n'inégalité dans le nombre de jours de carence, de la différence du mode de calcul pour la retraite, du statut privé, fonctionnaire, assimilé de l'injustice entre les divers branches de travail? Il y a ni égalité, ni fraternité C'est plus du genre ça dépend de l'accord ou ça dépend si ça date de la reconstruction de l'après-guerre et du travail du CNR. Mais ça va pas mieux d'ailleurs il est parti le petit homme.
a écrit le 10/12/2016 à 15:45 :
L'Etat Providence ou le modèle social français est mort Monsieur Hollande. Ayez le courage de dire la vérité ! Le système actuel n'est plus finançable. Il faut réformer en profondeur la Sécurité Sociale.
a écrit le 10/12/2016 à 15:20 :
Depuis près de 5 ans, François HOLLANDE, spécialiste de l’enfumage et des basses manœuvres ment aux français de façon éhontée, scandaleuse et cynique. Je voudrais lui rafraîchir la mémoire…….

Avant de parler de maintenir le modèle social, je reviens sur son bilan économique :
1. Quid du déficit français sur le PIB : prévisions 2016
a. France : le plus élevé de la zone (3,3%), après l’Espagne (4,6%)
b. Allemagne : excédent budgétaire de (+0,6%)
2. Dépenses publiques :
a. France : 56,8 % du PIB, le plus haut de la zone Euro après la Finlande (57,3%)
3. Dépenses sociales :
a. France : CHAMPIONNE DU MONDE avec un taux de 31,5 % du PIB, contre 23,8% en 2011…..
b. En 2011 : Italie : 20,5 %, Al
c. En 2014, la sécurité sociale, cette fierté érigée en vache sacrée, a englouti presque la moitié des dépenses publiques
4. Dette publique :
a. France : 2013 = 1827 Mds
b. France 2016 = 2170 Mds (près de 100 % du PIB).
c. F ; hollande a déclaré dans son message de renoncement à se présenter à la présidentielles, je cite « la dette a été préservée » je m’étrangle……..
5. Croissance :
a. France : 2016 1,3 %, 2017 :1,3%, 2018 : selon BDF : 1,7 % ……je suis étonnée que la BDF ne nous a pas fait de prévisions pour 2030 et 2040……dans la mesure ou en 2016, le gouvernement a revu ses chiffres 4 à 5 fois en cours d’année
6. Chômage : c’était l’engagement présidentiel « D’INVERSER LA COURBE DU CHOMAGE » :
a. France : depuis 2012 : plus 550.000 chômeurs
b. Allemagne : réduction de 455.000 chômeurs
c. Royaume Uni : réduction de 952.000 chômeurs
d. Espagne : réduction de 1.390.000 CHÖMEURS
7. Je ne parle même pas du nombre de fonctionnaires dont F. FILLON, veut réduire le nombre :
a. Quand l’Allemagne compte 50 agent de la fonction publique pour 1.000 habitants, la France en a elle : 90 …….résultat : la masse salariale de la fonction publique française avale 28 % de la dépense publique
b. Parlons un peu de l’absentéisme dans la fonction publique : à titre d’exemple : Bouygues : 3,80 %, BNP : 2,15 %......taux moyen des communes : 11,80 %
c. Voulez-vous que nous abordions le sujet des Régimes Spéciaux : EDF,SNCF, RATP…..je vous propose un nouveau rendez-vous…..regardez simplement les affres des transports parisiens en cette fin d’année …notamment à la S NCF ……la messe est dite.
a écrit le 10/12/2016 à 15:16 :
@BA : Tout à fait d'accord. La gabegie a tous les étages menace bien davantage la modèle social français. Il faut remettre de l'ordre dans tout cela et Fillon a raison de faire en sorte que l'on revienne a un modèle social finançable. C'est cela qui assurera sa survie !!!
a écrit le 10/12/2016 à 14:19 :
On peux dire aussi qu'il n'a rien fait pour rerembourser les soins dentaires que M. Fillion avait capitalisé. Par ailleurs, la loi El Kommeri ne porte-t-elle pas atteinte au modèle social français?

Quel hypocrite...
a écrit le 10/12/2016 à 13:32 :
J'espère que l'on décomptera les prises de paroles de ce monsieur du temps socialiste lors de l'élection.

On pourrait prsque croire qu'il se positionne en embuscade pour se présenter vers mars une fois que la gauche se sera désintégrée par les primaires.
a écrit le 10/12/2016 à 13:29 :
Le modèle social, il fallait le défendre devant les électeurs français. Trop courageux, sans doute.
Réponse de le 10/12/2016 à 19:07 :
Bonjour
Vraiment beaucoup de sectarisme et de caricatures frisant le ridicule dans de nombreux commentaires. Fort heureusement les articles de La Tribune permettent de prendre un peu de hauteur.
Il n'est pas interdit ni ringard de faire preuve d'objectivité quelques soient ses opinions politiques
Réponse de le 10/12/2016 à 23:22 :
YES, YES, YES. D'accord avec toi, c'est un pétochard. +100.
a écrit le 10/12/2016 à 13:02 :
Pour mémoire Monsieur Hollande , notre modèle social n'est plus financé. 2100 milliards
de dettes plus 100 milliards de plus chaque année pour boucler le budget de l'état. Les comptes de la sécu ne sont pas équilibrés contrairement à ce que dit Madame Touraine. D'ailleurs , dès que le montant de la dette est trop élevé, les gouvernements transfèrent la dette à la Cades (organisme chargé de récupérer la dette de la SS 90 milliards actuellement).
Monsieur Hollande, si vous souhaitez conserver le modèle social, il faudra procéder à d'importantes réformes sinon , la SS disparaîtra. Fillon a raison mais il lui faudra beaucoup de pédagogie pour expliquer la gravité de la situation. Monsieur Hollande, un homme d'état doit dire la vérité et pas tenter de récupérer des suffrages en faisant de la démagogie.
Réponse de le 11/12/2016 à 12:23 :
La caisse de la dette sociale C A DE S est à 160 Milliards d'eur, avant les déficits de toutes les années à venir, chaque année, financée très partiellement par la C.R.D.S, et l'essentiel financée par l'emprunt : les taux augmentent, cette dette va donc flamber et sa charge annuelle de remboursement avec, COMME CELLE DE L ETAT. Quinquennat à venir MARQUE PAR L ETRANGLEMENT DES FRANCAIS PAR LA DETTE 100% DU PIB ANNUEL ET 130% DANS 4 ANS.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :