Gilets jaunes : 30% des TPE et PME craignent de disparaître si le mouvement perdure

 |   |  410  mots
(Crédits : VINCENT KESSLER)
Selon une étude réalisée par la Confédération des petites et moyennes entreprises (CPME) réalisée entre le 4 et le 7 décembre auprès de 1.710 dirigeants d'entreprise, 62% des PME et TPE (toutes zones géographiques et tous secteurs confondus) ont été touchées par le mouvement des "gilets jaunes" et 34% des dirigeants ont constaté une perte sur leur chiffre d'affaires.

La Confédération des petites et moyennes entreprises (CPME) s'est alarmée vendredi des conséquences des manifestations et blocages des "gilets jaunes" sur l'économie des TPE et PME. Si la paralysie du pays se maintenait, l'impact serait désastreux et irréversible sur l'économie", indique la CPME dans un communiqué,

62% des TPE et PME touchées

Pis, selon une étude réalisée par la confédération entre le 4 et le 7 décembre auprès de 1.710 dirigeants d'entreprise, 30% des dirigeants interrogés craignent "pour la survie de leur activité si le mouvement devait perdurer". 62% des PME et TPE (toutes zones géographiques et tous secteurs confondus) ont été touchées par le mouvement des "gilets jaunes" et 34% des dirigeants ont constaté une perte sur leur chiffre d'affaires.

Plus précisément, plus de la moitié des TPE et PME touchées sur leurs ventes ont constaté des pertes de plus de 10% de chiffre d'affaires du mois de novembre et pour neuf entreprises concernées sur dix, ces pertes ne pourront pas être compensées au cours des prochaines semaines. Les TPE et PME ont également observé un impact du mouvement sur les retards de livraison (33%) ou sur les reports d'investissements (13%).

Par ailleurs, 43% des dirigeants interrogés se disent "partagés vis-à-vis du mouvement", 33% y sont hostiles tandis que 20% y sont favorables.

Achats en ligne en hausse

La situation inquiète Muriel Pénicaud. La ministre du Travail a appelé vendredi les consommateurs à privilégier pour leurs achats de Noël les "petits commerces" plutôt que les géants de la distribution en ligne.

"Je ne sais pas si tout le monde se rend compte de l'impact économique de ce qui est en train d'arriver", a commenté Mme Pénicaud sur CNews. "Aujourd'hui ce qui m'inquiète c'est la situation du petit commerce". Les Français, "parce qu'ils ont peur, ils ne vont pas dans les petits commerces", et font "massivement" leurs courses sur des plateformes comme Amazon, a déploré la ministre.

"On a tous la responsabilité de continuer à aller dans les petits commerces, spécialement en ce moment, qui sont très touchés par ces mouvements. Parce que sinon on va perdre des emplois" dans ce secteur, a-t-elle ajouté.

Selon un sondage Perifem/Opinionway paru mercredi, 43% des consommateurs affirment qu'ils vont privilégier les achats en ligne plutôt que dans les commerces physiques, à cause de la crise des "gilets jaunes".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/12/2018 à 1:17 :
A ceux qui critiquent les gilets jaunes en disant qu’ils vont provoquer la fermeture de petits commerces. Ceci est un mauvais argument dont se sert l’état !!
Les difficultés des petits commerces est bien antérieur au mouvement des GJ d’où les mise en place de multiples plan de sauvetage de cœur de ville qu’on a laissé mourir .
Le premier responsable des faillites des entreprises est l’état avec ses taux de taxation record et le devoloppent de zones commerciales a outrance qui lui ramene un maximum de pognon !! 😡
À fin septembre 2018 ( donc avant les GJ ) , 53496 défaillances d’entreprises sur 12 mois !! ( chiffre banque de France )
L’etat a sa part de responsabilité !
Un drame muet dont on ne parle pas , on murmure 180 suicides par an d’artisans ou petit commerçants écrasés par les charges..😡 l’etat est responsable de ces deces !
Donc il y a peut être des commerçants qui se plaignent de l’action des gilets jaunes mais nous sommes aussi de nombreux commerçants , artisans à remercier les Gilets Jaunes pour leur action courageuse. Nous sommes nombreux à penser qu’ils se battent pour notre pouvoir d’achat à tous . Nous sommes nombreux à penser que c’est l’état avec ses actions et ses charges qui mène à la perte de nos petits commerces . Nous sommes nombreux à constater que plus les français perdent du pouvoir d’achat, moins les clients peuvent venir se faire plaisir dans nos commerces !!
Donc merci de ne pas accuser les gilets jaunes de mettre en péril nos commerces , car nous sommes de nombreux petits commercants a affirmer , que c’est l’état qui nous met chaque jour un peu plus en péril !!!😡
De nombreux petits artisans et petits commerçants sont Gilets jaunes ou continuent d’être à leur côté et à les soutenir, face à un pouvoir qui ne se préoccupe pas d’eux , mais ne voit que les pertes des très grosses entreprises .
Le sort des petits commerces sert à sensibiliser l’opinion publique, mais l’état riposte avec force pour défendre les % de perte des sociétés du cac40.
Merci aux gilets jaunes pour vos sacrifices et votre courage dans un combat qui doit rester pacifique .
a écrit le 10/12/2018 à 12:24 :
Les pannes de carburants prennent de l'ampleur, aucun média n'en parle.
a écrit le 10/12/2018 à 11:35 :
Ah bon , j'étais sur le point de croire que 80 % des français soutenait les gilets jaunes.
Peut être qu'au chômage, ils auront alors le temps de les soutenir au milieu des ronds points.
Au moins, ils pourront récupérer une partie des taxes et impôts tant décriés pour payer leurs allocations chômage. La boucle est bouclée et les déficits à venir on paye comment ....
a écrit le 10/12/2018 à 6:09 :
Effectivement, c'est crucial en cette période pour toutes les entreprises, petites et moyennes mais plutôt que de se lamenter elles n'ont qu'à s'adresser au vrai responsable de cette situation, Macron. Celui qui va aller se balader en avion polluant, au Maroc, pour signer le Pacte des Migrations, sans demander l'avis à personne.
a écrit le 09/12/2018 à 20:06 :
Bonjour,
Je suis retraitée, quasiment toutes les revendications ont été dites depuis 1 mois sauf que : Puisque la Sécurité Sociale se porte bien maintenant d'après le gouvernement pourquoi ne pas supprimer toutes ses retenues sur les boites de médicament, radiographies, kiné, soins infirmiers, bref tous les soins médicaux.
Je pense que c'est une chose très importante, mon mari qui touche 770€/mois (retraite invalidité) y laisse 700€/an avec ces retenues. Y en a marre!!!!!!! Je vous en supplie prenez cette revendication au sérieux, ce serait un bien pour tous!!!! Très cordialement.
Mr & Mme LECTEZ
Réponse de le 10/12/2018 à 10:01 :
Peut être parce que l'on traine une dette de la SS de 150 milliard d'euros avec tous les déficits cumulés depuis 1996 et qu'il faudrait penser à rembourser car nous payons des intérêts dessus. Et oui, votre comportement à vouloir conserver vos acquis va nous mettre dans le trou. Mais ce n'est pas grave, ma génération (j'ai 35 ans) paiera pour vous qui ne cessez de vous plaindre.
Mes parents ont à eux deux 1450 € de retraite de commerçants et bizarrement, je ne les entends pas se plaindre... Une raison à ces retraites basses. Les cotisations de l'époque avec 4 ou 5 actifs par retraités n'étaient pas suffisantes pour faire face à l'avenir. En clair, il aurait fallu que votre génération, lorsqu'elle travaillait, paie plus de cotisations retraite pour constituer un matelas permettant de ne pas avoir de déficit. Mais cela n'a pas été la cas et je ne vois pas pourquoi ma génération doit payer pour vous alors que nous aurons beaucoup moins de droit que vous (aujourd'hui, un retraité conserve 50 à 60 % de salaire, en 2050 quand viendra mon tour, un retraité ne touchera au mieux que 40 % pour des cotisations bien plus fortes)
Peut être qu'il va falloir ouvrir les yeux. En Europe, nous sommes le 3ème pays le moins inégalitaire... alors arrêtons de toujours se plaindre, regardons la situation en face et cessons de nous voilez la face !!!
a écrit le 09/12/2018 à 11:48 :
Et bien voilà, on l'aura notre baisse d'émissions de CO2 pour l'année à venir
Si on ferme 30% des PME/TPE, ca fera moins de consommation énergétique, les gilets jaunes seront mis au chômage et resteront chez eux, consommeront moins, et donc pollueront moins.
La solution magique !
Plus de Gilets Jaunes = Baisse des émissions de CO2
Quel beau pays :-)
a écrit le 09/12/2018 à 11:26 :
Il est dommage que les gilets jaunes ne comprennent pas qu’ils se pénalisent eux mêmes . Lorsque les PME et TPME les licencieront, le mal sera déjà fait.
a écrit le 09/12/2018 à 9:34 :
Quelle est la part des gilets jaunes et de la situation globale la dedans?

Vraiment nocifs ces gilets jaunes, ils impactent l'activité jusqu'en chine
https://www.latribune.fr/economie/international/chine-nouveaux-signes-d-un-ralentissement-economique-800436.html

Moi aussi j'aurai pu faire sondeur ou éditorialiste, mais j'ai préféré faire lapin, lapin, c'est trop bien.
Réponse de le 09/12/2018 à 18:27 :
Les gilets jaunes sont les portes paroles d'une révolution qui gronde,il faut augmenter le SMIC et le pouvoir d'achat, remettre l'ISF.la valeur travail n'existe plus car ne rien faire et l'on se retrouve a salaire égal?? pourquoi se lever le matin ?Macron est un président biscuit,il se mouille et disparaît.tous en marche contre l'injustice financière
a écrit le 09/12/2018 à 9:29 :
Si les Gilets Jaunes arrivent à se faire entendre, et que le peuple reprends le pouvoir, on peux imaginer une législation qui rééquilibre tout ça.
C'est dingue de penser que les Amazon s'enrichissent sur le dos des petits commerçants, sans payer de taxe depuis tant d'années, puis d'accuser les Gilets Jaunes de la situation.
Qu'Amazon fasse son beurre ce Noël ci, on en reparle pour après !!
a écrit le 09/12/2018 à 7:49 :
Grâce au GJ, Amazon qui ne paie quasiment pas d’impots en France en important de Chine ( super l’empreinte carbone) se fait des co......en or au détriment des petits commerçants qu’ils empêchent de travailler
J’etais plutôt pour leurs revendications au début mais le message est passé et qu’on arrête le niaisage au plus vite comme on dit au Québec
Idem pour Facebook qu’ils utilisent principalement
a écrit le 08/12/2018 à 19:55 :
Amazon se frotte les mains.
En quelques semaines , les gilets jaunes vont créer plus de chômeurs que les terroristes.
Réponse de le 09/12/2018 à 19:58 :
Gilet jaune pendant, rire jaune après.
a écrit le 08/12/2018 à 19:52 :
Les vacances approchent et d'ici peu on va surtout parler du manque de neige dans les
stations et ces gilets jaunes sauteront tous dans leurs SUV pour battre un nouveau record de kms de bouchons . Tout ce qui est excessif est insignifiant
a écrit le 08/12/2018 à 19:35 :
macron doit s exprimer la semaine prochaine. et, si cet individu nous fait du bla bla ou n annonce rien de pragmatique, sinon des demi mesures. Tout cela va mal finir.
JOYEUX NOEL sous les lacrymos en perspective avec la rage qui se transformera en haine radicale. Bonne année....
a écrit le 08/12/2018 à 17:26 :
les 2/3 des partons de PME ne sont pas hostiles au mouvement des gilets jaunes, ce qui peut se comprendre parce qu'elles bouffent aussi des taxes en quantité et que les patrons des petites boites ne sont pas à l'abri de finir SDF.

Et si 43% ont un avis mitigé c'est parce que le mouvement les impacte autant qu'il leur donne un espoir.

On en rencontre pas mal sur les blocages de ces patrons.
Réponse de le 08/12/2018 à 18:29 :
quelqu'un disait (peut-être pour les grandes entreprises) qu'ils avaient 200 versements divers à faire vers divers destinataires dans l'année, presque 1 par jour ouvrable. Un progrès a été de ne plus demander 12 fois un formulaire qui ne changeait pas, ça avance (à la vitesse de l'escargot). Chaque administration a besoin de 'papiers' pour fonctionner et valider sa présence, sinon pourrait disparaitrait car "inutile".
Réponse de le 08/12/2018 à 19:57 :
Pour les employeurs en 2019 environ 40 milliards :

Le CICE va être transformé en baisse de charge en 2019 pour les employeurs coût pour l’État environ 20 milliards et elle sera définitive.Et le projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2019 ou PLFSS 2019 prévoit le report d'une partie des réductions de charges patronales qui devaient entrer en vigueur en janvier 2019. Détail des conséquences de la mesure qui a été définitivement adoptée par l'assemblée nationale, le 3 décembre 2018.Le cout est la encore d'environ 20 milliards.Le CICE et le CITS, crédit d'impôt de taxe sur les salaires, seront transformés en allègement de charges patronales d'assurance maladie.
Actuellement, les cotisations patronales d'assurance maladie s'élèvent à 13% (taux 2018). En 2019, les employeurs bénéficieront d'un taux réduit de 7% pour tous les salariés qui entrent dans le périmètre de la réduction générale de cotisations patronales ou réduction Fillon.Les salariés concernés sont les mêmes que ceux qui permettent à leur employeur de bénéficier du CICE ou du CITS. Ce sont les salariés qui gagnent moins de 2.5 fois le SMIC soit 3 746,17€ au taux applicable en 2018.Cet allègement de charges devrait bien s'appliquer dès le 1er janvier 2019. En janvier 2019, seules la baisse de cotisations patronales d'assurance maladie de 6% et l'intégration des cotisations de retraite complémentaire et AGFF dans la réduction Fillon entreraient en vigueur.
a écrit le 08/12/2018 à 13:55 :
L'entreprise, comme pourvoyeur de pouvoir d'achat de ses salariés, mais aussi comme contributeur à l'essor économique du territoire, devrait avoir un rôle à jouer dans le dénouement de cette crise. Je pense en particulier à celles qui mettent la priorité au versement de dividendes sur l'investissement. Celles qui ne réinvestissent pas, soit parce qu'elles n'ont pas un business modèle qui le demande, soit les court-termistes, devraient être contraintes à investir dans la force de travail en octroyant une part de leurs bénéfices (quand elles en font bien sur) à leurs salariés avant la distribution de dividendes. Et ca devrait être auditable.
Réponse de le 08/12/2018 à 19:32 :
pour investir dans la force de travail, la fiscalité qui gave toujours les mêmes est réellement à l'opposé de l'investissement surtou pour les grandes sociétés : renseignez-vous ce peut être très interessant !!
Réponse de le 09/12/2018 à 20:08 :
Si je comprends bien, vous ne voulez pas que les propriétaires (actionnaires) se partagent les bénéfices. De quel droit. Dois-je donc comprendre que les propriétaires (actionnaires à 100%) de leurs appartements ou maisons soient délestés de loyer? Mais alors pourquoi investir pour que vous puissiez avoir du travail. Il faut peut être réfléchir avant de dire n'importe quoi.
a écrit le 08/12/2018 à 13:49 :
La ministre montre le décalage entre ses fonctions antérieures de haut!! fonctionnaire dans divers gouvernements puis ses fonctions dans des grands groupes privés et les TPE et PME. Mme la ministre devrait par l’intermédiaire des préfets envoyer une lettre d’encouragement et de remerciements lorsqu’une personne se lance dans l’Entreprenariat à la place la première lettre est un appel à payer. Son soudain souci pour les TPE et PME est indécent lorsque l’on voit le matraque des prélèvements qu’elle a maintenu et amplifié. Les gilets jaunes TPE & PME sont l’aboutissement de cette indécence. Que la ministre comme l’ensemble du gouvernement et des élus ainsi que des oppositions fassent le bilan de leur responsabilité économique et politique dans la situation actuelle de notre pays y compris les partis qui n’ont pas gouverné mais qui pour des ambitions personnelles sont eux ainsi dans l’irresponsabilité de leurs propositions plus électorales que pour le mieux d’une France qui souffre et qui se cabre.
Réponse de le 08/12/2018 à 19:34 :
totalement d'accord et c'est pourquoi je soutiens totalement les gilets jaunes !!
a écrit le 08/12/2018 à 11:51 :
L'objectif c'est bien de mettre la France à genoux. Et la livrer aux lobbies financiers américains et chinois
Réponse de le 08/12/2018 à 19:16 :
Je ne pense pas. Simplement les gens sont mal informés, depuis des décennies, et là c'est grave. L'univers politique en est responsable de tous les bords. Le mouvement "gilets Jaunes" en est le reflet. La suite .... je ne sais pas, c'est dramatique pour tout le monde . Je me demande si ce mouvement aura des répercutions d"ampleurs, hors de nos frontières ? Je ne sais pas. Macron 2.0 ... j'ai des doutes.
a écrit le 08/12/2018 à 10:47 :
ah, les petits commerces, les petites boites!!
on les met en avant quand ils s'agit de creer de l'emploi, d'eviter que les centres villes se desertifient et tout le reste!
puis on sort un bon gourdin, on leur tape dessus a gogo, on colle des impots sans noms localement.......
he oui, dans 30 ans y aura plus rien, sauf amazon, alors faudra faire des taxes gafa refacturees au consommateur!
a écrit le 08/12/2018 à 10:32 :
une politique d irresponsables qui méprisent le peuple ! gouverner contre son peuple voué a l échec.. la royauté fondée sur l injustice ne dure pas .
Réponse de le 09/12/2018 à 20:13 :
A ce jour, le seul qui puisse sauver la France est le père noël. Les gilets jaunes ont déjà fait leurs listes.
a écrit le 08/12/2018 à 10:32 :
une politique d irresponsables qui méprisent le peuple ! gouverner contre son peuple voué a l échec.. la royauté fondée sur l injustice ne dure pas .
a écrit le 08/12/2018 à 10:29 :
Suite. Je précise que cette augmentation du prix de l'énergie doit être compensée pas une baisse du cout du travail, à niveau constant, jusqu'à un certain seuil et avec une allocation universelle pour respecter l'équité. Il faut en débattre.
Réponse de le 08/12/2018 à 15:47 :
Cela fait des années que vous répétez la même rengaine complètement dépassée.
a écrit le 08/12/2018 à 10:22 :
Toute la France disparaitra si on n'applique pas la note n°6 du CAE. Mais qui le comprendra, car cela implique d'augmenter le prix de l'énergie. Discutons en.
Réponse de le 08/12/2018 à 19:37 :
la note pour augmenter le prix de l'énergie est ce qui a fait exploser les français : ceux ci n'ont pas les moyens de gaver les gens comme vous !!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :