"Gilets jaunes" : Macron annule la hausse des taxes sur les carburants

 |   |  424  mots
(Crédits : Dylan Martinez)
Suspendue pendant six mois mardi, la hausse des taxes sur les carburants prévue pour le 1er janvier est désormais annulée pour l'année 2019.

Les augmentations de taxe sur les carburants prévues pour le 1er janvier 2019  ne sont plus suspendues pendant six mois comme le gouvernement l'avait indiqué ce mardi, mais "annulées pour l'année 2019", a indiqué ce mercredi soir sur BFM TV le ministre de la Transition écologique François de Rugy.

"Comme ça, pas d'entourloupe"

"Comme ça il n'y a pas d'entourloupe. Le président (Emmanuel Macron) je l'ai eu au téléphone il y a quelques minutes. Il m'a dit: : "les gens ont eu l'impression qu'il y avait une entourloupe, qu'on leur disait c'est une suspension mais hop ça reviendra après", a ajouté le ministre lors d'un débat avec des "Gilets jaunes".

Ce mardi, le gouvernement avait suspendu pour six mois la hausse prévue le 1er janvier 2019 de la taxe carbone sur l'essence le fioul et le diesel. Au coeur des revendications des "gilets jaunes" depuis le début du mouvement, la hausse prévue s'élevait à trois centimes sur l'essence et à six centimes sur le diesel.

Trois mois de débats

"On met tout sur la table pendant les débats que nous avons proposés, les trois premiers mois de l'année (...) et ensuite on tire les leçons de ce débat. Est-ce qu'il y a d'autres moyens ? Est-ce qu'il faut poursuivre la taxe ? Tout ça on le mettra en débat", a aussi expliqué François de Rugy. Le Premier ministre avait défendu dans l'après-midi à l'Assemblée sa décision d'un abandon dans le budget 2019 de la hausse de la taxe carbone.

"La hausse de cette taxe est désormais abandonnée dans le PLF (projet de loi des finances) 2019. Elle ne sera pas dans le PLF 2019 et toute solution devra être issue du débat", a dit en conclusion des débats Edouard Philippe.Il n'avait pas exclu plus tôt dans l'après-midi que la hausse soit inscrite dans un budget rectificatif "au printemps", à l'issue des débats conduits en région.

"Le Président de la République et le Premier ministre ont souhaité de concert que la hausse de la taxe carbone prévue dans le PLF 2019 soit supprimée", a fait savoir l'Elysée dans la soirée.

"Le débat citoyen et parlementaire des semaines et des mois à venir devra permettre de trouver les solutions et les financements qui répondront aux enjeux de la transition écologique, solutions qui devront préserver le pouvoir d'achat de nos concitoyens", ajoute le palais présidentiel dans un communiqué.

(AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/12/2018 à 10:58 :
il y a encore 3jours le gouvernement prétendez sous pretexe qu'il n'y avait plus de sous dans les caisse de l'etat pour imposer ses taxes et voila que maintenants il y a de l'argents a distribuer et ce sans qu'il soit a declare au fisc

il se moque des Français en distribuant des miettes

et les retaites et les artisants seront les dindons il se fou de nous
a écrit le 07/12/2018 à 8:35 :
NON AU PACTE DE MARRAKECH SUR L’IMMIGRATION !
Vous pensiez connaître le pire en matière d’immigration ?

Le 10 décembre prochain, Macron veut signer à Marrakech, au nom de la France, le « Pacte mondial pour les Migrations ».

Initié par l’ONU, ce Pacte de Marrakech vise à rendre impossible toute opposition à l’immigration, légale ou illégale, en la présentant comme un fait inéluctable.

Les Etats signataires s’engagent à “recadrer le discours sur les migrations” afin d’en montrer le “rôle positif”. Les médias sont incités à modifier leurs “reportages” et la “terminologie” sur les immigrés, c’est-à-dire tordre le vocabulaire et la réalité, afin de répandre un discours pro-immigration.

Ils étaient déjà passés de “clandestin” à “sans-papier” et de “sans-papier” à “migrant” pour nommer les illégaux. A terme, il s’agira de ne plus pouvoir différencier étrangers et citoyens français.

C’est une véritable trahison de notre souveraineté et un danger mortel pour notre démocratie.

Selon ce « Pacte pour les Migrations », les médias qui s’opposent à la submersion migratoire pourront se voir couper les fonds publics. Et ce, alors que 77% des Français ne veulent plus d’étrangers supplémentaires (étude Ifop, novembre 2018).

Tous les moyens sont mis en avant pour faciliter les flux migratoires, sans tenir compte de l’avis de nos compatriotes.

En le présentant comme “symbolique” et “non-contraignant”, les auteurs de ce Pacte cherchent à éviter tout débat démocratique à son sujet. Mais une fois adopté, il pourra s’imposer de fait aux décisions nationales sur l’immigration.

C’est pourquoi, partout dans le monde, les populations se lèvent et forcent ces « élites » déconnectées à faire machine arrière.

Des pays aussi divers que l’Italie, l’Australie, la Croatie, l’Estonie, l’Autriche, la Hongrie, la Slovaquie, la Pologne, la Suisse, la République Tchèque ou encore les Etats-Unis ont déjà annoncé leur refus de le signer.
https://damocles.co/non-pacte-marrakech/
a écrit le 06/12/2018 à 20:07 :
Cela reste une entourloupe puisque l’annulation prononcée, c’est uniquement pour 2019 !!! On reverra donc ces taxes dans le budget 2020.... Restent à annuler, le 80 Km/h sur les routes avec retour aux 90, et la hausse de la CSG ....
a écrit le 06/12/2018 à 18:29 :
Si les gilets jaunes n'étaient pas intervenus...Macron et ses sbires auraient continués comme si tout allait bien.
En conclusion, tous ces gens sont complètement hors sol et n'ont donc aucune vision des réalités quotidiennes des français. Mais à quoi servent donc tous ces députés.....
Réponse de le 06/12/2018 à 21:47 :
Il y avait hier sur les plateaux TV un ex-conti, très "offensif" .

Il a expliqué que tant que les salariés avaient respecté les formes, personne n'avait voulu leur parler pendant des mois.

Un jour ils ont "saccage" une préfecture et en 3 heures ils ont obtenu l'entretien qu'ils demandaient.

In fine on sait comment s'est terminé Conti. Les employés ont accepté des baisses de salaires et se sont finalement retrouvés tous licenciés avec des allocations chômages abaissées par rapport à celles auxquelles ils auraient pu prétendre en première instance.
Réponse de le 07/12/2018 à 9:21 :
"Mais à quoi servent donc tous ces députés..." à rien comme disait Coluche dans le schmilblic.
a écrit le 06/12/2018 à 15:44 :
Tout observateur honnête de la vie politique devrait admettre que c’est le programme présidentiel présenté en 2017 par François Asselineau qui répond le mieux aux aspirations des « gilets jaunes ». Notre programme prévoit en effet notamment :

de porter immédiatement le SMIC mensuel à 1 300 euros nets pour 35 heures hebdomadaires travaillées, soit une hausse de 12,7 % par rapport au niveau actuel de 1 154 euros (qu’une députée LREM ne connait d’ailleurs même pas). Cette hausse sensible du SMIC serait tout à fait raisonnable compte tenu de la perte de pouvoir d’achat massive des classes moyennes ces dernières années et du recul constant de la part des salariés au profit du capital dans le partage de la valeur ajoutée des entreprises. Elle resterait encore bien inférieure à la hausse de 35 % du SMIG, ancêtre du SMIC, décidée à la suite des événements de mai 1968 ;

d’instaurer le référendum d’initiative populaire, avec des modalités qui ne le rendent pas impraticable et qui permettent aux Français de s’exprimer sur tous les sujets ;

de réaliser trois grands débats suivis de référendums : 1°) sur l’énergie et la transition écologique, 2°) sur l’immigration et 3°) sur la dette, qui ne cesse d’enfler à la mesure des
déficits publics que l’État tente, en vain, de combler par de nouveaux prélèvements ;

de faire sortir la France de l’Union européenne et de l’euro, par application de l’article 50 du Traité sur l’Union européenne, afin de rendre aux Français leur droit inaliénable à choisir eux-mêmes leurs politiques publiques, et afin de pouvoir casser la spirale fatidique qui entraîne les Français vers la ruine.
https://www.upr.fr/actualite/moratoire-sur-la-hausse-des-taxes-et-du-prix-de-lenergie-trop-peu-et-trop-tard-pour-francois-asselineau-dont-le-programme-presidentiel-est-le-seul-a-pouvoir-apporter-une-reponse-de-fond-a-la-crise/
Moratoire sur la hausse des taxes et du prix de l’énergie : trop peu et trop tard pour François Asselineau dont le programme présidentiel est le seul à pouvoir apporter une réponse de fond à la crise des « gilets jaunes »
Réponse de le 06/12/2018 à 16:27 :
encore augmenter abusivement le smic alors que le nombre d'heures prestées n'est pas assez élevé en france (il faudrait 48 heures REELLEMENT prestée,s à raison de 6 jours prestés de 8 heures effectives + 1 heure consacrée aux pauses, au déjeuner) et que les salaires sont beaucoup trop élevés et qu'il faudrait les abaisser drastiquement pour que les entreprises retrouvent de la compétitivité ? Ainsi qu'abaisser les retraites dispendieuses et supprimer les "aides" et autres "allocations" (dont les allocations familiales et "de rentrée" - que ceux qui veulent faire des gosses aient le courage de les assumer financièrement). Vous êtes fou ou vous voulez continuer à couler ce qu'il reste des lambeaux de la france ?
Réponse de le 06/12/2018 à 16:42 :
@Réponse de à gédéon

J’espère que tu montres l'exemple.
a écrit le 06/12/2018 à 14:38 :
Quel manque de courage!
La France est endettée jusqu'au cou ...elle va donc s'endetter un peu plus.....les taux augmentent doucement
Macron doit faire un référendum et partir comme de Gaulle... ça aurait de la gueule!
Réponse de le 07/12/2018 à 3:33 :
Vous voyez ce fanfaron demissionner ?
La soupe est bonne et la retraite qui ira plus tard au terme de son " mandat".
Remarquez les guillemets.
Retraite bien entendu aux frais des citoyens.
Réponse de le 07/12/2018 à 9:24 :
Pour le moment il s'occupe de la moquette de l'Élysée avec Brizit il a juste le temps d'aller signer le Pacte machin sans s'occuper de l'avis des français, comme d'hab.
a écrit le 06/12/2018 à 14:30 :
Annuler la piqure de la CSG de suite . Réaction épidermique à son installation. Médicamenté, j'ai trouvé le vaccin, analyser tous les microbes qui m'empêcher de bien vivre ,j'ai mis un pansement sur le schoping, le virus des jeux (quinté ,loto le plaisir des petits vieux...) le mal de transport (voiture)
bientôt je marcherai à pied mais c'est bon pour la santé (on le dit)
Aujourd'hui, j'ai pris ma température. Je suis guérie.
Malheureusement, les victimes en cette fin d'année se sont déclarés : la grande distribution, le PMU (pertes et obligés de se modifier au 1er janvier) et dans quelques années le secteur automobile ! Merci aux politiques au lieux d'avancer on recule
a écrit le 06/12/2018 à 14:29 :
cette taxe n'est qu'une goutte d'eau dans l'océan des prélèvements record (mondial) d'un Etat obèse qui détruit l'économie française. Macron n'a rien changé, il empire les choses. Les français ne sont pas contre l'écologie, ils ne supportent pas qu'un Etat qui prélève 1000 milliards prélève encore plus au nom de l'écologie, c'est malhonnête. Il serait temps que les médias (dont certains accusent les français d'être contre l'écologie, un comble) dénoncent ouvertement cette tromperie d'un Etat obèse et malhonnête.
Réponse de le 07/12/2018 à 9:27 :
Les médias pour la plus grande part ne vivent que grasse aux subventions payées par le contribuable, les impôts, ils ne vont donc pas mordre la main qui les nourris. pour cela, il vaut mieux raconter n'importe quoi et faire de la propagande pour leur Maître.
a écrit le 06/12/2018 à 14:17 :
Macron paie le prix fort, son achat acharné de Hulot : Surtaxation du Carbur, NDD, Nucléaire, recherche pétrolière, interdiction du glyphosate sans formule de substitution. Macron était sur la ligne opposé de Hulot, sur tout çà, mais ce dernier s'est fait acheter au prix fort. Pourtant Hulot possède 6 autos au carbur, produit des produits avérés toxiques Uschuyaya avec en plus perturbateurs endocriniens et huile palme, et utilise souvent l'avion, plutot que le bateau à voile.
a écrit le 06/12/2018 à 13:57 :
nuancé pour cette annulation pour l année 2019 seulement ! ? la pédagogie laisse perplexe. et irrite ! quant a ISF son . établissement se fait attendre. les agriculteurs (groupement agriculture paysanne ) vont revetir le gilet jaune.. rien nest fait pour les (petits) éleveurs
a écrit le 06/12/2018 à 13:32 :
Il est grand temps que les Français annulent definitivememnt Macron, ... pour le bien de la France et de L`Europe.
a écrit le 06/12/2018 à 12:30 :
Et la Taxe Nouvelle Macron, VOTEE, Cartes Grises ! 2019, 3 eur pour 80 Millions d'euros, puis 2022, 32 eur pour 1 Milliard d'Eur/An
a écrit le 06/12/2018 à 12:10 :
Annulée dans le PLF2019 il dit simplement...rien de plus, donc rendez vous au PLF 2020 ou elle fera son retour, sous une forme ou une autre!
Réponse de le 06/12/2018 à 20:05 :
Avec l'abandon, le trou budgétaire il est maintenant et rien n'est prévu dans la loi de finance pour le compenser.
Un bon moyen et efficace politiquement aurait été le retour de l'ISF mais Macron a fait savoir qu'il le refusait.

Donc ce sera pris sur le budget général...
Exemple: Il y a une réforme prévue qui en 2019 permettra de ponctionner 1.2 milliards € supplémentaires sur les APL...
Avec ou sans taxe carbone elle aurait été prélevée, mais ça donne une idée du degré de ..... rie de ce gouvernement.
a écrit le 06/12/2018 à 11:27 :
monsieur le president s v p
aretez d'inventer des taxes et de nouveaux impots.
reindustrialiser la France et le pleine emploi reviendra
et surtout debarasser les ministeres de ses haut fonctionnaires
incapable de reformer la nation
installer leur bureaux dans les campagnes profondes par cycle de 5ans
a écrit le 06/12/2018 à 11:13 :
Macron a eu le courage de dire stop a un Philippe qui devenait incontrolable dans sa rigidité.Depuis 18 mois,la politique initiée par Philippe va droit dans le mur.Macron siffle la fin de la récréation.Bravo!
Réponse de le 06/12/2018 à 11:51 :
Pourquoi inversez vous les rôles? Dans la V ème république, le PM applique les instructions données par le PR. On voit bien qu' Ed. Philippe n'agit pas comme il le voudrait. ( on ne l' a pas forcé à accepter la place de PM!!!!)
Réponse de le 06/12/2018 à 12:13 :
Excusez, mais franchement qui pourrait croire que le PM ait de l'autonomie....le PM applique uniquement ce que lui demande, lui ordonne le PR... c'est juste son exécutant....et là un exécutant exemplaire dans sa bêtise!
Réponse de le 06/12/2018 à 12:14 :
Excusez, mais franchement qui pourrait croire que le PM ait de l'autonomie....le PM applique uniquement ce que lui demande, lui ordonne le PR... c'est juste son exécutant....et là un exécutant exemplaire dans sa bêtise!
Réponse de le 07/12/2018 à 9:36 :
Ce n'est pas pour les défendre, mais Macron et Philippe sont dans le même bateau France parce qu'ils sont obligés d'appliquer les GOPÉS Grande Orientation de Politique Économique imposées par Bruxelles, tout le reste n'est que palabre. Et comme le Macron est un européiste mordu, il fait ce que la commission lui demande et il en rajoute avec les COP diverses et avariées. Et maintenant, le bateau France tangue de plus en plus.
a écrit le 06/12/2018 à 11:06 :
Ils ont eu peur et ils le peuvent.

Les LREM essayent de faire passer en force la feuille de route des marchés financiers européens dans un pays qui a voté non au référendum à 55% sur la constitution européenne et à qui on leur a quand même imposé.

Sarkozy s'est fait éjecter pour ça, Hollande aussi...

Mais ils vivent sur quelle planète bon sang !?
a écrit le 06/12/2018 à 11:04 :
Le seigneur Emmanuel 1 premièr un comptable féodal ils taxe la farine ils niais plus de pain ils vire au jaune
a écrit le 06/12/2018 à 11:00 :
Il faut distinguer le fond de la forme. Sur le fond, les taxes sur les carburants fossiles ne devraient pas être supprimées, mais maintenues voire augmentées. A condition, toutefois, que ces taxes dites "écologiques" soient véritablement consacrées à l'indispensable et inéluctable transition écologique et pas à des gaspillages éhontés (rafistolage du rafiot charles-de-gaule, construction d'un epr brinquebalent qui ne vaudra jamais rien, dépenses militaires etc etc). De toute manière, la transitioné cologique est un besoin absolu car les énergies fossiles sont loin d'être inépuisables et, à moins de se lancer vite et fort, à marché force, dans les énergies réellement propres et renouvelables (éolien, éolien maritime, hydraulique, géothermique et solaire), la france restera encore, comme toujours, engoncée dans son moyen-âge énergétique. Mais bon, comme le pays et ses habitants ont l'habitude d'être complètement arriérés par rapport aux pays civilisés et développés et qu'ils sont des habitués du nivellement par le bas... La forme, ensuite... Une fois de plus, macron et le france sont à nouveau totalement ridicules et la risée du monde entier; C'est quoi ce soi-disant dirigeant qui baisse son froc dès qu'il y a deux poignées de loosers dans les rues. Des gens qui feraient bien mieux de bosser pour gagner honnêtement leur vie, plutôt qu'aller emmer... tout le monde 'les gilets jaunes ne sont tout de même qu'une minuscule frange - fange ? - de la population globale dont la majorité n'a strictement rien à cirer de ce soi-disant "mouvement") et de continuer à mendier des "aides" et "accompagnements, en bons assistés chroniques qu'ils sont; Enfin bon... Manu, encore une fois, a prouvé qu'il a depuis longtemps dépassé son seuil de compétences et qu'il aurait mieux fait de rester un petit employé de banque de base. Quant à la france : elle est complètement ridicule et montre, si besoin en était encore, que ce ramassis de piétaille est totalement ingérable et ingouvernable. Si c'est une poignée de crétins décérébrés qui font la loi dans le pays, il est totalement aux mains d'un ramassis de voyous plus fainéants qu'intéressants. Après ça, ce même populo viendra se plaindre que les investisseurs français et étrangers vont voir ailleurs et que la france moyenâgeuse est bien sûr à éviter totalement. Quand un psdt se laisse dominer par la rue et quelques voyous gueulards, non seulement il se ridiculise, il se décrédibilise et montre tout à la fois sa lâcheté et ses très, très étroites limites. La france dirigée par la rue ne vaut pas mieux que les pires des états sous-développés ingouvernables; Mais, finalement, c'est une très juste image du pays. Et de ses habitants.
Réponse de le 06/12/2018 à 11:58 :
Peut être qu'il faut aller vers une transition écologique, mais pas à marche forcée. Vouloir que la population ait des véhicules propres serait compréhensible si les produits alternatifs étaient raisonnables au niveau prix et prêts industriellement. L'électrique en est encore au balbutiement. C'est comme si fin XIX ème siècle dans les rues à Paris on demandait à la population de passer du cheval tirant une charrette à la voiture thermique !!!
Réponse de le 06/12/2018 à 12:20 :
Vos commentaires sot honteux, vos qualificatifs pour le France et les Français encore pire...mais bon des ânes il en faut aussi pour composer un pays...
Vous n'avez jamais pensé que "les fainéants" ne voudraient que travailler dignement avec un salaire qui pourrait leur permettre juste de vivre...Mais cela ne doit pas être votre cas de vivre avec juste quelques euros par mois...
Bien sur, il y a des indécrottables, mais l'immense majorité ne sont que peu à peu de miséreux en puissance, grâce à notre société exemplaire...
Réponse de le 06/12/2018 à 13:41 :
Pas d'accord avec vous ! Il faut assurer une transition énergétique à marche forcée ou elle ne se fera jamais et la france restera toujours dans son moyenâge énergétique, sans aucune souveraineté ni indépendance énergétique. Certes, les français sont les champions mondiaux de l'immobilisme, mais ils se sont remarquablement bien et vite adaptés d'autres transitions, notamment en matière de communications et de télévision. Certes, cela ne leur a demandé aucun effort, ce qui reste donc plus ou moins, à la porte du franchouillard moyen, mais ce n'est pas ce dernier qui doit dicter sa loi. Il est juste bon à aller gueuler dans la rue, jouer les voyous, râler au comptoir du café du Commerce et puis rentrer bien sagement dans le rang en essayant comme toujours d'en foutre le moins possible. Il ne faut même pas lui demander son avis en matière de transition énergétique (après tout, on ne lui a pas demandé son avis pour transformer le pays en une véritable décharge atomique) et mater les casseurs sans la moindre vergogne. Dans bien des cas, les canons à eau et les gaz lacrymos sont beaucoup trop doux et gentils.
a écrit le 06/12/2018 à 10:29 :
Le king vas sauter Jupiter vas mâle voles c est pas bien Avec macron la misère est en jaunes macron une éthique ps traduit pas une réprime fiscale macron le chao des pauvres
a écrit le 06/12/2018 à 10:23 :
Voilà ce qui arrive quant on est psychorigide et autiste. On ne sait pas comment va se terminer le quinquennat mais ce manque de psychologie augure mal de la suite.
a écrit le 06/12/2018 à 10:12 :
Pour l'annonce de nouvelle , les moins bonnes pour son 1er sinistre, les meilleures pour lui.... afin de faire remonter sa cote par rapport a lui! Chacun pour soi, tout pour moi!
a écrit le 06/12/2018 à 9:48 :
transition écologique en ayant vendu la seule entreprise française apte à cette transition Alstom , nous achetons éoliènnes et bientôt trains à l'étranger...
enfin un smic à 1500 euros sur lequel on prélève 300 euros de prélèvements obligatoires: un scandale, un non sens,
Réponse de le 06/12/2018 à 14:06 :
Il faut réfléchir un peu....le gros des prélèvements obligatoires sur les salaires c'est du retour de "prestation" pour les salariés...sécurité sociale, cotisation chômage, retraite, etc...
Alors encore une fois, si on on supprime, soit on peut mettre fin aux prestations soit on prélève ailleurs....donc on tourne en rond...
a écrit le 06/12/2018 à 9:43 :
Pendant ce temps:

L'absence d'augmentation du tarif réglementé d'électricité cet hiver, annoncée par le gouvernement, devra être compensée ultérieurement, a estimé jeudi le PDG d'EDF Jean-Bernard Lévy."A un autre moment, il faudra que les comptes soient faits et que le coût de l'électricité soit traduit dans les factures", a affirmé M. Lévy sur RTL.
les coûts d'EDF.
Réponse de le 06/12/2018 à 10:20 :
tres tres mal venu cette sortie de MR LEVY ,,,,,qu'il supprime lees PRIVILEGES des agents EDF et nous n'aurons pas besoin d'augmentation et SUPPRIMONS AUSSI CETTE COMISSION BIDON POUR LES tarifs de l'électricité qui ns s'est pas encore aperçu qu'il y avait des privileges à abolir
Réponse de le 06/12/2018 à 12:05 :
L'augmentation des prix de l'électricité est due essentiellement à l'ouverture à la concurrence. ENEDIS/EDF doit vendre 25 % de son électricité aux soi disant concurrents à 42 euros le MW/H alors qu'il est facturé aux particuliers clients d'Enedis à 58 !!! Cette ouverture demandée par Bruxelles est une absurdité de plus. Il en sera de même pour la SNCF. L' Infra SNCF devra brader ses péages aux sociétés concurrentes de la SNCF afin de plaire à Bruxelles sinon aucun concurrent ne viendra sur les plates bandes de la SNCF.
Réponse de le 06/12/2018 à 14:41 :
Il faut vraiment etre stupide pour faire de telles déclarations en ce moment.Que Jean Bernard commence par supprimer le CE,et qu'il fasse repasser ses salariés a la durée légale du temps de travail,soit 35 heures.Tant qu'il n'est pas exemplaire,il n'a rien a revendiquer,qu'il fasse le ménage chez lui d'abord.
a écrit le 06/12/2018 à 9:14 :
L'erreur est de consacrer le peu de potentiel d'acceptabilité des réformes sur des réformes mineures, 80km/h, le contrôle technique, la future suppression des chaudières... et les taxes écolos. ces sujets ne méritent pas que l'on dresse le pays contre les réformes. Ceci est significatif de la frilosité des politiques à engager la vraie réforme, celles des dépenses publiques, 1 600 euros par français et par mois, une folie! le reste en découle, la baisse des impôts est possible si et seulement si on baisse la dépense, et les investissements pour être plus propres également. Notons -une fois de plus- que l'on est en droit de s'interroger sur l'impact des 34 milliards du ministère de la transition écologique, lequel est NUL sur la première des priorités, la réduction des émissions de CO2. M.Macron n'est que peu aidé dans sa mission, mais à tout vouloir faire en même temps (pourquoi pas), je crois que le gouvernement a donné une image brouillon de la trajectoire (peut-être délibérément au début pour faire passer les réformes). Soutien à Macron qui tient la barre!
a écrit le 06/12/2018 à 9:03 :
Macron et sa clique n'ont vraiment rien compris, au lieu d'accompagner le mouvement ils continuent à jouer les mesurettes, la confrontation et la peur. M. l'ex-banquier" aurait dû passé plus de temps dans la salle des marchés de chez Rothschild, il y aurait appris le sens du dicton de ceux qui urinent face au vent ! C'est bien de vouloir faire casquer les GAFA mais s'il commençait par faire passer à la caisse les Total, Sanofi, Bouygues etc. etc. en gros tous ceux qui touchent de l'assistanat RSA XXL !
Réponse de le 06/12/2018 à 9:20 :
Et ce sont quoi, les vraies mesures que vous préconisez ? ... le programme électoral de Mélanchon ? celui de Marine Le Pen ?
Prenons un de vos exemple : TOTAL :
Vous voulez taxer cette entreprise sur ses bénéfices à l'étranger ou sur ses pertes en France ? Parce que si votre objectif, c'est que total implante son siège social à Amsterdam, faisons comme vous dite !!!
Nous sommes dans une économie MONDIALE ne vous en déplaise. Mais peut-être, dans votre monde utopique, souhaiteriez -vous que les concurrents de Total, ESSO, CHEVRON et ARAMCO pour n'en citer que 3, paient aussi leurs impôts en France ...!!!??
Réponse de le 06/12/2018 à 11:40 :
Ba tiens, est-ce la mondialisation qui a permis à Total d'acquérir cette taille critique ou le politique Fr qui lui a permis d'absorber Elf pour effacer toutes traces de 50 ans de magouille en tous genres ? Donc Total prospère a l’étranger sans l'aide de la puissance publique . La bonne blague, qu il est beau le monde de Ouioui ! Total reverse env. 50 % de son bénéfice en dividende ce qui donne en moyenne des rendements de 5.5 à 6%, même la Grèce sur son 10 ans n'offre pas ce rendement ! Je suis à cout sur un utopiste en demandant que Total et les autres bénéficiaires de l'aide directe ou indirecte de l’État (donc qui sort de nos poches) paient des impôts ou augmentent fortement les salaires au lieu de verser 50¨% de leurs bénéfices en dividendes :)
a écrit le 06/12/2018 à 8:51 :
Mr DARMANIN annonce que les comptes publiques seront respectés même avec un manque de 4 milliards ... conclusion : les taxes carburants étaient bien pour boucler le budget et non taxes écologiques..
Réponse de le 06/12/2018 à 9:26 :
Sauf que les mesures écologiques ont un coût dans le budget puisqu'il n'y a pas un budget séparé "mesures écologiques" !! il n'y a donc objectivement aucune contradiction... Simplement on ne peut espérer équilibrer le déficit budgétaire, baisser les taxes et augmenter les dépenses en même temps !
Si on réduit les taxes d'une manière générale, il faut admettre qu'il doit y avoir une baisse des dépenses en proportion, sauf à vouloir dépenser aujourd'hui le pouvoir d'achat des générations futures par le déficit :
Alors, vouloir la baisse des impôts, pourquoi pas, mais qu'en pensent les infirmières ? Les étudiants ? les policiers ? etc ...
Réponse de le 06/12/2018 à 11:10 :
@ paysan Encore l'eternel BARATIN ,plus d'impots plus d'infirmieres ,de police . pourquoi la cours des comptes signal depuis des annees les 1200 agences d'etat commissions ou autre qui ne servent à rien cout 18 milliards
pourquoi ces sous prefectures,cette commission economique et sociale ,LE TROP DE MINISTRES .cette secu des mines 5000 agents pas de cotisant Ces priviles aux agents edf quand aujoud'hui mr levy critique la suppression des taxes la liste est tres longue LES Ecoles les hôpitaux n'en font pas partis bien
que par ex dans les hôpitaux la REUNIONITE pour etre mieux cibleE
a écrit le 06/12/2018 à 8:31 :
Le pouvoir des beaux quartiers Parisien pour ne plus être emmerdé ....
a écrit le 06/12/2018 à 8:29 :
Si cette décision avait été annoncée avant le 17 novembre dernier, nous n’en serions pas dans le merdier actuel. Pas faute de l’avoir dit.
Réponse de le 06/12/2018 à 9:28 :
Je pense que LOUIS XVI a eu la même reflexion en 1991... mais c'est facile de refaire l'histoire après !
Réponse de le 06/12/2018 à 9:28 :
Je pense que LOUIS XVI a eu la même reflexion en 1791... mais c'est facile de refaire l'histoire après !

NB Il faut bien lire : 1791
a écrit le 06/12/2018 à 8:18 :
Parfait.
Maintenant, qu'il montre que la République est forte, et qu'elle ne laissera plus les voyous tenir le haut du pavé, comme samedi dernier.
Ce n'est pas bon : ça donne des ailes à tous les jaloux et à tous les petits fachos de gauche comme de droite.
Réponse de le 06/12/2018 à 14:46 :
"Maintenant, qu'il montre que la République est forte, et qu'elle ne laissera plus les voyous tenir le haut du pavé, comme samedi dernier."

Faut pas rever quand meme:parmis les 400 interpellés des récentes manifs,combien ont été écroués après avoir été jugés?Probablement zéro.
a écrit le 06/12/2018 à 7:58 :
Les gilets jaunes s contrefichent des annonces sur les carburants. Leur objectifs attisé par la haine antidémocratique des extrémistes c'est le reversement des institutions républicaines au profit d'une terreur populiste. La presse qui les flatte dans le sens du poil sombrer avec.
Réponse de le 06/12/2018 à 12:23 :
Je serai plus mesuré que vous. Notre Démocratie à la Française a atteint ses limites. Depuis des lustres, notre AN dispose d'une majorité qui assure une stabilité des institutions. Tant que la situation économique et sociale est acceptable par la population , c'est très bien: les députés godillots votent ce que le pouvoir veut. Mais cette dernière année, l'accumulation par une part importante de la population de taxes et d'impôts qui ont grevé fortement le pouvoir d'achat, n'est plus supportée. Le gouvernement a mis la charrue avant les boeufs en particulier pour la transition énergétique et écologique. Vouloir à tout prix maintenir le déficit en deçà de 3% du PIB a forcé l'Etat à augmenter outrageusement la taxe carbone afin de rester dans les clous européens. Quelle modification des institutions faut il envisager? La proportionnelle n'apporterait rien car elle ne pourrait être totale car rendant le pays ingouvernable. Faire que les élections ne soient qu'à un seul tour? Cela rabaisserait le caquet des vainqueurs qui aujourd'hui se présentent toujours comme élus majoritairement et donc pouvant faire ce qu'ils veulent. Les électeurs sont tournés de plus en plus vers l'abstention car nos députés se présentent avec leur package de propositions: c'est à prendre ou à laisser. Et pourtant l'élu doit représenter l'ensemble des Français et non seulement ceux qui ont voté -par souhait ou dépit- pour lui.
a écrit le 06/12/2018 à 7:46 :
Quand la dictature fiscale en panne ne peut plu financer l'État providence …
Réponse de le 06/12/2018 à 8:02 :
Ou plutôt c'est l'état qui est arrivé à bout du contribuable providence
a écrit le 06/12/2018 à 7:38 :
Tant mieux, maintenant Juju aura tout son temps pour s'atteler à la mère de toutes les reformes, celle de l'état, qu'il soit moins glouton, notre très chère, si chère bedonnante république en a bien besoin.
a écrit le 06/12/2018 à 7:37 :
Jupiter banquier président des riches à allumé le feu. Sa haine de la plèbe des gueux était inutile et dévastatrice. Une bonne mesure serait d'adopter rapidement une modification de la notion d'établissement stable pour intégrer les gafa
Réponse de le 06/12/2018 à 9:32 :
Le WEB n'est pas Français !!! donc une telle décision ne peut donc qu'être à minima européenne : or, Macron est affaibli pour négocier avec nos partenaires ... mais continuons à se tirer une balle dans le pied ...
Au fait : j'espère qu'une étude permettra de déterminer combien de petits commerces ont déposer le bilan à cause des gilets jaunes, combien d'emploi ont été détruits, et combien coutera les destructions au busget de l'Etat !
a écrit le 06/12/2018 à 7:35 :
pour la France monsieur le premier ministre svp
apres avoir été ridiculise ce mercredi et deavoue
votre demission s'impose
les Français ne souhaite pas vous voir continuer a avoir un otis au pouvoir
sourd et aveugle pour un gouvernement qui se pretend horizontal
reste campé sur ses position 3semaines en disant parfois tous et son contraire

pour que le pays ne soit pas au mains des casseurs
et pense au mal que vous faites a ecconomis
Réponse de le 06/12/2018 à 9:33 :
Les Français se sont exprimés : ils ne souhaite pas Marine Le Pen et encore moins Mélanchon ou Wauquiez... alors qui ?
Réponse de le 07/12/2018 à 7:46 :
lors de la derniere election tous les candidats été en accord pour dire que les
Français payer trop d(impotd direct et indirect
donc le seule et unique responsable et ce gouvernement qui plus est
que les conseiller de le finance de m macron pour son programme
lui avaisconseiller d'en retire mais voila une fois au pouvoir
votre petit roi a ecoute les sirenes de Bercy et rejete ses amis de base
a écrit le 06/12/2018 à 7:29 :
Il prend des précautions oratoires (annulation "pour l'année à venir" sur le mode "on ne peut préjuger de l'avenir"...) qui sont impossibles à comprendre par les gilets jaunes : ils ne sont pas assez raisonnables pour comprendre que la décision d'un jour peut en théorie (mais aussi en pratique !) être contredite par la décision d'un autre jour, et que l'Assemblée Nationale peut défaire puis refaire et encore refaire librement.... Donc il n'a pas compris à qui il s'adressait et nous la joue façon JUPPE, "le meilleur d'entre nous", droit dans ses bottes : il sait ce qui est bon pour les gueux et met donc de l'huile sur le feu...
a écrit le 06/12/2018 à 7:16 :
Pourquoi ne pas contrôler les prix des produits de première nécessité, comme cela s'est fait dans les années 1970?
a écrit le 06/12/2018 à 7:11 :
Pourquoi ne pas mettre une TVA majorée sur les produits de luxe tels que les parfums, bijoux, grosses voitures, bateaux et avions? cela pourrait dégager des recettes puisque l'ISF coûtait très cher à mettre en oeuvre ...
Réponse de le 06/12/2018 à 9:39 :
Parce que qui achètent les produits de luxe cités : les étrangers... en Duty free !!! Mettez la TVA plus cher, de toutes façons, à l'export, on leur rembourse ! A non: si vous parler des appareils, les avions coûteront plus cher... à AirFrance uniquement ! Si vous parlez des billets d'avion, il suffira de l'acheter sur un site étranger, et hop: plus de TVA française...du Tout !
a écrit le 06/12/2018 à 6:18 :
Le President (élu par les Français faut-il le rappeler) a pris La bonne décision.
A chacun de se souvenir pourquoi il a endossé un gilet et agir individuellement en personne responsable.
Le mouvement original ne saurait avoir de représentants, il était « colère » face à une hausse d’impôt.
Non pas colère face à un impôt injuste, mais colère face à un impot exorbitant.

Les professionels de la récup sont désormais lâchés et organisés ils veulent obtenir dans la rue ce que les urnes leur a refusé.
a écrit le 06/12/2018 à 5:49 :
"Annulées pour 2019" ! ? = plus 6 mois mais 12 ? Et retour en 2020 ?
Plus d'entourloupe ?
Réponse de le 06/12/2018 à 8:00 :
Vous exagérez, et je m'en tiens là.
a écrit le 06/12/2018 à 4:17 :
En fin du réalisme. Savoir reculer est une preuve d'intelligence en politique..La manière peut sembler discutable, mais c'est fait.
a écrit le 06/12/2018 à 1:34 :
Et voila. La messe est dite. Micron va se trainer jusqu'a la fin de son mandat.
Les investisseurs potentiels savent a quoi s'en tenir avec ce fanfaron.
a écrit le 06/12/2018 à 0:45 :
Et La Réindexation des Retraites sur L'Inflation ? Retraités !!!! Haine de Macron

Formule de fixation du Carburant à Chambouler ainsi : Produit + TVA à 5.5% + TIPP moins lourde ET ! en Pourcentage = Prix Final
Réponse de le 06/12/2018 à 2:14 :
Et moi, et moi, et moi !
Les retraités nous coûtent déja 280 milliard en cotisation supporté par les actifs. Vous recevez plus que les retraités allemands qui sont plus nombreux que vous. Et vous en voulez encore plus ?
Réponse de le 06/12/2018 à 7:41 :
Sur 10 ans, de Désindexation Macron Retraites,, avec l'Inflation Cumulée,, celà fera 30% Minimum de Chute !! des Retraites, IL PERSISTE A NOUS IGNORER !!!!! mais nous sommes 40% des Gilets Jaunes, dehors.. Nous sommes Electeurs : les plus nombreux, !!!!! car les Plus Votants.
a écrit le 06/12/2018 à 0:38 :
C'est qui Macron ? Jules césar ou aimé Césaire ?
Elle est bonne celle là on la garde...
a écrit le 06/12/2018 à 0:34 :
Gilles et john : le peuple annule Macron ! Vous êtes viré !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :