Hollande : "La France est dans un état meilleur que celui que j'ai trouvé"

 |   |  766  mots
(Crédits : POOL)
François Hollande estime que la France va mieux aujourd'hui qu'au départ de Nicolas Sarkozy en 2012.

L'ancien président de la République François Hollande a déclaré dimanche qu'il laissait "la France dans un état bien meilleur que celui que j'ai trouvé", au départ de Nicolas Sarkozy en 2012.

Arrivé au siège du Parti socialiste rue de Solférino après son départ de l'Elysée, il a aussi expliqué qu'il venait là, comme avant lui François Mitterrand en 1995, pour "retrouver des souvenirs, des visages", mais aussi "parce que sans vous, sans le mouvement que vous portez, sans la force que vous incarnez, je n'aurais jamais présidé la France".

"J'ai exercé la présidence dans des épreuves terribles"

"Nous avons cette satisfaction que je ne veux pas rendre présomptueuse quand je sais qu'il y a encore tant de malheurs, tant de chômage, tant de difficultés", a déclaré François Hollande, qui a dirigé le PS pendant onze ans, entre 1997 et 2008.

"Mais permettez-moi de vous le dire : je laisse un pays dans un état de bien meilleur que celui que j'ai trouvé", a-t-il ajouté, déclenchant une salve d'applaudissements nourris.

"J'ai exercé pendant cinq ans la présidence de la République dans des épreuves terribles qui ont saisi notre pays de stupeur", a-t-il ajouté. "J'ai veillé à ce que notre pays puisse tenir bon dans ces circonstances. C'est ma fierté que d'y être parvenu".

Le quinquennat de François Hollande a été secoué par une série d'attentats djihadistes sans précédent sur le sol français qui ont fait, depuis janvier 2015, plus de 230 morts et des centaines de blessés.

Celui qui voulait être un "président normal" a battu des records d'impopularité, sa cote remontant seulement avec l'annonce qu'il ne briguerait pas un second mandat mais fléchissant à 28% dans le dernier baromètre Harris Interactive.

Bouleversement du paysage politique

A 62 ans, François Hollande quitte le pouvoir au moment où le paysage politique français connaît un bouleversement sans précédent, avec une droite et une gauche traversées par des lignes de fractures et qui menacent à tout instant d'imploser.

En pleine crise d'identité, le PS s'est déchiré tout au long du quinquennat qui s'achève entre son aile gauche et son aile droite, dont certains représentants n'hésitent désormais plus à parler de "mort" du parti de la rue de Solferino, à l'image de l'ancien Premier ministre Manuel Valls.

"Il est toujours nécessaire de poursuivre ce mouvement", a souligné François Hollande. "Ce mouvement, il durera et il donnera sans doute lieu à des formes nouvelles, à d'autres modes d'organisation, à des structures différentes d'aujourd'hui".

"Mais je ne doute pas que ce qu'avant nous des générations ont conçu à travers ce beau mot de socialisme durera et perdurera", a ajouté celui qui fut le deuxième président socialiste de la Ve République après François Mitterrand.

A un mois des élections législatives que le PS aborde en ordre dispersé, "il faut que vous, vous soyez dans l'esprit de la construction, de la responsabilité, de l'unité, de la réussite", a-t-il lancé aux militants et aux cadres réunis au siège du parti, où une large banderole "Merci" avait été déployée au dessus du porche.

"Il faut toujours vouloir la réussite de son pays, la réussite de ceux qui le dirigent (...), il faut toujours faire le choix de la réussite, de la construction de la République et de la France et c'est ce que nous avons fait ensemble, et c'est ce que vous ferez toujours, et je vous accompagnerai partout où vous serez", a-t-il conclu.

François Hollande a quitté l'Elysée dimanche après la passation de pouvoirs avec son successeur Emmanuel Macron, au terme d'un entretien de plus d'une heure entre les deux hommes.

"Bon courage" dit Hollande à Macron

Reconduit par Emmanuel Macron jusqu'à sa voiture, sous les applaudissements du personnel de l'Elysée et du nouveau chef de l'Etat, le septième président de la Ve République a franchi à 11H09, sous le soleil, le portail du palais présidentiel.

Contrairement à la précédente passation de pouvoirs entre Nicolas Sarkozy et François Hollande, le 15 mai 2012, Emmanuel Macron a accompagné le président sortant jusqu'à sa voiture.

Après une longue poignée de mains et plusieurs gestes des mains entre les deux hommes, il s'est brièvement joint aux applaudissements du personnel de l'Elysée. "Bon courage", a glissé M. Hollande à son ex-conseiller, avant de quitter l'Elysée.

Lire ici : Quel est le bilan économique de François Hollande

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 16/05/2017 à 3:08 :
Indecrottable socialo.
a écrit le 15/05/2017 à 23:29 :
IL fallait bien qu il finisse avec le nom de Nicolas Sarkozy!! tellement il a la haine de cet homme c est lamentable ,et il part comme il es entré avec des mensonges car la France est pire pour le chômage et il a divisé les français avec sa loi mariage pour tous::: pauvre personnage on va pas regretter ce gouvernement de nuls
a écrit le 15/05/2017 à 22:54 :
Il est vrai que Hollande a réussi à être le pire président de la république avec René Cotty.
Je ne pense pas que notre pays méritait d'avoir un tel individu à sa tête, mais ce n'est certainement pas ce que pensent les irréductibles de socialos qui arrivent à lui trouver des qualités...
Un homme imbu de sa personne, menteur et narcissique au possible, qui a même réussi à diviser les français et à faire mourir le PS. La seule chose bien qu'il a faite c'est de ne pas se représenter!
a écrit le 15/05/2017 à 20:46 :
@ BONSOIR ; on a tiré la chasse d'eau et il a disparu : CURIEUX NON !
a écrit le 15/05/2017 à 19:04 :
Une des plus belle réussite, jamais évoquée, est d'avoir réussi à éviter que les banlieues ne s'enflamment pendant 5 ans ce qui était loin d’être acquis après les années N.Sarkozy, reste a savoir si cela est une tendance de fond.
a écrit le 15/05/2017 à 16:29 :
Au pays des aveugles les mal-voyants sont rois !
a écrit le 15/05/2017 à 13:55 :
Prétentieux et hors des réalités !
a écrit le 15/05/2017 à 12:36 :
Bon débarra la France est dans un piteu etat
a écrit le 15/05/2017 à 11:45 :
Ce qui est sûr, c'est que la France se porte beaucoup mieux depuis qu'il soit parti!!!
En effet ce ne peut pas être pire...
Réponse de le 15/05/2017 à 12:56 :
A part le HOLLANDE BASHING complet dont a été victime HOLLANDE, et dont le titre et la photo en sont un exemple caricatural, c'est pourtant la réalité des faits.

Qu'on en juge :

Bilan de 10 ans de LR ?

Déficit FRANCE 2001 = 1.6 % du PIB
Déficit ALLEMAGNE 2001 = 2.4 % du PIB
Déficit FRANCE 2008 = 3.2 % du PIB
Déficit ALLEMAGNE 2008 = 0.1 % du PIB
Déficit FRANCE 2011 = 5.1 % du PIB
Déficit ALLEMAGNE 2011 = 0.9 % du PIB

- Les coûts salariaux français se sont envolés et ont dépassé ceux de l'ALLEMAGNE en 2010

-Les commandes de matériel militaire à l'export étaient au plus bas

- PEUGEOT, STX, DEXIA, le crédit immobilier de FRANCE étaient en faillite

- Les collectivités locales étaient plombés par des emprunts toxiques

- Les logiciels COLBERT pour la paye des fonctionnaires et LOUVOIS pour la paye de l'armée étaient en complète déroute

- Entre 2003 et 2012, nous avons perdu 10 places aux tests PISA de connaissance des élèves


- On a reçu des terroriste à l'Elysée (KHADAFI et BACHAR)

- FILLON n'avait pas hésité à taper dans le fonds de réserve des retraites (FRR) afin de boucler ses fins de mois.

Le problème de HOLLANDE c'est qu'il a dû remettre de l'ordre dans tout cela alors que la conjoncture de la zone euro a été mauvais durant tout son quinquennat, et que la conjoncture mondiale n'a pas été bonne aussi (La croissance mondiale est restée sous les 3 % de croissance en 2016 pour la cinquième fois consécutivement, ce qui ne s'est jamais vu).

Evidemment, la réalité dérange beaucoup ceux qui préfèrent causer et caricaturer.
a écrit le 15/05/2017 à 11:39 :
Ce monsieur a abandonné son costume de président des français pour se mettre au service, comme simple préfet, de cette zone administrative qu'est l'UE de Bruxelles, trahissant ainsi les espoirs de ses électeurs, son héritier en fera de même!
a écrit le 15/05/2017 à 10:37 :
Seul son égo démesuré est en meilleur état qu'il y a 5 ans. Et je ne parle pas de la grosse tête et des chevilles. Je me demande comment on n'a pu le supporter 5ans. Ah oui, la destitution n'existe pas encore en France !!
a écrit le 15/05/2017 à 9:33 :
A priori si les Français croyait que :" la France va mieux aujourd'hui qu'au départ de Nicolas Sarkozy en 2012. " il aurait d'être rélu Président.
a écrit le 15/05/2017 à 8:53 :
Ah Bon ! Avec 600000 chômeurs de plus, une dette accrue de quelques milliards, les salaires des fonctionnaires et les retraites gelés depuis plus de 5 ans !...Il faut qu'il aille d'urgence chez Afflelou où il en aura une deuxième paire pour le prix d'une !!!
a écrit le 15/05/2017 à 8:42 :
vaut mieux en rire qu'en pleurer.............
le plus triste, c'est qu'il y a des gens qui y croient ( bon, pas les 2.5 millions de nouveaux chomeurs, hein!)
le score de son parti a la presidentielle en dit long sur l'avis des francais! ( qui n'est pas forcement exactement le meme...)
a écrit le 15/05/2017 à 8:26 :
...autiste jusqu'au bout !
Et dire qu'on va a nouveau en hériter en Corrèze : double peine pour ce dé^partement .....
a écrit le 15/05/2017 à 7:07 :
l'autosatisfaction de m hollande
n'est que pour lui et 3 pour cent des Français
c'est la considération d'un homme hors du temps
seul avec son idée
la seul politique qu'il a réalise est l'application des directives de bruxelles
sous les conseil de mme Merkel
et la conclusion et qu'il a ete imposible de se representer
car sa presence au scrutin aurais eu la consequence de voir le fn au pouvoir
a écrit le 15/05/2017 à 2:58 :
Clair que vu les centaines de milliards déversés par les banques centrales mondiales pour faire remonter les cours de bourse et alimenter les pompes à fric, tout va "mieux"... Notez, les chiffres de la pauvreté ne sont pas spécialement réjouissant, cela écrit. Mais comme dit toujours un futur ex : "Ca aurait pu être pire..."...
a écrit le 14/05/2017 à 22:43 :
Quel clown ce Hollande ! malheureusement il ne fait plus rire personne.
a écrit le 14/05/2017 à 21:12 :
Il était tellement discrédité qu'il n'a même pas été capable de se représenter alors qu'il en mourrait d'envie, et pourtant il la ramène encore...
a écrit le 14/05/2017 à 17:41 :
Un président mou,flacide,qui a caressé dans le sens du poil une clientèle cupide et paresseuse
a écrit le 14/05/2017 à 17:30 :
Il manque pas d'air le (garenne) il n'a pas pu se représenter tout de meme cherchez l'erreur. No comment !!!!
a écrit le 14/05/2017 à 17:28 :
Partant de zéro un rien suffit.

Sarkozy ne savait pas gouverner, enfin c'est pas qu'il ne savait pas c'est juste que ce n'était pas sa priorité celle-ci étant de s'enrichir et son réseau avec, en essayant d’accommoder sa politique extérieure, avec ses dérapages obligés comme la Libye, de sorte que tout ceci fasse à peu près normal de loin. Et c'est là qu'était sa force principale sa capacité de manipuler phénoménale c'était un extraordinaire joueur de pipeau qui a endormi l'oligarchie et les médias, je me souviens de libération et du nouvel obs qui n'arrêtaient pas d'en faire l'éloge.

Hollande lui c'est l'inverse, un gars qui sait gouverner, un comptable comme la fameuse phrase de mitterand à chirac, fait par ça et pour ça, son énorme faille étant d'avoir trahi une fois de plus l'électorat socialiste et une fois de trop semble t'il fasse à la désintégration de celui-ci. Par contre une capacité de manipuler dramatique alors que pourtant obligée en arrivant à ce poste suprême de représentant de l'oligarchie et du coup il s'en est tiré avec 5 ans de hollande bashing, du jamais vu sous la cinquième république tous les médias se sont moqués de lui et nous ont bassiné avec leur fameux "hollande est nul" quasi quotidiennement.

Il aura néanmoins repris sa revanche en imposant macron à sa place, pas assez socialiste pour être méprisé par la bande à merckel et pas assez de droite pour être critiqué par les sociaux démocrates.

Du grand Spectacle dans lequel le citoyen lambda, encore une fois, est complètement oublié. Tandis que le Titanic coule l'orchestre continue de jouer.
Réponse de le 15/05/2017 à 8:28 :
" savoir " gouverner " c'est ..... taxer , ponctionner , prélever ...... !
C'est du moins l'impression qu' a depuis des décennies !
Réponse de le 15/05/2017 à 8:45 :
hollande a dit pendant sa campagne ' y a pas de crise'
( oui, bon, il a la memoire courte...)
je dirais que partant du zero, il a reussi a atteindre le -273°, ce qui correspond au zero absolu.
en economie et en physique, tout est relatif...
Réponse de le 15/05/2017 à 14:25 :
Churchill, vous êtes tellement obsédé par deux trois idées fixes qui vous font tapisser ce forum de commentaires d'une médiocrité affligeante que vos écrits en deviennent incompréhensibles.

Les présidentielles sont passées, reposez vous un peu svp, pensez à tout ceux à qui vous imposez votre prose, merci.
a écrit le 14/05/2017 à 17:26 :
C'est sûr que pour lui c'est mieux maintenant qu'avant. Il gagne nettement plus, toujours sans rien faire; les autres doivent travailler pour gagner de l'argent.
Réponse de le 15/05/2017 à 23:49 :
C est vrai pour lui ça va mieux il part avec plus dans le porte feuille qu un ouvrier? car sa retraite est plus importante que son salaire !et pour l ouvrier c’est le contraire ;sachant que les socialistes on gelé les retraite pendant cinq ans, Et pour les familles a partir de trois enfants la participation est imposables avec les Socialistes
a écrit le 14/05/2017 à 16:56 :
Toujours cette fameuse méthode Coué qui lui aura servit de justificatif pendant son quinquennat, le PS en a fait les frais :-)
Réponse de le 15/05/2017 à 8:30 :
Méthode Coué pour lui , méthode Floué pour les citoyens et méthode Coulé pour le PS ........
a écrit le 14/05/2017 à 16:49 :
Il ne pouvait pas partir sans dire une de ses blagounettes a la mord moi le noeud. Mais c'est plus lui le monarque, alors personne ne rit plus 😅
a écrit le 14/05/2017 à 15:55 :
Sans vouloir jouer au donneur de leçons, mais puisque chacun y va de son avis.
Restons modestes, la critique est facile et on ne nous dit pas tout...

Économiquement : OUI, disons que c'est dans la moyenne
Psychologiquement : NON, la compassion dont il a fait preuve n’apporte rien
Politiquement : à voir l’état du PS, c'est une catastrophe, annoncée qui plus est

Ce fut souvent un comportement de spectateur ou de chroniqueur, plus que d'acteur. Ségolène Royal a certainement fait preuve de plus de volontarisme.

Comme quoi il faut des personnes de conviction pour assumer le poste, d'autant plus dans ce contexte où il faut impérativement reformer le pays.

Il;faut souhaiter la réussite au nouveau Président et espérer qu'il saura s'entourer d'une équipe pluridisciplinaire et non de béni-oui-oui.
Les agriculteurs connaissent les inconvénients de la monoculture, mais les politiques ?
Il faut reconnaitre cela aux débuts du président Sarkozy, il a osé s'entourer de profils divers.
a écrit le 14/05/2017 à 15:48 :
Je en sais pas qui choisit les photos d'illustration, mais il a encore fait fort ...
a écrit le 14/05/2017 à 15:32 :
A l'image du personnage hypocrite comme une grande partie des politiques professionnels. Fade périmé ...la langue de bois nombrilisme de moi je on ne veut plus l'entendre. Au revoir et profite bien de ta nouvelle vie à 29000 euros mensuels ça moi je président n'en parle pas.
a écrit le 14/05/2017 à 15:24 :
Sarko c'est son obsession : quand il a su que Sarko ne se présenterait pas, il a décidé de ne pas se présenter non plus. Il termine son mandat en faisant ce qu'il sait faire de mieux: parler de sa petite personne.
a écrit le 14/05/2017 à 15:24 :
S'il le croit le gaga, vite a la maison de retraite qu'est le vonseil constitutionnel
a écrit le 14/05/2017 à 15:02 :
Il aura des comptes plus qu'il ne peut l'imaginer a rendte de son blabla de roi qui se promenait avec des poules à lelysée et bien d'autre choses importantes, pour commencer il part avec une bonne caisse telque déjà un bureau de 320 carré un peu petit et bien d'autre profits comme petit roi tous ceci sera sans pardon l'heure venu tel sera .
a écrit le 14/05/2017 à 14:26 :
Si le bilan du quinquennat est si bon pourquoi ne l'a-t-il pas défendu devant les électeurs?
a écrit le 14/05/2017 à 14:17 :
Au moins on peut lui reconnaître qu'il a de l'humour !!!
a écrit le 14/05/2017 à 13:48 :
Sans compter la dette qui a continué d'augmenter, l'insécurité généralisée, la France sur de multiples théâtres d'opérations, le FN aux portes du pouvoir, la jeunesse qui se barre (sur mes trois enfants, +deux conjoints, tous Grandes Ecoles, et tous à l'étranger, et c'est pas un choix des parents!)., les dépenses publiques à un tel niveau qu'il faut constater la Nuisance de l'état,.. la Liste est longue: une honte!
a écrit le 14/05/2017 à 13:41 :
Ses 5 ans de présidence s'apparentent à un gros loupé essentiellement à cause de ses éternels compromis avec tous les courant de pensées du PS qui l'ont empêché de prendre des décisions sur le plan interne. Il peut se consoler en se disant que les 5 ans d'avant ça n'a pas été mieux et c'est peut-être à ça qu'il pense car la dette a moins augmenté que sous Sarko. Sur le plan économique, il voit globalement quand même des éléphants roses, car le chômage a continué à augmenter et on continue à vendre les bijoux de famille pour boucher les trous du budget, sans parler de la croissance bien molle.
Ses quelques succés sont le CICE, l'intervention au Mali, la loi Taubira et la timide réforme du code du travail.
a écrit le 14/05/2017 à 13:28 :
Il a fumé un joint notre Hollande, 9 millions de personnes en grande précarité, une dette qui a augmenté de 400 milliards d'euros en 5 ans, une croissance anémique etc.....Heureusement que pour lui, avec 15000 euros par mois , ce n'est pas son problème.
Réponse de le 14/05/2017 à 14:50 :
@BA -

Avec les divers biens mobiliers et autres placement, le Sieur gagne bien plus que ça à mon avis...Vous êtes sans doute loin du compte encore.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :